Accueil > L’actualité vue par le CRAP > Les revues de presse > Revue de presse du mardi 19 septembre 2006


JPEG - 26.3 ko

Revue de presse du mardi 19 septembre 2006

Une mascarade.
On vient d’apprendre le chiffre des parents sans papiers régularisés (6924) et il correspond à peu de choses près au chiffre qui avait été annoncé dès le départ par le ministre de l’intérieur. Il s’agit d’une politique de quotas qui s’avance à peine masquée...
Les associations mettent en cause les critères de régularisation et dénoncent un “mensonge ” et une “tromperie” . «  On est très content pour les 6.924 régularisations qui ont été obtenues grâce à la mobilisation, mais il manque encore 23.000 familles qu’il faut régulariser, au sein desquelles environ 50.000 enfants », a déclaré le porte-parole de Réseau éducation sans frontières (RESF), Richard Moyon.

Pas un jour sans qu’on ne parle de la carte scolaire...
Aujourd’hui c’est un député UMP, Bernard Depierre , par ailleurs membre du Haut Conseil d’évaluation de l’école, qui s’exprime dans Le Figaro . On remarquera, et c’est important qu’il se démarque fortement du président de son parti (et aussi de Ségolène Royal au passage) en rappelant que la suppression entraînerait une désorganisation complète du système éducatif (ce que nous avions pointé dans notre chronique d’hier lundi 18/09 ). Et il conclut par ces mots : « Soyons sérieux et finissons-en avec les effets d’annonce. La carte scolaire n’est pas une question politique, c’est une question d’éthique. ». Par les temps qui courent, c’est courageux. Il fallait le noter.

Libération s’intéresse à l’apprentissage. On l’a souvent présenté comme le meilleur dispositif pour lutter à la fois contre le chômage et l’échec scolaire. Des spécialistes interviewés par le quotidien relativisent fortement cette affirmation . Globalement, la poursuite d’études longues protège mieux du chômage qu’une orientation précoce en centre de formation des apprentis. Les jeunes formés par la voie scolaire ont également des débouchés professionnels plus variés que les apprentis. Toutefois, l’avantage de l’apprentissage est beaucoup plus évident pour les bas niveaux de qualification que pour les diplômes élevés.

Finissons avec le sondage du jour évoqué par Le Monde. D’après cette enquête (réalisée du 5 au 9 septembre par l’institut de sondage TNS-Sofres), auprès d’un échantillon national de 700 enseignants, 300 chefs d’établissements et 500 parents d’élèves, 81 % des enseignants, 92 % des parents d’élèves et 93 % des chefs d’établissements estiment que la rentrée s’est déroulée dans d’assez bonnes ou de très bonnes conditions. Ca sent quand même un peu l’opération de communication politique et la méthode Coué quand on sait que le sondage a été commandé par le ministère de l’éducation nationale... On peut se demander légitimement si cette opinion correspond à ce qui se dit en salle des profs...
A vérifier le 28 septembre lors de la journée de grève unitaire ?

Bonne Lecture...


Libération du 19/09/06

Du pain sur la planche de l’apprentissage
L’alternance, ouverte désormais dès 14 ans, est brandie comme le remède au chômage des jeunes. Si 80% des apprentis trouvent du travail après l’obtention de leur diplôme, le succès de la formule dépend pourtant du niveau d’études et du métier choisi.
Lire la suite de l’article

« L’avantage se réduit avec le niveau de diplôme »
Damien Brochier, chercheur, relativise l’intérêt de l’apprentissage sur le marché du travail par rapport à la voie scolaire.
Lire la suite de l’article

Le modèle allemand vieillit mal
Bien que le système ait fait ses preuves outre-Rhin dans les années 90, les entreprises rechignent de plus en plus à recruter des apprentis.
Lire la suite de l’article

6 924 sans-papiers régularisés et « une immense déception »
Sarkozy sort le « chiffre final » des parents exaucés. 20 000 personnes sont déboutées.
Lire la suite de l’article

Sans-papiers : « La crédibilité de l’Etat est mise en cause »
Laurent Giovanonni, secrétaire général de la Cimade (service œcuménique d’entraide), revient sur la décision de clore la période de régularisation de familles sans-papiers d’enfants scolarisés, dans le cadre de la circulaire du 13 juin, alors que tous les dossiers n’ont pas encore été examinés.
Lire la suite de l’article

Etudiants, parias de la santé
Par Michaël DELAFOSSE président de la Mutuelle des étudiants (LMDE).

Ils sont un quart à renoncer à des soins pour raisons financières. Il faut agir.
Lire la suite de l’article


Le Figaro du 19/09/06

B.A.-BA : les instits font de la résistance
En dépit des consignes ministérielles, les deux tiers des instituteurs continuent d’enseigner la lecture par reconnaissance globale. Cependant les esprits évoluent. Un sondage en témoigne.
Lire la suite de l’article

Coup d’oeil sur la dyslexie
Ils sont plus de 500 000 enfants dyslexiques en France. L’ophtalmologie apporte une solution
Lire la suite de l’article

6. 924 parents d’élèves sans-papiers régularisés
Trois mois après la circulaire fixant les critères de régularisation pour les parents clandestins d’enfants scolarisés, le ministre de l’Intérieur a communiqué lundi le chiffre "exact" et "définitif" des régularisations. 30.000 demandes avaient été déposées entre le 13 juin et la mi-août.
Lire la suite de l’article

Les associations mettent en cause les critères de régularisation
Nicolas Sarkozy a annoncé lundi que 6.924 parents sans papiers d’enfants scolarisés seraient régularisés, mais les associations mobilisées sur le dossier n’y voient que « mensonge » et tromperie.
Lire la suite de l’article

Si la carte scolaire n’était pas détournée,
par Bernard Depierre [ Député (UMP) de Côte-d’Or et membre du Haut Conseil d’évaluation de l’école]

Maintien, suppression ou assouplissement : la carte scolaire fait débat. De nombreux parents échafaudent aujourd’hui de redoutables stratégies pour contourner la carte scolaire. Ils choisissent pour leurs enfants des options rares, ils communiquent l’adresse de l’un des membres de la famille, ils louent une boîte aux lettres ou se portent acquéreur d’un logement dans le secteur de l’établissement qu’ils souhaitent. Le comble de l’ironie, c’est que souvent ces mêmes parents sont les premiers à dénoncer le scandale de l’école à deux vitesses.[...]
J’observe que si la carte scolaire n’était pas sans cesse détournée, si nos politiques du logement depuis trente ans n’avaient pas conduit à la « ghettoïsation » sociale, raciale et religieuse de quartiers entiers, si nous avions aussi eu le courage de réformer notre école sur le plan organisationnel et pédagogique, nous n’en serions pas à faire de la carte scolaire un sujet de polémique.[...]
La carte scolaire, c’est l’arbre qui cache la forêt. N’est-ce pas plutôt en renforçant les équipes dans les établissements, en développant des projets du type « ambition réussir » (qui permet aux élèves de ZEP obtenant la mention TB au brevet des collèges de choisir l’établissement de leur choix), en répartissant mieux les moyens, en instaurant une vraie liberté pédagogique de l’enseignant, en donnant la possibilité aux écoles et enseignants oeuvrant en ZEP, ZUS ou REP, de s’adapter aux réalités locales, avec une vraie autonomie d’action pédagogique, administrative et budgétaire, en révisant nos politiques d’orientation et notre principe du redoublement systématique... que nous parviendrons à redresser notre système éducatif ?[...]
Lire la suite de l’article


L’Humanité du 18/09/06 (un jour de retard)

Pif, solidaire des enfants de sans-papier
À l’espace enfance de la fête de l’Humanité ,un rassemblement de soutien était co- organisé avec RESF.
Lire la suite de l’article


Le Parisien du 19/09/06 ( payant)

Le retour de la note de conduite
Chaque collégien va recevoir cette année - pour la première fois - une note sur 20 en fonction de son comportement et de son assiduité. Comment va-t-elle être attribuée ? En fonction de quels critères ? C’est souvent le flou dans les établissements...
Lire la suite de l’article

« Ici, il y aura beaucoup de 20/20 » CLARENCE HEUCLIN, principal du collège Courteline à Paris
AU COLLÈGE Georges-Courteline, dans le XII e arrondissement de Paris, le principal n’a pas perdu de temps. Deux semaines après la rentrée scolaire, la note de vie scolaire est déjà dans les tuyaux.
Lire la suite de l’article

CE QUE PREVOIENT LES TEXTES
Qu’est ce que la note de vie scolaire ? « Cette note mesure l’assiduité de l’élève et son respect des dispositions du règlement intérieur. Elle prend également en compte sa participation à la vie de l’établissement et aux activités organisées ou...
Lire la suite de l’article


La Croix du 19/09/06

Sarkozy : "6.924 parents régularisés"
Le ministre de l’intérieur, Nicolas Sarkozy, annonce que "le chiffre exact" et "final" de parents sans-papiers d’enfants scolarisés qui ont été "régularisés est de 6.924 personnes", dans une interview à France 2 qui sera diffusée lundi 18 septembre au soir
Lire la suite de l’article


20 minutes du 19/09/06

Nicolas Sarkozy annonce 6.924 régularisations de parents d’enfants scolarisés
Nicolas Sarkozy a annoncé lundi que 6.924 parents sans papiers d’enfants scolarisés avaient été régularisés, un "chiffre exact" et "final" selon le ministre de l’Intérieur, mais les associations mobilisées sur le dossier n’y voient que "mensonge" et tromperie.
Lire la suite de l’article


Ouest-France du 19/09/06

L’argent et l’avenir, nerfs de la rentrée étudiante
Certains sont en cours, d’autres s’y préparent. Le CPE n’est plus, mais la précarité grandissante et les difficultés d’insertion sont dans toutes les têtes.
Lire la suite de l’article

Sans-papiers : 6 924 familles régularisées
Les associations d’aide aux sans-papiers dénoncent l’arbitraire des critères d’attribution des cartes de séjour prévus par la circulaire Sarkozy.
Lire la suite de l’article


Le Monde daté du 20/09/06

Familles non régularisées : les collectifs maintiennent la pression
L’opération de régularisation d’immigrés clandestins dont les enfants sont scolarisés en France, engagée par la circulaire du 13 juin, a donné lieu à l’attribution de 6 924 cartes de séjour d’un an. Le ministre de l’intérieur, Nicolas Sarkozy, a révélé ce "chiffre exact" et "final", lundi 18 septembre, dans le magazine "Complément d’enquête", sur France 2. Dès le 24 juillet, le ministre de l’intérieur avait estimé à quelque 6 000 personnes le nombre de sans-papiers susceptibles d’être régularisés. Les préfectures se sont donc tenues, à peu de choses près, à ce chiffre.
Lire la suite de l’article

Les enseignants favorables aux réformes de la rentrée, sceptiques sur leur mise en oeuvre
81 % des enseignants, 92 % des parents d’élèves et 93 % des chefs d’établissements estiment que la rentrée s’est déroulée dans d’assez bonnes ou de très bonnes conditions, d’après une enquête sur "l’état d’esprit au lendemain de la rentrée scolaire" réalisée du 5 au 9 septembre par l’institut de sondage TNS-Sofres, auprès d’un échantillon national de 700 enseignants, 300 chefs d’établissements et 500 parents d’élèves. L’étude a été commandée par le ministère de l’éducation nationale.[...] Luc Bérille, secrétaire général d’un des principaux syndicats d’enseignants, le SE-UNSA, dénonce "une opération de communication politique". "Ces résultats ne correspondent à ce qui remonte des salles des professeurs. Il s’agit de questions très générales sur des mesures qui ne sont pas encore entrées en application", ajoute-t-il. Dans ce contexte, les principaux syndicats de l’éducation nationale appellent à une journée de grève, le 28 septembre, pour protester contre le projet de budget 2007 et réclamer davantage de moyens.
Lire la suite de l’article

Les associations protestent contre les critères retenus pour les régularisations
Les réactions ont été vives à l’annonce des 6 924 régularisations de parents sans-papiers d’enfants scolarisés, lundi 18 septembre, par le ministre de l’intérieur, Nicolas Sarkozy. Les tentatives d’apaisement d’Arno Klarsfeld, médiateur national dans ce dossier, n’ont pas suffi. Si ce dernier a assuré qu’il était "évident" que les 23 000 familles déboutées ne seraient pas expulsées, il a également fait valoir qu’"un certain nombre le seront parce que sinon cela voudra dire qu’il suffit de rentrer en France, d’avoir un enfant, de le scolariser et finalement d’être régularisé".
Lire la suite de l’article


Le Nouvel Obs permanent du 19/09/06

Sans-papiers : tollé contre les méthodes de Sarkozy ?
La gauche, l’UDF et les associations de défense des étrangers font bloc contre les "méthodes arbitraires" pour la régularisation des sans-papiers.
Lire la suite de l’article


L’Express Quotidien du 19/09/06

"Une vaste mascarade"
Antoine Chassin, coordinateur national de la Fédération des associations de solidarité avec les travailleurs immigrés (Fasti), critique la stratégie de médiatisation du ministère de l’Intérieur autour du chiffre définitif des régularisations de familles d’enfants sans papiers scolarisés en France
Lire la suite de l’article


Une sélection dans les dépêches du 19/09/06

Au moins 29.800 élèves refusés dans l’enseignement catholique cette rentrée
Les établissements privés catholiques sous contrat avec l’Etat ont refusé cette rentrée au moins 29.800 élèves, a affirmé mardi Paul Malartre, secrétaire général de l’enseignement catholique, signalant que les établissements étaient "pleins de plus en plus tôt".
Lire la suite de l’article

La rentrée scolaire s’est déroulée "dans de bonnes conditions" (sondage)
La rentrée scolaire s’est déroulée dans "de bonnes conditions" pour 92% des parents d’élèves et 81% des enseignants sondés du 5 au 9 septembre par TNS Sofres à la demande du ministère de l’Education nationale.
Lire la suite de l’article

Robien teste dans le privé la note de vie scolaire, honnie par les syndicats
Enseignants et parents d’élèves d’un collège privé d’Yvetot ont plébiscité la note de vie scolaire promue par Gilles de Robien, venu en tester lundi les "vertus" sur le terrain, alors que les syndicats y voient "une aberration pédagogique".
Lire la suite de l’article

La rentrée scolaire s’est déroulée "dans de bonnes conditions" (sondage)
La rentrée scolaire s’est déroulée dans "de bonnes conditions" pour 92% des parents d’élèves et 81% des enseignants sondés du 5 au 9 septembre par TNS Sofres à la demande du ministère de l’Education nationale.
Lire la suite de l’article

Régularisations : "des centaines de situations conflictuelles créées" (France Terre d’Asile)
France Terre d’Asile estime mardi que le ministère de l’Intérieur a créé des "centaines de situations conflictuelles", en refusant de régulariser près de 80% des parents sans papiers d’enfants scolarisés qui en ont fait la demande cet été.
Lire la suite de l’article

Klarsfeld : les 23.000 familles non régularisées ne seront pas toutes expulsées
Arno Klarsfeld, médiateur national dans le dossier des parents sans papiers d’enfants scolarisés, a estimé lundi soir, après l’annonce de 6.924 régularisations sur 30.000 dossiers déposés qu’il était "évident" que toutes les personnes refusées ne seront pas expulsées.
Lire la suite de l’article


La démocratie a besoin de la presse.
La presse a besoin de lecteurs pour vivre...
Lisez et achetez des journaux !