Accueil > L’actualité vue par le CRAP > Les revues de presse > Revue de presse du mardi 24 janvier 2006


JPEG - 26.3 ko

Revue de presse du mardi 24 janvier 2006

Va t’on assister à une mobilisation et à la naissance d’un mouvement social ? Les syndicats, lycéens et étudiants appellent à manifester dans toute la France le 7 février pour exiger le retrait du contrat première-embauche (CPE), choisissant ainsi de prendre le temps d’informer les jeunes afin de parvenir à une mobilisation à la hauteur de l’enjeu. D’ici là, ils "mèneront des actions de sensibilisation", notamment le 31 janvier où des assemblées générales seront organisées dans universités et lycée.
Pourtant dans le même temps, le gouvernement choisit d’accélérer le rythme et de faire passer son projet au parlement précisément le 31 janvier sous forme d’amendement. Le chef du gouvernement espère ainsi prendre de vitesse les jeunes qui seront difficilement mobilisables durant les vacances scolaires. Cette manœuvre suffira t-elle ?
Plus qu’une question de date, l’enjeu est surtout dans la prise de conscience par les jeunes des conséquences de ce projet.

Dans l’actualité de l’école, on pourra aller voir du côté du Parisien qui s’intéresse toujours aux initiatives contre la violence . La Croix consacre également un reportage inquiétant sur la violence dans un collège du Blanc Mesnil.

Bonne Lecture et n’oubliez pas d’acheter des journaux...


Libération du 24/01/06

Toxicomane, « mon fils est mon agresseur »
Impuissante face à la violence verbale et physique de son enfant de 16 ans, cette mère s’est résolue à lui faire quitter le domicile familial.
Lire la suite de l’article

Un plan Marshall pour l’université
par Sylvain KAHN

Disons le tout net : la récente proposition de la Fondation pour l’innovation politique de créer une université de l’Europe à Strasbourg, par la voix de Bronislaw Geremek, est élitiste, trompeuse et dangereuse. Elitiste, car elle postule résoudre le discrédit de l’Europe par la création d’un établissement d’excellence à Strasbourg. Trompeuse, car elle postule que l’Europe des universités est un espace désertique dont les rares oasis seraient des universités stéréotypées, cloisonnées dans d’étroites bornes nationales, peuplées de chercheurs et d’étudiants sédentaires, immobiles et déconnectés. Dangereuse car cette cathédrale universitaire, tel un revival médiéval des grands ordres monastiques, rayonnerait via un réseau d’universités placé sous son autorité et discipliné.
Lire la suite de l’article


Le Figaro du 24/01/06

Villepin tend la main au monde associatif
Lors de la première conférence nationale de la vie associative, le premier ministre a proposé aux associations « un nouveau contrat ».
Lire la suite de l’article


L’Humanité du 23/01/06 (un jour de retard)

100 000 étudiants sous le seuil de pauvreté
par Bruno Julliard, président de l’UNEF

Aujourd’hui, la situation des jeunes ne correspond plus à l’image d’Épinal d’une jeunesse dorée et insouciante que certains ne cessent de véhiculer. La massification et l’allongement de la durée des études sont des données sociologiques oubliées dans l’élaboration des politiques publiques. La jeunesse constitue désormais une nouvelle période de la vie, entre l’enfance et l’accès au premier emploi stable. Cet âge, qui devrait être celui de tous les choix possibles est aujourd’hui celui de tous les risques : (...)
Lire la suite de l’article

Les mineurs dans le viseur de Nicolas Sarkozy
Le ministre de l’Intérieur veut durcir l’ordonnance de 1945. En fait, la vider de sa volonté éducative, en accumulant des textes à vocation répressive.
Lire la suite de l’article

Les assocs mobilisées
« Solde sur les subventions : - 25 %, - 50 % et bientôt - 100 %  », scandaient, samedi, dans les rues de Metz, les 2 000 membres et bénévoles des associations lorraines de jeunesse et d’éducation populaire venus manifester contre «  ces décisions gouvernementales, qui étranglent financièrement les associations  », comme le précise Salvatore La Rocca, directeur du Carrefour des organisations de jeunesse et d’éducation populaire.
Lire la suite de l’article

Inquiétude de la protection judiciaire de la jeunesse
Le principal syndicat de la protection judiciaire de la jeunesse, le SNPES-PJJ, est inquiet de la volonté de Nicolas Sarkozy de « toiletter » l’ordonnance de 1945
Lire la suite de l’article


Le Parisien du 24/01/06 ( payant)

Le collège où l’on s’engage à venir chercher ses enfants
LS SONT ARRIVÉS un peu à l’avance, blottis dans leur manteau, dansant d’un pied sur l’autre dans le hall d’entrée du collège Maurice-Utrillo, porte de Clignancourt à Paris. Quatre parents d’élèves venus hier, pour la première fois de l’année...
Lire la suite de l’article

C’est le premier livre pour les dyslexiques
IL COMMENCE par « Il était une fois » et s’achève joyeusement par l’hyper classique « Ils vécurent heureux »... Sauf que « l’Enfant et l’oiseau », livre enchanteur, un brin étrange, présenté aujourd’hui par les éditions Danger Public/La Martinière, est...
Lire la suite de l’article

« Montrer aux jeunes que notre Terre est une oeuvre d’art » YANN ARTHUS-BERTRAND lance dans les écoles l’opération le Développement durable, pourquoi ?
SES CLICHES immortalisant « la Terre vue du ciel » ont fait le tour du monde, exposés en très grand dans près d’une centaine de pays. Désormais, ils vont faire le tour des classes de l’Hexagone. Ce matin, au collège Robert-Doisneau à Montrouge...
Lire la suite de l’article


La Croix du 24/01/06

La violence scolaire au Blanc-Mesnil
Plusieurs établissements scolaires de la région parisienne sont perturbés par des problèmes de violence scolaire alors que le ministère prépare une nouvelle carte des établissements classés ZEP. [...]Le 10 janvier, un élève s’est présenté sans motif au domicile parisien d’une jeune enseignante. Six jours plus tard, un mot a été glissé sous la porte de la salle des professeurs avec la menace : « Vous allez tous mourir. » Les jours suivants, une bombe lacrymogène éclatait dans un gymnase, tandis qu’une enseignante se faisait voler sa carte de crédit par deux élèves alors qu’elle faisait cours.
Lire la suite de l’article


20 minutes du 24/01/06

Violence : des profs du 19e cessent le travail
Ils estiment ne plus pouvoir assurer leur propre sécurité, ni celle de leurs élèves. La majorité des enseignants du lycée professionnel et de l’établissement régional d’enseignement adapté (Erea) Jean-Jaurès, rue Clavel (19e), a décidé hier matin d’exercer son droit de retrait pour dénoncer la violence dans l’enceinte scolaire et le manque de moyens. La situation s’est dégradée il y a dix jours. « Une assistante d’éducation et une enseignante ont été agressées physiquement. Un élève a menacé un de ses camarades avec un cutter dans la cour de récréation. Et lors de la pause déjeuner, une cantinière a évité de justesse une pile jetée par l’un des élèves  »[...]
Lire la suite de l’article

Bordeaux : Des parents s’élèvent contre la carte scolaire
« Nos enfants sont des “sans collège fixe”, et nous ne pouvons pas l’accepter.  » Bertrand Dubois, père de famille de Farges-Saint-Hilaire, a endossé l’habit de porte-parole, hier matin, pour exprimer la colère des parents d’élèves aux représentants du conseil général. Celui-ci étudie en ce moment de possibles modifications de la carte scolaire des collèges pour la rentrée prochaine, afin de désengorger certains établissements saturés.
Lire la suite de l’article

Marseille : Le secondaire se serre la ceinture
Plus d’instits et moins de profs. Le rectorat a présenté vendredi les affectations d’enseignants pour la rentrée de septembre 2006 dans l’académie d’Aix-Marseille. Comme annoncé par les syndicats, c’est le secondaire qui doit se serrer la ceinture : avec 1 900 élèves en moins (sur 243 000 au total), Aix-Marseille perd 37 professeurs.
Lire la suite de l’article


Ouest-France du 24/01/06

Face à moi, Tom, un « capitaine » de 12 ans
300 000 enfants-soldats ont été recensés dans le monde. Les armées occidentales commencent à s’interroger sur ces combattants qui mettent à mal leur éthique. Le capitaine Éric de La Presle a été confronté à des enfants en armes à l’été 2003, en République démocratique du Congo. Il témoigne.
Lire la suite de l’article


Le Monde daté du 24/01/06

La France accueille mal ses étudiants étrangers
Dans les pays industrialisés qui connaissent un déficit démographique persistant, les étudiants étrangers présentent l’avantage de répondre aux besoins économiques et de maintenir des filières universitaires dont les effectifs sont en baisse. Alors que la plupart des pays concernés l’assument largement, la France marque "une forte prévention quant à ce phénomène", souligne une étude du Conseil économique et social (CES) rendue publique lundi 23 janvier.
Lire la suite de l’article

Ce que nous avons appris sur les nuits de novembre,
de Hugues Lagrange, sociologue

es émeutes de novembre 2005 ont un caractère inédit en France. Les épisodes analogues n’ont jamais eu cette extension ni dans le temps ni dans l’espace. Ceux du début des années 1980 portaient une adresse aux politiques, notamment à travers ce qui se passait dans les quartiers de Lyon. Ceux du début des années 1990 ont marqué une rupture avec la gauche municipale et les institutions. Ensuite, nous avons connu deux phases de violences urbaines diffuses. La première, de 1993 à 1997, voit l’affrontement des jeunes avec la police se durcir. Au cours de la deuxième, de 1998 à 2002, la violence s’enfonce dans la délinquance : c’est le moment des rixes entre bandes, du développement des violences envers les filles.
Les nuits de novembre marquent un retour de l’exigence politique. La plupart des acteurs mineurs de ces émeutes ne sont pas connus des services de police, et les 20 % suivis par l’autorité judiciaire le sont dans la moitié des cas au titre de l’enfance en danger, de problèmes familiaux. S’il y a eu des actes graves comme des tirs au fusil à grenaille, des violences envers des personnes - parfois criminelles -, nous ne sommes pas dans un épisode de délinquance. Les pillages ont été peu nombreux. Les jeunes ont brûlé des gymnases ou des écoles d’abord parce que c’étaient les institutions les plus accessibles à leur colère.
[...]Les émeutiers de novembre ont envoyé un message de désespoir qui est apparu d’une telle légitimité qu’il a amené en moins de dix jours les pouvoirs publics à renverser leur propre politique (financement des associations, internats scolaires, bourses). On ne prend pas la mesure des émeutes de novembre si l’on ne se demande pas comment les jeunes des quartiers peuvent reconquérir l’estime de soi. Le retour de l’ordre est précaire. Si l’on veut renouer les fils, il faut instaurer un autre fonctionnement de la police, reconstruire les médiations associatives, établir une nouvelle solidarité des espaces urbains les mieux dotés.
Lire la suite de l’article


Le Nouvel Obs Permanent du 24/01/06

Colonisation : Six Français sur dix pour le "rôle positif"
Selon CSA, six personnes sur dix estiment que la mention du rôle positif de la colonisation française doit effectivement figurer dans les programmes scolaires.
Lire la suite de l’article


L’Express quotidien du 24/01/06

Cités : le malheur d’être homo
Humiliations, insultes, passages à tabac, viols... Dans certains quartiers, les homosexuels vivent un calvaire. Surtout les jeunes d’origine maghrébine[...]
Lire la suite de l’article


Une sélection dans les dépêches du 24/01/06

Un collège de Bagnolet occupé 24h/24h en soutien à ses profs mobilisés
Un professeur, une mère et une surveillante occupaient lundi soir la loge d’entrée du collège Travail à Bagnolet (Seine-Saint-Denis), en écho à la mobilisation des professeurs de cet établissement où une enseignante a été agressée le 17 janvier, a constaté une journaliste de l’AFP.Les personnels et les parents ont décidé en assemblée générale de s’organiser "dans la durée" pour occuper "de jour et de nuit" l’entrée du collège, écrivent-ils dans un communiqué transmis à l’AFP où ils demandent la satisfaction des demandes de moyens supplémentaires formulées par les enseignants.
Lire la suite de l’article

Les Français pour une place "importante" des langues étrangères dans les établissements scolaires
Plus d’un Français sur deux estime qu’une place "importante" doit être accordée à l’apprentissage des langues étrangères dans les établissements scolaires, selon un sondage Ifop publié dans "Dimanche Ouest-France".
Au total, 55% des personnes interrogées considèrent que cet apprentissage doit être "important", tandis qu’elles sont 33% à estimer qu’il doit être "prioritaire". Sept pour cent des sondés plaident pour qu’une place "importante mais sans plus" lui soit accordée. Ils sont 5% seulement à demander qu’il soit "secondaire".
Par ailleurs, 48% des Français affirment "comprendre à peu près" l’anglais, mais "ne pas le parler vraiment couramment". Ils sont 34% à avouer ne pas le parler et ne pas le comprendre du tout, tandis que 6% comprennent et parlent couramment la langue de Shakespeare.
Lire la suite de l’article

Olin et Robien lancent une expo sur le développement durable dans les écoles
Les ministres de l’Ecologie et de l’Education, Nelly Olin et Gilles de Robien, ont inauguré mardi matin à Montrouge (Hauts-de-Seine) une exposition consacrée au développement durable, qui sera présentée dans 50.000 écoles primaires, collèges et lycées français.
Lire la suite de l’article

"Manuel scolaire, bouc émissaire ?" : les éditeurs se rebiffent
Quinze éditeurs scolaires déplorent les attaques contre les manuels scolaires et affirment qu’ils "ne sauraient être considérés comme responsables de tous les problèmes de la société aujourd’hui imputés à l’Ecole", dans une déclaration commune publiée mardi.
"Qu’il s’agisse de l’antisémitisme, de la mémoire de l’esclavage ou de la colonisation, de la place des femmes dans la société ou de l’illettrisme en France, il ne se passe plus un jour sans que les manuels scolaires soient attaqués publiquement. Ils deviennent responsables de tous les maux de la société, boucs émissaires faciles", écrivent-ils.
Lire la suite de l’article

Un mouvement d’occupation nocturne de collèges naît en Seine-Saint-Denis
Des professeurs et personnels éducatifs de Seine-Saint-Denis ont décidé d’occuper leurs collèges la nuit, parfois avec l’aide de parents, pour manifester autrement que par la grève, leur opposition à la politique gouvernementale.
Lire la suite de l’article

Sarkozy : un seul ministre pour la culture et l’éducation
Nicolas Sarkozy s’est prononcé pour le regroupement de la culture, la communication et l’éducation nationale sous l’égide d’"un seul ministère", lors d’une convention de l’UMP sur la culture, mardi à Paris. Regrettant que la France compte "un si grand nombre de ministères", le président de l’UMP a suggéré que "le ministre de la Culture soit également responsable de l’Education nationale". De cette façon, "l’enseignement artistique serait prioritaire".
Lire la suite de l’article

CPE : les lycéens de la FIDL appellent à des actions le 31 janvier
La Fédération indépendante et démocratique lycéenne (FIDL) a appelé mardi, dans un communiqué, à "des actions et rassemblements" le 31 janvier, jour où l’Assemblée nationale commencera l’examen du projet de loi sur le CPE (Contrat première embauche) et l’apprentissage à 14 ans.
Lire la suite de l’article

CPE : étudiants et syndicats appellent à manifester le 7 février
Dans une déclaration commune, l’Unef, l’UNL (principaux syndicats étudiant et lycéen), la CGT, la CFDT, FO, la CFTC, la FSU et l’Unsa, ont appelé mardi leurs "structures locales à des manifestations communes le 7 février, sur un seul mot d’ordre : retrait du CPE !", sans appel à la grève.
Lire la suite de l’article


Pour en savoir plus

Le site de VousNousIls (Rubrique dépêches de l’éducation AFP)

Les dépêches AFP sur lesite Voila.fr

Le site Yahoo Actualités, rubrique éducation

La maison des enseignants

L’indispensable café pédagogique