Accueil > L’actualité vue par le CRAP > Les revues de presse > Revue de presse du mardi 28 janvier 2014


JPEG - 26.3 ko

Revue de presse du mardi 28 janvier 2014

Evaluation du système — Enseignement supérieur - Vincent Peillon - Léonarda, le retour - Nostalgie


Le thème de l’évaluation du système est à l’honneur aujourd’hui avec plusieurs annonces, ainsi que l’enseignement supérieur avec la valeur des diplômes. Vincent Peillon se trouve peut-être entre autre avec un nouveau combat à mener contre une "rumeur". Le feuilleton reviendra, reviendra pas est relancé, et nous terminerons par un brin de nostalgie... enfin pour certains.


Évaluation du système

Ce matin, le Café pédagogique avec Un nouveau Conseil pour évaluer et faire progresser l’Ecole proposait l’Interview de Nathalie Mons, présidente de Conseil national d’évaluation du système scolaire (Cnesco), conseil installé ce jour par Vincent Peillon. Elle y rappelle le développement des pratiques d’évaluation en France et explique l’orientation qu’elle veut développer : l’évaluation participative. Et La Croix précise : Nathalie Mons veut évaluer l’école sans tabous ni polémiques. Emmanuel Davidenkoff dans Question d’éducation ironise ! Un nouveau scanner pour l’école. Il conclut son émission ainsi : « En somme ce Conseil va marcher sur beaucoup de plates-bandes. Vincent Peillon devrait néanmoins être attentif à ses recommandations : il a voulu la création de cette instance puisqu’il l’a inscrite dans sa loi ; ce n’est pas non plus un hasard s’il a nommé à sa tête Nathalie Mons, à qui il avait déjà confié la codirection de la concertation qui avait été organisée en prélude à la loi d’orientation. Mais il suffira d’un changement de ministre pour que tout soit remis en cause – ce ne serait pas la première fois.  »

Pour le Supérieur, Educpros nous annonce : Évaluation de la recherche : le futur Haut Conseil se précise. Un rapport a été remis le 24 janvier 2014 à la Ministre Geneviève Fioraso. Exit l’AERES (Agence d’évaluation de la recherche et de l’enseignement supérieur, bonjour le futur HCERES (Haut Conseil à l’évaluation de la recherche et de l’enseignement supérieur). « Comme l’AERES, le HCERES s’attachera à l’évaluation de trois sujets différents : les établissements, les formations et les laboratoires. »
Et le Café pédagogique annonce Le Rapport mondial de suivi sur l’éducation publié le 29.
Enfin (?) Bruxelles demande plus de contrôle sur les établissements d’enseignement supérieur. « … les États membres doivent faire évoluer leurs systèmes de contrôle de la qualité pour s’attacher davantage au fond et moins à la forme, s’ils veulent améliorer les performances des universités et des écoles professionnelles. »


Enseignement supérieur

Un diaporama proposé par Jean-Marie Gilliot pour la Journée des MOOC à Nantes – que sont les MOOC ? tenue le 27 janvier, 2014.
L’utilité des diplômes fait actualité. Educpros propose Reconnaissance professionnelle du doctorat : vers des mesures concrètes ?, tandis qu’Isabelle Rey-Lefebvre dans le Monde déclare Des diplômes, ça rapporte, mais de moins en moins « En comptabilisant tous les couts, frais d’études mais aussi manque à gagner pendant les années où l’étudiant ne peut travailler, l’Ocde a calculé qu’un diplôme offre un taux de rendement interne, sur l’ensemble de la carrière, de 13%, mais 16% en Corée, 25% en Hongrie, 12,3 % aux Etats-Unis et un peu moins (10,1%) en France, des taux à rendre un banquier jaloux et qui corroborent la maxime selon laquelle « les études sont le meilleur investissement ». » C’est un « argument à ceux qui plaident pour des prix de scolarité proches des couts réels et devant être acquittés par les étudiants, fût-ce en empruntant et en remboursant une fois parvenus à gagner. » Mais la crise, et notamment aux États Unis qui appliquent ce principe, a quelques conséquences, « désagréables » : « La dette des étudiants américains a, en conséquence, grimpé de 51%, entre 2008 et 2012 et 30% d’entre eux sont, aujourd’hui, défaillants à la rembourser. » Pour les abonnés du Monde, ils pourront suivre le Débat sur le principe de la quasi-gratuité de l’enseignement supérieur.

Sud-Ouest propose quelques témoignages fort intéressants dans son article Orientation : cinq ans après le bac, que font-elles ?


Vincent Peillon

Vidéo de l’interview avec Christian Barbier : Vincent Peillon : "la France ne peut pas s’offrir un échec scolaire de plus".

Le Nouvel Observateur titre Peillon : pas de théorie du genre à l’école, en reprenant une dépêche de l’AFP, de même que L’Express http://www.lexpress.fr/actualites/1.... «  "Il y a aujourd’hui un certain nombre de personnes, qui diffusent des théories qui sont celles du mensonge et donc je veux rassurer les parents. Ne vous inquiétez pas, c’est une éducation à l’égalité fille-garçon, au respect fille-garçon et rien de plus", a déclaré Vincent Peillon. »
Et 20minutes de suivre : Théorie du genre à l’école : L’Education nationale combat la rumeur.


Léonarda, le retour

Le retour, le retour, dans les média. 20Minutes titre Leonarda : le tribunal rejette les requêtes de la famille. Et à la mi-journée, d’autres quotidiens relayent l’information. Le tout illustré de la même photo : Le Parisien La justice opposée à son retour, Leonarda menace de se tuer, Le Figaro La justice refuse d’accorder un titre de séjour à Leonarda et sa famille, Libération Rejet des recours de la famille de Leonarda : « Ils auraient mieux fait de nous tuer ».

JPEG - 38.3 ko
Le dessin de Fabien Crégut

Nostalgie

Un extrait de la lettre parue dans Le Monde du 27 janvier par Claude Petitbon, Rueil-Malmaison (Hauts-de-Seine) : Education : Savoirs et savoir-faire
Il s’agit d’une évocation-comparaison de la formation des instituteurs lorsqu’ils étaient recrutés et formés en Ecole normale et aujourd’hui celle des professeurs d’école à bac + 5. « La comparaison des deux programmes de formation des maîtres fait apparaître une stupéfiante dichotomie. Les anciens instituteurs apprenaient dans des écoles spécialisées à transmettre à leurs jeunes élèves des savoirs nécessairement simples acquis au cours de leurs études secondaires alors que les nouveaux professeurs des écoles acquièrent au cours de longues études universitaires des savoirs de haut niveau sans être suffisamment préparés à transmettre à leurs élèves des connaissances adaptées à leur jeune âge.
Où est l’erreur ?
 »

Et demain, vous aurez une surprise...

Bernard Desclaux


JPEG - 59.9 ko

Dans la librairie des Cahiers Pédagogiques

N° 504 Le sens de l’orientation, Coordonné par Florence Daniaud et Dominique Brosseau, mars 2013

Quelle pédagogie dans le supérieur ?
Hors-série n°25 - avril 2012
Publication disponible uniquement au format numérique (PDF - epub), en téléchargement depuis notre site.
Dans ce numéro, des témoignages, des articles de fond, des comptes rendus d’expériences, des « coups de gueule », qui dessinent un panorama de l’enseignement supérieur et ouvrent à la réflexion et à la discussion : comment améliorer la pédagogie universitaire ?