Accueil > L’actualité vue par le CRAP > Les revues de presse > Revue de presse du mercredi 14 décembre 2005


JPEG - 26.3 ko

Revue de presse du mercredi 14 décembre 2005

ZEP : les mêmes moyens à concentrer c’est ce titre de 20 minutes qui me semblent le mieux résumer l’analyse qu’on peut faire du plan de « relance » des ZEP présenté hier par Gilles de Robien. Les moyens seront donc concentrés sur 250 collèges. Pourquoi pas ? Mais si cela se traduit par une baisse des moyens pour les 750 autres établissements, je ne sais s’il faut s’en réjouir... Par ailleurs, comme le relève la FCPE dans un communiqué, "Une mesure est inquiétante et scandaleuse". Il s’agit de "celle qui permet aux bons élèves des collèges +Ambition réussite+ de contourner la carte scolaire pour aller dans de +bons lycées+. C’est conforter une situation qu’il faut au contraire changer", estime la fédération.
L’autre sujet que le ministre veut mettre en avant, c’est bien sûr la question de l’apprentissage de la lecture. Il faut lire à ce sujet, le texte d’Alain Bentolila dans Le Figaro qui prend ses distances avec l’entêtement ministériel. Celui ci insiste sur le fait que la lecture n’est pas qu’une question de méthode et que la question de l’illettrisme ne peut se limiter à la seule période du cours préparatoire mais mobilise tout le primaire et le collège.
Bonne Lecture...


Libération du 14/12/05

Robien décidé à chouchouter 250 collèges de ZEP
Les moyens seront concentrés sur ces établissements aux dépens d’autres.
Lire la suite de l’article


Le Figaro du 14/12/05

Gilles de Robien veut en finir au plus vite avec la méthode globale
LA POLÉMIQUE liée à la fin de la méthode globale d’apprentissage de la lecture soulevée par Gilles de Robien il y a deux semaines, ne semble pas se tarir. Avant de présenter son plan sur les ZEP et de rencontrer hier l’association des maires de France, le ministre de l’Education nationale a tenu à revenir longuement sur le sujet. Car, selon lui, le premier devoir de l’égalité des chances, c’est de transmettre aux enfants les clefs de la liberté que sont la lecture et l’écriture.
 ?Pour Gilles de Robien il s’agit d’indiquer « une bonne fois pour toutes, de manière parfaitement explicite, ce qui est recommandé comme cheminement méthodique pour apprendre à lire aux enfants ». Une circulaire sera éditée avant la fin de la semaine.
Lire la suite de l’article

Quelques vérités sur l’apprentissage de la lecture
Par Alain Bentolla

Lors de l’apprentissage de la lecture, apprendre à déchiffrer constitue un savoir-faire nécessaire, non pas simplement pour oraliser le signifiant phonique d’un mot mais pour en découvrir le sens alors même que l’élève ne l’a encore jamais lu. Nous devons affirmer avec force que le but de la maîtrise des relations grapho-phonologiques constitue un incontournable de l’apprentissage ; mais ajouter aussitôt que son but est d’accéder au sens des mots « inélus » et non pas seulement au bruit des mots.[...]
Une dernière question reste à poser : a-t-on fini d’apprendre à lire au sortir du cours préparatoire ? La réponse est non, cent fois non ! Beaucoup reste à faire, et je dirais même l’essentiel reste à faire. La population scolaire que nos écoles accueillent aujourd’hui est très différente de celle que mon père recevait il y a quarante ans dans sa classe de CM. On ne peut plus penser qu’une fois les mécanismes de la lecture acquis tous les élèves vont hardiment s’engager dans ce que l’on appelait la « lecture courante ». Beaucoup, privés d’une médiation familiale bienveillante et exigeante, ont besoin que l’école leur apprenne à comprendre. Beaucoup doivent prendre conscience que l’on ne lit pas de la même façon un énoncé de mathématiques et un conte merveilleux car on n’en trouvera jamais la solution. Beaucoup doivent être accompagnés sur le chemin d’une lecture de plus en plus longue. Ce sont ces capacités de polyvalence et d’endurance que le collège va exiger de tous les élèves. Si l’on refuse d’accepter que l’entrée au collège ne soit pour certains un jeu de massacre dans lequel chaque discipline dénoncera leur insuffisance, on doit dire avec force que l’apprentissage de la lecture ne peut se concevoir que dans la continuité.
Lire la suite de l’article

Les troubles de l’enfant agressif et la médecine
Par Isabelle Gasquet Psychiatre, épidémiologiste ( Assistance publique Hôpitaux de Paris ), au nom des auteurs de l’Expertise collective de l’Inserm.

L’Inserm a récemment publié une expertise sur un trouble mental dont la reconnaissance remonte aux années 60, le trouble des conduites. Ce terme renvoie à des comportements répétés et durables d’agressivité pouvant aboutir à des actes de violence graves. L’expertise a suscité des réactions enflammées qui jettent la confusion sur ses résultats et leurs implications. Or, que dit-elle ?
Lire la suite de l’article

Colonisation : Villepin refuse de se prononcer explicitement
« Je suis fier d’être Français ! », s’est exclamé mercredi à l’Assemblée nationale le premier ministre. Il a refusé de s’engager de façon explicite sur le retrait de l’article de loi relatif au « rôle positif » de la colonisation.
Lire la suite de l’article

Dix-neuf historiens signent une pétition contre la « vérité officielle »
RENÉ RÉMOND, Pierre Vidal-Naquet, Alain Decaux, Jean-Pierre Azéma, Mona Ozouf, Michel Winock ou Jean-Pierre Vernant : jusqu’à présent en retrait, les plus grands noms de l’historiographie française viennent de faire irruption dans le débat sur « le rôle positif » de la colonisation. Dans un texte rendu public lundi et intitulé « Liberté pour l’histoire ! », dix-neuf historiens demandent « l’abrogation de dispositions législatives indignes d’un régime démocratique ». A commencer par cet article 4 de la loi du 23 février 2005, déjà âprement critiqué.
Lire la suite de l’article


L’Humanité du 14/12/05

Rien vu...


Le Parisien du 14/12/05 ( payant)

Et maintenant les collèges « ambition réussite » !
Gilles de Robien a décidé de mettre le paquet sur les 200 collèges les plus en difficulté. Hier, le ministre de l’Education a annoncé qu’ils seront dotés de moyens supplémentaires.
Lire la suite de l’article


La Croix du 14/12/05

La nouvelle "ambition réussite" des ZEP
Le premier ministre s’était engagé à recentrer la politique d’éducation prioritaire sur les établissements les plus sensibles. Promesse tenue. Le ministre de l’éducation Gille de Robien a présenté, mardi 13 décembre, les nouvelles règles du classement en zone d’éducation prioritaire (ZEP). Depuis sa création au début des années 1980, ce dispositif s’est petit à petit étendu, puis figé.
Aujourd’hui, plus de 20 % des collégiens sont scolarisés dans un établissement relevant de l’éducation prioritaire. Tous les observateurs dénoncent des objectifs mal ciblés et un saupoudrage de moyens. Gilles de Robien a donc choisi d’opérer un tri dans ces établissements qui seront désormais répartis en trois catégories.
Lire la suite de l’article

Plan ZEP : Robien assure que les autres établissements ne seront pas lésés
Le ministre de l’Education nationale Gilles de Robien a assuré mercredi que l’attribution de moyens supplémentaires annoncés pour les 200 à 250 collèges nouvellement labellisés "Ambition réussite" ne se fera "pas du tout" au détriment d’autres établissements.
Lire la suite de l’article

Nos garçons ne seront pas des machos
Les parents s’efforcent d’éduquer leurs garçons en les autorisant à exprimer leur sensibilité, sans encourager les comportements machistes
Lire la suite de l’article


20 minutes du 14/12/05

ZEP : les mêmes moyens à concentrer

Après l’annonce des « quinze mesures concrètes » (lire ci-contre) de Gilles de Robien, ministre de l’Education nationale, pour réformer les zones d’éducation prioritaires (ZEP), le milieu éducatif reste dubitatif. Pour Bernard Boisseau, secrétaire général du Syndicat national des enseignements de second degré (Snes), «  ce plan de renforcement ressemble à un plan de dynamitage des ZEP. Parce qu’au-delà de la myriade de mesures annoncées, aucun souffle nouveau n’est redonné aux zones d’éducation prioritaires. Les moyens d’aujourd’hui vont être redéployés demain vers les établissements les plus difficiles », au nombre de 200 à 250. Ce qui revient, selon lui, à « déshabiller les 750 autres établissements ZEP  ».
Lire la suite de l’article

Encore des classes sans prof
Des classes sans enseignants et une liste de maîtres admis sur liste complémentaire qui s’allonge. C’est pour dénoncer ce paradoxe que des syndicats d’enseignants appellent à manifester devant le rectorat de Paris (20e) demain à 18 h 30. Dans au moins une dizaine d’écoles parisiennes, des congés longs n’auraient pas été remplacés. Par ailleurs, seulement 12 des 172 personnes qui n’ont pas réussi le concours de professeur des écoles mais sont sur liste complémentaire, auraient eu un poste depuis la rentrée.
Lire la suite de l’article


Ouest-France du 14/12/05

Editorial : Pour des collèges fiers d’eux-mêmes
par Bernard LE SOLLEU.

L’Éducation nationale en a-t-elle, cette fois, vraiment conscience ? Un mois après la révolte des banlieues, elle joue gros, comme on dit vulgairement, avec cette réforme des zones d’éducation prioritaire (les Zep) annoncée hier. Non seulement il y va de l’avenir de près de deux millions d’élèves, mais encore d’une certaine idée de la République, de l’égalité et de la cohésion sociale. On assiste, en réalité, à un quitte ou double. Quitter, tirer un trait sur ces Zep « en dépôt de bilan », c’était l’option brutale prônée par Nicolas Sarkozy. À l’inverse, Dominique de Villepin et son ministre, Gilles de Robien, veulent redoubler d’ambition et de moyens, mais sur un nombre restreint de collèges de banlieues (200 à 250). Le débat, à droite, a le mérite d’être radical, bien qu’il soit quelque peu biaisé par les rivalités politiques.
L’enjeu est vital pour l’école publique. Il s’agit de redonner du sens et du contenu à l’égalité des chances.[...]
Lire la suite de l’article

Priorité aux 200 collèges les plus difficiles
Gilles de Robien a présenté, hier, son plan de lutte contre l’échec scolaire. Recrutement de mille professeurs, aide aux devoirs, études du soir... Le ministre de l’Éducation affiche de grandes ambitions, concentrées sur un petit secteur : celui des 200 collèges de l’Hexagone les plus difficiles.
Lire la suite de l’article


Le Monde daté du 14/12/05

Réactions au plan de réforme des ZEP
La Fédération indépendante et démocratique lycéenne (FIDL) s’élève contre la réforme des ZEP, qu’elle considère comme un scandale. "On s’oriente vers une remise en cause de leur principe même. Le ministre a décidé de hiérarchiser les ZEP, ce qui signifie un désengagement pour la majorité d’entre elles", déclare la FIDL dans un communiqué. Les lycéens s’inquiètent aussi des possibilités de déroger à la carte scolaire, et de choisir un lycée hors zone, pour les meilleurs élèves de collège en ZEP. Selon eux, "au lieu de favoriser la mixité sociale, cela risque gravement de favoriser la constitution de lycées-ghettos".
De son côté, le principal syndicat du primaire, le SNUipp-FSU, dénonce "une vraie-fausse relance". Il déplore que le ministre, "en confiant le pilotage de sa politique d’éducation prioritaire au collège, oublie totalement l’école maternelle et élémentaire, alors que la réussite se construit dès le plus jeune âge". Evoquant les 1 000 enseignants supplémentaires devant être affectés aux 200 collèges "Ambition réussite", le syndicat rappelle que n’étant pas inscrits au budget, ces postes risquent d’être créés par redéploiement. "Que deviendront les autres établissements ?", s’interroge le syndicat.[...]
Lire la suite de l’article

Des chefs d’entreprise parraineront les mineurs délinquants ou en difficulté

Le garde des sceaux, Pascal Clément, devait lancer, mercredi 14 décembre, un système national de parrainage des mineurs délinquants ou en difficulté par des professionnels d’entreprise. La chancellerie demande à ces derniers un engagement bénévole minimum, à partir du début de l’année 2006. Mot d’ordre : "Offrez six heures de votre temps."
Lire la suite de l’article


Le Nouvel Obs Quotidien du 14/12/05

Loi de février : Villepin ?botte en touche
« Fier d’être Français », Dominique de Villepin "assume toute l’histoire de France" et refuse de répondre à la gauche qui demande l’abrogation de l’article 4 de la loi du 23 février 2005 qui reconnaît un "rôle positif" à la colonisation française.
"Il est normal que nous nous posions des questions sur notre identité commune mais, oui, je suis fier d’être Français, j’assume toute l’histoire de France", a lancé le Premier ministre lors des questions d’actualité à l’Assemblée nationale mercredi 14 décembre.
Lire la suite de l’article

Lecture : Robien ?reçoit les éditeurs
Le ministre de l’Education Nationale, Gilles de Robien a rencontré mercredi 14 décembre les éditeurs de manuels scolaires pour discuter avec eux de l’arrêt de la méthode "globale" d’apprentissage de la lecture.
Il leur a réitéré sa volonté d’abandonner "toute méthode d’apprentissage de la lecture qui s’apparente, de près ou de loin, à la méthode globale ou semi-globale", mais sans leur donner de consignes.
Lire la suite de l’article


Une sélection dans les dépêches du 14/12/05

Editeurs scolaires : nos manuels sont tous conformes aux programmes
Les éditeurs scolaires sont reçus mercredi par le ministre de l’Education nationale, Gilles de Robien, sur le problème des méthodes d’apprentissage de la lecture et Marie-Noëlle Audigier, directrice générale de Hatier et présidente de "Savoir livres", association regroupant les éditeurs scolaires fait le point.
Lire la suite de l’article

Réforme des ZEP : "tri méritocratique" pour la FCPE

La principale fédération de parents d’élèves, la FCPE, s’est élevée mercredi, dans un communiqué, contre la réforme des ZEP annoncée la veille et notamment contre la possibilité de déroger à la carte scolaire, dénonçant un "tri méritoccratique des élèves".
"Une mesure est inquiétante et scandaleuse", a jugé la FCPE. Il s’agit de "celle qui permet aux bons élèves des collèges +Ambition réussite+ de contourner la carte scolaire pour aller dans de +bons lycées+. C’est conforter une situation qu’il faut au contraire changer", estime la fédération.
Lire la suite de l’article

Hollande (PS) : "donner davantage de ressources et d’encadrement" aux ZEP
Le Premier secrétaire du PS, François Hollande, estime, dans un entretien au Point à paraître jeudi, qu’il faut "donner davantage de ressources et d’encadrement" aux ZEP "après redéfinition de leur périmètre".
Lire la suite de l’article

Robien : deux-tiers des établissements ont des modalités de remplacements
Deux-tiers des établissements scolaires "ont mis en place des modalités de remplacements", a affirmé mercredi le ministre de l’Education nationale, Gilles de Robien, en réponse à une question à l’Assemblée nationale sur les remplacements des profs absents pour une courte durée.
Lire la suite de l’article

Orléans : manifestation de lycéens contre des reconduites à la frontière
Quelque 500 lycéens, selon la police, ont manifesté, mercredi dans le centre d’Orléans, leur solidarité avec deux de leurs camarades immigrés, frappés par des arrêtés préfectoraux de reconduite à la frontière.
Lire la suite de l’article


Pour en savoir plus

L’indispensable café pédagogique

Le site de VousNousIls (Rubrique dépêches de l’éducation AFP)

La maison des enseignants

Les dépêches AFP-Éducation sur le site Voila.fr

Le site Yahoo Actualités, rubrique éducation