Accueil > L’actualité vue par le CRAP > Les revues de presse > Revue de presse du mardi 19 janvier 2016


JPEG - 26.3 ko

Revue de presse du mardi 19 janvier 2016

L’emploi — Parcours d’excellence — Enseignement supérieur — Laïcité — Réflexions


L’annonce du plan d’urgence pour l’emploi retentit dans les médias. Il sera également question d’excellence, d’enseignement supérieur, de laïcité et de quelques réflexions.


L’emploi

Depuis hier le plan d’urgence pour l’emploi mobilise les média.

Le Monde, Emploi : le plan de la dernière chance pour Hollande. « C’est sa dernière bataille. Du moins, celle qui colorera le bilan de son quinquennat, et, comme il s’y est engagé, déterminera sa capacité à en briguer un deuxième en  2017. Le message que François Hollande a délivré lors de ses vœux  aux “acteurs de l’entreprise et de l’emploi”, lundi 18  janvier, au Conseil économique, social et environnemental (CESE), vise bien à démentir toute “inertie”, selon l’Elysée. En substance  : la bataille pour l’emploi sera menée jusqu’à la toute fin du mandat, et l’année 2016 constituera de ce point de vue l’année décisive. »

François Hollande mise sur l’apprentissage… les jeunes aussi. « En ce début d’année 2016, François Hollande l’assure : le développement de l’apprentissage est une priorité. Le chef de l’État veut notamment permettre des entrées en apprentissage tout au long de l’année. Une volonté de revaloriser ce dispositif, qui rejoint celle d’une majorité de jeunes, également convaincus qu’il faut lui redonner ses lettres de noblesse. » (avec une infographie)

L’apprentissage, comme chez nos voisins, antidote à la précarité ? « L’apprentissage, qui alterne enseignement et formation professionnels, à l’école et en entreprise, est-il la clé pour en finir avec le chômage de masse des jeunes ? C’est en tout cas le parti qu’ont déjà pris certains de nos voisins européens, en tête desquels l’Allemagne. Et celui qu’entend privilégier François Hollande au travers du plan d’“urgence” contre le chômage qu’il a présenté ce lundi. »

Lutte contre le chômage : “Former pour former n’est absolument pas efficace”. « Ancien délégué à l’emploi et à la formation professionnelle, Bertrand Martinot réagit au plan d’urgence pour l’emploi présenté par François Hollande. Il juge sévèrement les mesures annoncées par le président. »
Le même Bertrand Martinot dans les Échos affirme : « Il faut transférer aux régions la gestion des lycées professionnels. » « L’Éducation nationale a tendance à s’arc-bouter sur ces diplômes. Mais dans un titre professionnel de maçon, un jeune acquiert exactement les mêmes compétences techniques que dans un bac pro de maçonnerie ! La différence réside dans l’enseignement général complémentaire dispensé en bac pro.
Un autre intérêt des certifications de branches et des titres par rapport aux diplômes de l’Éducation est leur plus grande adaptabilité : il est beaucoup plus rapide d’en changer les référentiels pour coller aux évolutions des métiers que de revoir le contenu d’un bac pro
. »

Les Régions auront un rôle important et elles se manifestent déjà, comme le rapporte le Courrier picard : Formation : Hollande prêt à modifier la loi pour étendre les compétences des régions.

Apprentissage : François Hollande cible les métiers d’avenir. « François Hollande veut voir l’Éducation nationale créer 500 nouvelles formations en alternance ciblées sur les métiers d’avenir. Et annonce l’ouverture de certains titres professionnels aux apprentis : opportunité ou concurrence pour l’enseignement supérieur ? »

En Ile-de-France, explique Jérôme Chartier dans le Journal du Grand Paris : « La Région réoriente entièrement sa communication en matière d’apprentissage ». « Le premier vice-président du conseil régional d’Ile-de-France indique que la Région va désormais communiquer en direction des entreprises et non plus seulement des apprentis.
“On n’a pas un problème d’apprentis en Ile-de-France. On a un problème d’entreprises qui acceptent les apprentis”, a fait valoir Jérôme Chartier le 18 janvier 2016, lors du lancement de la plateforme CCI Business des marchés du Grand Paris
. »

Enseignement. Six mesures pour le lycée du futur présentées à Caen par le président de Région. « Ce matin, H. Morin, président de région s’est rendu au lycée Malherbe pour présenter des lycées les 6 mesures qu’il compte mettre en place pour le lycée du futur. »

Et on en parle, même en Suisse, dans La Tribune de Genève : Un plan pour relancer l’emploi et François Hollande. « France Le président français veut consacrer plus de deux milliards d’euros à l’emploi. Scepticisme… chez l’économiste Charles Wyplosz... “Il y a deux petites bonnes surprises mais sinon, pour l’essentiel, ce plan est une machine à gaspiller de l’argent.” Économiste français et professeur à l’Institut des hautes études internationales de Genève, Charles Wyplosz n’entre pas sur le terrain politique mais commente le contenu économique. Et le positif, selon lui, n’est pas dans les deux mesures phares du plan pour l’emploi de François Hollande. »


Parcours d’excellence

Éducation : des mesures pour aider les élèves les plus modestes. Le Figaro précise : « Ce système proposera aux volontaires des travaux en groupe d’une dizaine d’élèves avec un tuteur, des visites culturelles et des temps de renforcement de la culture générale. Par ailleurs, le dispositif permettra des visites de lieux de formation et des rencontres avec des étudiants, des visites d’entreprise et des rencontres avec des personnalités. A cette fin, le système s’appuie sur des partenaires : universités, grandes écoles, étudiants, entreprises, associations, etc. »

JPEG - 195.4 ko
Tutorat collège-Grandes écoles par Geneviève Brassaud

Pour Marie-Christine Corbier, dans Les Echos, L’exécutif mise sur le tutorat pour aider les jeunes défavorisés. « Ces “nouveaux parcours d’excellence” reposent sur des partenariats entre les collèges les plus défavorisés, des établissements d’enseignement supérieur et des entreprises. Ils s’adressent aux collégiens des classes de troisième de ces établissements et ont vocation à se poursuivre jusqu’au bac. Des grandes écoles ou des universités vont parrainer ces établissements et, au cours de l’année, encadrer 15 ou 20 élèves volontaires pour leur parler d’enseignement supérieur, les faire travailler sur la prise de parole en public ou les méthodologies pour les aider à se construire une expérience personnelle et une ambition par rapport à leurs études supérieures. »

Pour Le Monde, L’Éducation nationale renforce le dispositif d’égalité des chances

Parcours d’excellence : « Accompagner un élève ne se limite pas à l’aide aux devoirs », interview dans L’Express par Sandrine Chesnel de Eunice Mangado-Lunetta, de l’AFEV.


Enseignement supérieur

Écoles et entreprises : les nouvelles formules pédagogiques. Toujours les MOOC. « Parler encore des MOOC alors que dans un bulletin précédent j’expliquais comment le vocable disparaissait aux États-Unis ? Cela peut sembler paradoxal. Pourtant ils sont bien vivants même s’ils se cachent sous d’autres noms. »

Étudiants déboussolés, les Mooc peuvent vous aider, annoncent Les Échos. « Il n’est jamais trop tard pour se réorienter, et ce, même en cours d’année universitaire. C’est le cas de certains étudiants en ce début d’année. Dans la recherche parfois difficile d’une voie professionnelle, les Mooc ou "massive open online course" (en français "FLOT", formation en ligne ouverte à tous) peuvent apporter une aide précieuse aux étudiants désorientés. »

Et puis allez voir le dessin intitulé « La jungle du salon de l’enseignement supérieur » de Fabrice Erre sur son blog.


Laïcité

Laïcité, école et complexité... « "L’institution scolaire est-elle encore à la hauteur de sa mission fondatrice, former le citoyen ?", se demande l’AFAE en éditorial du dernier numéro de sa revue Administration & Éducation (n°4 2015). Ce qui fait douter cette revue destinée aux cadres de l’Éducation nationale, c’est la question de la laïcité. La laïcité "à la française" est-elle l’exception ou la norme des pays démocratiques ? Est-elle compatible avec les religions ? Comment la transmettre dans la France d’aujourd’hui ? Autant de questions auxquelles ce numéro, apporte des réponses variées et complexes. Les rapports entre laïcité , école et religions nourrissent des interrogations et des inquiétudes nécessaires pour l’avenir de l’école. »

Pour La Croix, L’enseignement du fait religieux progresse mais peut mieux faire. « Après les attentats, la grande majorité des enseignants du primaire est favorable à l’enseignement de la laïcité. Mais ils sont plus divisés sur l’enseignement des faits religieux. C’est ce que révèle un sondage Opinionway pour le think tank “Vers le haut”. »


Réflexions

Le cœur du réacteur de la refondation a bien fonctionné ! déclare Claude Lelièvre. « Contrairement à ce que certains (mauvais) augures ont prédit à plusieurs reprises ces deux dernières années, le Conseil supérieur des programmes installé il y a deux ans est allé avec honneur jusqu’au bout de sa première mission que l’on peut qualifier d’historique.
Et cela en dépit de certaines turbulences incontournables (en particulier dans le domaine de l’enseignement de l’histoire, une de nos passions françaises qui n’incitent pas à être vraiment raisonnable). Mais le fait est là ; et il est advenu sans drames majeurs (ce qui a pour effet qu’il passe médiatiquement le plus souvent quasi inaperçu) : pour la première fois dans notre histoire scolaire, les programmes de la scolarité obligatoire – depuis le cours préparatoire jusqu’à la troisième – ont été pensés ensemble, toutes disciplines confondues, par cycles successifs de trois années. Et cela-même devrait assurer un net progrès dans la continuité et la cohérence des progressions, et dans leur faisabilité
. »

Quels enseignants pour demain ?
Le Collège des Bernardins, lieu de réflexion et de dialogue sur l’avenir de l’Homme, propose une long article de Alain Boissinot, présenté comme intervenant au séminaire de recherche École et République du Collège des Bernardins, ancien recteur, ancien directeur de l’enseignement scolaire. Un article à lire où il détaille les problèmes de recrutement et de formation des enseignants.

Et petit rappel : Wikipédia a 15 ans, l’éducation populaire à portée de clic.

Demain Mila Saint Anne vous concoctera sa revue de presse. Je vous souhaite une belle soirée.
Bernard Desclaux


JPEG - 20.3 ko

Dans la librairie des Cahiers pédagogiques

Pédagogie : des utopies à la réalité
Revue n°525 - décembre 2015
Qu’est-ce qui fait qu’un enseignant, un éducateur, sort des sentiers battus et s’avance sur les chemins de l’expérimentation et de l’innovation ? Qu’est-ce qui le met, l’a mis en mouvement ? Quels sont les utopies, les projets, les rêves, les modèles peut-être qui font entrer dans un collectif, un mouvement pédagogique ?

Inclure tous les élèves
Revue n°526 - janvier 2016
Pour les élèves à besoins éducatifs particuliers, l’écart est parfois grand entre ce qui est prescrit et la réalité de leur scolarisation. Ce dossier vise à en pointer les freins et à proposer des leviers à même de faire vivre l’école inclusive refondée.