Accueil > L’actualité vue par le CRAP > Les revues de presse > Revue de presse du mardi 30 juin 2020


JPEG - 26.3 ko

Revue de presse du mardi 30 juin 2020

Du vrac — Des ressources

Du vrac, il est beau mon vrac, mais avec quelques ressources


Du vrac

Pourquoi les enseignants craignent de s’exprimer dans les médias Par Isabelle Maradan
Autocensure, crainte de sanctions de la hiérarchie, jugement des collègues, méfiance envers les médias… Les enseignants refusent souvent de témoigner lorsque des journalistes les sollicitent, ou demandent l’anonymat. Sans toujours savoir ce qu’ils risquent vraiment.”

JPEG - 125.3 ko

Baromètre Unsa : Un appel au changement Présenté par le Café pédagogique
A quelques jours du remaniement, les résultats du Baromètre Unsa lancent un véritable appel au changement. On observe une très faible acceptation de la politique menée : 6% des enseignants et 21% des non enseignants seulement, ce qui signe une défiance sans précédent envers le ministre. 68% des enseignants signalent de la souffrance au travail et 57% des non enseignants. Est-ce que cela peut durer ?

Nature à l’école : le temps est-il venu de faire classe en plein air ? Par Sylvain Wagnon Professeur des universités en sciences de l’éducation, Faculté d’éducation, Université de Montpellier
Dès l’annonce des mesures de déconfinement, l’idée d’une école dont les cours s’organiseraient à l’extérieur s’est développée. Plusieurs tribunes ont appelé à ouvrir l’école sur la société, à faire classe dehors. Avec la mise en place de protocoles sanitaires contraignants, cette école du dehors devenait à la fois une « solution sanitaire et salutaire » et un symbole de liberté retrouvée.”

Contre la labellisation. Colonies et accueils de loisirs « studieux » : éducation populaire en danger ! Texte collectif dans l’Humanité
Nous, organisateurs d’accueils collectifs de mineurs, mouvements d’éducation populaire, militant.e.s des droits des enfants, associations, élu.e.s, nous opposons aux dispositifs « colonies studieuses » et « accueils de loisirs studieux ».
Durant la période de confinement, le ministre de l’Éducation nationale, Jean-Michel Blanquer, a mentionné à plusieurs reprises sa volonté de mettre en place des « vacances apprenantes » qui se déclineraient en « colonies studieuses » et « accueils de loisirs studieux ». Vendredi 8 mai, le site Internet du Journal de l’animation a publié des documents de travail de la DJEPVA qui nous permettent de mieux comprendre ces dispositifs
.”

Pour l’université numérique ! Une aberration pour certains, l’avenir à portée de mains (et de claviers) pour d’autres. Par Caroline Regad Enseignant-chercheur des universités
Depuis quelques semaines, la question de l’entrée des universités dans l’ère du numérique agite la communauté des universitaires.
D’aucuns se plaignent de ce qu’on profiterait de la crise sanitaire pour pousser en la matière le bouchon un peu plus loin, et même un peu trop loin. À leurs yeux, sous couvert de mesures prises pour la santé des usagers et du personnel, le Ministère envisagerait ce qui n’était qu’au stade de projet embryonnaire et lointain hier et qui serait possible et imaginable de réaliser dès aujourd’hui : un enseignement hybride, une formation essentiellement à distance (qui n’exclut pas le présentiel, mais de préférence à faible dose), une université dite numérique.
Une aberration pour certains.
L’avenir à portée de mains (et de claviers) pour d’autres
.”

Classement thématique Shanghai 2020 : 34 établissements français distingués
A la suite de l’édition 2020, ce jour, du classement thématique de Shanghai, Frédérique Vidal, ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, se félicite des succès rencontrés par les établissements d’enseignement supérieur français : plus de trente-quatre d’entre eux figurent dans cette édition annuelle.”


Des ressources

Hors série numérique 54 des Cahiers pédagogiques
Différencier sa pédagogie : Des idées et des pratiques
Numéro coordonné par Florence Castincaud et Jean-Michel Zakhartchouk
Promouvoir la pédagogie différenciée est un axe fort des orientations des Cahiers. Encore faut-il savoir de quoi on parle et quelles pratiques vont vraiment dans ce sens. Un retour sur des textes essentiels publiés par la revue depuis trente ans.”

n° 166 – Ruptures 2 : École et migrations ; L’école de la République est-elle accueillante ?
Sommaire du n° 166 – juin 2020
Coordinateurs : Claude Bisson-Vaivre et Isabelle Klépal

Licence générale : crédits E.C.T.S. et loi ORE Note d’information n° 8 - Juin 2020
La loi « Orientation et Réussite des Etudiants » (ORE) et les textes réglementaires afférents ont rénové les études en licence et la procédure d’accès, à commencer par la nouvelle procédure Parcoursup ou la possibilité de moduler la durée de la formation de licence.”

Abonnez-vous, Réabonnez-vous, Offrez un abonnement, diffusez cet appel !
Pour vous abonner : https://librairie.cahiers-pedagogiques.com/74-abonnements

Bernard Desclaux


JPEG - 23.5 ko
Par Fabien Crégut

Sur la librairie des Cahiers Pédagogiques

N° 561 :L’éducation à la sexualité
Coordonné par Chantal Guitton et Dominique Seghetchian
mai 2020
Aborder la sexualité par la reproduction, le plaisir ou la protection contre les MST n’est pas neutre. Comment accompagner la découverte de soi et de l’altérité ? Quelle place faire à la diversité des normes dans une école qui promeut l’émancipation et l’égalité ?
N° 560 : Urgence écologique : un défi pour l’école
Coordonné par Peggy Colcanap et Jean-Michel Zakhartchouk
mars-avril 2020
Ce dossier nous invite à aller plus loin que l’éducation à l’environnement ou au développement durable. Comment permettre à nos élèves de prendre conscience des enjeux de cette indispensable transition écologique : apport de connaissances, actions locales, formation à l’éco-citoyenneté…
N° 556 : Sujets à émotion
Dossier coordonné par Florence Castincaud et Jean-Charles Léon
Novembre 2019
Même si les émotions et le vécu font partie du processus d’apprentissage, le sujet doit les dépasser pour devenir sujet apprenant ou enseignant. Quels moyens didactiques et pédagogiques permettent de surmonter ces peurs d’apprendre ou d’enseigner ? Comment se former pour prendre conscience des affects dans la classe ?