Accueil > L’actualité vue par le CRAP > Les revues de presse > Revue de presse du mardi 29 septembre 2009


JPEG - 26.3 ko

Revue de presse du mardi 29 septembre 2009


Sarkozy et le péril jeune – Sarkozy et la pédagogie -Nanterre paiera pour Neuilly ! – L’école ailleurs : questions de temps scolaire -


Péril jeune
Mardi 29 septembre, à Avignon (Vaucluse), Nicolas Sarkozy a fait un certain nombre d’annonces pour répondre au ”malaise” des jeunes. Un malaise qui inquiète tous les gouvernants depuis les émeutes urbaines de 2005 et la révolte étudiante en Grèce l’an dernier…. Avant de voir le détail du plan, attardons nous sur le constat dans trois domaines : l’autonomie, l’emploi et l’éducation.
« Aujourd’hui, les jeunes ont bien plus de mal à prendre leur envol qu’il y a trente ans », note le sociologue Michel Fize interrogé par La Croix . «  Cela ne tient pas qu’à des facteurs psychologiques. Alors que dans les pays nordiques, l’autonomie des jeunes passe, très tôt, par un soutien financier des pouvoirs publics, elle reste en France essentiellement à la charge des familles », rappelle ce chercheur au CNRS. Selon la commission Hirsch, un cinquième des jeunes de 16-25 ans vivent sous le seuil de pauvreté, contre un septième de l’ensemble de la population. Le constat est aussi négatif sur la question de l’emploi. Les jeunes comptent parmi les principales victimes de la crise. Les générations qui arrivent aujourd’hui sur le marché de l’emploi trouvent portes closes ou sont contraintes d’accepter des “sous-emplois”, de l’intérim ou des stages qui servent de cache-misère. L’âge moyen du premier contrat à durée indéterminée (CDI), , est aujourd’hui de 27 ans et demi. Enfin, si on observe la question de l’éducation, deux chiffres résument la situation :150 000 élèves quittent l’école sans qualification. Et à l’université, un étudiant sur deux rate sa première année.
Les principales mesures annoncées ce mardi midi à Avignon sont présentées dans vos journaux et en particulier Le Monde. Première annonce, fortement pressentie et qui fait polémique au sein de la majorité, l’extension du RSA (revenu de solidarité active) aux travailleurs de moins de 25 ans qui ont travaillé deux ans sur une période d’au moins trois ans. Deuxième axe de ce plan jeunesse, l’orientation, qu’il faut « dédramatiser » selon Sarkozy. « Pourquoi devrait-on choisir en seconde une filière qui vous engage pour toujours ? », s’est-il offusqué. « Je plaide pour que l’orientation soit progressive en seconde, première, terminale, et qu’on puisse revenir sur son choix si on s’est trompé. ». A cet effet, les lycéens auront des « livrets de compétence », des rendez-vous tout au long de leur scolarité, ils seront suivis par des tuteurs et par un référent au sein de chaque lycée. Des « plate-formes régionales d’orientation » seront généralisées en 2010.
Mais c’est aux « décrocheurs », ces 16-18 ans qui quittent le système scolaire sans aucun diplôme, que sera donnée une « priorité absolue ».Nicolas Sarkozy semble découvrir cette réalité aujourd’hui et même “inventer” le concept alors que les travaux sur cette question datent de plusieurs années et que des structures innovantes travaillent sur cette question. Il ne faudrait pas que la parole présidentielle conduise à oublier leurs apports et leur travail de longue haleine au profit d’opérations spectaculaires et souvent peu efficaces.

Grosse erreur pour qui ?
A 12h07, (c’est le suivi minute par minute de 20 minutes qui nous permet cette précision) , Nicolas Sarkozy se livre à un petit couplet sur l’école et la pédagogie : cela a été, dit-il, une « grosse erreur de vouloir avoir mis l’élève à la place du maître ».
La grosse erreur, Monsieur le Président, (mais en est-ce une vraiment ?) c’est de proférer de telles énormités. Encore une fois, comme souvent dans la rhétorique réactionnaire et anti-pédagogique, la caricature et le détournement de sens tiennent lieu d’argumentation. “Mettre l’élève au centre” n’a jamais voulu dire qu’il s’agissait de mettre l’élève à la place du maître. On ne peut réduire cette approche des apprentissages à une forme naïve de spontanéisme où on attendrait que le savoir ”sorte” par on ne sait quel processus magique de la tête des élèves. Le rôle des enseignants est au contraire essentiel car ce sont eux qui mettent en place les dispositifs, qui suscitent les interrogations et la motivation et qui créent les conditions de l’apprentissage.
Quand donc pourra t-on avoir un débat sur l’école et l’enseignement qui évite les caricatures ? En tout cas, ce n’était pas à Avignon ce mardi 29 septembre à 12h07…

Nanterre paiera pour Neuilly !
Le Parlement a définitivement voté la “loi Carle”, une proposition de loi pour limiter l’obligation faite aux commmunes de financer la scolarité d’élèves résidant sur leur territoire, mais inscrits dans des écoles privées d’autres communes. Le texte, dénoncé par la gauche, oblige une mairie à financer les écoles privées d’autres communes si leurs résidents ont choisi d’y scolariser leurs enfants.
Cette contrainte ne sera toutefois valable que dans quatre cas : lorsque les parents peuvent prouver qu’il n’y a pas assez de places dans les classes de leur propre commune, pour des raisons médicales, en cas « d’obligations professionnelles », ou lorsqu’un frère ou une soeur de l’enfant est déjà scolarisé hors de la commune. Cette obligation était née d’un amendement de Michel Charasse, à l’époque sénateur PS, ajouté à la loi sur la décentralisation d’août 2004 et qui avait rallumé la guerre scolaire. En 2007, le PS avait lui-même déposé un texte pour abroger la "bêtise" de M. Charasse. La majorité l’avait rejeté. "L’amendement Charasse avait été détourné", a dit Yves Durand (PS), jugeant que le nouveau texte n’allait "pas dans le sens de l’apaisement" mais au contraire "organisait l’exode scolaire".L’Union des familles laïques a dénoncé, pour sa part "la remise en question de la libre-administration des communes". Pour ce motif, l’opposition a décidé de saisir le Conseil constitutionnel.
On pourra lire un texte de Muriel Fitoussi et Eddy Khaldi (les auteurs de Main basse sur l’école publique) qui considère qu’avec cette loi “Nanterre paiera pour Neuilly”. Pour les deux auteurs “la Loi Carle fait primer les choix communautaristes et particularistes sur l’intérêt général en encourageant par ce régime de faveur la scolarisation dans des écoles privées. La ghettoïsation sociale va s’aggraver. Et les communes rurales seront, elles aussi, pénalisées avec un risque inquiétant pour l’avenir, d’exode scolaire. Des classes et écoles publiques entières disparaîtront…Ce faisant, la loi Carle sacrifie sur cet autel si éloigné des valeurs républicaines, la justice sociale, la laïcité et le vivre ensemble de jeunes citoyens en devenir

L’école ailleurs
Une petite rubrique internationale pour finir cette revue de presse.
Un article de La Croix (qui m’avait échappé) nous apprend que l’école allemande rallonge ses horaires. Les après-midi à la maison avec maman ne sont désormais plus la norme pour les écoliers d’outre-Rhin. Ce changement progressif fait l’objet d’un large consensus chez nos voisins et l’école n’a pas été un thème fort de la campagne législative qui vient de se terminer. «  Les enquêtes Pisa de l’OCDE, qui évaluent les systèmes scolaires, ont montré que l’école allemande ne donnait pas assez d’éducation aux élèves les plus défavorisés, explique une directrice d’école. Pour obtenir un meilleur niveau et mieux intégrer ces enfants, il fallait prolonger leur temps scolaire.  »
Aux Etats-Unis aussi, on veut prolonger le temps scolaire mais cette fois ci en rognant sur les vacances. Barack Obama s’appuie, lui aussi sur les enquêtes PISA pour justifier cette proposition . Son secrétaire à l’éducation, Arne Duncan a notamment déclaré “les élèves dans les autres pays passent 25% à 30% de temps en plus à l’école. Nous voulons juste jouer au même niveau”. Mais contrairement à l’Allemagne, cela ne fait pas consensus et suscite de nombreux débats aussi bien chez les enseignants que chez les parents.

Bonne Lecture...


Libération.fr du 29/09/09 (certains articles payants)

Erwan Redon, Désobéisseur en chef, puni
Le verdict est tombé : muté d’office. Erwan Redon, figure des enseignants « désobéisseurs », a appris vendredi par huissier qu’il devait quitter sa classe de l’école primaire des Convalescents, dans le 1er arrondissement de Marseille, pour aller dans une école du 9e, dès hier.
Lire la suite de l’article

Le RSA étendu aux moins de 25 ans qui travaillent
Renforcement des aides mais « refus de l’assistanat », suivi pour les décrocheurs, renforcement de l’apprentissage... Les principales annonces du chef de l’Etat à la jeunesse ce mardi à Avignon.
Lire la suite de l’article


Le Figaro du 29/09/09

Mineurs délinquants : les éducateurs seront évalués
En pleine mutation, la Protection judiciaire de la jeunesse s’initie à la culture du résultat.
Lire la suite de l’article

Sarkozy veut renouer avec la jeunesse
Le président peaufine son image de rassembleur auprès de Français qui traditionnellement ne votent pas pour lui.
Lire la suite de l’article

Les élus UMP contre le « smic jeunes »
Les parlementaires craignent qu’une extension du RSA aux moins de 25 ans n’inaugure un retour à l’assistanat.
Lire la suite de l’article

Le prof désobéisseur de Marseille muté
Erwan Redon, figure du mouvement des « enseignants désobéisseurs » [qui refusent d’appliquer certaines réformes de l’Education nationale, ndlr], a appris vendredi dernier par huissier qu’il était muté d’office dans une autre école pour « faute professionnelle » et « insuffisance ». 

Lire la suite de l’article

Sarkozy débloque 500 millions d’euros pour les jeunes
En déplacement à Avignon, il a notamment confirmé l’extension du RSA aux moins de 25 ans ayant travaillé deux ans, rassurant sa majorité qui s’inquiétait d’un « RMI jeunes ». Il promet aussi de « réformer de fond en comble » le système d’orientation au lycée.
Lire la suite de l’article

De retour, Hirsch agace déjà la majorité
Le haut-commissaire à la jeunesse avoue être « dans une relation utilitaire » avec Nicolas Sarkozy.
Lire la suite de l’article


Le Monde.fr du 29/09/09

Les principales mesures du plan d’aide à la jeunesse
Le RSA sera étendu aux moins de 25 ans, à condition qu’ils aient travaillé 3600heures (l’équivalent de deux ans) au cours des trois dernières années. Les jeunes pourront en bénéficier s’ils sont devenus chômeurs ou s’ils ont réduit leur activité, après extinction de leurs droits aux Assedics.
Lire la suite de l’article

Avec le RSA jeunes, M. Sarkozy brise un tabou à droite
Coûteux, contraire à la vision traditionnelle de la famille et porteur de l’idée d’assistanat pour la jeunesse, alors que la droite voulait réhabiliter le travail : tels sont les trois griefs potentiels auxquels s’exposait le plan pour les jeunes que Nicolas Sarkozy devait présenter mardi 29 septembre à Avignon. "Notre société s’est figée au détriment de la jeunesse", devait déplorer le président de la République en annonçant une série de mesures largement concoctées par le haut-commissaire à la jeunesse, Martin Hirsch, pour un montant potentiel de 650 millions d’euros.
Lire la suite de l’article

Nicolas Sarkozy engage une lutte contre les "décrocheurs"
Nicolas Sarkozy a annoncé, mardi 29 septembre, qu’une "priorité absolue" serait donnée aux jeunes en rupture avec le système éducatif, perdus entre 16 et 18 ans dans un "triangle des Bermudes" administratif, puisqu’aucun processus n’est prévu pour eux. "La France, a-t-il rappelé, est le pays d’Europe dont le plus grand nombre de jeunes sont au chômage. […] Je n’accepte pas que des jeunes quittent l’école à 16 ans sans aucune perspective", a expliqué le chef de l’Etat lors d’un discours sur la jeunesse à Avignon.

Lire la suite de l’article

Petits boulots et précarité, le parcours chaotique de Sonia
J’enchaîne, j’enchaîne... et au final rien". Quand elle se retourne sur son parcours professionnel, Sonia, 22 ans, ressent une véritable impression d’échec.
Lire la suite de l’article

"Le RSA jeunes risque de pérenniser des emplois précaires"
Nicolas Duvoux, sociologue, et Alberto Lopez, statisticien et économiste, donnent leurs avis sur l’extension du RSA aux jeunes.
Lire la suite de l’article

Financement des écoles privées : "une approche équitable"
Jacques Pélissard, le président de l’Association des maires de France, commente l’adoption par l’Assemblée, lundi, d’une proposition de loi encadrant la prise en charge par une commune des frais de scolarité d’un enfant étudiant dans une école privée sous contrat d’une autre commune.
Lire la suite de l’article

Elections universitaires : le vote électronique pour encourager la participation ?
Pour tenter de réduire le faible taux de participation aux scrutins universitaires, Arnaud Robinet, député UMP de la Marne, pense avoir la solution : le vote par Internet. Il est donc à l’origine d’une proposition de loi, qui vise à instaurer le vote électronique pour l’élection des conseils centraux d’université, qui participent aux choix stratégiques de l’institution (formations, nouvelles filières, évaluations...). Examiné lundi soir par l’Assemblée, la proposition de loi a été votée en première lecture. Seule la droite l’a approuvée. La gauche a émis un vote négatif contre une "fausse bonne idée", selon les termes de Régis Juanico (PS).
Lire la suite de l’article

Les municipalités devront financer les écoles privées d’autres communes
Les députés ont entériné, lundi 28 septembre, un texte modifiant le financement des écoles privées. Les municipalités seront désormais tenues, dans certains cas, de financer les écoles privées d’autres communes si leurs résidents ont choisi d’y scolariser leurs enfants. Le texte propose de préciser un article de la loi du 13 août 2004 relative aux libertés et responsabilités locales. Cet article, introduit par un amendement du sénateur socialiste Michel Charasse, instaure l’obligation pour la commune de résidence de prendre en charge les frais de scolarité d’un enfant étudiant dans une école privée sous contrat d’une autre commune.
Lire la suite de l’article

Nicolas Sarkozy au chevet des jeunes victimes de la crise
Niicolas Sarkozy doit annoncer, mardi 29 septembre, l’extension sous conditions du revenu de solidarité active (RSA) aux jeunes de moins de 25 ans qui travaillent. Cette mesure figure parmi les annonces que doit faire le président à Avignon (Vaucluse) pour répondre aux difficultés des jeunes de 16 à 25 ans, touchés de plein fouet par la crise et premières victimes du chômage. Selon une source gouvernementale, le montant total des annonces doit avoisiner les 500 millions d’euros.
Lire la suite de l’article


L’Humanité du 29/09/09

Débattre des rythmes scolaires
PAR LE RÉSEAU DES ENSEIGNANTS EN RÉSISTANCE PÉDAGOGIQUE

La note de synthèse de l’inspection générale de l’Éducation nationale (IGEN) et de l’inspection générale de l’administration de l’Éducation nationale et de la Recherche (IGAENR) de juillet 2009 mériterait de nombreux commentaires. Cependant, aujourd’hui, nous n’en ferons qu’un, au sujet de la semaine à quatre jours dont les conséquences néfastes pèsent lourdement sur le destin des élèves. Après la dénonciation de cette absurdité par les professionnels de l’enfance, pédiatres, chronobiologistes et enseignants, ce sont les IGEN et IGAENR qui reconnaissent elles-mêmes que « la situation n’est pas satisfaisante ». Selon les auteurs, la semaine à quatre jours entraîne une fatigue des élèves, la fin du dialogue entre les parents et les enseignants (ces derniers étant mobilisés en permanence par l’aide personnalisée, l’accompagnement éducatif…) et la dégradation du travail d’équipe au sein des écoles. Par la mise en oeuvre de l’aide personnalisée, les élèves de France subissent un allongement de la durée de la journée scolaire (déjà la plus longue d’Europe), au-delà de la limite légale de six heures pour les enfants.
Lire la suite de l’article

Encore un cadeau de la droite pour l’école privée
La proposition de loi Carle, débattue à l’Assemblée, veut contraindre les mairies à financer la scolarité des enfants inscrits dans des établissements privés hors de la commune.
Lire la suite de l’article

Ecole privée. Marie-Hélène Amiable « L’État se défausse de son rôle »
Députée (PCF) des Hauts-de-Seine et maire de Bagneux, Marie-Hélène Amiable dénonce le désengagement de l’État dans l’enseignement public.
Lire la suite de l’article

Ecole privée. Nanterre paierait pour Neuilly !
Le sarkozysme appliqué à la laïcité s’apparente à une stratégie d’étouffement progressif. L’exemple de l’éducation nationale nous le confirme. Dans un contexte bien connu d’attaque en règle contre le service public d’éducation et de suppression de postes d’enseignant, l’actuelle proposition de loi Carle, poursuivant la logique infernale du fameux article 89 de la loi de 2004 relative aux « libertés et responsabilités locales », vise cette fois à contraindre les communes à financer les écoles privées. On croit rêver ! Inutile de réfléchir longtemps aux conséquences désastreuses de cette proposition de loi, qui autoriserait une sorte d’instauration de « lien de guichet » fondé sur un financement individuel de nature consumériste entre les communes et les familles, dans la logique du « chèque éducation » préconisé par les ultralibéraux. Les opposants ont raison : « Nanterre paierait pour Neuilly ! » Le chef de l’État sait ce qu’il veut. À la reconfessionnalisation de la société, présente dans son discours de Latran théorisant la « supériorité du prêtre sur l’instituteur dans la transmission des valeurs », à l’affirmation de son concept de « laïcité positive », s’ajoute donc l’aspiration de vendre le « marché de l’éducation », estimé à 1 400 milliards d’euros annuels. Ne le cachons pas : l’intérêt général réclame l’abrogation pure et simple de cette proposition de loi. La continuité de notre République laïque en dépend.
Lire la suite de l’article


Le Parisien (certains articles payants) du 29/09/09

Sarkozy étend le RSA aux moins de 25 ans qui ont déjà travaillé
Le président de la République a confirmé ce mardi l’extension du RSA aux moins de 25 ans. Et déclaré « la guerre » contre le décrochage scolaire des 16-18 ans.
Lire la suite de l’article

Education : les communes devront payer pour le privé
Le Parlement a définitivement voté une proposition de loi pour limiter l’obligation faite aux commmunes de financer la scolarité d’élèves résidant sur leur territoire, mais inscrits dans des écoles privées d’autres communes. Le texte, dénoncé par la gauche, oblige une mairie à financer les écoles privées d’autres communes si leurs résidents ont choisi d’y scolariser leurs enfants.
Lire la suite de l’article

Financement communal des écoles privées : ultime feu vert du Parlement
Le Parlement a définitivement voté lundi une proposition de loi restreignant l’obligation faite aux communes de financer la scolarité d’élèves résidant sur leur territoire mais inscrits dans des écoles privées d’autres communes, un texte censé être un "compromis", mais dénoncé par la gauche.
Lire la suite de l’article


La Croix du 29/09/09

Discours de Nicolas Sarkozy sur les mesures en faveur de la jeunesse
Nicolas Sarkozy a annoncé, mardi 29 septembre, à Avignon, une série de mesures en faveur des jeunes, dont le coût global est évalué à 500 millions d’euros
Lire la suite de l’article

De nombreux étudiants aux frontières de la pauvreté
Beaucoup sont obligés d’occuper un emploi plus ou moins régulier. Ce qui souvent hypothèque leur réussite aux examens
Lire la suite de l’article

Guillaume Allègre : « L’extension du RSA n’est pas une mesure adaptée à la situation des jeunes »
Guillaume Allègre, économiste à l’Observatoire Français des Conjonctures économiques (OFCE), donne son avis sur l’extension du revenu de solidarité active aux 18-25 ans, l’une des mesures phares du "plan jeunes" présenté mardi 29 septembre par Nicolas Sarkozy.
Lire la suite de l’article

Des pistes pour répondre au malaise des jeunes
Le « plan jeunes » que doit annoncer mardi 29 septembre le chef de l’État prévoit notamment l’extension partielle du revenu de solidarité active aux 18-25 ans
Lire la suite de l’article

De nombreux étudiants aux frontières de la pauvreté
Beaucoup sont obligés d’occuper un emploi plus ou moins régulier. Ce qui souvent hypothèque leur réussite aux examens
Lire la suite de l’article

Le plan Espoir banlieues envisage 3 200 places pour la petite enfance
Sur les 200 000 places d’accueil supplémentaires prévues d’ici à 2012, le gouvernement en envisageait 1 500 dans le cadre du plan Espoir banlieues. Mais les demandes sont plus nombreuses que prévu
Lire la suite de l’article

L’école allemande rallonge ses horaires
Les après-midi à la maison avec maman ne sont désormais plus la norme pour les écoliers d’outre-Rhin, un changement progressif qui fait l’objet d’un large consensus en Allemagne
Lire la suite de l’article


Les échos (certains articles payants) du 29/09/09

Pécresse favorable à "trois grands pôles universitaires" à Paris
La ministre de l’Enseignement supérieur Valérie Pécresse a déclaré au quotidien économique La Tribune de mardi que "l’idéal" serait pour elle d’avoir "trois grands pôles universitaires" à Paris, alors qu’une mission est en cours à ce sujet. 

Lire la suite de l’article

Financement communal des écoles privées : ultime feu vert du Parlement
Le Parlement a définitivement voté lundi une proposition de loi restreignant l’obligation faite aux communes de financer la scolarité d’élèves résidant sur leur territoire mais inscrits dans des écoles privées d’autres communes, un texte censé être un "compromis", mais dénoncé par la gauche.
Lire la suite de l’article

Jeunes : Nicolas Sarkozy présente son plan, le RSA fait débat
En déplacement à Avignon, le chef de l’Etat devrait annoncer aujourd’hui l’extension sous condition du revenu de solidarité active aux jeunes actifs. Une mesure qu’a critiquée, hier, le secrétaire général de l’UMP, Xavier Bertrand.
Lire la suite de l’article


20 minutes du 29/09/09

Financement de l’école privée : « Une véritable entrée dans une logique libérale » ?
L’adoption de la loi Carle ce lundi à l’Assemblée nationale remet sur le devant de la scène une question très épineuse. 20minutes.fr vous donne les éléments pour comprendre...
Lire la suite de l’article

Nicolas Sarkozy annonce l’extension du RSA aux jeunes actifs
Sans surprise, le président n’a pas souhaité étendre ce dispositif à tous les 18-25 ans...
Lire la suite de l’article

Les mesures du plan jeunes annoncées par Nicolas Sarkozy en direct
Le Président s’est exprimé depuis Avignon ce mardi...
Lire la suite de l’article


Rue89 du 29/09/09

Rien vu...


Ouest-France du 29/09/09

Les maires devront financer des écoles privées
La guerre scolaire a peut-être été évitée. Hier, les députés ont adopté un texte obligeant les municipalités à payer pour la scolarité de certains élèves hors de la commune. Mais pas tous.
Lire la suite de l’article

Ce que veulent les jeunes ? « Moins de galères »
Emploi introuvable, permis de conduire très cher... Alors que le président Sarkozy présente, aujourd’hui, un ensemble de mesures en faveur des jeunes, quelques témoignages recueillis à Caen.
Lire la suite de l’article


Le Journal du Dimanche du 29/09/09

L’Elysée veut rattraper la jeunesse
Mardi, Nicolas Sarkozy dévoilera son plan jeunes, préparé par Martin Hirsch. Mesure phare : la fin de la condition d’âge pour accéder au RSA.
Lire la suite de l’article

Jeunesse : L’UMP se désolidarise
L’extension du revenu de solidarité active (RSA) aux moins de 25 ans, idée de Martin Hirsch que Nicolas Sarkozy doit défendre mardi, fait grincer des dents à droite. Le secrétaire général de l’UMP, Xavier Bertrand, dit non.
Lire la suite de l’article

"On a besoin d’un coup de pouce"
Difficultés pour entrer en apprentissage, problèmes pour être embauché sans permis de conduire, bourses insuffisantes pour les études... Témoignages.
Lire la suite de l’article

Sarkozy : Des jeunes "autonomes"
Une heure durant, Nicolas Sarkozy a développé mardi à Avignon le plan qu’il souhaite mettre en place pour la jeunesse française. Outre la décision, attendue, d’étendre le RSA aux moins de 25 ans, le chef de l’Etat a fait de nombreuses annonces visant à confier davantage d’"autonomie" aux jeunes adultes.
Lire la suite de l’article


Le Nouvel Obs Permanent du 29/09/09

Les écoles privées seront financées par les communes voisines
L’Assemblée nationale a adopté la proposition de loi Carle qui vise à rendre obligatoire une contribution municipale aux frais de scolarité des élèves qui sont scolarisés dans le privé hors de la commune.
Lire la suite de l’article

Ecoles privées financées par les communes : un "dumping"
L’Assemblée nationale a adopté une proposition de loi qui aménage le financement des écoles privées par les communes. Le SNUipp y voit un "avantage" pour le privé alors qu’on supprime des postes dans l’enseignement public.
Lire la suite de l’article

Les réactions aux mesures en faveur des jeunes
Voici les principales réactions sur les mesures en faveur des jeunes annoncées par Nicolas Sarkozy lors d’un discours à Avignon mardi 29 septembre :
Lire la suite de l’article

Le plan de Nicolas Sarkozy pour les jeunes déçoit
"Un leurre" pour le PS ; "un petit pas qui concerne une petite minorité", pour les Verts ; "aucune initiative de poids", pour les associations étudiantes et les syndicats… Le plan pour les jeunes présenté par le chef de l’Etat est jugé largement insuffisant et surtout, omet un incontournable, l’emploi des jeunes.
Lire la suite de l’article


L’Express.fr du 29/09/09

Sarkozy débloque le RSA pour les jeunes
Nicolas Sarkozy devrait annoncer ce mardi une série de mesures en faveur de la jeunesse, la catégorie d’âge la plus touchée par la crise. De quoi provoquer de nouveaux grincements de dents au sein de sa majorité.
Lire la suite de l’article

Le plan pour les jeunes de Sarkozy est-il suffisamment ambitieux ?
Marc Gurgand, professeur à l’Ecole d’Economie de Paris, et Hervé Garnier, secrétaire national de la CFDT, tous deux membres de la commission de concertation sur la jeunesse présidée par Martin Hirsch, donnent leurs avis sur les mesures en faveur des jeunes annoncées par Nicolas Sarkozy.
Lire la suite de l’article

Ce que Sarkozy a annoncé pour les jeunes
Nicolas Sarkozy a dévoilé mardi une série de mesures destinées à répondre aux difficultés des jeunes de 16 à 25 ans, touchés de plein fouet par la crise et premières victimes du chômage. Parmi les annonces du chef de l’Etat figure l’extension du RSA aux moins de 25 ans, sous conditions. Le coût de ce plan s’élèvera à 500 millions d’euros.
Lire la suite de l’article

"Le RSA laisse de côté les jeunes les plus en difficulté"
Le plan pour les jeunes annoncé ce mardi par Nicolas Sarkozy ne fait pas l’unanimité. Pour Marisol Touraine, secrétaire nationale du PS et la magistrate Nicole Maestracci, deux membres de la Commission Hirsch pour une politique de la jeunesse, il n’est pas à la hauteur des enjeux.
Lire la suite de l’article


Le Café Pédagogique du 29/09/09

Luc Chatel confirme un grand plan numérique pour 2010
En réponse à une question du Café, Luc Chatel annonce pour 2010 un grand plan numérique. Le contenu, encore en cours d’élaboration, sera connu à la fin de cette année. Lors d’une visite au lycée Dorian, à Paris, le ministre nous a confié que ce plan comportera trois volets, équipements, formation et outils pédagogiques. C’est donc en avançant simultanément sur ces trois volets que Luc Chatel entend faciliter l’intégration des tice.
Lire la suite de l’article

L’enfant ce danger
Éditorial de Monique Royer

La place de l’enfant dans notre société serait-elle en phase de mutation ? Des signes avant coureurs comme la baisse de la majorité pénale nous ont déjà alertés l’an passé. Rappelez vous aussi des enfants arrêtés à la sortie de l’école car soupçonnés pour un vol de vélo. Dans cette perspective, la responsabilité n’est plus l’affaire exclusive des adultes. Les enfants peuvent être coupables, avant d’être des petits d’hommes sont-ils d’emblée des hommes ? Nous ressentions déjà dans notre société la peur des ados surtout lorsqu’ils ont la démarche chaloupée des amateurs de hip hop. Les plus jeunes sont-ils aussi ressentis comme une source potentielle de danger ? Aujourd’hui, c’est le poste de défenseur des enfants qui passe à la trappe.
Lire la suite de l’article


Médiapart (accès payant) du 29/09/09

Financement des écoles privées : la proposition de loi Carle se veut un compromis
L’Assemblée nationale vient d’adopter lundi 28 septembre une proposition de loi sur le « forfait communal » qui entend clore le débat sur le financement de l’école privée. Alors que quatre contentieux opposent actuellement les organismes de gestion des établissements catholiques (OGEC) aux communes, le texte fait consensus tant du côté des maires que de l’enseignement catholique, mais certaines voix crient à la dérive vers un financement individualisé et un chèque-éducation.
Lire la suite de l’article


Une sélection dans les dépêches du 29/09/09

Sarkozy : "priorité absolue" aux 16-18 ans laissés pour compte
Nicolas Sarkozy a annoncé mardi qu’une "priorité absolue" serait donnée aux jeunes en rupture avec le système éducatif, perdus entre 16 et 18 ans dans un "triangle des Bermudes" administratif, puisqu’aucun processus n’est prévu pour eux.
Lire la suite de l’article

Sarkozy suggère que les entreprises puissent financer les études d’un jeune
Le président Nicolas Sarkozy a lancé l’idée mardi que les entreprises puissent financer les études d’un jeune dans le cadre d’un "pré-recrutement" et invité patronat et syndicats à négocier sur le sujet.
Lire la suite de l’article

Les organisations étudiantes plutôt déçues par le discours de Sarkozy
Les organisations étudiantes ont été dans l’ensemble plutôt déçues par le discours de Nicolas Sarkozy mardi sur la jeunesse, y voyant un "premier pas" mais déplorant l’absence de mesures fortes sur les ressources, le logement et l’emploi. Voici les principales réactions :
Lire la suite de l’article

Annonces sur les jeunes : réactions de la CFTC, CFDT et Génération Précaire
La CFDT et la CFTC sont restées sur leur faim, ainsi que le collectif Génération Précaire, après les annonces sur la jeunesse faites mardi par Nicolas Sarkozy, notamment sur l’extension aux jeunes actifs du revenu de solidarité active (RSA).
Lire la suite de l’article

Mesures pour les jeunes : "un miroir aux alouettes", selon la région IdF
Le conseil régional d’Ile-de-France présidé par le socialiste Jean-Paul Huchon a estimé mardi que la nouvelle série de mesures pour les jeunes annoncées par Nicolas Sarkozy "ressemble à un miroir aux alouettes qui risque d’accroître la précarité de l’emploi des jeunes".
Lire la suite de l’article

"Agir pour la jeunesse" : un plan "de nature à donner un nouvel espoir aux jeunes"
Le Mouvement Populaire (UMP) a apporté mardi son soutien au plan "Agir pour la jeunesse" présenté par Nicolas Sarkozy à Avignon, qui est "de nature à donner un nouvel espoir aux jeunes".
Lire la suite de l’article

Pécresse va corriger le système d’allocation des moyens des universités
La ministre de l’Enseignement supérieur Valérie Pécresse a précisé mardi à latribune.fr les corrections qu’elle compte apporter au système d’allocation des moyens des universités, critiqué par la Conférence des présidents d’universités (CPU).
Lire la suite de l’article


La démocratie a besoin de la presse.
La presse a besoin de lecteurs pour vivre…
Lisez et achetez des journaux !