Accueil > L’actualité vue par le CRAP > Les revues de presse > Revue de presse du mercredi 12 octobre 2005


JPEG - 26.3 ko

Revue de presse du mercredi 12 octobre 2005

Il y a des jours où on se creuse la tête pour trouver un article intéressant et d’autres où l’on a du mal à faire le tri devant l’abondance. Aujourd’hui est de ceux là. De La Croix au Figaro en passant par l’ Humanité, les sujets ne manquent pas.
La Croix s’intéresse à l’accompagnement scolaire privé et s’indigne «  Halte à la surenchère !.
Le Figaro malgré un titrage vraiment pas très bon, consacre trois articles à l’innovation pédagogique. Mais, franchement, dire que les pédagogies innovantes «  conduisent à la libéralisation de l’école... » Il y a de quoi se désoler.
L’Humanité revient sur le concept des « troubles de conduite dès l’enfance » selon l’INSERM. On s’était ému au moment de la parution de cette étude des dérives d’une telle « médicalisation » des comportements des enfants. Le journal communiste y consacre un dossier assez complet.
Enfin, tous vos journaux reviennent sur la polémique autour des remplacements de courte durée.
Enfin, on trouvera dans une dépêche de l’AFP, un écho de l’anniversaire des 60 ans des Cahiers pédagogiques...
Bonne Lecture...


Libération du 12/10/05

La loi remplacement hérisse les profs ?
Alors qu’ils estiment la mesure trop compliquée à appliquer, Robien fait la sourde oreille.
Lire la suite de l’article

A Annonay, la police lorgne la photo de classe ?
Le trombinoscope des 600 élèves du collège Les Perrières d’Annonay (Ardèche) a atterri deux années de suite sur le bureau du commissaire de police, sans que personne ne comprenne vraiment pourquoi. Au point de départ, des enseignants ont vivement réagi en découvrant « par hasard » que le principal du collège transmettait les photos des élèves à la police. Vendredi, lors d’un conseil d’administration, celui-ci aurait reconnu les faits. La direction nationale du Snes (syndicat majoritaire dans le secondaire) a aussitôt dénoncé une « atteinte grave aux libertés publiques » ­ voire « la constitution illégale de fichiers » ­ et demandé des explications aux ministres concernés, Gilles de Robien et Nicolas Sarkozy.
Lire la suite de l’article


Le Figaro du 12/10/05

L’essor des pédagogies innovantes
L’Education nationale réfléchit à des pédagogies à l’anglo-saxonne, où les élèves sont davantage acteurs de leur apprentissage. Vers une libéralisation de l’école ?
[...]Ces démarches butent cependant sur une limite de taille : le système français est fondé sur l’idée de l’« école pour tous ». « Il faut trouver un juste équilibre entre la diversification et le maintien du cadre réglementaire, souligne Christine Faucqueur. Etre dans une complémentarité non discriminante. » En un mot : si tous les établissements de l’Hexagone proposent des projets pédagogiques innovants, cela fera immanquablement naître une concurrence entre eux. Une idée à laquelle l’Education nationale reste, dans l’ensemble, largement réfractaire.
Lire la suite de l’article

Pourquoi les petits Finlandais sont les meilleurs
Classée en tête des palmarès mondiaux des performances des élèves, la Finlande a une recette imparable : elle adapte la scolarité à chacun d’entre eux.
Lire la suite de l’article

Rythmes biologiques et système de tutorat au collège Clisthène
Pour créer ce collège expérimental à Bordeaux, ses fondateurs ont tenu compte des acquis de la recherche de sociologues et de spécialistes des sciences de l’éducation.
Lire la suite de l’article


L’Humanité du 12/10/05

Au secours Françoise (Dolto), ils sont devenus fous !
Le concept des troubles de conduite dès l’enfance pourrait, selon l’INSERM, être un des facteurs de risque de la délinquance. Dans une expertise de plus de 400 pages, on apprendra comment dépister ces troubles et comment les traiter, parfois avec des médicaments. Non, vous n’êtes pas dans le monde d’Orwell. Biologisme, règne du normatif, absence de toute analyse du contexte social, politique, économique, culturel. Au détriment de l’éthique, de la déontologie, du doute même. Quand on médicalise la délinquance...
Lire la suite de l’article

« La vision de l’INSERM est simpliste, réductrice »
Marie-Rose Moro est pédopsychiatre, professeur et chef de service de psychopathologie à l’hôpital Avicenne (Seine-Saint-Denis).
Lire la suite de l’article

« On se croirait revenu au XIXe siècle ! »
Laurent Mucchielli est sociologue, directeur du centre de recherches sociologiques sur le droit et les institutions pénales. Ses conclusions n’ont pas été utilisées par l’INSERM.
Lire la suite de l’article

Cachés pour continuer d’exister
Toujours en fuite, les enfants Makombo ont prouvé, une nouvelle fois, leur détermination pour empêcher l’expulsion de leur famille.
Lire la suite de l’article


Le Parisien du 12/10/05 ( payant)

L’opposition parents-profs
Manifestations dont une cet après-midi à Paris -, remise de pétitions rassemblant au moins 50 000 signatures, mais pas d’appel à la grève : le principal syndicat des professeurs du secondaire, le Snes, lance aujourd’hui une première offensive...
Lire la suite de l’article

CONTRE
« On devient animateurs de colo ! »

DEPUIS DEUX ANS, Christophe, 34 ans, est en poste au collège François-Truffaut à Asnières (Hauts-de-Seine). Il assure 20 heures de gym (plus trois heures supplémentaires, librement acceptées) par semaine : « Ce qui me gêne dans ce nouveau dispositif,...
Lire la suite de l’article

POUR
« L’intérêt des élèves avant tout »

DEPUIS le début de l’année, Laura a déjà dû se passer de plusieurs enseignants, pour une semaine (EPS) ou quelques heures seulement (SVT...). « Pour l’instant, ça va à peu près, surtout par rapport à l’année dernière : en allemand, c’était une...
Lire la suite de l’article


La Croix du 12/10/05

Accompagnement scolaire : halte à la surenchère !
Corvée, casse-tête ou plaisir, les devoirs du soir occupent une place importante dans la vie des familles. Parfois trop importante[...]
C’est ce développement d’un « marché de l’angoisse » que dénonce André Robert, professeur en sciences de l’éducation à l’université de Lyon II et auteur de L’École et L’Argent (1). Un marché occupé par des centaines d’entreprises privées : des géants comme Acadomia (coté en Bourse et qui affiche une croissance annuelle de 45 %) aux petites officines créées par des étudiants. Ces entreprises diversifient de plus en plus leurs offres : cours particuliers à domicile, évaluation du CE1 à la terminale, coaching, stages intensifs etc. ; Acadomia propose même un service « SOS parents » : des enseignants expliquent aux parents par téléphone les exercices de maths ou de grammaire pour qu’ils puissent aider leurs enfants ! Certaines d’entre elles couplent ces offres avec des formes de « gardiennage », comme « Après la classe » ou Sylvan, ce géant américain qui cherche aujourd’hui à pénétrer le marché français, qui accueille les enfants à la sortie de l’école dans des locaux confortables, avec salles de détente et matériel informatique...
« Est-ce que ce sont ces entreprises qui créent artificiellement ce besoin ? Ou les familles qui identifient objectivement des manques ?  », se demande André Robert. Il y a certainement un faisceau de causes. On peut dire en creux que ces entreprises viennent combler un manque : ce besoin d’accompagnement plus individualisé des élèves que les parents réclament et que l’école a du mal à mettre en place. Mais elle correspond aussi, poursuit-il, dans un contexte de « massification » de l’école, à une logique de compétition et de « distinction », qui fait que les mêmes, les bons élèves, ont recours à ce type de service pour être « meilleurs » que les autres.
Lire la suite de l’article


20 minutes du 12/10/05

Profs, le casse-tête des remplacements

Les profs répondront-ils présents ? La FSU, principal syndicat enseignant, les appelle aujourd’hui à se rassembler un peu partout en France pour protester contre le dispositif des remplacements de courte durée. Le principe : quand un prof de collège ou de lycée est absent pour une courte durée, et que cette absence est prévisible (voyage scolaire, formation...), un collègue le remplace. «  Un professeur de français absent peut être remplacé soit par un autre professeur de français, soit, par exemple, par un de ses collègues d’anglais, qui dispensera un cours d’anglais  », explique le ministère.
Lire la suite de l’article


Ouest-France du 12/10/05

Remplacement des profs : déjà la bagarre

Pousser les profs de collèges et lycées à remplacer leurs collègues absents... Cette nouveauté de la rentrée sentait la bagarre. On y est déjà
Lire la suite de l’article


Le Monde daté du 12/10/05

Rien vu...


Le Nouvel Obs Quotidien du 12/10/05

Les profs débrayent ?contre les remplacements
Le SNES appelait les enseignants à faire grève mercredi contre le nouveau système de remplacements de courte durée. Quelque 300 manifestants à Paris.
Lire la suite de l’article

"Une situation proche ?de la garderie" ??
par Bernard Boisseau, ?secrétaire général du SNES

Il est vrai que le problème des professeurs absents a explosé ces dernières années et je ne prétends pas qu’il ne faut pas les remplacer. Mais d’abord, ce dispositif n’apporte pas de solution aux remplacements de longue durée. Dans la moitié des cas, les absences de plus de 15 jours ne sont pas remplacées. C’est donc la première priorité. Et cela exigerait de doubler le nombre de titulaires remplaçants. Ensuite, le nouveau dispositif qui concerne seulement les remplacements de courte durée pose deux problèmes.?Premièrement, il est extrêmement lourd à mettre en œuvre car il demande du personnel libre et des salles appropriées à l’enseignement dispensé. Deuxièmement, il impose à un enseignant de remplacer au pied levé un collègue absent dans une classe dont il n’a jamais eu la charge. Le rendement pédagogique est donc nul. On risque vite de se trouver dans une situation proche de la garderie.
Lire la suite de l’article

Les photos de 600 collégiens ?transmises à la police
La police enquêtairt sur des violences volontaires dans un bus. Le trombinoscope du collège Les Perrières d’Annonay lui a été remis sans l’accord des parents.
Lire la suite de l’article


Une sélection dans les dépêches du 12/10/05

Les "Cahiers pédagogiques" fêtent leurs 60 ans et s’inquiètent pour l’avenir
Les "Cahiers pédagogiques" fêtent en octobre leurs soixante ans mais s’inquiètent pour leur avenir et leurs animateurs ont annoncé mercredi devant la presse qu’ils craignaient même de ne pas fêter leurs 65 ans.
Lire la suite de l’article

En Seine-Saint-Denis, 200 lycéens sans affectation, selon l’inspection
Deux cents lycéens de Seine-Saint-Denis étaient toujours sans affectation à l’approche des vacances de la Toussaint, tout en étant "intégrés dans des dispositifs de prise en charge", a annoncé mardi l’inspection académique.
Lire la suite de l’article

Journée d’action Snes : 50.000 signatures contre les remplacements des profs
Le principal syndicat des lycées et collèges, le Snes-FSU, a recueilli 50.000 signatures contre les remplacements d’enseignants absents par leurs collègues du même établissement, et les a remis directement au ministre de l’Education nationale, lors de sa journée d’action de mercredi.
Lire la suite de l’article

Robien sur remplacements : "là où il y a protocole", pas de contrainte
Le ministre de l’Education nationale Gilles de Robien a certifié mercredi à l’AFP que les remplacements des enseignants absents moins de 15 jours ne seraient pas "contraints" dès lors que les établissements auront signé "un protocole organisant ces remplacements".
Lire la suite de l’article

Remplacements des profs : "L’essentiel c’est qu’on garde les gosses !"
Paroles d’enseignants recueillies mercredi dans la manifestation parisienne contre la mesure prévoyant que les enseignants absents moins de 15 jours seront remplacés par leurs collègues, sur désignation du chef d’établissement, à partir de janvier 2006.
Lire la suite de l’article


Pour en savoir plus

L’indispensable café pédagogique

Le site de VousNousIls (Rubrique dépêches de l’éducation AFP)

La maison des enseignants

Les dépêches AFP-Éducation sur le site Voila.fr

Le site Yahoo Actualités, rubrique éducation