Accueil > L’actualité vue par le CRAP > Les revues de presse > Revue de presse du mardi 18 novembre 2008


JPEG - 26.3 ko

Revue de presse du mardi 18 novembre 2008

Passer d’une ZEP à une grande école, c’est possible titre Le Parisien qui consacre plusieurs articles au programme « Une grande école, pourquoi pas moi ? » lancé par l’Essec et Polytechnique. Trois ans (de la seconde à la terminale) pendant lesquels ces lycéens, choisis pour leur motivation et leur bon niveau scolaire, ont été « coachés » par des étudiants de ces deux grandes écoles.
Mais comme le note le journal, malgré ces initiatives, les promotions se suivent et se ressemblent. En moyenne, trois quarts des élèves qui en sortent diplômés sont fils ou filles de cadres. Valérie Pécresse a pourtant fixé un objectif précis aux classes prépas pour 2010 : que chacune d’entre elles accueille dans ses rangs au moins 30 % de bacheliers boursiers. « Notre élite doit avoir le visage de la France, et refléter enfin sa diversité, ce qui est loin d’être le cas aujourd’hui », admet-on au ministère de l’ enseignement supérieur.

Le 20 novembre prochain, ce n’est pas seulement le beaujolais nouveau. Mais c’est aussi une journée de grève dans l’Éducation Nationale (aucun rapport...).
Les syndicats prévoient une grève massive. Dans le primaire, près de sept enseignants sur dix devraient être en grève.
La quasi-totalité des syndicats enseignants du primaire (public et privé) et du secondaire (de la CGT au Snalc), ainsi que le Snesup (premier syndicat de l’enseignement supérieur) appellent à la grève et à manifester. A l’heure où des milliards d’euros ont été mobilisés pour soutenir les banques, ils déplorent le manque de moyens pour le service public de l’éducation et les suppressions de postes d’enseignants (8.500 en 2007, 11.200 en 2008, 13.500 en 2009), notamment ceux des maîtres spécialisés (Rased). Ces mesures se traduisent selon eux par une dégradation des conditions de travail et un "recours massif à la précarité“. A cela s’ajoutent selon les syndicats le manque de dialogue social du ministre de l’Education et son "mépris". Même si ce n’est pas l’objet principal du mouvement de grève, plusieurs syndicats mettent aussi dans leurs revendications le refus de la réforme du lycée dans les conditions et les délais imposés.

Je voudrais évoquer enfin un texte paru dans le journal Le Monde daté du 18 novembre (sorti le 17 après-midi à Paris).Malheureusement on ne peut le lire sur le site puisqu’il s’agit d’un encart payant. C’est une lettre ouverte adressée à Nicolas Sarkozy, président de la République et titulaire d’un bac B obtenu en 1973 par l’association des professeurs de sciences économiques et sociales (APSES). Sans faire du “disciplinaro-centrisme”, je voudrais redire que la réforme du lycée telle qu’elle est présentée aujourd’hui marginalise l’enseignement de SES et on peut même craindre l’asphyxie de la discipline. De très nombreux observateurs en conviennent.
Cet appel couplé avec une pétition commence par le rappel du sens de cette discipline : “La bourse, les banques, le krach ? Le marché, l’Etat et leurs relations ? La croissance, l’emploi, les inégalités ? Les mutations de la famille, le couple, le travail des femmes ? Chaque citoyen est
amené à s’interroger sur les grands enjeux économiques et sociaux du monde contemporain, en particulier dans la période troublée que nous traversons.
” . La réforme, ajoutent les auteurs de cette lettre, “non seulement laisse cet enseignement optionnel, mais elle le rend semestriel et le met en concurrence avec dix-neuf autres modules. Parmi ceux- ci figurent des modules d’approfondissement en Mathématiques, Sciences, Langues et Histoire- Géographie qui ne manqueront pas d’être choisis massivement par les élèves, car seules les matières obligatoires auront une influence décisive sur l’orientation en fin de seconde. Alors qu’actuellement plus de 40 % des élèves de seconde suivent un enseignement annuel de SES, cette marginalisation des SES en seconde pénalisera les élèves”. Ce texte pose donc une question “Xavier Darcos estime-t-il que les SES ne sont pas
fondamentales pour la compréhension du monde ?
”.
Cette question, je la pose aussi et nous aimerions une réponse...

Bonne Lecture...


Libération du 18/11/08

Grèves en série cette semaine
Après les pilotes d’Air France, les cheminots, les enseignants et les postiers descendent dans la rue cette semaine.
Lire la suite de l’article


Le Figaro du 18/11/08

Rien vu...


Le Monde daté du 18/11/08

Les syndicats d’enseignants prévoient une grève massive jeudi
Près de sept enseignants du primaire sur dix devraient être en grève, jeudi 20 novembre, selon un recensement établi mardi à midi par le SNUipp-FSU, premier syndicat dans le primaire. "C’est très important, il faut remonter à mai 2003 et les actions contre les retraites pour atteindre ce taux", a affirmé Gille Moindrot, secrétaire général du syndicat. Les enseignants de la maternelle à l’université, du public et du privé, sont appelés protester contre la dégradation de leurs conditions de travail et les suppressions de postes.
Lire la suite de l’article

Jeunes suicidaires : le double rôle du Web
Internet représente-t-il un danger, ou au contraire une aide, pour les jeunes qui y expriment l’envie de mourir ? Le décès, le 20 septembre, de deux femmes de 21 et 22 ans qui s’étaient jetées en voiture sous un train près de Toul (Meurthe-et-Moselle) inquiète. Unies dans un pacte suicidaire, les deux victimes se seraient rencontrées sur un forum de discussion d’un site d’entraide à la rubrique suicide. Ce drame rappelle une affaire similaire qui remonte à janvier 2005. Deux adolescentes s’étaient jetées d’une falaise après que l’une d’elles eut exprimé à plusieurs reprises ses intentions sur son blog.
Lire la suite de l’article

Le mea culpa des députés sur les lois mémorielles
Quels rapports le Parlement entretient-il avec l’histoire ? Est-ce à la loi de qualifier les faits historiques ? Les lois dites "mémorielles" sont-elles nécessaires ? C’est sur ces questions très débattues qu’a été créée, le 25 mars à l’Assemblée nationale, la mission d’information présidée par Bernard Accoyer. Elle devait rendre publiques, mardi 18 novembre, les conclusions de son rapport. La mission recommande de ne plus adopter à l’avenir de lois "mémorielles". Elle n’écarte pas la possibilité nouvelle offerte par la réforme constitutionnelle de voter des résolutions. En revanche, elle exclut de revenir sur les lois qui ont déjà été promulguées.
Lire la suite de l’article


L’Humanité du 18/11/08 (un jour de retard)

Rien vu...


Le Parisien du 18/11/08

Les 100 grandes écoles qui aident les lycéens défavorisés
DANS les grandes écoles, les promotions se suivent et se ressemblent. En moyenne, trois quarts des élèves qui en sortent diplômés sont fils ou filles de cadres. Un chiffre qui torpille à lui seul le vieux mythe de l’école du mérite à la française. Faire repartir l’ascenseur social ? C’est le nouveau cheval de bataille de Valérie Pécresse, la ministre de l’Enseignement supérieur, qui sera ce matin à Epinay (Seine-Saint-Denis) avec Fadela Amara, sa collègue secrétaire d’Etat à la Ville. Elles y dévoileront la liste des cent « cordées de la réussite » labellisées par le gouvernement pour doper l’ouverture sociale dans l’Education nationale.
Lire la suite de l’article

Passer d’une ZEP à une grande école, c’est possible
« Il y a six ans, je n’aurais jamais pu penser en arriver là. » Chantal Do, 21 ans, étudiante à l’Ecole nationale supérieure des ingénieurs des études et techniques d’armement (Ensieta) aurait pu connaître un tout autre destin. «  Le programme Une grande école : pourquoi pas moi ? a été lancé en 2003, j’ai fait partie de la première promotion  », explique-t-elle. Chantal était alors inscrite au lycée Galilée, un établissement classé ZEP de Brest (Finistère). «  C’est en seconde que mon professeur principal m’a parlé de cette initiative, j’ai ensuite rédigé une lettre de motivation. Les responsables du programme ont pris contact avec moi, et chaque semaine nous avions des séances de tutorat encadrées par des étudiants de l’Essec. Il n’était pas question de cours de soutien scolaire, mais d’exercices d’expression, de cours de théâtre et de sorties culturelles (cinéma, musées, opéra...), le but étant de nous délivrer un bagage culturel équivalent à celui des étudiants les plus favorisés.  » En 2005, Chantal obtient son baccalauréat mention bien, intègre la prépa Saint-Louis en section maths sup/maths spé, bénéficie d’une bourse d’étude délivrée par une entreprise partenaire du programme.
Lire la suite de l’article

Enlevée, une lycéenne retrouvée 8 heures après
Une jeune fille de 18 ans a été enlevée lundi matin devant un lycée d’Angoulême et retrouvée huit heures plus tard au domicile de l’un de ses deux ravisseurs à Orléans. Selon la police, deux jeunes hommes, en provenance du Loiret, attendaient la jeune fille, en classe de première, devant la porte de son établissement scolaire, le lycée Guez-de-Balzac situé dans le centre d’Angoulême.
Lire la suite de l’article


La Croix du 18/11/08

Blogs d’enfants, s’amuser en toute sécurité
Parmi les 82 % de 8-12 ans connectés à Internet en septembre 2007,16 % avaient créé leur blog. Au-delà du phénomène de mode, le journal en ligne se révèle un outil pédagogique pour sensibiliser aux règles du droit et de la sécurité sur la Toile
Lire la suite de l’article


Les échos du 18/11/08

Une semaine pour mettre les entrepreneurs français à l’honneur
Le capitalisme d’entrepreneur cher au président Nicolas Sarkozy est à l’honneur cette semaine avec les Journées de l’Entrepreneur, organisées dans 75 pays, dont la France, pour valoriser les créateurs d’entreprises.[...] Une enquête réalisée par OpinionWay pour les Journées de l’Entrepreneur montre que les Français n’ont pas la fibre entrepreneuriale mais n’en ont pas moins une attitude bienveillante envers les créateurs d’entreprises.
Près des deux tiers (63%) ne sont pas tentés personnellement par l’aventure, 90% n’ont jamais entendu le mot entrepreneur à l’école, mais 96% jugent que l’économie française a besoin d’entrepreneurs pour se développer et 77% pensent que l’environnement qu’on leur crée ne leur est pas favorable.
Lire la suite de l’article


20 minutes du 18/11/08

Les jeunes, premières victimes des « violences gratuites »
Les jeunes victimes avant les autres. Sur près d’1,7 million de personnes, soit 4,8% de la population française majeure, qui disent avoir été victimes de violences gratuites (hors vol et violences sexuelles) en 2007 et 2008, les 18-25 ans sont les plus nombreux.
Lire la suite de l’article

Cette semaine, c’est grève !
Dans le sillage des pilotes de ligne, les cheminots se mettront à nouveau en grève cette semaine, suivis par les enseignants jeudi, tandis que les postiers défileront samedi dans toute la France contre la « privatisation » de La Poste.
Lire la suite de l’article

Près de sept enseignants sur dix en grève jeudi
Près de sept enseignants sur dix (69%) devraient être en grève jeudi, selon un recensement établi ce mardi par le Snuipp-FSU, premier syndicat dans le primaire, à partir des remontées de 69 départements.
Lire la suite de l’article


Rue89 du 18/11/08

Manuels scolaires : donner aux filles une image valorisante d’elles-mêmes
Lize, "curieuse-chercheuse", réagit aux commentaires postés sous la tribune de Doutagogo, "Ces clichés sexistes que les enfants apprennent à l’école".
Lire la suite de l’article


Ouest-France du 18/11/08

Rien vu...


Le Journal du Dimanche du 18/11/08

Rien vu...


Le Nouvel Obs Permanent du 18/11/08

69% des professeurs des écoles en grève ce jeudi
Selon le Snuipp-FSU, premier syndicat dans le primaire, "il faut remonter à mai 2003 et les actions contre les retraites pour atteindre ce taux". A Paris, le taux de grévistes estimé par le syndicat serait de 75%.
Lire la suite de l’article


L’Express.fr du 18/11/08

Rien vu...


Une sélection dans les dépêches du 18/11/08

69% des professeurs des écoles devraient être en grève jeudi (SNUipp-FSU)
Près de sept enseignants sur dix (69%) devraient être en grève jeudi, selon un recensement établi mardi à 12H00 par le Snuipp-FSU, premier syndicat dans le primaire, à partir des remontées de 69 départements, a-t-il annoncé dans un communiqué.
Lire la suite de l’article

Un label pour encourager les ponts entre supérieur et lycées défavorisés
Valérie Pécresse et Fadela Amara ont dévoilé mardi les 100 premières "Cordées de la réussite", un label créé pour récompenser des partenariats entre établissements supérieurs et lycées de zones défavorisées, afin de promouvoir l’ascension sociale.
Lire la suite de l’article

Grève des enseignants jeudi, "massive" dans les écoles selon les syndicats
Les enseignants de la maternelle à l’université, du public et du privé, sont appelés jeudi à faire grève et à manifester contre la dégradation de leurs conditions de travail et les suppressions de postes, la grève s’annonçant "massive" dans les écoles primaires, selon les syndicats.
Lire la suite de l’article

Grève : les élus UMP demandent l’application du service minimum à Paris
Les maires d’arrondissements de droite et élus du groupe UMP au conseil de Paris ont demandé mardi à Bertrand Delanoë de ne pas se mettre "dans une illégalité manifeste" en refusant d’appliquer le service minimum d’accueil (SMA) dans les écoles lors de la grève du 20 novembre.
Lire la suite de l’article

La Cour des comptes favorable à une évaluation de la maternelle
Un rapport de la Cour des comptes sur l’école maternelle, publié mardi, fait le constat qu’il est "difficile de dégager des conclusions définitives" sur la question de la scolarisation des enfants entre 2 et 3 ans et plaide la mise en place des outils d’évaluation.
Lire la suite de l’article


La démocratie a besoin de la presse.
La presse a besoin de lecteurs pour vivre...
Lisez et achetez des journaux !