Accueil > L’actualité vue par le CRAP > Les revues de presse > Revue de presse du mardi 28 juin 2011


JPEG - 26.3 ko

Revue de presse du mardi 28 juin 2011

Sanctions – Triche : sport national – NRC énervés – DNB - Résilience -


Sanctions
Chatel : “ Remettre la règle au cœur de la vie scolaire”. C’est le titre d’un article du Figaro. S’agit-il de la règle de trois ? (oui, elle est facile…). En fait, le ministre de l’Éducation nationale détaille dans cette interview la mise en place du nouveau panel de sanctions, publié dimanche dernier au Journal Officiel
L’objectif est de remettre la règle au cœur de la vie scolaire, affirme t-il , qu’elle soit connue de chacun des acteurs et de moderniser le système de sanctions. Il s’agit à la fois de mettre plus de fermeté dans le système face à des dérives que l’on observe chaque jour, en systématisant la sanction. Mais aussi que les sanctions soient plus efficaces en matière éducative et adaptées, notamment en limitant le recours à l’exclusion pour le remplacer par d’autres sanctions. ” Le Ministre précise aussi le calendrier de la mise en œuvre de cette nouvelle échelle de sanctions. “Pour la rentrée les chefs d’établissement vont recevoir deux circulaires d’application ainsi qu’un vade-mecum des mesures de responsabilisation. Mon souhait est que la réforme soit l’opportunité de remettre sur la table tous les règlements intérieurs des établissements et que les règles comme les sanctions soient retravaillées dans chaque collège et lycée au premier conseil d’administration de la rentrée.
Le décret sur les sanctions et en particulier les travaux d’intérêt général a suscité de nombreuses réactions. Pour le secrétaire national du PS à l’Éducation, Bruno Julliard  : “ Si les travaux d’intérêt général vont dans le bon sens, l’automaticité des sanctions est une mesure brutale, injuste et inefficace […] Ce n’est pas en imposant des peines plancher dans l’éducation nationale que l’on apportera les réponses individualisées dont les élèves ont besoin.
Mais le plus virulent est, sans doute, Jean-Jacques Hazan, le président de la FCPE. Selon lui, “les travaux d’intérêt général, même quand on les appelle « mesures de responsabilité », ne sont pas une alternative à la sanction. Ce n’est pas de l’éducation, mais bel et bien une sanction. ”. Et il précise sa position : “Je crois en la force de l’éducation. On est dans le système scolaire, où il faut faire de l’éducation. Si l’on fait du répressif, on est dans le système pénitentiaire. Il faudrait plutôt faire participer tous les élèves à des sessions avec des associations pour parler de la façon dont on vit en société, dont on vit ailleurs aussi. Il serait plus malin de prôner cela plutôt que de penser qu’on va régler le problème en expédiant ailleurs pendant 20 heures le gamin qui pose problème. D’autant qu’en 20 heures, il n’apprendra pas grand-chose. La vraie solution est de faire preuve de pédagogie, de psychologie en amont. Et ce n’est pas avec 50.000 postes d’enseignants en moins que cela va être possible.
Dans ce débat sur les sanctions, il était important d’écouter l’avis d’Éric Debarbieux. Ce spécialiste des questions de violence scolaire a animé au sein du ministère les “États Généraux de la sécurité à l’École” et les enquêtes sur le harcèlement. C’est le Café Pédagogique qui l’interviewe sur ce décret portant sur l’échelle des sanctions. Il y voit des avancées mais semble aussi insister sur les précautions dans la mise en œuvre. Des avancées ? “Le décret met fin aux exclusions temporaires de plus de 8 jours qui étaient une cause importante de décrochage et d’absentéisme. C’est une avancée intéressante.” cite t-il en exemple. Et il précise le sens de la démarche qui devrait animer la circulaire d’application et le travail dans les établissements : “On pourra nous reprocher d’être laxistes. Mais c’est faux. Au contraire, il y a sanction. Mais on va demander que les sanctions soient intelligentes, qu’il y ait une véritable réflexion sur la sanction. On sait bien que dans les problématiques de violence la punition peut être contreproductive. Ce que demandent les victimes ce n’est pas la punition de l’agresseur. Mais qu’il comprenne qu’il a mal agi.”. Mais pour tempérer l’optimisme de Debarbieux, on peut se demander si cette volonté éducative est entendable dans un contexte plutôt sécuritaire . Il suffit de lire Le Figaro qui titre sur le “vent de fermeté” à l’Éducation nationale pour en douter.

La triche : un sport national
C’est le journal Le Parisien qui consacre plusieurs pages à ce sujet de la fraude. Un sujet qui n’est pas si anecdotique que cela car il pose plusieurs questions sur l’état de notre société et sur les valeurs qui la traversent.
Au risque de se répéter, il faut d’abord noter, comme le fait le Parisien que si certains ne reculent devant rien, c’est aussi parce que les enjeux sont importants. Ils sont à la mesure de l’angoisse liée à la pression scolaire. D’une certaine manière, la fraude est le “côté obscur” des cours de soutien. Il s’agit de réussir “coûte que coûte” pour pouvoir accéder à la bonne filière, la bonne série et le bon emploi… quitte à être (un peu) dans l’illégalité.
Car, il est piquant de noter que si depuis plus d’une semaine, on s’offusque de la fraude au bac et aux autres examens et concours, et qu’on en appelle à l’égalité républicaine, en temps normal la fraude, la triche, est plutôt érigée en France, en “sport national”… Pour un observateur étranger qui s’intéresserait à notre pays (ils ont été nombreux à jouer ce rôle de “huron”), le “génie français” semble consister en la recherche perpétuelle du privilège et de la manière de contourner les règlements. Faut-il donner des exemples de ce qui se voit tous les jours dans la vie courante. Cela en dit long sur nos valeurs et rend, du coup, plus difficile la transmission des valeurs d’honnêteté, de respect des règles au sein de l’École.
Peut-on en conclure, qu’avec cette séquence sur les fraudes aux examens, les valeurs sont en train de changer ? Là aussi, on peut sérieusement en douter…

NRC énervés
Dimanche, des centaines d’étudiants franciliens du BTS “NRC” (Négociation Relation-Client”) ont dû repasser un examen entaché la première fois par des fraudes, mais certains ont bloqué l’accès au centre d’examen en signe de protestation, ce qui a empêché d’autres de composer. Dans un communiqué, le ministère a précisé que sur les 2.500 candidats d’Ile-de-France convoqués dimanche, "1.115 étudiants ont pu recomposer dans de bonnes conditions". Après que le Service Interacadémique des Examens et Concours ait déclaré que ceux qui n’avaient pas composé dimanche auraient zéro, on semble revenir aujourd’hui à une position plus raisonnable. "Pour éviter qu’il y ait des victimes au BTS, aujourd’hui je demande à tous les jeunes qui auraient été empêchés de composer par des bloqueurs de se signaler auprès du médiateur de l’Education nationale", et ce "dès aujourd’hui", a déclaré Mme Pécresse sur Europe 1.

DNB
C’est ce mardi que commençaient, avec les épreuves de français, pour environ 750 000 élèves de 3e les épreuves écrites communes du diplôme national du brevet (DNB) des collèges, qui est également constitué de contrôle continu.
Comme le rappelle opportunément le Monde , au printemps 2010, un rapport parlementaire avait préconisé de "supprimer les épreuves actuelles" du DNB et de les remplacer par une "attestation de maîtrise du socle commun de connaissances et de compétences" et par des épreuves de "mises en situation" passées nationalement, en fin d’année, dans un collège voisin et corrigés par un enseignant d’un autre établissement. Interrogé sur ce rapport, le ministre de l’éducation nationale Luc Chatel avait alors assuré qu’il n’était "pas question de supprimer le brevet". Résultat : on se retrouve avec deux systèmes qui se superposent, ce qui contribue à rendre décrédibiliser la validation du socle commun.
D’après l’Union de Reims , il semblerait que les “couacs” à répétition n’aient pas non plus épargné le brevet puisque, selon le quotidien régional, c’est le sujet de secours qui a du être distribué.

Résilience
Pour finir, on jettera un œil attentif et attendri sur les bulletins scolaires de François Fillon divulgués par Rue89 . “ Aucun travail ; résultats alarmants ”, “En continuant ainsi, François est sûr d’un échec.”, “ Pourrait réussir avec un minimum d’efforts.”, voici quelques extraits des bulletins de celui qui allait devenir bien des années plus tard premier ministre. Cet enfant peu travailleur et rebelle ( lâcher d’ampoule lacrymogène en classe, manifestation contre la prof d’anglais,….) était promis à l’échec si on en croit les avis des conseils de classe.
Quoi qu’on pense de l’homme politique actuel et de son action, cela doit surtout interroger les enseignants (et les parents) sur le danger de porter des jugements définitifs sur les jeunes qui nous sont confiés. Et sur la nécessité pour faire ce métier de croire en leur capacités de progresser et d’apprendre.
On appelle cette valeur essentielle, l’éducabilité…

Bonne Lecture...


Libération.fr du 28/06/11(certains articles payants)

Bac S : un père et son fils interpellés
Triche . Le nouveau suspect, père de Cédric, 19 ans, est employé par une société de maintenance opérant dans des imprimeries.
Lire la suite de l’article

Grand emprunt : l’université retient son enthousiasme
Des milliards d’euros, ça fait rêver... Surtout à l’université et dans la recherche où l’on n’est pas bien riches. Malgré tout, le Grand emprunt célébré aujourd’hui par Nicolas Sarkozy suscite nombre de critiques, notamment sur le fait que l’on ignore quand les sommes promises arriveront.
Lire la suite de l’article

BTS à Arcueil : « Pour une poignée de tricheurs, on punit tout le monde »
« C’est n’importe quoi, ça va m’obliger à redoubler », soupire l’un des 2 500 étudiants franciliens en deuxième année du BTS NRC (négociation et relation client), qui préfère rester anonyme.
Lire la suite de l’article

BTS : Pécresse demande aux étudiants qui s’estiment lésés de se manifester
La ministre de l’Enseignement supérieur Valérie Pécresse a appelé mardi les étudiants franciliens de BTS qui estiment ne pas avoir pu plancher dimanche à se faire connaître de la médiatrice de l’Education nationale, pour le cas échéant leur permettre de repasser l’épreuve.
Lire la suite de l’article


Le Figaro du 28/06/11

Ado tuée : les parents portent plainte contre le collè
La famille de l’adolescente de 13 ans tuée à coups de poing devant son collège à Florensac (Hérault) a demandé à son avocat de saisir la justice pour négligence.
Lire la suite de l’article

Chatel : « Remettre la règle au cœur de la vie scolaire »
Le ministre de l’Éducation nationale détaille la mise en place du nouveau panel de sanctions.
Lire la suite de l’article

Vent de fermeté à l’Éducation nationale
Le nouveau panel de sanctions au collège et au lycée et les mesures attendues sur la fraude aux examens marquent un tournant.
Lire la suite de l’article


Le Monde.fr (certains articles payants) du 28/06/11

Fraude au BTS : Valérie Pécresse conseille aux étudiants de saisir la médiatrice de l’éducation nationale
Valérie Pécresse, la ministre de l’enseignement supérieur appelle, mardi 28 juin, les étudiants franciliens de BTS qui estiment ne pas avoir pu plancher dimanche à se faire connaître pour le cas échéant leur permettre de repasser l’épreuve. Dimanche, des centaines d’étudiants franciliens de BTS ont dû repasser un examen entaché la première fois par des fraudes, mais certains ont bloqué l’accès au centre d’examen en signe de protestation, ce qui a empêché d’autres de composer.
Lire la suite de l’article

Brevet des collèges : c’est parti pour 750 000 élèves
Alors que des affaires de fraudes aux examens et concours se multiplient, environ 750 000 élèves de 3e vont commencer, mardi matin, par le français les épreuves écrites communes du diplôme national du brevet (DNB) des collèges, qui est également constitué de contrôle continu.
Lire la suite de l’article

Rapport : vers la réussite scolaire de tous les élèves ?
"Pour la réussite de tous les élèves" (Documentation française), c’est le titre du rapport de la commission du débat national sur l’avenir de l’école présidée par Claude Thélot en 2004. Ce thème est central dans la lutte contre le grand échec scolaire : il revêt des aspects collectifs qui restaurent la mission centrale de l’école, mais également des aspects individuels de prise en charge positive et exigeante de chacun des enfants confiés à l’école.
Lire la suite de l’article

Claude Seibel, inspecteur général honoraire de l’Insee : "l’échec scolaire n’est pas une fatalité"
Depuis plus de quarante ans, le système éducatif français bute sur un obstacle qu’il ne parvient pas à surmonter : celui d’un échec scolaire socialement et culturellement concentré sur certains enfants des milieux populaires. En réalité, la prolongation de la scolarité obligatoire à 16 ans, puis l’accès de tous les enfants au collège en 1969, étendu en 1975, ont rendu apparents des mécanismes plus anciens de départ de l’école pour des enfants qui, vers 13-14 ans, ne maîtrisaient pas les apprentissages scolaires de base (40 % des écoliers n’obtenaient pas le certificat d’études). L’échec scolaire ne date pas des années 1970...
Lire la suite de l’article

Florensac : les parents de la collégienne frappée à mort portent plainte
Les parents de la collégienne frappée à mort par un adolescent la semaine dernière à Florensac (Hérault) ont porté plainte, mardi 28 juin, pour non-assistance à personne en danger, pointant la responsabilité de l’établissement.
Lire la suite de l’article


L’Humanité du 28/06/11

Fraude au Bac : la source suspectée en garde à vue
Le principal suspect, "source" présumée, dans l’affaire de la fuite à l’épreuve de mathématique du baccalauréat, a été arrêté et se trouve toujours en garde à vue ce mardi à Avignon.
Lire la suite de l’article

Echec scolaire et immigration : l’Insee corrige Guéant
L’Institut national de la statistique (Insee) français a officiellement corrigé lundi les chiffres du ministre de l’Intérieur Claude Guéant concernant l’échec scolaire des enfants d’immigrés.
Lire la suite de l’article

Non aux peines plancher dans l’éducation nationale ! (PS)
Les décrets sur les sanctions dans les établissements d’enseignement secondaire qui viennent de paraître au Journal officiel témoignent une nouvelle fois de l’incapacité du gouvernement à penser l’éducation autrement qu’à coup d’opérations de communication.
Lire la suite de l’article


Le Parisien (certains articles payants) du 28/06/11

Brevet des collèges : le sujet de secours est tombé !
Surprise au Brevet des collèges ce matin : au lieu du sujet initialement prévu, c’est le sujet de secours qui est tombé... sans que l’on sache pour le moment s’il s’agit d’une fuite, a révélé RTL.
Lire la suite de l’article

La triche aux examens, un vrai sport national
S’il était diffusé ces jours-ci, le film des « Sous-doués » ne ferait sans doute pas rire. Révélée avec fracas par la très visible fuite sur Internet du sujet de maths du bac S (filière fleuron d’un examen monument), la triche aux examens prend en cette fin d’année scolaire et universitaire les allures d’un raz de marée.
Lire la suite de l’article

Triche aux examens : certains ne reculent devant rien
Armes technologique. La gruge à l’ancienne (antisèche, brouillon prérempli, jean troué, regard indiscret…), classique dans les lycées, prospère d’autant plus à la fac que les épreuves ont lieu dans d’énormes amphis, pas toujours bien surveillés. Côté nouvelles technologies, les étudiants ne sont pas en reste : oreillette discrète pour communiquer dehors avec un « souffleur », appareils de traduction (autorisés) boostés en mini-ordinateurs (interdits) par des étudiants chinois… La triche est devenue bien plus créative et high-tech.
Lire la suite de l’article

Un étudiant en droit soupçonné d’avoir trafiqué ses notes
Un étudiant de Seine-et-Marne a-t-il falsifié ses notes, ainsi que celles d’amies, via Internet ? C’est l’accusation qui était portée lundi devant le tribunal correctionnel de Melun, avant d’être finalement renvoyée au 14 septembre. Elle concerne l’Institut de droit et d’économie de Paris-II-Assas de Melun. Les soupçons de tricherie ont éclaté en 2008, après une plainte déposée par le doyen de l’université locale, Frédéric Debove, pour piratage informatique.
Lire la suite de l’article

BTS perturbé : les étudiants pourront choisir de repasser l’épreuve
Les étudiants franciliens de BTS qui n’ont pas pu composer dimanche pourront repasser leurs examens, a annoncé la ministre de l’Enseignement supérieur Valérie Pécresse. Elle a appelé ceux qui s’estiment lésés à se faire connaître de la médiatrice de l’Education nationale.
Lire la suite de l’article

Les parents de Carla vont « porter plainte contre le collège »
Les parents de Carla, l’adolescente de 13 ans tuée à coups de poing devant son collège à Florensac (Hérault), ont demandé à leur avocat de saisir la justice.
Lire la suite de l’article

La sœur de l’agresseur se sent responsable
Agathe*, la mère de Gaël*, l’adolescent qui a tué Carla, et de Marion*, la jeune fille de 13 ans qui était en conflit avec Carla pour une histoire de cœur, a quitté Florensac pour aller chez des amis. Elle alterne les périodes de combativité et de découragement. Lorsqu’elle est retournée dans son appartement du centre-ville pour prendre des affaires, elle a dû être escortée par des gendarmes pour éviter tout incident avec le voisinage.
Lire la suite de l’article


France Soir du 28/06/11

BTS : Les étudiants bloqués à l’entrée invités à se faire connaître
Valérie Pécresse invite ce mardi les élèves qui n’ont pas pu se présenter à leur examen du BTS NTC à se faire connaître auprès de l’Éducation nationale.
Lire la suite de l’article


La Croix du 28/06/11

Brevet des collèges : la formule gagnante du collège Mère-Teresa
Environ 750 000 élèves de troisième passent mardi 28 et mercredi 29 juin les épreuves écrites du brevet. Fréquenté par de nombreux élèves issus de milieux très modestes, le collège Mère-Teresa de Villeurbanne tentera de rééditer son « sans-faute » de l’an dernier.
Lire la suite de l’article

L’épreuve de la triche
Erreurs ou fraudes : plusieurs examens ont été sérieusement perturbés
Lire la suite de l’article


Les échos (certains articles payants) du 28/06/11

Fuite au Bac S : la "source" et son fils toujours en garde à vue
Le principal suspect, "source" présumée, dans l’affaire de la fuite du baccalauréat, se trouvait toujours en garde à vue mardi à Avignon tandis que son fils l’était à Paris, a-t-on appris de sources proches de l’enquête.
Lire la suite de l’article

Brevet : coup d’envoi des épreuves finales pour 750.000 élèves
Quelque 750.000 élèves inscrits cette année en classe de Troisième vont commencer mardi par le français les épreuves écrites communes du diplôme national du brevet (DNB) des collèges, qui est également constitué de contrôle continu.
Lire la suite de l’article

BTS : Pécresse appelle les étudiants qui s’estiment victimes à se signaler
La ministre de l’Enseignement supérieur Valérie Pécresse a appelé mardi les étudiants franciliens de BTS qui estiment ne pas avoir pu plancher dimanche à se faire connaître de la médiatrice de l’Education nationale, pour le cas échéant leur permettre de repasser l’épreuve.
Lire la suite de l’article

Florensac : les parents de la collégienne agressée vont porter plainte
Les parents de la collégienne, frappée à mort par un adolescent la semaine dernière à Florensac (Hérault), vont porter plainte pour non-assistance à personne en danger, pointant la responsabilité de l’établissement, a-t-on appris mardi auprès de leur avocat, Luc Abratkiewicz.
Lire la suite de l’article

Bac : des évolutions prévues en 2013
Après les fuites en série S, les demandes de réforme du bac se multiplient. Avec la réforme du lycée, des changements interviendront dans deux ans.
Lire la suite de l’article


20 minutes du 28/06/11

Le président de la FCPE : « Si l’on veut faire évoluer la société, il faut éduquer et non mater les enfants »
INTERVIEW - Pour Jean-Jacques Hazan, président de la FCPE, les travaux d’intérêt général n’ont rien à faire dans le système scolaire, qui doit privilégier l’éducatif...
Lire la suite de l’article

Travaux d’intérêt général pour les élèves : Une mesure qui fait consensus, mais dont la mise en place risque d’être compliquée
Principale difficulté : trouver des associations capables non seulement de proposer des choses intéressantes aux élèves en question, mais en plus de les encadrer et de les surveiller...
Lire la suite de l’article

Des travaux d’intérêt général pour les élèves violents dès la rentrée prochaine
Un décret publié ce dimanche au Journal officiel ajoute des sanctions dans les collèges et lycées...
Lire la suite de l’article

BTS : Pécresse appelle les étudiants qui s’estiment victimes à se signaler
La ministre de l’Enseignement supérieur Valérie Pécresse a appelé mardi les étudiants franciliens de BTS qui estiment ne pas avoir pu plancher dimanche à se faire connaître de la médiatrice de l’Education nationale, pour le cas échéant leur permettre de repasser l’épreuve.
Lire la suite de l’article

Fraude au BTS : Les étudiants protestent contre le traitement « à deux vitesses » de Luc Chatel
Plusieurs étudiants en BTS qui n’ont pas assisté au rattrapage de l’épreuve, dimanche, pestent sur le Net contre les zéros qui pourraient leur être attribués...
Lire la suite de l’article

L’Insee corrige Guéant sur l’échec scolaire
L’Institut national de la statistique et des études économiques (Insee) français a rectifié hier les chiffres du ministre de l’Intérieur concernant l’échec scolaire des enfants d’immigrés. Claude Guéant, qui assurait s’appuyer sur des études de l’Insee, avait d’abord affirmé que les deux tiers des personnes sortant de l’école sans qualification étaient des enfants d’immigrés. Puis, à l’Assemblée, le 25 mai, il a déclaré  : «  C’est vrai qu’il y a deux tiers des enfants d’immigrés qui se trouvent sortir de l’appareil scolaire sans diplôme.  » «  La proportion d’enfants d’immigrés parmi les élèves sortis sans qualification de l’enseignement secondaire peut être estimée à environ 16 % pour les enfants de familles immigrées, corrige donc l’Insee Si on y ajoute les enfants de familles “mixtes”, cette proportion passe à environ 22 %.  » Ces chiffres sont issus d’une étude de 2005 intitulée «  Les immigrés en France  » portant sur la scolarité dans l’enseignement secondaire des élèves entrés en sixième en 1995.
Lire la suite de l’article


Rue89 du 28/06/11

Dans des lycées privés, le pass contraception « confisqué »
En Ile-de-France, seul un lycée catholique le distribue. Les autres lui préfèrent entre autres un programme qui prône l’abstinence.
Lire la suite de l’article

Le dossier scolaire du cancre Fillon, « sûr d’un échec »
Lycéen au tournant des années 70, François Fillon était un cancre ; il ne s’en est d’ailleurs jamais caché. Du genre doué, mais paresseux. Et, surtout, rebelle à l’autorité. Par une singulière ironie, le voilà à son tour victime d’un autre cancre, un de ses lointains successeurs sur les bancs du lycée Sainte-Croix du Mans. Il y a quelques années, ce bonnet d’âne nouvelle génération a découvert le dossier scolaire du lycéen François Fillon dans un placard de l’institution jésuite. Il en a fait une copie.
Lire la suite de l’article


Ouest-France du 28/06/11

Fuite au bac. Le suspect et son fils toujours en garde à vue
Le principal suspect, « source » présumée, dans l’affaire de la fuite du baccalauréat, se trouvait toujours en garde à vue ce mardi, à Avignon, tandis que son fils l’était à Paris, a-t-on appris de sources proches de l’enquête.
Lire la suite de l’article

Drame de Florensac. Les parents de Carla portent plainte contre le collège
Selon Le Parisien, les parents de Carla, la collégienne tuée à coups de poing la semaine dernière devant son collège à Florensac, vont porter plainte contre l’établissement.
Lire la suite de l’article

750 000 élèves de 3e planchent sur le Brevet
Quelque 750 000 élèves de 3e ont commencé mardi matin à plancher sur l’épreuve de français, coup d’envoi des matières écrites communes du diplôme national du brevet (DNB) des collèges, sous l’œil vigilant des surveillants alors que se multiplient les affaires de fraudes aux examens.
Lire la suite de l’article


Le Journal du Dimanche du 28/06/11

Enfants d’immigrés : l’Insee corrige Guéant
L’Insee a clos la polémique sur l’échec scolaire des enfants d’immigrés en corrigeant lundi, dans une étude lisible sur son site Internet, les chiffres du ministre de l’Intérieur.
Lire la suite de l’article

"Le bac est dans l’ADN de la France"
Claude Lelièvre, professeur d’histoire de l’éducation à l’université Paris V-Descartes, prône un contrôle continu et espère la fin du bachotage.
Lire la suite de l’article


Le Nouvel Obs Permanent du 28/06/11

Education : les nouvelles sanctions le sont-elles vraiment ?
Un décret ministériel publié dimanche au Journal Officiel précise l’arsenal des sanctions applicables aux collégiens et lycéens à la rentrée. Par Céline Rastello
Lire la suite de l’article

Les parents de la collégienne décédée vont porter plainte
"Nous allons déposer plainte contre tous ceux qui n’ont pas assuré la sécurité de notre fille", a affirmé le couple une semaine après le drame.
Lire la suite de l’article

BTS. Pécresse appelle les étudiants bloqués à se faire connaître
Les étudiants qui n’ont pas pu composer en raison du blocage de dimanche dernier peuvent se signaler auprès du médiateur de l’Éducation nationale.
Lire la suite de l’article


L’Express.fr du 28/06/11

Les parents de Carla veulent déposer plainte
Dans une interview donnée au Parisien, Anne et Sébastien, les parents de la jeune fille battue à mort à Florensac, racontent qu’ils avaient déjà prévenu le collège des menaces qui pesaient sur leur enfant.
Lire la suite de l’article

"L’Etat joue à : ’C’est pas notre faute, c’est Facebook !’"
Les internautes de LEXPRESS.fr reviennent sur les propos de Luc Chatel sur la responsabilité de Facebook dans la mort de Carla à Florensac
Lire la suite de l’article

"Après 13 ans, il faut laisser les enfants seuls sur Facebook"
Au lendemain du drame de Florensac, Luc Chatel a rappelé le rôle des parents dans la lutte contre le harcèlement sur Facebook. Décryptage avec le psychiatre Serge Tisseron.
Lire la suite de l’article

"Les TIG au collège sont l’occasion de renouer le dialogue"
La proposition du ministre de l’Education nationale de mettre en place des missions d’intérêt général pour sanctionner certains actes violents dans les collèges divise les associations de parents d’élèves et les internautes de LEXPRESS.FR.
Lire la suite de l’article

Faut-il donner des tâches d’intérêt commun aux collégiens ?
Luc Chatel veut changer les sanctions. Selon vous, est-ce une bonne idée ?
Lire la suite de l’article


Le Café Pédagogique du 28/06/11

Brevet : Jour J
Mardi 28 juin, près de 800 000 jeunes passent les épreuves de maths et de français du brevet. Le Brevet reste le diplôme le plus répandu parmi les jeunes français. 553 687 jeunes ont obtenu le brevet des collèges en 2008, 30 139 le brevet technologique et 29 488 le brevet professionnel. C’est 82% d’une tranche d’âge qui détient ce diplôme.
Lire la suite de l’article

Décret sur les sanctions : Debarbieux : " On va demander que les sanctions soient intelligentes"
Spécialiste reconnu des questions de violence scolaire, chargé de mission par Luc Chatel, Eric Debarbieux a abattu un énorme travail réunissant les Etats généraux de la sécurité à l’Ecole, puis les Assises sur le harcèlement tout en participant à la formation de formateurs dans les académies. Un travail où il faut engager, porter la botte, parer mais aussi esquiver. Il défend ici le récent décret sur les sanctions dans les établissements secondaires où il voit "des avancées". La prochaine circulaire d’application devrait mettre les points sur les i.
Lire la suite de l’article


Touteduc (accès payant) du 28/06/11

Un enseignant agressif peut être sanctionné, mais la décision doit être dûment motivée (Cour d’appel de Nancy)
Même raisonnable, une sanction disciplinaire doit être motivée. C’est ainsi que peut être résumée une décision de la Cour administrative d’appel de Nancy (du 16 juin 2011) après qu’a été annulé un arrêté excluant une enseignante de ses fonctions "pour une durée de deux ans dont un an ...
Lire la suite de l’article


Médiapart (accès payant) du 28/06/11

Un nouveau décret sur les sanctions Par claude lelièvre
Le décret « relatif à la discipline dans les établissements du second degré », paru ce 26 juin, se caractérise avant tout par ‘’l’automaticité’’ affirmée de l’engagement de procédures disciplinaires dans un certain nombre de cas ( plus ou moins clairement identifiés en réalité ).

Lire la suite de l’article


Slate.fr du 28/06/11

Génération sacrifiée, génération indignée par Monique Dagnaud
Le mouvement des Indignés en Grèce, en Espagne et au Portugal est la conséquence d’une décennie d’impérities des dirigeants de l’Europe du sud face aux générations montantes. A-t-on mesuré les conséquences sociales d’un tel abandon de la jeunesse ? Apparemment pas.
Lire la suite de l’article


ÉducPros du 28/06/11

Etudiants décrocheurs à l’université : leurs profils passés au crible
Aujourd’hui, 20 % des étudiants quittent l’enseignement supérieur sans diplôme. A l’université, 25 % des étudiants en première année de licence ne l’achèvent pas. Avec le plan Réussir en licence, politiques et responsables d’établissement essaient de trouver des solutions au décrochage sans que les résultats soient pour le moment probants. Les dernières enquêtes disponibles démontrent que décrocheurs ne riment pas forcément avec orientation par défaut. Des pistes pour mieux cerner les profils et leur apporter des remèdes.
Lire la suite de l’article

CNRJ : un "think tank" consacré aux jeunes
« Produire de la connaissance sur la jeunesse pour informer et lutter contre la stigmatisation »… tel est le programme ambitieux du tout nouveau Cercle national de réflexion sur la jeunesse (CNRJ). A l’écart des circuits institutionnels, ce cercle est né à l’initiative de chercheurs et d’acteurs sociaux, parmi lesquels Grégoire Tirot, auteur de l’ouvrage « La France anti-jeune » (Max Milo éditions, 2008) et Pierre-Yves Chiron, sociologue.
Lire la suite de l’article


VousNousIls du 28/06/11

BTS : Pécresse ouvre la voie à une session de rattrapage
La ministre de l’Enseignement supérieur, Valérie Pécresse, a ouvert la voie à une session de rattrapage pour les étudiants franciliens de BTS qui n’ont pas pu repasser dimanche un de leurs examens, comme le réclament des parents d’élèves.
Lire la suite de l’article

Hommes-femmes : "les stéréotypes perdurent encore trop à l’école" (Chatel)
Le ministre de l’Education Luc Chatel a reconnu mardi que l’école avait sa part de responsabilité dans la perpétuation des stéréotypes hommes-femmes, qui "perdurent encore trop à l’école", lors d’une conférence sur le sujet organisée au ministère des Solidarités.
Lire la suite de l’article


La démocratie a besoin de la presse.
La presse a besoin de lecteurs pour vivre…
Lisez et achetez des journaux !