Accueil > L’actualité vue par le CRAP > Les revues de presse > Revue de presse du mercredi 15 octobre 2014


JPEG - 26.3 ko

Revue de presse du mercredi 15 octobre 2014

Les consultations — Enseignement supérieur — Numérique — Annonces


Une actualité éducative me semble-t-il plutôt calme, peut-être à cause de l’occupation de la journée : la consultation. Donc quelques autres infos sur l’enseignement supérieur, le numérique et quelques annonces.


Les consultations

Deux annonces sur le Café pédagogiques. Redoublement : Portez vous jury !. “La date vient d’être fixée : c’est les 27 et 28 janvier 2015, à Paris, que le Conseil National d’Evaluation du Système Scolaire (CNESCO) organisera sa conférence de consensus sur le redoublement. Un mois après la conférence ministérielle sur l’évaluation des élèves, le Cnesco réunira une conférence de consensus sur le redoublement. Il lance un appel à candidature pour constituer le jury qui sélectionnera les contributions scientifiques et arrêtera les recommandations finales sur le redoublement. Vous avez jusqu’au 7 novembre pour vous porter candidat.” Et Evaluation : Le jury de la conférence nationale est désigné. “Vallaud-Belkacem l’avait annoncé pour "dans quelques heures" le 8 octobre. Puis on l’a promis "pour la fin de la semaine". Finalement la liste des membres du jury de la conférence nationale sur l’évaluation des élèves a été publiée le 14 octobre.

JPEG - 85.5 ko

Mais sur le terrain, y a de l’agacement. Par exemple en Côte-d’Or - Education Un mercredi matin sans école qui agace parents et élus. “Une décision unilatérale et des collectivités contraintes à s’adapter.
Christophe Lucand (PS), le président de la communauté de communes de Gevrey-Chambertin se dit « désagréablement surpris ». Il s’explique : « La décision d’organiser cette demi-journée pédagogique est prise sans concertation. Alors que les conséquences sont très importantes et les répercussions lourdes pour les collectivités et les parents d’élèves (lire ci-dessous) ». Alors pour les 22 communes, de la communauté de communes de Gevrey-Chambertin, le centre de loisirs sera ouvert aussi le mercredi matin. « Mais c’est un coût supplémentaire », insiste l’élu.

Ou encore dans l’Aube : Pas d’école mercredi matin. “Initialement programmée le 3 octobre, la demi-journée banalisée avait été reportée pour être fixée au mercredi 15 octobre. Ce qui signifie que les élèves de primaire n’auront pas école demain matin. L’annonce avait fait grincer des dents. Élus comme parents d’élèves étaient montés au créneau auprès du ministère de l’Éducation nationale pour réclamer qu’elle soit organisée hors du temps scolaire. Prévenues en amont, les familles ont dû s’organiser pour faire garder leurs enfants. En effet, la mairie de Troyes avait rappelé dans un communiqué que « les enfants inscrits dans les écoles maternelles et élémentaires publiques troyennes ne seraient pas accueillis »".

Je me permets de vous signaler mon petit billet d’humeur sur le sujet que je viens de publier sur mon blog d’Educpros : La consultation comme analyseur.


Enseignement supérieur

Vers l’université dégroupée par Arnaud PLAGNOL professeur à l’université Paris VIII Vincennes-Saint-Denis. “Une seule chose compte vraiment pour l’efficacité des enseignants-chercheurs au service de la Cité : que leur temps pour la recherche et l’engagement pédagogique soit garanti — autrement dit qu’on fasse confiance à ces diplômés au plus haut niveau et qu’on leur fiche la paix. Seul ce temps de liberté importe au final, et toutes les dépenses pour l’université, toutes les politiques qui visent à la façonner, toutes les stratégies visant à mieux l’organiser pour le bien public, ne devraient être évaluées que selon ce seul critère. La liberté académique, liée à l’idéal fondateur de l’université depuis le XIIIe siècle, est la clé de la réussite tant de la production de connaissances que de la formation des étudiants dont l‘insertion professionnelle dépend avant tout de leur capacité d’adaptation — les chefs d’entreprise le savent bien —, reflet direct des valeurs d’autonomie et de pensée critique transmises.
Et oui, mais y en avait un qui disait “science sans conscience….”

Écoles de commerce : un modèle en danger ? par Olivier Rollot sur Le Monde. "D’un côté une baisse de leurs moyens qui s’annonce conséquente avec les ponctions effectuées par l’État sur les moyens des chambres de commerce et d’industrie, dont beaucoup dépendent, et une réforme de la taxe d’apprentissage qui va leur coûter cher, de l’autres une réputation d’excellence reconnue mondialement, les écoles de commerce françaises sont confrontées à un défi inédit : se réinventer financièrement sans y perdre leur âme."

Le port du voile à l’université : autorisé ou pas ?. “L’exclusion récente d’une étudiante voilée – qui s’est vu interdire un cours à Paris 1-Panthéon Sorbonne en septembre dernier – a relancé le débat. Au-delà des opinions, quelles sont les règles à respecter en matière de laïcité à la fac ? Rappel des grandes lignes de conduite à tenir.” “Rien dans la loi n’interdit le port de tenues ou signes religieux, comme le voile, à la fac. Le Code de l’éducation pose un principe : "Le service public de l’enseignement supérieur est laïque et indépendant de toute emprise politique économique, religieuse ou idéologique."” “Enfin, si la polémique monte toujours très vite autour de cette thématique, le port du voile à l’université ne pose problème que très rarement, tient à rappeler Jean-Loup Salzmann. "Les cas se comptent sur les doigts d’une main, assure le responsable. C’est un non-problème pour les universités !
La secrétaire d’État à l’Enseignement supérieur, Geneviève Fioraso, allait dans le même sens quelques mois plus tôt en partageant son souhait de ne pas "inventer un problème là où il n’y en a pas", tandis que la médiatrice de l’Éducation nationale et de l’Enseignement supérieur, Monique Sassier, indique qu’elle ne reçoit "quasiment aucune réclamation" à ce sujet.

En Allemagne, la fin des frais de scolarité à l’université. “Avec l’abandon la semaine dernière des frais de scolarité en Basse Saxe, dernier Land où l’université était encore payante, les étudiants allemands comme étrangers pourront étudier à moindre frais outre-Rhin.
Et au Québec impose de nouvelles coupes aux universités.


Numérique

Semaine digitale de Bordeaux consacre une journée à l’e-éducation.

Ecole numérique : "le rôle des enseignants est majeur". “Le Conseil natio­nal du numé­rique (CNNum) a publié, le 3 octobre, 40 recom­man­da­tions pour bâtir une école numé­rique. Explications avec Christine Balagué, vice-présidente du CNNum.” sur Vousnousils.

A l’ESEN se tiens en ce moment le colloque e-éducation - édition 2014 du 13 au 16 octobre 2014. On peut suivre en direct les interventions. Les conférences seront sans doute accessibles ensuite sur le site de l’Ecole.

Annonces

Éducation aux médias et pratiques pédagogiques innovantes, colloque qui se tiendra le samedi 15 novembre 2014

Najat Vallaud-Belkacem et Fleur Pellerin participeront aux journées portes ouvertes pédagogiques de Radio France le mercredi 15 octobre 2014

Et il y a des endroits où on essaye des choses : Le développement de sanctions alternatives visant à "responsabiliser" les élèves expérimentées en Côte d’Or. “L’élève sanctionné aura la possibilité de travailler au maximum vingt heures avec une des dix associations signataires de la convention avec l’Education nationale, dont La Croix-Rouge, Prévention MAIF, le Secours Populaire ou encore les Restos du Coeur. Huit collèges et cinq lycées du département sont concernés par ce projet.

Bernard Desclaux


JPEG - 20.3 ko

Dans la librairie des Cahiers Pédagogiques

Mieux apprendre par la coopération
N° 505 coordonné par Sylvain Connac et Stéphanie Fontdecaba
mai 2013
"Lorsque deux enfants, deux élèves ou deux adultes coopèrent, ils apprennent au travers des échanges. En même temps, ils se construisent des valeurs humanistes telles que la solidarité, le partage, le respect. Des témoignages pédagogiques, des repères précis pour oser l’aventure, dépasser les embuches."

Les portraits de Monique Royer
Hors-série numérique 35

"Ils enseignent en classe d’accueil, au Liban, à des élèves handicapés. Ils utilisent un blog, de la couleur ou les volcans. Ils sont enseignants, chef d’établissement, journalistes. Ce sont dix-neuf portraits d’enseignants et d’acteurs de l’école que l’on découvre dans ce dossier"

et surtout pour se remonter le moral en ces temps moroses...