Accueil > L’actualité vue par le CRAP > Les revues de presse > Revue de presse du mercredi 12 janvier 2011


JPEG - 26.3 ko

Revue de presse du mercredi 12 janvier 2011

Haïti, un an après - La défenseure se défend…- Évaluations de CM2- LPC – Université à deux vitesses - le plus petit collège de France-


Haïti
Il y a un an, le 12 janvier 2010 la terre tremblait à Haïti et causait plus de 200 000 morts et de très nombreux dégâts. Le site Educpros.fr nous rappelle qu’un an après le système éducatif, et notamment le réseau de l’enseignement supérieur, est toujours en ruine. Et outre les victimes et les bâtiments détruits ou gravement endommagés, ce séisme a révélé les carences d’un système universitaire qui ne compte que 50 000 étudiants pour un pays de 8 millions d’habitants, soit 1 % des Haïtiens de 18 à 24 ans.
Un plan d’action international a été décidé en mai dernier mais il n’a toujours pas débuté. Ce plan d’action prévoit par ailleurs de développer la formation à distance pour pallier les universités détruites et de mettre l’accent sur la formation des enseignants en primaire et secondaire et aussi de multiplier les bourses de mobilité pour les étudiants en maîtrise et en doctorat, contre un engagement au retour au pays. Le ministère français de l’enseignement supérieur et de la recherche a consacré 8 millions d’euros dans des actions d’aide à la reconstruction du système universitaire haïtien.
Rappelons qu’avant le séisme, seule la moitié des quatre millions d’enfants haïtiens était scolarisé. Même si cela peut sembler décalé par rapport aux besoins en termes de nourriture ou d’aide à la reconstruction , je signale aussi l’initiative de Bibliothèques sans Frontières animée par le chercheur Patrick Weil. Dans une interview sur le site de Télérama, il lance un appel pour des dons de livres . La demande est surtout axée sur les livres utilitaires, les manuels scolaires mais aussi la littérature jeunesse et les livres parascolaires.

La défenseure se défend…
On l’évoquait dans la revue de presse de mardi, les députés ont commencé à étudier le texte prévoyant la création d’un “défenseur des droits”. Mais ce texte suscite des inquiétudes car il regrouperait les missions de plusieurs autorités actuelles dont notamment la défenseure des enfants. Dans une interview au Nouvel Obs, Dominique Versini s’inquiète de cette évolution. : "Un regroupement dilue les missions", estime t-elle. C’est même selon elle, une régression pour les enfants : “il y aura une perte d’efficacité, puisqu’ils ne pourront plus écrire directement à un défenseur des enfants. Il y aura un adjoint qui sera un simple collaborateur, sans aucune compétence propre. Il n’y aura donc plus pour les enfants un défenseur spécialisé et qui intervient librement sur toutes les questions sur lesquelles il est alerté. C’est une régression, un recul. Des parlementaires, y compris de la majorité, demandent que les enfants puissent écrire directement à un adjoint, qui s’appellerait défenseur des enfants, pour pouvoir avoir accès à un service qui les concerne de façon directe, et qui leur parle. Quand vous êtes enfant ou adolescent, vous n’écrivez pas à un défenseur des droits car vous ne savez pas à quoi ça sert. ” précise t-elle.

Évaluations de CM2
La FCPE, première fédération de parents d’élèves, appelle "au blocage" des évaluations de CM2, prévues entre lundi 17 et vendredi 21 janvier, au motif que le ministère de l’Education nationale n’a pas pris en compte les critiques sur leur calendrier et leur notation, peut-on lire dans une dépêche AFP Jusqu’à maintenant , seul le réseau des enseignants "désobéisseurs", appelait à leur "boycott".
"Un débat a eu lieu au sein d’un groupe de travail organisé par le ministère de l’Education nationale au premier semestre 2010. Des propositions ont été faites, notamment pour placer ces évaluations non plus en milieu ou en fin d’année (ce qui est le cas en CE1, ndlr) mais en tout début d’année, afin que les enseignants puissent les utiliser pour repérer les difficultés de leurs élèves et mettre en place des réponses à ces difficultés. Ces propositions ne semblaient pas faire blocage mais le ministère n’en a pas tenu compte. Il préfère manifestement un rapport de force inutile qu’une collaboration active avec la communauté éducative", a regretté la fédération des parents d’élèves.
Depuis leur mise en place, en plus du calendrier c’est aussi le mode binaire de notation des questions qui était critiqué. La réponse était notée globalement 1 ou 0 empêchant la prise en compte des réponses partiellement bonnes des élèves. Dans un rapport rendu public en octobre 2009, un groupe de travail parlementaire UMP avait prôné de "mieux associer la communauté éducative" à l’organisation de ces nouvelles évaluations de CE1 et CM2.

LPC
On a appris hier par une “lettre ouverte” au ministre que le SNES (principal syndicat du secondaire) demandait un moratoire sur la mise en place du livret de compétences. Le SNES exprime cette demande “ en attendant les conclusions d’un débat approfondi au sein de la communauté éducative sur cette forme d’évaluation, débat qui pourrait s’appuyer sur le bilan des expérimentations menées jusqu’ici en France comme à l’étranger et sur les travaux pour le moins contradictoires de nombreux chercheurs. L’avenir de la jeunesse et de l’ensemble du système éducatif mérite mieux que la marche forcée sur des a priori pédagogiques non démontrés et le bricolage qui nous sont imposés depuis plusieurs années au niveau du collège (...) ”.
Si “bricolage” il y a, c’est peut-être surtout dans la situation actuelle où l’on refuse de choisir et où on fait cohabiter deux types d’évaluation avec le Diplôme National du Brevet . C’est cette situation qui est intenable et on peut se demander si l’attentisme et l’accumulation de préalables sont vraiment utiles pour faire évoluer le collège.

Universités à deux vitesses
L’Agence d’évaluation de la recherche et de l’enseignement supérieur (Aeres ) a publié hier la première évaluation de toutes les universités. Dans un article du journal Les Échos , la journaliste relève que cette évaluation montre que “le fossé entre universités se creuse”. L’opération Campus et le grand emprunt ont déjà fait évoluer le paysage, renforçant les écarts entre établissements et créant un paysage universitaire à deux vitesses.

le plus petit collège de France
Le collège Pierre-Delmas de Sainte-Enimie, en Lozère devra probablement fermer ses portes à la rentrée prochaine. Présenté par Le Figaro comme le “plus petit collège de France”, il rassemble trent-cinq élèves répartis sur quatre niveaux. Il faudra faire un trajet de trente minutes de voiture pour se rendre ensuite au collège le plus proche...
On dira qu’il est nécessaire de rationaliser et de réduire les dépenses de l’éducation nationale. Mais on voit bien qu’ici ce collège a aussi une fonction importante dans l’aménagement du territoire. Et puis, on pourra rappeler aussi que durant le même temps, le ministère crée des “internats d’excellence” ou des “ERS” avec des effectifs aussi réduits.

Bonne Lecture...


Libération.fr du 12/01/11(certains articles payants)

« Cet Autre que moi » : l’amour, l’école et les lol
Dire son attirance pour quelqu’un du collège, c’est rarement facile. On pique un fard, on a peur de prendre un râteau… Et, pourtant, c’est au collège que la question des sentiments et toutes celles qui touchent à la sexualité commencent à occuper l’esprit, au moins autant que les cours. Cet Autre que moi est donc un documentaire à usage pédagogique, soutenu par l’Observatoire de l’égalité hommes-femmes de la mairie de Paris et le rectorat. Dans ce film, des élèves de deux collèges parisiens évoquent la force du groupe qui ne laisse pas beaucoup de liberté, la rumeur qui propage des horreurs. Le tout à travers des discussions encadrées par des animateurs de l’association Je, tu, il… qui invite à projeter le film en classe, puis à en discuter.
Lire la suite de l’article


Le Figaro du 12/01/11

Menace de fermeture sur le plus petit collège de France
Seuls trente-cinq élèves répartis sur quatre niveaux sont inscrits dans l’établissement.
Lire la suite de l’article


Le Monde.fr (certains articles payants) du 12/01/11

Rien vu...


L’Humanité du 12/01/11

Rien vu...


Le Parisien (certains articles payants) du 12/01/11

Intrusion dans un collège : un élève violemment frappé
Mardi matin vers 10 heures, alors que la récréation débute au collège Politzer de Dammarie-les-Lys, deux jeunes encagoulés d’environ 1,80 m pénètrent dans l’enceinte de l’établissement en franchissant le grillage du fond de la cour. Puis ils foncent sur un élève de 4e et le frappent violemment à coups de poing et de pied.
Lire la suite de l’article

Il aide les collégiens exclus à ne pas lâcher prise
Un dispositif unique en France est testé à Courcouronnes. Le principe : les élèves turbulents sont encadrés par un éducateur le temps de leur exclusion.
Lire la suite de l’article


France Soir du 12/01/11

Rien vu...


La Croix du 12/01/11

Le retour des bonnes manières
Pendant longtemps, la transmission des règles de politesse occupait une place importante dans l’éducation des enfants. Ne disait-on pas de ceux qui les appliquaient qu’ils avaient reçu une « bonne éducation » ?
Lire la suite de l’article


Les échos (certains articles payants) du 12/01/11

La FCPE appelle les parents d’élèves au blocage des évaluations de CM2
La FCPE, première fédération de parents d’élèves, appelle "au blocage" des évaluations de CM2, prévues entre lundi 17 et vendredi 21 janvier, au motif que le ministère de l’Education nationale n’a pas pris en compte les critiques sur leur calendrier et leur notation.
Lire la suite de l’article

Budget 2011 : le virage de la rigueur amorcé
Le gouvernement a présenté le 29 septembre un budget 2011 d’austérité pour engager la France dans un effort sans précédent de réduction de ses déficits record, au prix de coupes dans les dépenses publiques mais aussi de hausses d’impôts.
Lire la suite de l’article

Le fossé entre universités se creuse
L’Agence d’évaluation de la recherche et de l’enseignement supérieur (Aeres) a publié hier la première évaluation de toutes les universités. L’opération Campus et le grand emprunt ont déjà fait évoluer le paysage, renforçant les écarts entre établissements.
Lire la suite de l’article


20 minutes du 12/01/11

Rien vu...


Rue89 du 12/01/11

Le Défenseur des droits, un recul des contre-pouvoirs ?
Cinq questions pour comprendre la polémique autour du Défenseur des droits, projet de loi discuté ce mardi à l’Assemblée.
Lire la suite de l’article


Ouest-France du 12/01/11

Rien vu...


Le Journal du Dimanche du 12/01/11

Rien vu...


Le Nouvel Obs Permanent du 12/01/11

Supprimer le défenseur des enfants, "une régression"
La création d’un nouveau "défenseur des droits" inquiète Dominique Versini : "Un regroupement dilue les missions", estime la défenseure des enfants.
Lire la suite de l’article

Jack Lang et Bernard Kouchner ne pourront pas devenir Défenseur des droits
La commission des Lois a donné son aval à une disposition interdisant la nomination des personnes de 68 ans et plus, excluant de facto ces deux anciens ministres, souvent cités pour ce poste.
Lire la suite de l’article


L’Express.fr du 12/01/11

25 000 Kinder surprise confisqués à la douane
Les Américains ont saisi ces fameux oeufs au chocolat à la frontière canadienne, à l’occasion de 2.000 contrôles.
Lire la suite de l’article


Le Café Pédagogique du 12/01/11

Debarbieux : "Il est temps de chercher le consensus sur les questions de violence scolaire"
Rétablir la sécurité à l’Ecole, lutter contre la violence scolaire, dans les discours présidentiels, voire ministériels, ça se décline souvent en formules simplistes. On créé des centres spéciaux pour élèves perturbateurs (les ERS) et on laisse entendre qu’on va les dresser. On met en place une police spéciale, les équipes mobiles de sécurité, que l’on présente comme un outil répressif. On parle de diagnostic de sécurité pour les établissements. Depuis plusieurs années ces discours ont occupé une grande place dans les propos officiels. Pourtant un événement original a eu lieu. Sous la houlette d’Eric Debarbieux, le 7 avril 2010, les Etats généraux de la sécurité à l’Ecole réunissaient en Sorbonne les cadres du système éducatif français, ministre en tête, pour écouter toute une journée des spécialistes venus du monde entier parler de la réalité et de l’état de la recherche sur la violence scolaire. Une documentation importante était communiquée, synthétisant ce qu’on sait sur ces sujets, recadrant bien des lieux communs. Et un important programme scientifique était lancé. Il se fixait comme objectifs la formation des enseignants et la recherche sur la victimation. Neuf mois plus tard le Café demande à Eric Debarbieux de faire le point sur cette gestation. Où en sont les promesses des Etats généraux ? Comment peuvent-elles cohabiter avec les salves sécuritaires lancées par les politiques ?
Lire la suite de l’article

Le SNES demande un moratoire sur la mise en place du livret de compétences
Le livret personnel de compétences (LPC) devient cette année une pierre angulaire de l’évaluation de fin de 3ème. En remettant en question un livret dont l’évaluation prête aux critiques, le Snes manifeste aussi son refus du socle commun.
Lire la suite de l’article


Médiapart (accès payant) du 12/01/11

Rien vu...


Slate.fr du 12/01/11

Rien vu...


ÉducPros du 12/01/11

Université-école d’ingénieurs : deux modes de production scientifique à conserver, le billet de Philippe Jamet
"On commettrait une erreur si, au travers de l’intégration excessive des écoles d’ingénieurs dans de vastes ensembles privilégiant une approche académique, on en venait à contrarier la méthode d’investigation et de contribution aux sciences portées par nos écoles", estime Philippe Jamet sur son blog. Lire le billet du directeur de l’école des Mines de Saint-Etienne intitulé Deuxième élément : la pluralité de la construction des connaissances
Lire la suite de l’article

Haïti : la reconstruction du système éducatif ne fait que débuter
Un an après le tremblement de terre du 12 janvier 2010 en Haïti, le système éducatif, et notamment le réseau de l’enseignement supérieur, est toujours en ruine. Et outre les victimes et les bâtiments détruits ou gravement endommagés, ce séisme a révélé les carences d’un système universitaire qui ne compte que 50 000 étudiants pour un pays de 8 millions d’habitants, soit 1 % des Haïtiens de 18 à 24 ans.
Lire la suite de l’article


VousNousIls du 12/01/11

Un collège du Val-de-Marne bloqué par des parents d’élèves
Des parents d’élèves ont blo­qué mer­credi matin le col­lège Albert-Camus du Plessis-Trévise (Val-de-Marne) pour récla­mer la créa­tion d’un poste d’encadrement sup­plé­men­taire à l’issue de plu­sieurs jours de mobi­li­sa­tion, a-t-on appris de sources concordantes.
Lire la suite de l’article

Insécurité : des enseignants du lycée Chérioux dénoncent la "mauvaise foi" de Chatel
Des ensei­gnants du lycée Chérioux de Vitry (Val-de-Marne) qui s’étaient mobi­li­sés en 2010 après l’agression d’un élève ont accusé mer­credi le ministre de l’Education Luc Chatel de faire preuve de "mau­vaise foi" en mécon­nais­sant la réa­lité de leur action contre l’insécurité.
Lire la suite de l’article


La démocratie a besoin de la presse.
La presse a besoin de lecteurs pour vivre…
Lisez et achetez des journaux !