Accueil > L’actualité vue par le CRAP > Les revues de presse > Revue de presse du mardi 2 novembre 2004


JPEG - 26.3 ko

Revue de presse du mardi 2 novembre 2004

Pas grand chose dans la presse sur l’éducation. Les journaux sont tournés entièrement, et c’est logique, vers les Etats-Unis et les élections présidentielles.
Rappelons qu’il y a 14 candidats et qu’on vote aussi pour une partie du congrès, les shérifs, les procureurs, les conseils municipaux...
Pour ceux qui maîtrisent la langue de Bill Gates, je signale un site pédagogique bien fait pour comprendre « how Elections work  »
Si vous voulez travailler sur les images vous pouvez aussi aller voir un site très complet sur les caricatures et dessins de presse
Sur notre sujet, il faut surtout signaler le dossier dans Le Parisien/Aujourd’hui sur l’apprentissage de la lecture dans la famille et les « conflits » avec les méthodes de l’école.
Bonne Lecture...


Libération du 02/11/04

A Cormeilles, le silence assourdissant autour d’un instit pédophile
Marcel Lechien, ancien instituteur, comparaît devant la cour d’assises d’Evreux pour viols et agressions sexuelles sur mineurs.
Lire la suite de l’article


Le Figaro du 02/11/04

Rien vu...


L’Humanité du 02/11/04

Scientifiques au rapport
C’est fait. Le monde scientifique a son projet de réforme. « Une page qui fera date dans l’histoire de la recherche, et peut-être dans la démocratie française. » Il y a de l’émotion dans la voix d’Alain Trautmann. Plusieurs centaines de scientifiques l’applaudissent, debout. L’homme, figure emblématique et médiatique du mouvement de fronde de la recherche française, vient de « tourner une page  », en refermant les Assises nationales de la recherche et de l’enseignement supérieur, organisées jeudi et vendredi à Grenoble. En un demi-siècle, le monde de la recherche a connu à trois reprises ce genre d’événements (en 1956 et en 1982). Après plusieurs mois de débats, les organisateurs voulaient clore ces assises par une démonstration de transparence et d’unité.
Lire la suite de l’article

« On ne chamboule rien, on améliore »
Les demandes des chercheurs visent à perfectionner le système existant, plaide Henri Audier.
Lire la suite de l’article


Le Parisien du 02/11/04

La lecture, c’est aussi une affaire de famille
LES VACANCES de la Toussaint ? C’est du boulot ! Ils n’ont jamais été aussi nombreux, parents ou grands-parents, à aménager des séances quotidiennes de travail scolaire. En famille, on se retrousse les manches pour que les enfants améliorent leurs performances en lecture. Selon un sondage* que révèle la PEEP, une des principales associations de parents d’élèves, 43 % des parents estiment qu’il est bon qu’ils apprennent eux-mêmes à lire à leurs enfants.
Laurent, ouvrier dans le Calvados, fait « la leçon tous les jours » à son fils Maxime, élève de cours préparatoire, en s’appuyant sur la méthode « Léo et Léa » qui sort tout juste en librairie. «  Je suis inquiet car il ne déchiffre rien encore, il n’apprend pas les lettres ni les syllabes, mais des mots qu’il retient par coeur  », s’angoisse le père.
Lire la suite de l’article


« La concurrence entre parents et enseignants est une catastrophe »

ALAIN BENTOLILA, linguiste, conseiller de l’Observatoire national de la lecture
Les parents n’hésitent plus à prendre en charge l’apprentissage de la lecture, qu’en pensez-vous ?
Alain Bentolila . C’est un phénomène qui prend de l’ampleur. L’illettrisme leur fait peur, à juste titre : 12 % des 12-17 ans sont en grande difficulté de lecture, ce chiffre ne concerne pas seulement des gamins des cités ou de milieu défavorisé.
Et les familles se rendent compte que ne pas aimer lire, ça peut être le lot de n’importe quel enfant.
C’est la seule explication ?
Il y a plus grave, c’est que des parents ont le sentiment que l’école fait mal son métier. Dès lors, ils n’hésitent plus à devenir eux-mêmes des instructeurs, d’autant que les offres des éditeurs ne cessent de fleurir. Cette attitude me paraît dangereuse.
Lire la suite de l’article

« Pendant les vacances, on s’y met tous les jours »
VÉRONIQUE, maman de Franck, élève de CE 1

FRANCK, petit bonhomme de 7 ans, profite des vacances de la Toussaint, premier répit depuis la rentrée, pour s’amuser. Et travailler. Il se plie sans mal aux séances de lecture imposées tout au long des vacances : « Je n’ai pas envie de le dégoûter, ce n’est pas long mais on s’y met chaque jour », explique sa mère, Véronique.
« Si je ne lui apprends pas à lire, son handicap ne va pas cesser de croître et cela deviendra irrécupérable. »
Lire la suite de l’article

Quel ouvrage choisir ?
SI LE NOMBRE de méthodes de lecture scolaires, uniquement utilisées en classe, explose - avec pas moins de 135 ouvrages recensés - un nombre croissant de manuels proposés aux parents misent principalement sur le syllabique.
Lire la suite de l’article


La Croix du 02/11/04

Rien vu...


20 minutes du 02/11/04

Rien vu...


Le Monde daté du 03/11/04

Rien vu...