Accueil > L’actualité vue par le CRAP > Les revues de presse > Revue de presse du mardi 8 janvier 2008


JPEG - 26.3 ko

Revue de presse du mardi 8 janvier 2008

Il y a eu beaucoup de changements à l’école en 2007. Maintenant, il est temps d’aller au fond des choses, savoir ce que l’on veut transmettre à nos enfants et former les professeurs dans ce sens(...) Il faut une école où l’on inculque l’envie d’apprendre, mais aussi le respect des professeurs, le civisme(...) C’est à l’école que se construit la société et la civilisation de demain (...) Pendant longtemps, on a reculé. Mais à force de reculer, on va finir par revenir au point de départ(...) L’école doit être remise au coeur de la politique.
Ainsi parlait Nicolas Sarkozy lors de sa conférence de presse.
On notera que le discours est au sens premier du terme, un discours de “restauration” voire réactionnaire avec implicitement que l’école ne remplit aujourd’hui les missions évoquées.
On voit bien à quel point le discours des “déclinologues” a trouvé de l’écho....
Le président de la République a ajouté que le débat sur l’école “ne peut pas se réduire à la seule question du statut” : "le statut c’est important mais, enfin, quand même, le contenu d’une politique éducative, de ce qu’on enseigne à l’Ecole, de ce qu’on attend pour nos enfants de l’Ecole, ça n’appartient pas qu’aux seuls professionnels !". Reconnaissant le "malaise considérable des enseignants", , M. Sarkozy a parlé d’un "problème identitaire constant et dont je n’observe pas que les manifestations le règlent".
Cela nous permet de rappeller qu’une commission sur l’évolution du métier enseignant, composée de 12 sages parmi lesquels l’ancien premier ministre Michel Rocard, travaille depuis le mois de septembre pour tracer les pistes d’une "revalorisation" du métier, exercé par 850.000 fonctionnaires en France. Ce sera un des chantiers de l’année (oublié dans la liste que je dressais hier...).
Le Président a souhaité que l’Ecole soit "remise au coeur de la politique comme elle l’était jadis" et non "tenue à l’écart comme si c’était un sujet trop compliqué". "Ou trop risqué", a-t-il enchaîné. "Attends, n’en parle pas, s’il-te-plaît, on va avoir une manifestationet bien, à force de ne pas en parler (...), on a une manifestation : beau résultat ! ", a t-il ironisé.
Ce type de déclarations augure mal des futures décisions, si en effet l’école doit être “au cœur de la politique“, gardons nous du simplisme et des passages en force (Remember Allègre...) qui risquent au contraire de rigidifier et de bloquer les nécessaires évolutions de l’école

Un exemple de blocage et de simplification avec ce qui suit...
Xavier Darcos a demandé aux recteurs et inspecteurs d’académie de participer avec les communes volontaires à l’expérimentation du “service minimum” dans les écoles à l’occasion de la grève du 24 janvier prochain. "Le financement de ce service sera assuré à partir des fonds correspondant aux retenues sur salaire des enseignants grévistes", lit-on dans cette circulaire communiquée à la presse mardi.
Gérard Aschieri, secrétaire général de la FSU, interviewé par Le Parisien a répondu aux propos du ministre que si le gouvernement veut « moins de grèves, il doit répondre aux attentes des personnels ». Il a également jugé « insultant pour les personnels » les propos de M. Darcos mardi sur LCI affirmant que si les fonctionnaires veulent, « comme tout le monde, avoir une situation plus aisée, il faut sans doute qu’ils paient un peu plus de leur personne »
Vous avez dit simplification ? ou provocation ?

Bonne Lecture...


Libération du 08/01/08

Sarkozy : « Oui », je souhaite la fin des 35 heures
Il y a eu beaucoup de changements à l’école en 2007. Maintenant, il est temps d’aller au fond des choses, savoir ce que l’on veut transmettre à nos enfants et former les professeurs dans ce sens(...) Il faut une école où l’on inculque l’envie d’apprendre, mais aussi le respect des professeurs, le civisme(...) C’est à l’école que se construit la société et la civilisation de demain (...) Pendant longtemps, on a reculé. Mais à force de reculer, on va finir par revenir au point de départ(...) L’école doit être remise au coeur de la politique.
Lire la suite de l’article

Ecoles : Darcos veut « expérimenter » le service minimum dès le 24 janvier
Le ministre a demandé mardi aux recteurs et inspecteurs d’Académie de participer avec les communes volontaires à « l’expérimentation » du service minimum d’accueil dans les écoles maternelles et élémentaires.
Lire la suite de l’article

La banlieue à l’heure des lycées expérimentaux
Les lycées expérimentaux essaiment en banlieue. Ils étaient 450 élèves de quatre lycées de Seine-Saint-Denis à participer, pendant l’année scolaire 2006-2007, à des classes de seconde expérimentales, suivant le programme officiel, mais avec une pédagogie plus ouverte sur le monde - conférences d’experts, voyages à l’étranger, visites d’entreprises, etc. Ils sont 1 250 aujourd’hui.
Lire la suite de l’article


Le Figaro du 08/01/08

Ces parents qui créent
des écoles pour leurs enfants
Méthode syllabique et histoire au programme de ces établissements pas comme les autres.
Lire la suite de l’article

Le service minimum à l’école testé dès le 24 janvier
Xavier Darcos, le ministre de l’éducation demande aux communes volontaires de prévoir un service minimum d’accueil dans les écoles maternelles et élémentaires dès la prochaine grève nationale.
Lire la suite de l’article

Anorexie : décoder 
les premiers symptômes
Les jeunes adolescentes américaines qui n’ont pas eu l’habitude de partager la table familiale présentent souvent des troubles du comportement alimentaire. L’absence au repas doit être perçue comme un signal d’alarme.
Lire la suite de l’article


L’Humanité du 07/01/08 (un jour de retard)

Les lycéens feront grève avec leurs prof
Les élèves en lutte contre la loi Pécresse appellent à débrayer le 24 janvier. Les blocages d’établissements ne devraient pas être reconduits.
Lire la suite de l’article


Le Parisien du 08/01/08 ( payant)

Plutôt « répondre aux demandes des personnels » pour éviter les grèves
Gérard Aschieri, secrétaire général de la FSU, a contesté « l’expérimentation » le 24 janvier du service minimum dans les écoles, jugeant que si le gouvernement veut « moins de grèves, il doit répondre aux attentes des personnels ».
Lire la suite de l’article

Ecoles : Darcos veut « expérimenter » le service minimum dès le 24 janvier
Le ministre de l’Education, Xavier Darcos, a demandé ce matin aux recteurs et inspecteurs d’Académie de participer avec les communes volontaires à « l’expérimentation » du service minimum d’accueil dans les écoles maternelles et élémentaires dès la grève nationale du 24 janvier.
Lire la suite de l’article


La Croix du 08/01/08

Première conférence de presse de Nicolas Sarkozy à l’Elysée
Nicolas Sarkozy a annoncé le lancement en 2008 de dix "projets de rénovation universitaire" pour lutter contre le "délabrement" des universités françaises.
"Nous devons refaire des universités où on a envie d’étudier, où on a les moyens d’étudier, qui soient des lieux de convivialité et d’effervescence intellectuelle", a expliqué le chef de l’Etat, soucieux d’"offrir à nos étudiants un cadre et des conditions de vie à la hauteur de l’idée que nous nous faisons de la place du savoir dans notre civilisation".
Lire la suite de l’article


20 minutes du 08/01/08

Le service minimum à l’école dès le 24 janvier
Après les transports publics, c’est au tour de l’école d’assurer un service minimum. Une expérimentation de ce système sera mise en place dès le 24 janvier, date de la prochaine grève nationale des fonctionnaires, sur la demande, mardi, du ministre de l’Education, Xavier Darcos, aux recteurs et inspecteurs d’Académie. Le ministre ouvre ainsi son « programme de travail et d’action », présenté le 11 dédécembre dernier.
Lire la suite de l’article

Il ne voulait pas aller à l’école : il se colle une main à son lit
Il ne voulait vraiment pas aller à l’école, du coup, il est resté collé à son lit. Un enfant mexicain de 10 ans qui ne voulait pas retourner en classe lundi a utilisé une méthode pour le moins radicale : à l’aide d’une colle industrielle, il s’est collé une main à l’armature de son lit.
Lire la suite de l’article


Métro (Paris) du 08/01/08

Rien vu...


Rue89 du 08/01/08

Sarkozy présente sa "politique de civilisation" à la presse
10h35. C’est le Sarkoshow ! Discourant sur l’école, le président s’est subitement fait comédien, et imité ses prédécesseurs qui eux, face aux problèmes de l’école, lançaient : "N’en parle pas, on va avoir une manifestation !" Nicolas Sarkozy, lui, n’a même pas peur.
Lire la suite de l’article


Ouest-France du 08/01/08

Rien vu...


Sud-Ouest du 08/01/08

Rien vu...


Le Journal du Dimanche du 08/01/08

Mutin malgré lui
Portrait d’un Sénégalais de 39 ans, prof de maths très posé, qui, pris dans la tenaille administrative des centres de rétentions, s’est retrouvé à la tête d’une fronde. Abou N’Dianor raconte un parcours presque ordinaire, d’un homme intégré, qui a voulu vivre dans la légalité, mais s’échoue sur la politique de "maîtrise de l’immigration" du gouvernement.
Lire la suite de l’article


Le Monde daté du 09/01/08

Nicolas Sarkozy détaille sa "politique de civilisation"
Education. Le président de la République a annoncé le lancement en 2008 de dix "projets de rénovation universitaire" pour lutter contre le "délabrement" des universités françaises. "Nous devons refaire des universités où on a envie d’étudier, où on a les moyens d’étudier, qui soient des lieux de convivialité et d’effervescence intellectuelle ", a expliqué le chef de l’Etat, soucieux d’" offrir à nos étudiants un cadre et des conditions de vie à la hauteur de l’idée que nous nous faisons de la place du savoir dans notre civilisation ".
Lire la suite de l’article

Xavier Darcos souhaite "expérimenter" le service minimum dans les écoles le 24 janvier
Le ministre de l’éducation nationale, Xavier Darcos, a demandé, mardi 8 janvier, la mise en place d’un service minimum d’accueil dans des écoles maternelles et élémentaires dès le 24 janvier, jour de grève dans l’éducation nationale.
Lire la suite de l’article


Le Nouvel Obs Permanent du 08/01/08

Le service minimum dans l’éducation dès le 24 janvier
Le service minimum d’accueil des élèves sera expérimenté lors de la grève de la fonction publique le 24 janvier, annonce Xavier Darcos.
Lire la suite de l’article


L’Express.fr du 08/01/08

Ecoles : bientôt le service minimum
Le service minimum d’accueil des élèves sera expérimenté lors de la grève prévue le 24 janvier, annonce le ministre de l’Education nationale Xavier Darcos.
Lire la suite de l’article


Une sélection dans les dépêches du 08/01/08

Sarkozy aux enseignants : l’Ecole "appartient à tout le monde"
Le président de la République Nicolas Sarkozy a rappelé mardi que "l’Ecole appartient à tout le monde" et ne "peut pas se réduire à la seule question du statut" des enseignants, objet précisément d’une réflexion depuis la rentrée, lors d’une conférence de presse.
Lire la suite de l’article

Sarkozy : "priorité à l’école primaire"
Le président de la République Nicolas Sarkozy a affirmé mardi qu’il allait donner "la priorité à l’école primaire", prévenant que "cette politique prendra du temps", pour "être mise en oeuvre" et pour "produire ses effets", lors de sa première conférence de presse à l’Elysée.
Lire la suite de l’article

M. Darcos accélère la mise en place d’un service minimum dans les écoles
Anticipant sur la rentrée 2008, le ministre de l’Education, Xavier Darcos, a accéléré la cadence mardi pour la mise en place d’un "service minimum" dans les écoles primaires, qu’il souhaite expérimenter dès la grève du 24 janvier, suscitant surprise et désapprobation des syndicats.
Lire la suite de l’article

Conférence de presse Sarkozy : "recadrer l’action du gouvernement" (Darcos)
Le ministre de l’Education nationale Xavier Darcos a estimé mardi que la conférence de presse de Nicolas Sarkozy était destinée pour le chef de l’Etat non pas à se relancer, mais à "recadrer l’action du gouvernement" pour "démarrer l’année 2008 sur un bon pied".
Lire la suite de l’article

Darcos : "un président heureux, amoureux" est "encore plus efficace"
Le ministre de l’Education nationale Xavier Darcos a estimé mardi sur LCI qu’un "président heureux", "amoureux" était un président qui serait, dans sa fonction, "encore plus énergique et efficace".
Lire la suite de l’article


La démocratie a besoin de la presse.
La presse a besoin de lecteurs pour vivre...
Lisez et achetez des journaux !