Accueil > L’actualité vue par le CRAP > Les revues de presse > Revue de presse du mercredi 13 février 2008


JPEG - 26.3 ko

Revue de presse du mercredi 13 février 2008

No question !
Les profs lancent une pétition contre Note2be , le site qui propose aux élèves de noter leurs enseignants. Ce texte exige que le site qui n’a pas encore reçu l’agrément de la CNIL s’engage à respecter la vie privée et à se mettre en conformité avec la loi.Plusieurs syndicats, par ailleurs pointent le risque grave de dérives vers la dénonciation publique, le dénigrement gratuit et le lynchage public. Pratiquement, les fonctionnaires de l’Education nationale peuvent demander aux recteurs une "protection" s’ils sont menacés, victimes de violences, d’insultes, de voies de fait en raison de leur fonction, qui se traduit le plus souvent par la prise en charge des frais de justice. Mais au-delà, c’est une condamnation claire du principe par le gouvernement qu’attendent les enseignants.
L’information qui suit risque de renforcer le malaise car, sur le site de L’Express, on apprend que Stéphane Cola, l’un des fondateurs du site est candidat sur la liste UMP de Pierre Lellouche dans le 8ème arrondissement.
C’est dans un tel contexte que le ministre de l’éducation nationale a condamné fermement ce mercredi soir, cette initiative et tient à rappeler que l’évaluation des professeurs et leur notation est du ressort exclusif de l’Education nationale et, plus précisément, des fonctionnaires habilités pour ce faire : les inspecteurs et les chefs d’établissement”.Mais cela suffira-t-il à calmer le jeu ?

Les motifs de mécontentement ne se limitent pas en effet à l’existence de ce site. Comme nous le soulignions déjà hier, l’arrivée de la “DGH” (c’est-à-dire l’enveloppe budgétaire qui définit le nombre de postes et d’heures sup’ alloués pour fonctionner) dans les établissements crée une colère forte. Pour ne citer qu’un exemple, une grande partie des professeurs du collège-lycée Henri-Wallon à Aubervilliers (Seine-Saint-Denis) a fait grève mardi pour la deuxième journée consécutive pour demander le maintien de toutes les classes et postes à la rentrée prochaine, . Un des enseignants de cette cité scolaire, Philippe Darriulat professeur d’histoire-géographie et ancien président de l’UNEF, résume assez bien le sentiment général dans une tribune publiée dans Le Monde. Alors, dit-il qu’un plan Marshall pour les banlieues d’un type inédit, (c’est-à-dire sans argent...) était annoncé , “ ce même jour nous apprenons les réductions de moyens que l’Etat souhaite imposer à notre établissement, comme à tous ceux de l’académie de Créteil, à la rentrée 2008. Quatorze postes d’enseignants (douze au lycée et deux au collège) et sept classes (six au lycée et une au collège) sont menacés d’être supprimés.[...] Les conséquences sont multiples : les élèves de terminale ne pourront plus redoubler faute de places, toutes les classes compteront au moins 35 élèves, les "classes à projet", créées pour les élèves en difficultés seront supprimées, les dédoublements dans les classes de langues vivantes disparaîtront...

Le travail, c’est la santé... ” chantait le regretté Henri Salvador...
Toujours dans cette logique de pénurie de postes, le recteur de l’académie de Créteil, Jean-Michel Blanquer, vient de lancer un appel à des enseignants retraités, pour leur proposer d’assurer des cours en collège et lycée. Dans un récent courrier, que le nouveau site d’information MediaPart s’est procuré , celui-ci invite les « anciens » de quatre disciplines (anglais, allemand, philosophie et lettres classiques) à reprendre du service, pour pallier une pénurie de professeurs remplaçants. Les retraités volontaires seront embauchés comme simples vacataires et toucheront 28 euros net de l’heure, cumulables avec leur pension.
Quand on sait que l’État supprime des postes, ce type de mesure est logique mais scandaleux. On préfère payer des heures supplémentaires en recrutant des vacataires retraités. Même si la suite de la chanson disait “... rien faire c’est la conserver...
Bonne Lecture...


Libération du 13/02/08

Ecole buissonnière contre lycée autoritaire
« C’est une manifestation sérieuse, pas juste une rébellion contre l’autorité. On en a marre d’être traités comme des collégiens ! » Devant les grilles du lycée professionnel Condorcet d’Arcachon (Gironde), c’est la fronde depuis plus d’une semaine. En cause, le règlement interne et son application très stricte par le proviseur. Ici, c’est tenue correcte exigée et discipline de fer
Lire la suite de l’article

La grève de l’Imprimerie nationale entraîne le report de concours de recrutement
Quatrième semaine de grève sur le site de Choisy. Conséquence : certains concours de recrutement de l’enseignement professionnel ne pourront avoir lieu aux dates prévues.
Lire la suite de l’article


Le Figaro du 13/02/08

Rien vu...


L’Humanité du 12/02/08 (un jour de retard)

Rien vu...


Le Parisien du 13/02/08 ( payant)

Douze minutes pour faire oublier le handicap
C’est un face-à-face inédit qui s’est déroulé hier au Stade de France. D’un côté, des dizaines de personnes handicapées en recherche d’emploi. De l’autre, une pléiade de grandes entreprises. Moins d’un quart d’heure pour une embauche... Et ça marche !
Lire la suite de l’article

Concours reportés pour 16.515 candidats à l’enseignement professionnel
Deux concours de recrutement de l’enseignement professionnel, concernant 16.515 candidats, ont été reportés des 19 et 20 février aux 26 et 27 mars, du fait « de la grève de l’Imprimerie nationale » qui rend impossible l’impression des sujets, a annoncé mardi le ministère de l’Education.

Lire la suite de l’article

Ils aiment la cantine... pour les copains
LES CHOUX de Bruxelles et le céleri rémoulade, très peu pour eux. La coquillette mollassonne et le riz au lait, ils...
Lire la suite de l’article

« Pas bon ? Pas grave ! »
LÉO, en 6e au collège Lucie-Aubrac à Paris (XIe)
Lire la suite de l’article


La Croix du 13/02/08

Différent de ses frères et sœurs
Les vilains petits canards ont la vie dure : les enfants différents des autres ne sont pas toujours bien acceptés par leur famille. Et pourtant, cette différence peut être très enrichissante
Lire la suite de l’article


20 minutes du 13/02/08

Rien vu...


Métro (Paris) du 13/02/08

Rien vu...


Rue89 du 13/02/08

En panne d’enseignants, le rectorat de Créteil rappelle ses retraités
"Je vous informe que vous avez la possibilité (...) de reprendre une activité enseignante" commence la lettre...
Lire la suite de l’article


Ouest-France du 13/02/08

Rien vu...


Sud-Ouest du 13/02/08

Rien vu...


Le Journal du Dimanche du 13/02/08

Rien vu...


Le Monde daté du 13/02/08

Banlieues : fictions élyséennes et réalités quotidiennes,
par Philippe Darriulat professeur d’histoire-géographie au lycée Henri-Wallon d’Aubervilliers,ancien président de l’UNEF.

Vendredi 8 février. Sous les ors du palais présidentiel, une conférence de presse est convoquée. Devant un parterre d’élus, de représentants associatifs et de journalistes, le président de la République égrène les mesures de son "plan Marshall pour les banlieues". Un "plan Marshall" d’un genre inédit d’ailleurs : sans argent.[...]
Vendredi 8 février. Le même jour dans un cadre tout à fait différent : la salle des professeurs de la cité scolaire Henri-Wallon d’Aubervilliers.[...] Eh bien, c’est ce même jour que nous apprenons les réductions de moyens que l’Etat souhaite imposer à notre établissement, comme à tous ceux de l’académie de Créteil, à la rentrée 2008. Quatorze postes d’enseignants (douze au lycée et deux au collège) et sept classes (six au lycée et une au collège) sont menacés d’être supprimés. Au total, 637 postes sont menacés sur l’ensemble de l’académie.
Les conséquences sont multiples : les élèves de terminale ne pourront plus redoubler faute de places, toutes les classes compteront au moins 35 élèves, les "classes à projet", créées pour les élèves en difficultés seront supprimées, les dédoublements dans les classes de langues vivantes disparaîtront...
Lire la suite de l’article


Le Nouvel Obs Permanent du 13/02/08

L’Unef lance une campagne choc pour le logement étudiant
Le syndicat étudiant exige le "lancement d’un plan pluriannuel de construction de logements étudiants" et demande à l’Etat d’investir un milliard d’euros.
Lire la suite de l’article

Les profs lancent une pétition contre Note2be
Adressée au ministère de l’Education, le texte exige que le site qui propose aux élèves de noter leurs enseignants soit contraint à respecter la vie privée et à se mettre en conformité avec la loi.
Lire la suite de l’article


L’Express.fr du 13/02/08

Il veut noter les profs... et se présente à Paris
Stéphane Cola, l’un des fondateurs du très polémique note2be.com, est candidat sur la liste de Pierre Lellouche. Ce site propose de noter les profs, en citant leurs noms. Et les enseignants n’apprécient pas.
Lire la suite de l’article


Une sélection dans les dépêches du 13/02/08

1.100 signatures sur une pétition contre un site de notation des profs
Une pétition contre le site internet note2be qui propose aux élèves de noter leurs professeurs en citant leurs noms a recueilli plus de 1.100 signatures sur le "blog de résistance" créé par les professeurs "bannis" du forum de ce site pour y avoir exprimé leur réprobation.
Lire la suite de l’article

Pour l’UNL, seuls les inspecteurs peuvent évaluer les profs avec objectivité
Les lycéens de l’UNL ont critiqué mercredi le site internet note2be.com qui propose aux élèves de noter leurs enseignants en citant leurs noms, en rappelant que seuls les "inspecteurs" avaient la compétence "pour évaluer objectivement les professeurs".
Lire la suite de l’article

Site de notation des profs : Darcos "condamne avec fermeté"
Le ministre de l’Education Xavier Darcos a condamné "avec fermeté" mercredi l’ouverture du site internet "note2be.com" qui propose aux élèves de noter leurs enseignants en citant leurs noms, et a assuré apporter "son soutien total aux enseignants".
Lire la suite de l’article

Suppressions de postes : un collège-lycée d’Aubervilliers en grève depuis lundi
Une grande partie des professeurs du collège-lycée Henri-Wallon à Aubervilliers (Seine-Saint-Denis) a fait grève mardi pour la deuxième journée consécutive pour demander le maintien de toutes les classes et postes à la rentrée prochaine, selon des sources concordantes.
Lire la suite de l’article

Imprimerie nationale : la CGT impute le report des concours à l’Etat
L’Etat et les responsables de l’Imprimerie nationale "connaissaient les risques", a déclaré mardi un élu CGT de l’usine de Choisy-le-Roi (Val-de-Marne), après l’annonce du report de deux concours de recrutement de l’Education nationale dû à une grève qui dure depuis 23 jours.
Lire la suite de l’article


La démocratie a besoin de la presse.
La presse a besoin de lecteurs pour vivre...
Lisez et achetez des journaux !