Accueil > L’actualité vue par le CRAP > Les revues de presse > Revue de presse du mercredi 15 mars 2006


JPEG - 26.3 ko

Revue de presse du mercredi 15 mars 2006

Et si le mouvement anti-CPE était plus que cela ?
On peut en effet se demander si la crise que nous vivons n’est pas le symptôme d’un malaise plus profond de la jeunesse. Certains journaux n’hésitent pas à faire d’ailleurs la comparaison avec mai 68.
Pour en arriver là, il faudrait faire une connexion, qui n’existe pas pas pour l’instant, entre ce qui s’est passé dans les banlieues en novembre dernier et le mouvement étudiant actuel.
La question de la précarité et de l’avenir de la jeunesse est en effet centrale, mais on ne peut pas dire pour autant, qu’elle soit vécue de la même façon par les jeunes les plus défavorisés et les étudiants. Un article de 20 minutes est, à cet égard, intéressant quand il montre que pour certains jeunes, le CPE c’est « mieux que rien ».
L’autre question liée à la généralisation du mouvement, c’est celle de l’arrivée des lycéens dans le conflit. Pour l’instant, seuls quelques établissements sont réellement mobilisés. Peut-être est-ce le souvenir des manifestations contre la loi Fillon et sa répression qui font reculer. Mais on sent aussi un frémissement.

A côté de la loi sur le CPE, il y a d’autres luttes qui se poursuivent. L’Humanité revient sur la mobilisation qui s’amplifie contre une expertise de l’INSERM, accusée de faire le jeu de Nicolas Sarkozy en préconisant la détection des futurs délinquants dès la crèche. La pétition « pas de O de conduite... » a déjà recueilli plus de 100 000 signatures.

Plusieurs sites de journaux ont du faire face à des attaques de pirates ces jours derniers . Peut-être est ce aussi le cas aujourd’hui. Il est donc possible que vous ne puissiez vous rendre sur les sites que j’indique dans ma revue de presse.

Bonne Lecture...



Libération du 15/03/06

A Paris, les bahuts sont dans la rue
Un an après les manifestations contre la réforme Fillon, des lycéens ont rejoint hier la contestation anti-CPE.
Lire la suite de l’article

En régions, « une dynamique d’extension »
A Toulouse, Rennes, Rezé, Orléans, Bordeaux ou Strasbourg, multiples blocus de lycées.
Lire la suite de l’article


Le Figaro du 15/03/06

La Sorbonne au cœur de la contestation
Le site universitaire parisien a encore été le lieu d’affrontements nocturnes entre étudiants et forces de l’ordre, à la fin de la manifestation de mardi.
Lire la suite de l’article

Lettres, socio et psycho à la pointe du mouvement
En sciences humaines ou en IUT, un avenir incertain et des syndicats très présents incitent les étudiants à se mobiliser.
Lire la suite de l’article

La fièvre contestataire monte dans les lycées
Les blocages de lycées et appels à manifester demain se multiplient, même si on est encore loin d’une mobilisation massive.
Lire la suite de l’article

Contrat première embauche, les raisons d’une crise
L’analyse de Bruno Jeudy *

Dominique de Villepin a-t-il commis le même péché d’orgueil que le maréchal Montgomery en septembre 1944 ? Trop sûr de lui, le célèbre chef de guerre britannique tente ce mois-là un coup décisif pour précipiter la chute du IIIe Reich. Il décide de s’emparer des six principaux ponts sur le Rhin. Mais il échoue à Arnheim, en Hollande. Rusés, les Allemands ont fait sauter le dernier pont. Le pont de trop pour Montgomery ! L’opération est un échec.
Avant d’enclencher la seconde étape de sa « bataille pour l’emploi », le premier ministre aurait dû revoir le film de Richard Attenborough, Un pont trop loin. A tort ou à raison, le contrat première embauche (CPE) apparaît aujourd’hui pour les Français comme le contrat de trop.[...]
Lire la suite de l’article


L’Humanité du 14/03/06 (un jour de retard)

Turbulences autour du fichage des enfants
La mobilisation s’amplifie contre une expertise de l’INSERM, accusée de faire le jeu de Nicolas Sarkozy en préconisant la détection des futurs délinquants dès la crèche.
Lire la suite de l’article

Aux États-Unis, deux millions d’enfants drogués chaque jour
Chaque jour, deux millions d’enfants et un million d’adultes prennent des antidépresseurs aux États-Unis. Des chiffres publiés en février dernier par l’Institut national de recherche sur l’abus des médicaments, le National Institute on Drug Abuses (NIDA). Des chiffres en dessous de la réalité, selon des psychiatres et des associations qui s’inquiètent de l’augmentation de cette consommation : plus 250 % depuis 1990. L’agence fédérale qui contrôle les produits alimentaires et les médicaments (Food and Drug Administration) a lancé le mois dernier un avertissement sur l’emploi de ces psychotropes qui peuvent avoir de graves effets secondaires, notamment des accidents cardio-vasculaires.
Les enfants sont les premières victimes de ces pratiques. Ils sont vite étiquetés hyperactifs, pour carence d’attention ou impulsivité. Dans la grande majorité des cas, on leur prescrit de la Ritaline pour les rendre plus obéissants, plus dociles.
Lire la suite de l’article

L’INSERM défend son expertise collective
L’institut a publié une « mise au point » sur la méthode et la portée des travaux décriés.
Lire la suite de l’article

Pierre Delion : « Il y a confusion entre prévention et prédiction... »
Pour le chef du service de pédopsychiatrie au CHU de Lille, lier troubles du comportement et délinquance future relève de l’escroquerie intellectuelle.
Lire la suite de l’article

Un rêve de jeunesse brisé pour faire du chiffre ?
Élèves du lycée Carnot de Dijon, parents, enseignants, politiques de gauche, syndicalistes, militants d’associations, ils étaient plus de deux cents mobilisés à Dijon, la semaine dernière, pour demander la libération de Papa Iba N’Dyane. Ce jeune Sénégalais de dix-neuf ans, basketteur à l’ADJ, est entré en France, l’an dernier, lors de la visite du président du Sénégal, avec un passeport diplomatique.
Lire la suite de l’article

Rémy Pech : « Nous voulons la suspension du projet »
Le président de l’université de Toulouse-Mirail demande le retrait du contrat première embauche.
Lire la suite de l’article

Tours, les lycéens remontés
Mobilisés depuis dix jours, ils vont manifester de nouveau.
Lire la suite de l’article


Le Parisien du 15/03/06 ( payant)

La France malade de ses facs
La contestation enfle : 57 universités sur 84 sont mobilisées contre le contrat première embauche. Le mouvement montre surtout un profond malaise. 58 %des étudiants, d’après un sondage inédit, ne croient pas que leur diplôme les protège du chômage...
Lire la suite de l’article

« L’avenir est flou et bouché »
DÉSEMPARÉS et dégoûtés : les étudiants du Mirail à Toulouse étaient unanimes hier sur le campus de la fac de lettres. Le retour du printemps n’y fait rien : les étudiants n’ont pas le moral, après plusieurs semaines de grève contre le CPE
Lire la suite de l’article

Les étudiants ne croient pas en leur diplôme
56 % des 15-18 ans ne croient pas que le diplôme garantit contre le chômage. A cet âge ils sont encore - ou ne vont pas tarder à le quitter - dans le cocon du lycée et redoutent l’arrivée dans le supérieur
Lire la suite de l’article

« Après nos études, on va tous galérer ! »
DANS LE BROUHAHA hier midi, une foule de 900 étudiants, réunis en AG, surplombe la tribune de l’amphi 5 de l’université Paris-XIII de Villetaneuse (Seine-Saint-Denis). Pour la première fois, les anti-CPE sont parvenus à remplir cet amphi,
Lire la suite de l’article

De 500 000 à 1,5 million de manifestants samedi
A PRIORI, il y aura beaucoup de monde dans les rues, samedi prochain, à l’occasion de la troisième journée d’action contre le CPE. Selon des estimations des renseignements généraux, établies avant-hier, « plus de 500 000 manifestants sont attendus...
Lire la suite de l’article

La fac donne-t-elle encore un avenir aux jeunes ?
AMPHIS SURCHARGÉS, bâtiments délabrés, sélection hypocrite, étudiants livrés à eux-mêmes, formation inadaptée au marché du travail... Au-delà même des vieux clichés qu’elle véhicule depuis des lustres, l’université n’a pas bonne presse,
Lire la suite de l’article

« Nos facultés sont trois fois malades »
« LES ETUDIANTS sont en colère. Mais comment s’en étonner : chez nous, le pouvoir ne s’intéresse à eux que quand ils sont dans la rue. Et qu’ils nous rappellent les trois grands problèmes récurrents de nos facs. D’abord, une université est fauchée
Lire la suite de l’article

« Notre modèle a fait des progrès considérables »
« JE VEUX BIEN que les Français ne fassent rien comme tout le monde, mais la seule formation qui vaille partout, dans tous les pays, c’est l’université ! Notre modèle n’est pas si mauvais. D’abord, c’est le moins cher du monde.
Lire la suite de l’article

Affrontements au quartier Latin
NEUF POLICIERS, dont une femme commissaire touchée à la tête, ont été blessés hier après-midi lors des affrontements avec de jeunes manifestants anti-CPE dans le quartier Latin, à Paris. Neuf personnes ont par ailleurs été interpellées.
Lire la suite de l’article

La Croix du 15/03/06

L’inquiétude des jeunes pour l’avenir
Alors que les étudiants et lycéens se mobilisaient une nouvelle fois, mardi 14 mars, contre le contrat première embauche (CPE), trois sociologues (Michel Fize, Georges Felouzis, Bernard Roudet) analysent pour "La Croix" les ressorts de ce nouveau mouvement
Lire la suite de l’article

Pourquoi nos enfants nous mentent
Comment aider nos enfants à établir des relations justes et vraies avec les autres ?
Lire la suite de l’article


20 minutes du 15/03/06

A Saint-Denis, le CPE ne mobilise pas
A Saint-Denis, le CPE fait débat... parmi ceux qui s’y intéressent. A la mission locale, chargée d’aider les jeunes à trouver un emploi, Beaudelaire, 27 ans, qui démarre une formation en informatique, regrette d’être trop vieux. « C’est injuste, il faudrait l’étendre.  » Mais sa copine, Nadège, est plus mitigée : «  Le CPE n’apporte pas la stabilité, ne permet pas d’acheter un logement. Même si ça peut être bien pour débuter.  »
Lire la suite de l’article

CPE : les étudiants préparent la journée de jeudi, Chirac parle de dialogue
Le président Jacques Chirac a souhaité mercredi que le dialogue "s’ouvre" avec les partenaires sociaux sur le CPE, tandis que les universités étaient toujours très touchées par la fronde contre le contrat première embauche et que les étudiants préparaient les manifestations de jeudi.
Lire la suite de l’article

Les lycéens s’unissent aux étudiants
Les lycéens entrent dans la danse. A l’occasion de la journée nationale d’action d’hier, marquée par des opérations coups de poing - occupation d’une antenne Assedic à Strasbourg, péage gratuit sur l’A 64 à Pau, blocage de deux TGV à Montparnasse et à la gare de Nantes -, ainsi que par des heurts entre CRS et étudiants devant la Sorbonne, les lycéens sont entrés en scène dans la mobilisation anti-CPE. Assemblées générales, barrages filtrants, votes internes : leur mouvement se structure, alors qu’ils étaient jusqu’à présent mobilisés essentiellement lors des manifestations nationales. Résultat, soixante lycées se sont mobilisés hier, alors qu’ils n’étaient que quinze lundi, selon le syndicat étudiant FIDL.
Lire la suite de l’article

CPE et manifestations : le point de vue de la presse étrangère
Le Daily Telegraph insiste sur la position délicate dans laquelle se retrouve le Premier ministre, confronté à sa plus sévère épreuve depuis sa nomination en juin 2005.
Le Christian Science Monitor ne se prive pas de comparer les récentes manifestations étudiantes en France à celle de mai 68. Le journal donne la parole à plusieurs étudiants, dont les témoignages sont assez révélateurs de la crise française...
Lire la suite de l’article


Ouest-France du 15/03/06

La contestation ne lâche pas, Villepin non plus
Facs, lycées : la contestation se durcit contre le CPE avant les journées de jeudi et samedi. Le Conseil constitutionnel devient l’arbitre entre le pouvoir et le PS.
Lire la suite de l’article

EDITORIAL
Mai 68 ? Mais on y est...

Crainte du désordre ou nostalgie d’une époque où le futur serait forcément plus beau que le présent ? À chaque fois que des jeunes descendent dans la rue revient ce leitmotiv : « Ils nous préparent un nouveau Mai 68. » À première vue, pourtant, rien à voir. Étudiants et lycéens de 1968 demandaient la parole, réclamaient la liberté des moeurs. Les coeurs vivaient légers, l’espoir en bandoulière. Tout devait être permis !
Le mouvement qui s’emballe, cette semaine, dans les universités et, maintenant, les collèges et lycées met en scène des adolescents et jeunes adultes qui vivent dans l’angoisse du lendemain. Les mots d’aujourd’hui ne sont pas « liberté », « interdit d’interdire », « sous les pavés la plage », mais précarité, galère, chômage, colère et mépris. La ligne d’horizon est sombre, balisée par un chemin d’incertitude.
À trente-huit ans d’écart, les AG et les défilés ne se ressemblent guère. Les voix ne parlent pas des mêmes maux. Les cortèges n’ont pas le même niveau de politisation. Les étudiants ne haranguent pas les ouvriers à la sortie des usines. Les parents ne blâment pas l’attitude de leurs rejetons ; ils sont, au minimum, compréhensifs. Tout est différent et, pourtant, tout porte à croire que nous vivons comme un nouveau Mai 68. Une révolte populaire.
Lire la suite de l’article


Le Monde daté du 16/03/06

CPE : la bataille a lieu aussi sur le Web
Pour ou contre le CPE, la bataille fait rage dans la rue mais aussi sur le Web.
Lire la suite de l’article

La stratégie de blocage des universités divise les étudiants rennais
Avec plus de 4 000 étudiants réunis, lundi 13 mars, pour une assemblée générale (AG) en plein air, le mouvement contre le contrat première embauche (CPE) ne s’essouffle pas à l’université Rennes-II. Les étudiants en sciences humaines ont été les premiers à bloquer les cours dès le 7 février. L’intervention télévisée de Dominique de Villepin, dimanche 12 mars au soir, a même agi comme un aiguillon pour relancer la mobilisation.
Lire la suite de l’article

M. Fabius fait chou blanc devant les élèves de l’Essec
Parti de l’Assemblée nationale cernée par les cars de CRS, mardi 14 mars, Laurent Fabius s’est trouvé, à 40 km de là, dans un amphithéâtre de plus de 400 étudiants. Mais l’Essec, la grande école de commerce de Cergy-Pontoise, est à des années lumière du Quartier latin. Pas de banderoles ici, ni de tracts, encore moins de manifestations. Et c’est à front renversé que le socialiste s’est appliqué à critiquer le contrat première embauche (CPE), devant une assistance indifférente, voire hostile.
Lire la suite de l’article


Le Nouvel Obs permanent du 15/03/06

46 pdts d’université pour le dialogue
Réunis lors de leur colloque annuel, ils appellent gouvernement et jeunes à reprendre le dialogue.
Lire la suite de l’article


L’Express Quotidien du 15/03/06

Les jeunes défient le pouvoir
En imposant le CPE, le Premier ministre a pris un grand risque. Et cherche des soutiens face à une contestation implacable. Sachant que son avenir politique est en balance
Lire la suite de l’article


Une sélection dans les dépêches du 15/03/06

CPE : FSU appelle à journée interprofessionnelle de grève la semaine prochaine
La FSU a annoncé mercredi qu’elle proposait d’organiser une journée interprofessionnelle de grève la semaine prochaine, et qu’elle allait soumettre cette proposition aux autres organisations de salariés.
Lire la suite de l’article

Les étudiants ont raison de s’opposer au CPE pour 62% des Français (sondage)
Les étudiants "ont raison" de s’opposer au CPE car c’est "un dispositif qui précarise les jeunes", estiment 61,5% des Français, selon un sondage TMO pour France 3 Ouest, Ouest France et Le Télégramme rendu public mercredi.
Lire la suite de l’article

Pas de zéro de conduite dès 3 ans : le seuil des 100.000 signataires franchi
La pétition "Pas de zéro de conduite pour les enfants de trois ans", qui s’oppose à des projets de détection de troubles du comportement dès la petite enfance pour prévenir la délinquance, a dépassé les cent mille signatures, selon les chiffres affichés sur le site internet.
Lire la suite de l’article

Une journée avec Bruno Julliard, leader des étudiants en colère
Mercredi 9H30. Barrages filtrants devant l’université de Créteil. "Ca se passe comment ?", interroge le président de l’Unef, Bruno Julliard, les yeux cernés, venu prendre le pouls de la mobilisation anti-CPE qu’il anime depuis deux mois.
Lire la suite de l’article

Liste des universités perturbées mercredi, selon un décompte de l’AFP
Plusieurs dizaines d’universités étaient touchées mercredi par le mouvement contre le contrat première embauche (CPE) : sur 84 universités, 51 étaient perturbées selon le ministère de l’Education nationale (17 bloquées et 34 perturbées), 59 selon un comptage effectué par l’AFP, et 64 selon l’Unef.
Lire la suite de l’article


Pour en savoir plus

L’indispensable café pédagogique

Le site de VousNousIls (Rubrique dépêches de l’éducation AFP)

La maison des enseignants

Les dépêches AFP-Éducation sur le site Voila.fr

Le site Yahoo Actualités, rubrique éducation