Accueil > L’actualité vue par le CRAP > Les revues de presse > Revue de presse du mardi 9 janvier 2018


JPEG - 26.3 ko

Revue de presse du mardi 9 janvier 2018

Bac- Orientation et supérieur- Conseil scientifique- Divers

Dans l’actualité éducative de ce mardi, on parle beaucoup du nouveau bac, d’orientation et d’enseignement supérieur, mais aussi du fameux conseil scientifique. Nous terminerons par quelques informations diverses.


Bac

Pas un jour ne passe sans nouvelle rumeur sur ce que sera le nouveau bac. Aujourd’hui, c’est la suppression du rattrapage qui est évoquée par les médias. Le Huffington Post s’intéresse par exemple au sujet : « Selon Le Figaro de ce lundi 8 janvier, l’un des bouleversements possibles de l’examen de passage du lycée au supérieur serait la suppression du fameux rattrapage.
"Il s’agit d’une des hypothèses", déclare à l’AFP Philippe Tournier, secrétaire général du SNPDEN-Unsa, le premier syndicat des chefs d’établissement. La mission menée par Pierre Mathiot, qui rencontre depuis novembre la plupart des acteurs du monde éducatif, en est encore au stade des discussions et des hypothèses, mais rien de définitif n’a été décidé. »
Le Dauphiné s’appuie lui aussi sur des informations du Figaro pour évoquer la fin du rattrapage : « Quelques pistes ont été avancées concernant la réforme du bac pour 2021.
Les épreuves orales de rattrapage (entre 8 et 10/20 de moyenne) pourraient notamment être remplacées par l’examen attentif du livret scolaire, annonce Le Figaro ce lundi.
C’est une hypothèse qui se dégage des consultations menées par Pierre Mathiot, chargé par Jean-Michel Blanquer de mener une réflexion sur la réforme programmée en 2021. »


Orientation et supérieur

Le Figaro relaie l’annonce d’une consultation citoyenne sur l’orientation : « Elle alimentera le projet d’avis sur « L’orientation des jeunes » qui sera soumis au vote de l’assemblée plénière du Cese le 11 avril.
Alors que dans quelques jours les élèves de terminale devront s’inscrire sur la nouvelle plateforme d’orientation, Parcoursup, qui a remplacé le décrié système APB, et que la réforme de l’apprentissage est en cours, c’est sur le thème « Orientation des jeunes : quelles solutions ? » que le Conseil économique, social et environnemental (Cese) a choisi d’ouvrir sa première consultation citoyenne. Celle-ci inaugure la plateforme de consultation participative en ligne, lancée lundi. »

Le Monde donne la parole à de jeunes étudiants, qui témoignent de leur parcours pour trouver la bonne orientation, et c’est très intéressant :« Quand j’étais en terminale ES dans un lycée de banlieue parisienne, on me disait : « Tu as de bonnes notes en économie, tu dois t’orienter en licence économie. » Ah ouais ? C’est ça le concept d’orientation ? Et prendre en compte ma personnalité, ce n’est pas important ? »
Signalons un article intéressant de Bernard Desclaux, membre éminent de l’équipe de rédaction de cette revue de presse : « La création du corps unique des psychologues de l’éducation nationale donne une nouvelle occasion de réflexion sur les évolutions de la profession de « conseiller d’orientation ». Le Club des Anciens Psychologues (CAP) et le Groupe de recherches sur l’évolution de l’orientation scolaire et professionnelle (GREO) ont organisé une session d’étude le vendredi 8 décembre 2017 intitulée : « Une longue marche vers le corps unique des psychologues de l’Education Nationale au XXe siècle ». Les vidéos des interventions se trouvent notamment sur la page du GREO.
J’interprète cette session de célébration de cette union comme un grand « OUF ». Après des années passées avec l’épée de Damoclès de la prochaine disparition de la profession, celle-ci se trouverait sauvée par cet amalgame créé par l’état lui-même. »

Sur le site du gouvernement, on trouve les étapes importantes pour 2018 concernant Parcoursup.
Enfin, une tribune publiée dans Les Echos souligne la nécessité de recentrer l’enseignement supérieur sur les apprentissages de l’étudiant : « Alors que les universités s’engorgent, que l’échec menace les étudiants et que l’orientation post-Bac devient un enjeu démographique, social et économique majeur pour les 20 prochaines années, il devient plus qu’impérieux de recentrer l’enseignement supérieur sur l’étudiant – et de le faire vraiment. »


Conseil scientifique

L’organisme créé par M. Blanquer (pour court-circuiter le CNESCO ?), prend ses fonctions aujourd’hui, c’est annoncé sur le site du gouvernement. C’est l’occasion pour Le Monde de faire le portrait de celui qui en prend la tête, Stanislas Dehaene : « Nommé à la tête du nouveau Conseil scientifique de l’éducation nationale, ce grand spécialiste des sciences cognitives et professeur au Collège de France a un credo : « enseigner est une science ». »
Installé avec un credo complètement faux, voilà un organisme qui démarre bien...


Divers

Les mollahs iraniens viennent d’interdire l’enseignement de l’anglais à l’école primaire, selon RTL.be : « "L’enseignement de l’anglais dans les écoles primaires publiques et non-publiques du cursus officiel est contraire aux lois et règlements", a déclaré samedi Mehdi Navid-Adham, président du haut conseil de l’éducation, à la télévision iranienne. » Souhaitons bon courage à cette population courageuse qui a fort à faire avec la bêtise de ses dirigeants.
Enfin, signalons la publication du n° 75 de Diotime, Revue internationale de didactique de philosophie.
Aurélie Gascon


JPEG - 23.5 ko

Dans la librairie des Cahiers Pédagogiques

N° 541 - Les tâches complexes à la loupe
Dossier coordonné par Christophe Blanc et Florence Castincaud
décembre 2017
Depuis l’instauration du socle commun et l’incitation des enseignants à mettre en œuvre des «  tâches complexes  » dans leurs classes, on assiste à un foisonnement de propositions, personnelles et institutionnelles. Un dossier pour poursuivre la réflexion et nous aider à faire des choix pédagogiques et didactiques plus pertinents.

N° 540 - Voie professionnelle : (r)évolutions en
cours

Dossier coordonné par Sabine Coste et Nicole Priou
novembre 2017