Accueil > L’actualité vue par le CRAP > Les revues de presse > Revue de presse du mercredi 15 octobre 2008


JPEG - 26.3 ko

Revue de presse du mercredi 15 octobre 2008

En 2008, seulement 17 % des ingénieurs français sont des femmes... , et 28 % des parents souhaitent un bac S pour leur fille, contre 45 % pour leur fils... Deux statistiques parmi d’autres pour mettre l’accent sur les inégalités de genre face à l’emploi et aux études.
Comment attirer davantage de jeunes vers les professions scientifiques et techniques ? Et, plus précisément, comment inciter les filles à s’y intéresser ?C’est la question que se pose Le Monde dans un dossier préparatoire au Women’s Forum, qui a lieu du jeudi 16 au samedi 18 octobre, à Deauville. Beaucoup moins nombreuses que les hommes à entreprendre des études supérieures scientifiques ou techniques, les femmes quittent ce type de profession ou sont mises à l’écart, confrontées à une série d’obstacles, que seule une minorité arrive à franchir. Pourtant, dans les écoles primaires ou secondaires, leurs résultats scolaires sont aussi bons sinon meilleurs que ceux des garçons. En Europe comme en Amérique du Nord. Et l’on sait maintenant que le cerveau des petites filles est tout aussi apte aux sciences que celui de leurs frères...On sait aussi que la bosse des maths n’existe pas !
Alors qu’est ce qui provoque cette inégalité ? les réponses sont évidemment à chercher dans les stéréotypes et la socialisation primaire. Elle coiffe sa poupée, il joue aux petites voitures résume Marie Duru-Bellat dans un autre article. Mais les enseignants quoi qu’’ils disent, sont aussi porteurs de ces clichés nous dit-on dans un autre article. "Les différences de temps alloué ne sont jamais massives, mais elles se cumulent au cours de la scolarité de l’élève. Des chercheurs anglo-saxons ont estimé que les garçons recevaient environ 36 heures de cours de mathématiques de plus que les filles, entre le primaire et la fin de la seconde année du collège", explique Mme Duru-Bellat. Une question qui doit interpeller chaque enseignant dans ses pratiques et collectivement dans les choix d’orientation.

Après le JDD.fr , où il s’exprimait sur la réforme du lycée, Philippe Meirieu dans L’Humanité dénonce les projets du gouvernement sur les futures formations et recrutement des enseignants. “Nous avions jusqu’alors des IUFM, qui n’étaient pas parfaits, c’est évident, mais qui donnaient une formation homogène sur tout le territoire et qui garantissaient un minimum d’unités à tous les enseignants. Dans l’avenir, nous - allons avoir une multitude d’offres d’un ensemble d’universités qui vont entrer en concurrence pour rivaliser en proposant des masters extrêmement disparates. Cela ne garantira plus l’unité, l’équité de la formation sur le territoire national.
Au-delà de la réforme de la formation, le pédagogue dénonce aussi la méthode de gouvernement : “On étourdit le corps enseignant de réformes successives pour anesthésier ses capacités de réactivité. C’est une méthode qui relève d’une certaine forme de violence institutionnelle”.
Toujours dans L’Humanité, un article se fait l’écho de la position du CRAP-Cahiers Pédagogiques sur la réforme du lycée. Celui-ci s’inquiète de cette «  réforme du lycée, pourtant si nécessaire  », mais si «  mal engagée » parce que le ministère se refuse à prendre le «  temps indispensable pour élaborer, expérimenter, convaincre ».Le CRAP reproche de plus au ministre de communiquer par des «  annonces circulant par toutes sortes de canaux, suscitant l’inquiétude des personnels (...) au détriment de la transparence et de la sincérité ».
Sur tous ces sujets qui touchent à l’Éducation Nationale, au rythme des réformes, aux grèves et au “malaise des enseignants” , il faut voir sur le site de L’Express.fr, l’interview vidéo de Xavier Darcos. Il répond par avance à la manifestation du 19 en affirmant “Je fais de la justice sociale”.

Dans la presse du jour, signalons aussi un dossier du Parisien au titre très racoleur “Dès 6 ans, ils jouent les caïds à l’école”. D’après le journal, Au moins 30 000 enfants seraient violents à l’école. Mais le dossier n’est pas sans ambiguïté, notamment sur la politique de prévention qui est évoquée et qui pose le problème de tout étiquetage lié à un “dépistage précoce”...

Un rappel
Vingt-six nouvelles organisations, dont la Ligue des droits de l’homme, le MRAP, ATTAC France, soutiennent l’appel lancé par 21 organisations à une manifestation nationale le 19 octobre à Paris contre « les suppressions de postes », ont annoncé les initiateurs de l’appel. Le 25 septembre, 21 organisations de l’Éducation (dont les principaux syndicats enseignants et lycéens) ont lancé une campagne, accompagnée d’un site Internet, intitulée « un pays, une école, votre avenir », destinée à mobiliser l’opinion publique contre « les suppressions de postes » et sur l’importance de « la place » de l’éducation dans la société. «  L’inquiétude est réelle. Les récentes annonces budgétaires font craindre le pire dans un climat déjà tendu dans l’éducation. Nous assistons à une rupture de fond dans la priorité qu’accordait la nation à l’éducation », écrivent les organisations. À l’heure où des milliards aident à sauver les banques,
il importe de cesser de considérer l’éducation comme une dépense mais comme un investissement
Une réponse à l’interview de Xavier Darcos...

Bonne Lecture...


Libération du 15/10/08

Grève dans les écoles parisiennes jeudi
Le mouvement s’annonce très suivi. La Ville de Paris s’inquiète de la mise en place du service minimum et appelle les parents à garder leurs enfants chez eux.
Lire la suite de l’article


Le Figaro du 15/10/08

Grèves dans les écoles jeudi : Paris invite les enfants à rester chez eux
La Mairie de Paris a prévu de mettre en place le service minimum dans plus de la moitié des écoles. Elle alerte les parents sur le fait que sa mise en oeuvre peut s’avérer difficile.
Lire la suite de l’article

Devant un lycée, des tracts pour inciter à l’achat d’alcool
Les deux gérants de l’entreprise livrant à domicile de la vodka ou du whisky étaient en garde à vue mardi soir.
Lire la suite de l’article


Le Monde daté du 15/10/08

Grève dans les écoles : la mairie de Paris invite les parents à garder leurs enfants jeudi
n prévision de la grève des enseignants, la mairie de Paris a demandé, mardi 14 octobre, aux parents qui le peuvent de ne pas envoyer leurs enfants à l’école jeudi, en faisant savoir qu’elle aurait des difficultés à mettre en place le service minimum d’accueil prévu par la loi. Dans un communiqué, elle avertit en effet que le mouvement sera "massif" dans la capitale et prévient que l’accueil des enfants sera d’autant plus difficile à assurer que plusieurs syndicats des personnels d’animation de la ville ont également déposé un préavis de grève.
Lire la suite de l’article

Femmes et sciences : pourquoi pas elles ?
omment attirer davantage de jeunes vers les professions scientifiques et techniques ? Et, plus précisément, comment inciter les filles à s’y intéresser, se sont demandé les organisatrices du Women’s Forum, qui a lieu du jeudi 16 au samedi 18 octobre, à Deauville. Car les femmes comptent bien peu dans l’univers scientifique. Elles ne représentent que 9 % des directeurs de recherche de l’Union européenne. Beaucoup moins nombreuses que les hommes à entreprendre des études supérieures scientifiques ou techniques, elles quittent ce type de profession ou sont mises à l’écart, confrontées à une série d’obstacles, que seule une minorité arrive à franchir. Pourtant, dans les écoles primaires ou secondaires, leurs résultats scolaires sont aussi bons sinon meilleurs que ceux des garçons. En Europe comme en Amérique du Nord. Et l’on sait maintenant que le cerveau des petites filles est tout aussi apte aux sciences que celui de leurs frères.
Lire la suite de l’article

Bébé(e)s : la bosse des maths n’existe pas
On a longtemps cru que les cerveaux des hommes et des femmes étaient différents. Depuis une trentaine d’années, le développement de l’imagerie par résonance magnétique (IRM) a permis de battre en brèche cette fausse idée, comme l’explique Catherine Vidal, neurobiologiste, directrice de recherches à l’Institut Pasteur, à Paris.
Lire la suite de l’article

Elle coiffe sa poupée, il joue aux petites voitures
Sur le site de King Jouet, les filles ont un onglet rose, les garçons un bleu. Pour les filles, le site propose un chapitre "S’occuper dans sa maison" qui regorge de bonnes idées : "La ranger, la nettoyer, préparer le repas, sa petite vaisselle, le linge de sa poupée". A la rubrique "Imiter les grands", King Jouet invite les petites filles à "soigner son bébé, coiffer sa poupée, se maquiller entre copines, coffrets de maquillage, taper à la machine, imiter la maîtresse, jouer à la commerçante, imaginer un métier".
Les garçons, eux, ont droit à un tout autre univers. Ils peuvent jouer avec des pirates, se lancer dans des activités sportives ou "imiter un métier : chef de chantier, pompier, policier, soldat, garagiste, camionneur, fermier, laborantin, aviateur". "Les jeux offerts aux garçons sont liés au mouvement, à la mécanique, à l’aventure, à l’agression, résume Marie Duru-Bellat dans L’Ecole des filles (2004, éd. L’Harmattan, 278 p., 24 euros). Ceux des filles se réduisent au domaine maternel ou domestique et les amènent donc à se situer dans un espace beaucoup plus restreint."
Lire la suite de l’article

Des lettres pour les filles, des chiffres pour les garçons
Un enseignant, quoi qu’il en pense et s’en défende souvent, n’a pas la même attitude face à une fille ou un garçon. Imprégné, plus ou moins malgré lui, des stéréotypes propres à chaque sexe, en particulier sur la plus faible aptitude des filles pour les mathématiques, il adapte son comportement aux défauts supposés de l’élève. A tel point que celui-ci finit par ressembler à l’idée préconçue que l’enseignant avait de lui au départ, même si cette idée était initialement fausse. Ce processus, appelé "effet Pygmalion", est bien connu des pédagogues. Il signifie que les attentes des enseignants fonctionnent comme des prophéties autoréalisatrices.
Lire la suite de l’article

Fillettes : Sally Ride met les gamines sur orbite
De passage à New York, pour l’Assemblée générale des Nations unies, la reine Rania de Jordanie a écrit, le 24 septembre, un message sur le blog Internet qu’elle tient pour le magazine Slate. Le texte était intitulé : "Où trouver à New York un microscope pour ma fille ?" Sa fille de 7 ans s’intéresse à la dissection des insectes. Dans dix ans peut-être, l’héritière du trône viendra étudier les sciences aux Etats-Unis.
Lire la suite de l’article

Française et ingénieure, portrait d’une minorité
Les ingénieurs français peinent à ouvrir leurs portes aux femmes. En 2008, seulement 17 % des ingénieurs français sont des femmes, selon le rapport du Women’s Forum "Portrait de femmes ingénieurs 2008", réalisé dans le cadre du projet SciTechGirls. Les résultats des enquêtes du Conseil national des ingénieurs et scientifiques de France (CNISF) menées avec le Comité d’études sur les formations d’ingénieurs (CEFI) ont permis d’établir ce constat.
Lire la suite de l’article

Ados : sciences en vacances au Canada
"J’ai appris que les filles peuvent tout faire en travaillant fort", constate une jeune participante à un camp scientifique d’Actua. L’association canadienne, financée sur fonds publics et privés, veut sensibiliser 6-17 ans au savoir scientifique dans des camps, des clubs mensuels ou des ateliers. Les filles sont particulièrement ciblées.
Lire la suite de l’article


L’Humanité du 15/10/08 (un jour de retard)

Quelle pédagogie pour les lycées ?
La réforme au pas de charge, voulue par le ministre Xavier Darcos, inquiète le Centre de recherche et d’actions pédagogiques (CRAP).
Lire la suite de l’article

47 organisations appellent à la manifestation du 19 octobre
Vingt-six nouvelles organisations, dont la Ligue des droits de l’homme, le MRAP, ATTAC France, soutiennent l’appel lancé par 21 organisations à une manifestation nationale le 19 octobre à Paris contre « les suppressions de postes », ont annoncé les initiateurs de l’appel.
Lire la suite de l’article

Profs mal formés, école malmenée
Professeur des universités, Philippe Meirieu dénonce les visées du gouvernement sur les futures formations et recrutement des enseignants.
Lire la suite de l’article

L’invité de la semaine
Anne-Maire Le Corre,
enseignante en maternelle à Gourin (Morbihan).

Apprendre à dresser l’oreille
Lire la suite de l’article


Le Parisien du 15/10/08

Dès 6 ans, ils jouent les caïds à l’école
Certains de ces enfants extrêmement violents sont capables de renverser des tables en plein cours, d’insulter et de mordre le maître, de tenter d’étrangler un camarade pendant la récré. Ou de donner des coups de pied et des gifles à l’institutrice, à l’image de cet élève de CM 1 qui, il y a deux semaines, a roué de coups sa maîtresse à Persan (Val-d’Oise).
Lire la suite de l’article

Que faire des enfants
CERTAINS de ces enfants extrêmement violents sont capables de renverser des tables en plein cours, d’insulter et de mordre le maître, de tenter d’étrangler un camarade pendant la récré. Ou de...
Lire la suite de l’article

« Je me sens impuissant face à ces petits loubards »
UN DIRECTEUR D’ECOLE d’un quartier sensible de Strasbourg (Bas-Rhin)
Lire la suite de l’article

Un appel à Nicolas Sarkozy
POUR SONIA IMLOUL, 35 ans, membre du Conseil économique et social, qui lance aujourd’hui un appel au président Nicolas Sarkozy, il est urgent de s’attaquer aux causes souffrances sociales, familiales et psychiques de la violence des enfants et non plus seulement aux conséquences. « Pourquoi attend-on que leur casier judiciaire soit aussi épais qu’un bottin pour réagir ? » s’interroge-t-elle, prônant un dispositif de prévention précoce, « bien avant 10 ans ».
Lire la suite de l’article

De rares initiatives
DANS les écoles, peu d’initiatives originales existent pour tenter d’endiguer ce phénomène d’enfants violents.
Lire la suite de l’article

« Ce problème n’est pas pris au sérieux en France »
MAURICE BERGER est chef de service en psychiatrie de l’enfant au CHU de Saint-Etienne et auteur du livre « Voulons-nous des enfants barbares ? » (Dunod), qui vient de sortir.
Lire la suite de l’article

« Jordan va mal finir s’il n’est pas pris en charge »
MURIELLE, mère de Jordan, 7 ans et demi
Lire la suite de l’article

« J’aurais aimé que mon fils soit mieux encadré »
ISABELLE, mère de Rachid, 10 ans, et de Slimane, 8 ans
Lire la suite de l’article

« Y a que le bled qui peut le sauver ! »
AICHA, assistante maternelle, à propos de Mohamed, 11 ans
Lire la suite de l’article

Le désarroi des parents
EPAULÉES par l’association de prévention de la délinquance Respect 93, ce sont quatre familles d’une cité de Saint-Denis (Seine-Saint-Denis), particulièrement touchée par le phénomène, que nous avons pu rencontrer. Leurs enfants ont été jugés « très violents » par l’école. Certaines n’arrivent pas à faire face au déchaînement précoce de haine et sont, à l’image des enseignants de leur progéniture, désemparées.
Lire la suite de l’article


La Croix du 15/10/08

Rien vu...


Les échos du 15/10/08

Si on veut vraiment plus de femmes au sommet des entreprises... 

Le quatrième Women’s forum se tiendra jeudi, vendredi et samedi à Deauville, soutenu par « Les Echos ». En lever de rideau, voici les conclusions d’une étude susceptible de nourrir les réflexions.
Lire la suite de l’article


20 minutes du 15/10/08

Deux livreurs d’alcool à domicile placés en garde à vue
Des tracts publicitaires pour une société livrant de l’alcool à domicile, distribués à la sortie d’un collège-lycée. C’est ce qui s’appelle aller à la rencontre de son cœur de cible. Une audace qui n’est pas du goût de tout le monde, puisque les deux gérants de « Call & Drink » ont été interpellés et placés en garde à vue ce mardi.
Lire la suite de l’article

Lancement d’un concours de scénarios pour lutter contre l’homophobie
« Jeune et homo sous le regard des autres » : Un concours de scénarios pour lutter contre l’homophobie et ses conséquences va être lancé mardi par la ministre de la Santé, Roselyne Bachelot, et des personnalités de la science, de la culture ou des médias.
Lire la suite de l’article

Grève dans le primaire jeudi à Paris
Un appel intersyndical à la grève a été lancé pour jeudi dans les écoles primaires de Paris. Un mouvement qui devrait être très suivi, avec « 60% à 65% de grévistes attendus », selon le secrétaire départemental parisien du syndicat Snuipp, Nicolas Wallet.
Lire la suite de l’article


Rue89 du 15/10/08

Rien vu...


Ouest-France du 15/10/08

Rien vu...


Le Journal du Dimanche du 15/10/08

Rien vu...


Le Nouvel Obs Permanent du 15/10/08

Une enquête ouverte sur des pubs pour de l’alcool à la sortie d’un lycée
Des tracts publicitaires proposant des livraisons d’alcool à domicile auraient été distribués à la sortie d’un lycée de l’Essonne début octobre. Le parquet d’Evry a ouvert une enquête.
Lire la suite de l’article


L’Express.fr du 15/10/08

Darcos : "Je fais de la justice sociale"
La mairie de Paris conseille aux parents de ne pas envoyer leurs enfants à l’école jeudi 16 octobre, jour de grève. Face à la forte mobilisation attendue, elle craint de ne pouvoir mettre en place le service minimum d’accueil. Xavier Darcos, ministre de l’Education nationale, réagit pour LEXPRESS.fr à cette annonce. Il s’exprime aussi sur le malaise enseignant, les grèves de dimanche prochain et la suppression des postes de Rased (Réseaux d’aides spécialisées aux enfants en difficulté).
Lire la suite de l’article


Une sélection dans les dépêches du 15/10/08

Les manifestants du 19 octobre demanderont d’investir dans l’éducation
Les organisateurs de la manifestation de dimanche 19 octobre pour l’éducation demanderont que l’investissement dans l’éducation soit une priorité, à l’heure où des milliards aident à sauver les banques, ont-ils expliqué mercredi lors d’une conférence de presse.
Lire la suite de l’article

Le rectorat prévoit moins de grévistes que d’intentions dans les écoles à Paris jeudi
Le rectorat de Paris a estimé mercredi que le nombre de grévistes jeudi, dans les écoles parisiennes, serait "vraisemblablement inférieur" au nombre d’intentions de grévistes 48 heures avant et en a appelé "au sens des responsabilités de chacun".
Lire la suite de l’article

Un rapport de M. Wievorka sur la "diversité" remis à Valérie Pécresse
Un rapport sur la "diversité" dans l’enseignement, remis mercredi par le sociologue Michel Wievorka à Valérie Pécresse (Enseignement supérieur), propose, parmi une cinquantaine d’idées, de faciliter l’accès aux grandes écoles, d’accueillir les étudiants étrangers ou d’enseigner l’anthropologie au lycée.
Lire la suite de l’article

Colloque européen sur le décrochage scolaire jeudi et vendredi à Nanterre
Un colloque européen sur "les 16-18 ans en France et en Europe", centré sur les mécanismes du "décrochage scolaire" et les moyens de lutter contre, est organisé jeudi et vendredi, à l’université Paris-X Nanterre, par le Centre national de documentation pédagogique (CNDP).
Lire la suite de l’article

Pécresse veut que le taux de boursiers de chaque lycée à classe préparatoire soit connu
Valérie Pécresse, ministre de l’Enseignement supérieur, a demandé mardi que chaque lycée à classe préparatoire affiche son taux d’élèves boursiers accueillis, l’objectif étant de parvenir à 30% dans chaque établissement à classe préparatoire d’ici 2010.
Lire la suite de l’article


La démocratie a besoin de la presse.
La presse a besoin de lecteurs pour vivre...
Lisez et achetez des journaux !