Accueil > L’actualité vue par le CRAP > Les revues de presse > Revue de presse du mardi 19 décembre 2006


JPEG - 26.3 ko

Revue de presse du mardi 19 décembre 2006

« C’est surtout contre la dénaturation du métier que je proteste., « la profession se prolétarise, on grignote nos avantages comme les retraites, on nous demande toujours plus », « On nous déprécie, mais on nous en demande toujours plus  »...
Ce sont quelques paroles d’enseignants relevées par Libération et par Le Figaro . Malgré cette forte mobilisation, le ministre n’entend rien et répète que cela ne changera rien à sa politique. Mais celle-ci est contestée y compris dans les rangs de l’UMP...
L’hiver risque d’être chaud pour Gilles de Robien...

La phobie scolaire vous connaissez ? C’est Le Parisien qui revient sur ce symptôme qui se développe. Soumis à une obligation de réussite croissante, des élèves craquent et rejettent le système scolaire. Une pédopsychiatre montre que ce n’est pas un phénomène récent et que cela concerne aussi les bons élèves

40 000 à 80 000 enfants seraient concernés .
Pour prévenir les dérives sectaires, une commission d’enquête parlementaire préconise dans un rapport , centré sur les enfants, de limiter l’enseignement à domicile.
Pour la commission parlementaire, l’administration de l’éducation nationale est coupable de "négligence, voire de complaisance" à l’égard des dérives sectaires. Ils estiment que le contrôle de la scolarisation de ces enfants est insuffisant car il n’analyse pas les "conditions d’épanouissement de la personnalité ni la préparation à la citoyenneté". Ils s’alarment aussi du manque de contrôle des organismes privés de soutien scolaire, dans lesquels peuvent se glisser des prosélytes.
La Croix rapporte, en particulier, les témoignages de deux jeunes femmes ayant vécu, enfants, dans une secte mais tous les journaux reviennent sur ce rapport alarmant.

Dans Le Monde, un sondage auprès de 800 jeunes de 18-25 ans nous apprend que les jeunes ne se sentent pas entendus par les politiques Ils ont à 79 % une "mauvaise image" des hommes et femmes politiques, dont ils considèrent (dans la même proportion), qu’ils "ne sont pas à l’image de la société actuelle". Une majorité cependant (57 %) des 18-25 ans reconnaît "s’intéresser" à la politique ; et si 42 % d’entre eux ne se sentent proches d’aucune formation politique, 79 % estiment que les partis "sont indispensables dans une démocratie". Les trois quarts des jeunes inscrits sur les listes ou qui affirment leur intention de le faire d’ici au 31 décembre se disent "tout à fait certains" d’aller voter à la présidentielle.
Rappelons qu’il reste treize jours pour s’inscrire sur les listes électorales.

Bonne Lecture...


Libération du 19/12/06

Les profs sèchent les cours pour sauver leur temps de travail
Net succès de la grève contre le projet de décret de Gilles de Robien.
Lire la suite de l’article

« Contre la dénaturation du métier »
Paroles d’enseignants grévistes dans un lycée parisien réputé paisible.
Lire la suite de l’article


Le Figaro du 19/12/06

Temps de travail : les profs ne désarment pas
Le mouvement d’hier était organisé par quinze organisations, de l’extrême gauche à la droite, du public au privé.
Lire la suite de l’article

Sectes : le cri d’alarme
Une commission parlementaire estime que les contrôles du ministère sur les mineurs non scolarisés sont insuffisants.
Lire la suite de l’article

L’université innovante sera transversale,
par Albert Claude Benamou

Les universités ont une aspiration pour les années à venir à une professionnalisation plus importante des cursus de formation, grâce au développement de liens structurels forts avec le monde de l’entreprise privée et publique, et à un rapprochement avec les grandes écoles. Les transferts de compétences et la potentialisation des expertises, des cultures et des moyens sont des pistes de travail essentielles pour moderniser les études supérieures.
On peut aller plus loin en donnant un sens pragmatique à la transversalité par la mise de place de parcours nouveaux de formations universitaires hybridées entre des grands axes disciplinaires variés qui tireront avantage des regroupements universitaires en cours.
Il faut en effet croiser l’enseignement des disciplines, pas forcément connexes, et leurs pratiques pédagogiques. Il faut par là même abolir les frontières que l’on observe souvent dans la transmission des savoirs et la pratique des métiers, à l’origine d’une stérilisation de l’imagination et de la créativité intellectuelle.
Lire la suite de l’article

Une recrue de choix pour les entreprises, l’étudiant en lettres
parJean-Michel Besnier e

Les étudiants littéraires ne doivent pas nécessairement payer le prix de leur choix désintéressé en exerçant pendant des années un emploi non qualifié, dans quelques centres d’appel. Nombre d’employeurs se disent prêts à faciliter la formation professionnelle minimale de ceux qui achèvent - ou interrompent - un cursus dans une université humaniste. Non pas par philanthropie ni même par civisme, mais parce que la surimposition de savoir-faire techniques (comptabilité, marketing, veille stratégique, commerce international, communication interne, gestion des ressources humaines...) à une formation de type humaniste leur apparaît comme un gage d’efficacité. Le culte du diplôme est en train de perdre du terrain, compte tenu de la mondialisation qui dilue les repères auxquels nous étions accoutumés et ce n’est déjà plus que par inertie qu’on recrute aveuglément un HEC ou un X. Le système LMD (licence-master-doctorat), en homogénéisant les cursus universitaires à l’échelle de l’Europe, donne un relief croissant aux itinéraires singuliers et du poids aux profils atypiques : nul doute que les étudiants qui auront associé une formation littéraire de qualité avec des stages en entreprises, des séjours à l’étranger ou des ¬expériences associatives, seront de plus en plus remarqués, voire courtisés, par les milieux professionnels soucieux de dynamisme et de renouveler leurs élites.
Lire la suite de l’article


L’Humanité du 18/12/06 (un jour de retard)

Appel général à la grève dans les collèges et lycées
L’année 2006 se conclut sur un nouvel affrontement entre Gilles de Robien et l’école. Enseignants et personnels d’éducation des collèges et lycées publics et privés sont appelés à se mettre en grève, aujourd’hui, par la totalité de leurs quinze syndicats, alors que se tient un Comité technique paritaire ministériel. Son ordre du jour : l’examen des projets de décrets modifiant les textes de 1950 qui régissent les obligations de service des profs du secondaire. Une mutation dans l’air depuis la loi Fillon (2005), précisée en octobre dernier, et que l’ensemble des organisations qualifie d’« attaque sans précédent contre le statut des personnels » et de nouvelle dégradation de la qualité des enseignements.
Lire la suite de l’article


Le Parisien du 19/12/06 ( payant)

De plus en plus d’élèves malades à cause de l’école
On appelle cette pathologie « la phobie scolaire ». Soumis à une obligation de réussite croissante, des élèves craquent et rejettent le système scolaire. Un lieu unique s’est ouvert à Grenoble pour redonner à ces jeunes l’envie d’y croire.
Lire la suite de l’article

Un dispositif unique en France
LA CLASSE PASSERELLE du lycée Stendhal n’est qu’une des nombreuses facettes du lycée-collège à l’hôpital et à domicile (LCHD), qui a reçu il y a quelques jours au Sénat le grand prix national Handinnov. Ce projet est né par... accident en 1989.
Lire la suite de l’article

« Attention aux dimanches soir avec des maux de ventre »
La phobie scolaire est-elle un phénomène nouveau ? Annie Laurent. Non, les premières descriptions des refus d’aller à l’école datent de 1882, date des lois Ferry officialisant l’instruction laïque et obligatoire jusqu’à 14 ans.
Lire la suite de l’article

Audrey ou les souffrances d’une « trop bonne » élève
A LA RENTREE, Audrey n’a pas tenu deux jours. Un immense établissement, aucune copine dans sa classe, le stress de la seconde... Alors la petite boule dans le ventre, si familière, est revenue. Et avec elle, les tremblements, les bouffées de panique,...
Lire la suite de l’article

Perturbations dans les collèges et lycées
SELON L’EDUCATION nationale, 37,41 % des enseignants de collèges ont fait grève hier, 24,32 % dans les lycées professionnels et 39,03 % dans les lycées généraux et technologiques. De son côté, le Snes-FSU, principal syndicat du secondaire, a recensé 53 %...
Lire la suite de l’article

Ces enfants perdus du divorce
En France, près d’un tiers des enfants maltraités le sont sur fond de divorce.
Lire la suite de l’article

« L’enfant est toujours la victime du conflit »
GERARD POUSSIN, psychologue spécialiste du divorce
Lire la suite de l’article


La Croix du 19/12/06

La vie cachée des enfants des sectes
Pour prévenir les dérives, une commission d’enquête parlementaire préconise de limiter l’enseignement à domicile. « La Croix » rapporte les témoignages de deux jeunes femmes ayant vécu, enfants, dans une secte
Lire la suite de l’article

« Les mineurs doivent être prioritaires »
Jean-Michel Roulet, président de la Miviludes : «  Alors qu’il y a dix ans, les sectes se cantonnaient à la spiritualité et à l’ésotérisme, elles mettent aujourd’hui en avant bien-être, santé et développement personnel. Les enfants constituent à cet égard une cible de choix : ils sont en développement tant physique que psychologique et spirituel. »
Lire la suite de l’article

Enfants élevés dans une secte : "On peut s’en sortir et se reconstruire"
La commission parlementaire d’enquête sur les sectes présente mardi 19 décembre son rapport sur "Les mineurs victimes des sectes". Marie Boëton, journaliste au service France de "La Croix" a recueilli le témoignage de deux jeunes femmes qui ont passé leur enfance dans une secte
Lire la suite de l’article


20 minutes du 19/12/06

Les lycéens au turbin
Lycéen, ce n’est pas un métier. Près d’un jeune sur cinq a exercé une activité rémunérée (18 %) pendant ses années de lycée, hors vacances d’été, dont 13 % par besoin pour vivre, selon une étude CSA publiée hier par le syndicat lycéen UNL. Actuellement, 6 % des élèves exerceraient une activité rémunérée, dont la moitié non déclarée. Selon l’enquête, 76 % des lycéens ont une activité tout au long de l’année, vacances d’été et périodes de cours comprises. 64 % d’entre eux travaillent plus de cinq heures hebdomadaires pendant les cours, et 41 % plus de vingt heures pendant les vacances d’été.
Lire la suite de l’article

Décharges d’horaires : les profs ne sont pas défilés
Du jamais vu depuis 1998. Entre un tiers et la moitié des enseignants des collèges et lycées ont débrayé lundi et plusieurs milliers ont manifesté partout en France contre une réforme ministérielle visant à allonger leur temps de travail, répondant ainsi largement au mot d’ordre de mobilisation des syndicats
Lire la suite de l’article


Métro du 19/12/06

Un jeune sur cinq travaille pendant le lycée , selon une étude
Près d’un jeune sur cinq (18%), selon une étude, a travaillé pendant l’année scolaire durant ses années de lycée, dont 13% parce qu’ils en ont vraiment "besoin pour vivre", signe que "la précarité gagne le lycée", selon Floréale Mangin, présidente de l’UNL.
Lire la suite de l’article

Activité des sectes : la commission parlementaire au secours des mineurs
Pour la commission, l’administration est coupable de "négligence, voire de complaisance" à l’égard des dérives sectaires. Ils estiment en particulier, instruits par leur récente visite dans une communauté biblique (Tabitha’s place), que le contrôle de la scolarisation de ces enfants est insuffisant car il n’analyse pas les "conditions d’épanouissement de la personnalité ni la préparation à la citoyenneté". Ils s’alarment aussi du manque de contrôle des organismes privés de soutien scolaire, dans lesquels peuvent se glisser des prosélytes.
Lire la suite de l’article


Ouest-France du 19/12/06

La grève a bien mordu dans le secondaire
Entre 35 et 55% des professeurs de lycées et collèges l’ont suivie. Le projet du ministre Robien est contesté y compris dans les rangs de l’UMP.
Lire la suite de l’article


Le Monde daté du 20/12/06

Un rapport fustige l’éclatement des universités d’Ile-de-France
C’est en faveur d’une refonte de la carte universitaire d’Ile-de-France que la Cour des comptes se prononce dans un rapport, publié mercredi 20 décembre, et intitulé "La carte universitaire d’Ile-de-France : une recomposition nécessaire". Avec 362 000 étudiants, l’Ile-de-France constitue la première place universitaire européenne devant Londres. Mais ce potentiel serait affaibli par un éclatement institutionnel, géographique et académique.
Lire la suite de l’article

Le retour de la dictée dans l’enseignement supérieur
La dictée fait un retour dans les amphis. L’institut universitaire de technologie de Grenoble, département gestion des entreprises et des administrations, a fait sensation à la rentrée en accueillant ses étudiants par cet exercice, qui disparaît normalement après le collège.
Lire la suite de l’article

Près d’un lycéen sur cinq a exercé un emploi en cours d’année scolaire
Ismaïl Bouguessa, 19 ans, scolarisé au lycée professionnel Marc-Séguin à Vénissieux (Rhône), travaille depuis l’âge de 14 ans et demi. Il a commencé par faire les marchés, de 7 heures à 13 heures, les week-ends, à raison de 40 euros la journée. Aujourd’hui majeur, il passe par une société d’intérim qui lui confie des missions de préparation de commandes pour une entreprise de surgelés ou de manutention pour un parc d’expositions.
Lire la suite de l’article

Des milliers d’enseignants manifestent à Paris contre la réforme de leur statut (vidéo)
Plusieurs milliers d’enseignants des collèges et lycées ont manifesté, à Paris, lundi 18 décembre, leur désaccord avec le projet de décret allongeant leur temps de travail et instaurant la bivalence, c’est-à-dire la possibilité d’enseigner deux matières. Selon les chiffres définitifs du ministère de l’éducation nationale, 37,41 % des enseignants de collèges ont fait grève, 24,32 % dans les lycées professionnels et 39,03 % dans les lycées généraux et technologiques. Cette journée de grève et de manifestations a été organisée à l’appel de 15 organisations, de l’extrême gauche à la droite, une unité jamais vue depuis la fronde contre Claude Allègre en 1998. La manifestation parisienne a réuni entre 3 200 selon la police et 10 000 personnes selon les organisateurs.
Lire la suite de l’article

La commission parlementaire sur les sectes s’inquiète du sort des enfants
La commission parlementaire d’enquête sur les sectes présente, mardi matin 19 décembre, son rapport, intitulé "L’enfance volée, les mineurs victimes des sectes". Il est le troisième du genre : celui de 1995 était consacré au phénomène sectaire et celui de 1999 à l’argent des sectes. Le rapport 2006 souligne, lui, que les enfants sont une proie de plus en plus facile pour les sectes, et que l’engagement des pouvoirs publics contre les conséquences des dérives sectaires "s’avère très inégal".
Lire la suite de l’article

Fabien de Sans Nicolas : "Il faut réintroduire la sélection à l’université"
Vous êtes le patron des jeunes de l’UMP. Comment allez-vous ramener vers Nicolas Sarkozy des jeunes plutôt à gauche, qui n’aiment généralement pas la police et n’ont pas toujours apprécié l’emploi du mot "racaille" qu’ils ont pris comme une stigmatisation ?
[...] il faut réintroduire la sélection à l’université. Je suis aussi pour l’autonomie des universités. Car depuis vingt-cinq ans, nous avons confisqué le débat à la jeunesse et la gauche a confisqué le débat sur l’éducation et les universités. Et regardez dans quelle situation nous nous trouvons. Nous sommes à la remorque. Les jeunes se sont tiré une balle dans le pied, en descendant à chaque fois dans la rue. Il faut rattraper le retard et dire, pour chaque filière, leurs chances de trouver un emploi.
Lire la suite de l’article

Sondage : les 18-25 ans ne se sentent pas entendus par les politiques
Comme d’autres, les 18-25 ans ont (à 79 %) une "mauvaise image" des hommes et femmes politiques, dont ils considèrent (dans la même proportion), qu’ils "ne sont pas à l’image de la société actuelle". Ils partagent également (à 87 %) le sentiment - très répandu - de ne pas être assez entendus. Méfiants et sceptiques vis-à-vis de la politique - 75 % sont convaincus que les responsables économiques ont "plus de pouvoir", et 50 % estiment que "quel que soit le résultat de l’élection (présidentielle),les choses ne changeront pas vraiment en France" -, les jeunes sont-ils plus "en rupture" que leurs aînés ? Cela n’apparaît pas dans cette enquête. Une majorité (57 %) des 18-25 ans reconnaît "s’intéresser" à la politique ; et si 42 % d’entre eux ne se sentent proches d’aucune formation politique, 79 % estiment que les partis "sont indispensables dans une démocratie". Les trois quarts des jeunes inscrits sur les listes ou qui affirment leur intention de le faire d’ici au 31 décembre se disent "tout à fait certains" d’aller voter à la présidentielle
Lire la suite de l’article

Les jeunes et la classe politique : un "divorce apparent"
Entretien avec Chrystelle Craplet, chargée d’études au département opinion d’Ipsos et auteur d’une étude sur "Les 18-25 ans et l’élection présidentielle".
Lire la suite de l’article


Le Nouvel Obs permanent du 19/12/06

40.000 à 80.000 enfants ?concernés
La commission parlementaire d’enquête sur les sectes a présenté ce matin son troisième rapport, centré sur les mineurs.
Lire la suite de l’article

"Les mineurs sont une cible de choix"
par Jean-Michel Roulet, président de la Mission interministériellede la lutte contre les sectes (Mils)
Lire la suite de l’article

Les réactions
Voici les premières réactions après la remise, mardi 19 décembre, du troisième rapport de la commission d’enquête parlementaire sur les sectes, centré sur les mineurs.
Lire la suite de l’article


L’Express Quotidien du 19/12/06

Les enfants, proies faciles des sectes
Entre 60 000 et 80 000 enfants seraient concernés selon un rapport parlementaire rendu ce mardi qui formule cinquante propositions pour renforcer la vigilance des pouvoirs publics
Lire la suite de l’article


Une sélection dans les dépêches du 19/12/06

Le Cneser se prononce contre la réforme de la formation des maîtres
Le Conseil national de l’Enseignement supérieur et de la recherche (Cneser), une instance uniquement consultative, s’est prononcé mardi contre la réforme Robien de la formation des enseignants, a-t-on appris de sources concordantes.
Lire la suite de l’article

Le décret sur le temps de travail concernera 40.000 professeurs (ministère)
Le projet de décret allongeant le temps de travail de certains enseignants, par suppression de certaines de leurs décharges horaires, concernera environ 40.000 enseignants, a précisé mardi le ministère de l’Education, un chiffre contesté par le Snes-FSU.
Lire la suite de l’article

Appel de la FSU à une manifestation nationale le 20 janvier
La FSU, première fédération de l’Education, a appelé mardi à une "manifestation nationale à Paris le 20 janvier", pour "la promotion du service public d’éducation", sur fond de protestations contre le budget ou la réforme des décharges et de la formation des enseignants.
Lire la suite de l’article

Attention, le soutien scolaire peut cacher une secte
Le soutien scolaire est une activité florissante en France mais mal contrôlée, relève la commission parlementaire sur les sectes qui, alertée au cours de ses travaux par "l’investissement des sectes dans ce secteur", cite principalement la Scientologie.
Lire la suite de l’article

Deux militants de RESF en garde à vue à Marseille libérés
Deux militants du Réseau éducation sans frontières (RESF) ont été libérés mardi soir après plusieurs heures de garde à vue à Marseille, l’un d’entre eux faisant l’objet d’une convocation pour "violences sur agent de la force publique", a-t-on appris de source judiciaire.
Lire la suite de l’article

Un jeune grièvement blessé par un autre dans un lycée au Mans
Un adolescent de 17 ans a été grièvement blessé mardi dans un lycée du Mans après avoir été poignardé par un autre jeune, a-t-on appris auprès de la préfecture et de la police.
Lire la suite de l’article


La démocratie a besoin de la presse.
La presse a besoin de lecteurs pour vivre...
Lisez et achetez des journaux !