Accueil > L’actualité vue par le CRAP > Les revues de presse > Revue de presse du mardi 7 octobre 2008


JPEG - 26.3 ko

Revue de presse du mardi 7 octobre 2008

Drame et souffrance.
Une enseignante de 45 ans s’est suicidée, hier, à l’intérieur de l’école primaire Gambetta de Massy, dans l’Essonne. Ce drame risque de relancer le débat sur les difficultés grandissantes du métier d’enseignant. C’est ce que pense Libération qui interviewe Christophe Helou auteur avec François Lantheaume de l’enquête sociologique la Souffrance des enseignants. Pour lui, il est difficile de dire si la souffrance est devenue plus forte ou si on l’a rendue plus réelle, moins silencieuses avec les cellules d’écoute ou des dispositifs spécifiques pour les enseignants en difficulté. En revanche, il insiste sur le fait que l’isolement agit comme un accélérateur. Dans les ZEP, montre t-il, la difficulté se gère collectivement. Enfin, “comme dans tous les métiers d’aide à la personne, il est difficile,” dit-il de “gérer la séparation entre les sphères privées et professionnelle ”. Cette enseignante vivait sûrement une situation personnelle difficile mais qu’elle ait choisie de mettre fin à ses jours sur son lieu de travail est troublant.

M’sieur Darcos, est-ce qu’on a le droit de pas faire grève ?... (si on avait dit avant qu’on la ferait...)” Neuf animateurs ont été appelés pour pallier les 100% de grévistes annoncés dans une école parisienne. mais les enseignants ont finalement décidé de faire cours, nous dit Le Figaro. Une autre forme de lutte ou un revirement spontané ?
Malgré ces couacs, le ministre de l’Education, Xavier Darcos, a jugé que le service minimum mis en place mardi dans les écoles en grève fonctionnait dans de bonnes conditions.

A propos de la réforme du lycée, Gérard Aschiéri, le secrétaire général de la FSU est interviewé dans le le JDD.fr
Pour lui, la réforme prépare un "lycée allégé", inadapté selon lui aux "besoins de la société" et pointe le risque d’une discrimination sociale renforcée.
Pour lui “Le lycée n’est pas l’université. On a besoin de formations structurées, qui donnent progressivement aux élèves les moyens de l’autonomie. Or nombre d’universités, constatant que beaucoup de jeunes n’ont pas cette autonomie, organisent des enseignements structurés pour leurs étudiants. La réforme proposée renverse totalement les équilibres.”. Il dénonce également un “système de mise en concurrence généralisé. Mise en concurrence des établissements, avec la suppression la carte scolaire, et à un moment donné, il y a une mise en concurrence des individus. On leur offre une carte, au sein de laquelle chacun va choisir, et ensuite l’échec ou la réussite va dépendre des choix de chacun, renvoyant à chacun la responsabilité de cet échec ou réussite, en oubliant la responsabilité collective. ”. Malgré toutes ces critiques, il ne refuse pas l’idée de réforme, il appelle surtout à la négociation et rappelle que la grande manifestation unitaire du 19 octobre prochain sera un moyen de peser dans ce sens.
On notera que les lycéens commencent eux aussi à formuler de sévères critiques par exemple l’Union nationale lycéenne a fait savoir dans un communiqué qu’elle "ne peut accepter le fait de transformer l’Education nationale en un supermarché où le lycéen ferait ses courses. En effet, fait-elle valoir, tous les lycéens doivent avoir un socle commun de connaissance et avoir accès à la culture.
"L’apprentissage de l’histoire ou de l’éducation civique participe à l’émancipation des lycéens en donnant les clefs de compréhension du monde qui les entoure et c’est pourquoi il est inimaginable de les rendre facultatives", estime de son côté la Fidl qui redoute une réforme répondant "à une logique (...) de coupes budgétaires".
Pour tenter de répondre à toutes ces inquiétudes, Xavier Darcos, a affirmé mardi 7 octobre sur i-télé que rien n’était encore "arrêté" concernant la réforme du lycée. Il a démenti la "disparition supposée" des mathématiques et de l’histoire-géographie à ce niveau d’étude : "Rien de ce qui est publié n’est définitif et avéré. Je pourrais même aller plus loin : concernant par exemple la disparition supposée des mathématiques et de l’histoire, et autres inventions, je nie absolument que ceci soit arrêté".

« Je vais vous gifler », « je vous emmerde » aurait lancé jeudi Ali Bencheneb, recteur de l’académie d’Orléans-Tours, à des infirmières.
Il quitte ses fonction aujourd’hui mardi et sa démission a été acceptée.
C’est sûr que c’est beaucoup plus insultant que “Casse toi pauv’con...

Bonne Lecture...


Libération du 07/10/08

Avec le service minimum, « y a école, mais y a pas classe »
Visite ce matin dans une école du XIe arrondissement de Paris qui assure l’accueil des élèves alors que plus de la moitié des enseignants sont en grève.br/>Lire la suite de l’article

Service minimum : Darcos « réagira » face aux villes réfractaires
Plusieurs villes refusent toujours d’appliquer le service minimum à l’école alors qu’un mouvement de grève a lieu aujourd’hui dans l’Education.
Lire la suite de l’article

Service minimum à l’école : ces villes qui se rebellent
Plusieurs communes refusent d’accueillir les enfants pendant la grève. Paris appliquera la loi dans 62 écoles.
Lire la suite de l’article

Une institutrice retrouvée pendue dans sa salle de classe
Essonne. Ce suicide relance le débat sur les difficultés du métier.
Lire la suite de l’article

« On tolère moins que les enseignants soient défaillants »
INTERVIEW-Christophe Hélou, sociologue et auteur d’une enquête sur la souffrance des enseignants
Lire la suite de l’article

François Bégaudeau (« Entre les murs ») envisage de racheter le FC Nantes
L’écrivain révèle ce matin dans la presse régionale, qu’il souhaite acheter le club de son enfance avec un investisseur du monde du cinéma.
Lire la suite de l’article


Le Figaro du 07/10/08

Le service minimum à l’épreuve à Paris
Neuf animateurs ont été appelés pour pallier les 100% de grévistes annoncés dans une école parisienne. Mais les enseignants en avaient décidé autrement.
Lire la suite de l’article

Coupable d’insultes, un recteur d’académie démissionne
« Je vais vous gifler », « je vous em... » aurait lancé jeudi Ali Bencheneb, recteur de l’académie d’Orléans-Tours, à des infirmières.
Lire la suite de l’article


Le Monde daté du 08/10/08

Une enseignante se suicide dans une école de l’Essonne
Une enseignante de 45 ans, mère de deux enfants, a été retrouvée pendue, lundi 6 octobre, en début d’après-midi, dans l’école Gambetta du centre-ville de Massy (Essonne). Dépressive, l’institutrice spécialisée auprès d’enfants en difficulté scolaire, qui partageait son temps entre plusieurs établissements, "a souvent été en arrêt-maladie l’année dernière", précise-t-on au rectorat de Versailles. Elle n’a pas laissé de mot pour expliquer son geste.
Lire la suite de l’article


L’Humanité du 06/10/08 (un jour de retard)

Rien vu...


Le Parisien du 07/10/08

Service minimum à l’école : Darcos satisfait
Le ministre de l’Education, Xavier Darcos, a jugé que le service minimum mis en place mardi dans les écoles en grève fonctionnait dans de bonnes conditions. 

Lire la suite de l’article


La Croix du 07/10/08

Rien vu...


Les échos du 07/10/08

Rien vu...


20 minutes du 07/10/08

François Bégaudeau veut racheter le FC Nantes
François Bégaudeau, l’auteur du roman à l’origine du film « Entre les murs », palme d’or au dernier festival de Cannes, a confirmé mardi dans la presse régionale son souhait de racheter le Football Club de Nantes (Ligue 1) avec un investisseur du monde du cinéma.
Lire la suite de l’article

Les policiers du 92 à bonne école
Des policiers en uniforme dans les collèges. Ce scénario est devenu réalité hier avec la mise en place de vingt-quatre « policiers référents » dans les 98 collèges publics des Hauts-de-Seine. « Au début, il y avait une appréhension des parents », reconnaît la direction départementale de la sécurité publique, « mais après avoir expérimenté et assoupli le dispositif (lire encadré), les collèges apprécient ».
Lire la suite de l’article

Une instit se pend dans une école
Vive émotion, hier, au sein de l’école élémentaire Gambetta à Massy (Essonne). Une enseignante de 45 ans, spécialisée dans le soutien aux élèves en difficulté scolaire, a été retrouvée pendue à un panneau de basket avec une corde à sauter « dans une salle de jeu », précise la direction départementale de la sécurité publique.
Lire la suite de l’article

Le service minimum fait sa rentrée
Les écoles maternelles et primaires parisiennes à l’heure du service minimum d’accueil (SMA). D’abord opposé au principe, Bertrand Delanoë a fait volte-face la semaine dernière au Conseil de Paris en promettant de l’appliquer.
Lire la suite de l’article


Rue89 du 07/10/08

Pour les jeunes Américains, la bagnole, c’est la liberté
A chacun ses soucis en temps de crise économique aiguë. Dans ce lycée de Caroline du Nord, les élèves manifestent contre le refus de la ville de leur accorder des places supplémentaires pour garer leurs véhicules. On parle de voitures, là, pas de scooters ni de vélos.
Lire la suite de l’article


Ouest-France du 07/10/08

Bégaudeau défendrait un projet de reprise du FC Nantes
C’est une véritable ambition. Je ne sais pas si elle aboutira, mais on fait en sorte, avec quelques collaborateurs, de monter un dossier sérieux. Mais je ne vais pas pouvoir vous dire beaucoup de choses car je ne veux pas faire trop d’effets de manche ou d’annonce, tant que tout cela reste à l’état de préparation.
Lire la suite de l’article

Grèves de mardi : une journée en forme de test pour l’Education Nationale
FSU et la CGT appellent à la grève demain dans l’Education nationale. Les mairies sont obligées d’assurer l’accueil des élèves, au primaire. Certaines refusent et, du coup, cette journée prend des airs de test pour le service minimum dans l’Education nationale. Dans les transports, les perturbations devraient être très limitées.
Lire la suite de l’article

Le film Entre les murs fait débat dans les écoles
450 000 entrées pour sa première semaine d’exploitation... Le film de Laurent Cantet, primé à Cannes, est ardemment discuté par enseignants et élèves.
Lire la suite de l’article


Le Journal du Dimanche du 07/10/08

Aschieri : "Le lycée n’est pas l’université"
Gérard Aschieri revient pour leJDD.fr sur le projet de réforme du lycée dévoilée par le Journal du Dimanche. Le secrétaire général de la Fédération syndicale unitaire (FSU) y voit un "lycée allégé", inadapté selon lui aux "besoins de la société". Le syndicaliste dénonce un "service minimum" de l’enseignement et pointe le risque d’une discrimination sociale renforcée.
Lire la suite de l’article

Encore un suicide à l’école
Lundi, à Massy (Essonne), une enseignante s’est suicidée par pendaison à l’intérieur du groupe scolaire où elle intervenait. Agée de 45 ans, la victime était présentée comme dépressive. On ignore toutefois si son geste possède un rapport avec un quelconque problème professionnel, mais il s’agit, en quelque mois, du quatrième suicide qui vient endeuiller le monde enseignant.
Lire la suite de l’article


Le Nouvel Obs Permanent du 07/10/08

Darcos : "Rien n’est définitif"
Le ministre de l’Education a nié la suppression des mathématiques et de l’histoire dans la réforme du lycée, dont les grands axes doivent être présentés entre le 15 octobre et la Toussaint.
Lire la suite de l’article

Insultes : le recteur d’Orléans démissionne
"Je vais vous gifler", "je vous em...", répété à trois reprises, seraient les propos tenus par le recteur de l’académie d’Orléans-Tours à l’encontre d’une infirmière.
Lire la suite de l’article

Bégaudeau, au tableau !

L’auteur d’« Entre les murs », dont l’adaptation au cinéma sort cette semaine, publie un « Antimanuel de littérature ». Amis du bon vieux Lagarde et Michard, s’abstenir
Lire la suite de l’article


L’Express.fr du 07/10/08

Une enseignante se pend dans son école
Une enseignante de 45 ans s’est suicidée ce lundi dans le groupe scolaire Gambetta de Massy dans l’Essonne. Elle intervenait dans le cadre du réseau d’aides spécialisées aux élèves en difficulté.
Lire la suite de l’article


Une sélection dans les dépêches du 07/10/08

Réforme du lycée : le Snes s’interroge sur sa participation aux discussions
Le Snes-FSU, premier syndicat des collèges et lycées, s’est à nouveau interrogé mardi, dans un communiqué, sur la poursuite de sa participation aux discussions sur la réforme du lycée, tout en lançant une pétition pour obtenir une révision du calendrier de la réforme.
Lire la suite de l’article

La Peep critique les élus qui n’organisent pas l’accueil en primaire
La fédération de parents d’élèves de la Peep a critiqué mardi dans un communiqué les élus qui refusent d’organiser l’accueil en primaire dans leurs communes, jugeant qu’il y a "bien d’autres endroits que l’Ecole pour faire entendre sa voix et s’opposer au gouvernement".
Lire la suite de l’article

Démission du recteur de l’académie d’Orléans-Tours
Le recteur de l’académie d’Orléans-Tours, Ali Bencheneb, a présenté sa démission mardi au ministre de l’Education, qui l’a acceptée, a annoncé un communiqué du ministère.
Lire la suite de l’article

Le recteur d’Orléans aurait "perdu son calme" et "insulté" des infirmières
Le recteur de l’académie d’Orléans-Tours aurait "perdu son calme" jeudi devant des infirmières et "insulté" l’une d’entre elles au cours d’une audience sur le projet académique de santé, selon un communiqué des syndicats publié lundi.
Lire la suite de l’article