Accueil > L’actualité vue par le CRAP > Les revues de presse > Revue de presse du mardi 16 mai 2017


JPEG - 26.3 ko

Revue de presse du mardi 16 mai 2017

Le programme macronien — Des questions — Divers —

Le programme ou les projets présidentiels sont toujours au centre des préoccupations des médias pour l’actualité éducative.


Le programme macronien

Moralisation de la vie politique,économie, éducation... Les dossiers prioritaires d’Emmanuel Macron. “Dès son élection, Emmanuel Macron a annoncé des actions immédiates sur plusieurs sujets. Parmi les thèmes prioritaires : la moralisation sur la vie politique, plusieurs textes pour assouplir les relations au sein des entreprises ou encore les rythmes scolaires introduits lors du précédent quinquennat.” Ce reportage est issu du JT 13H du 15 mai 2017 présenté par Jean-Pierre Pernaut sur TF1.

FCPE : en éducation, il « faut sortir de la politique de yoyo mortifère ». Vousnousils indique que “Dans une lettre à Emmanuel Macron et dans un entretien à AEF, la FCPE fait part de ses inquiétudes quant au nouveau programme éducatif qui se profile.”

Et le Café pédagogique : Refondation : Aller retour entre la Fcpe et Macron. “Macron persiste et signe. Au un second appel de la Fcpe pour "poursuivre la refondation de l’Ecole" et "ne pas remettre en cause sans évaluation les dispositifs", Emmanuel Macron répond par un tweet qu’il appliquera son programme.”

Le Snuep fsu contre l’apprentissage. “" Les projets d’Emmanuel Macron constituent une attaque frontale contre l’enseignement professionnel public, en voulant le placer sous la tutelle du patronat. Son objectif de faire de l’apprentissage « le cœur de l’enseignement professionnel » entraînera une dégradation majeure des conditions d’études des jeunes de la voie professionnelle et des conditions d’enseignement des professeur-es de lycée professionnel", écrit le bureau du Snuep Fsu, le syndicat Fsu de l’enseignement professionnel. " Le projet d’Emmanuel Macron n’a rien d’une idée « nouvelle » : vieille antienne libérale, il constitue une régression sociale majeure, renvoyant les jeunes les moins favorisé-es sous la coupe du patronat et les privant de leur véritable droit à l’éducation".”


Des Questions

Et beaucoup de questions se posent et sont formulées dans les médias à propos du programme du Président et de l’évolution de l’éducation nationale..
Éducation : des classes à douze élèves dès la rentrée de septembre ? par Sonia Bourhan. “C’était une promesse phare du candidat Macron : réduire les classes de CP et de CE1 à 12 élèves dans les réseaux d’éducation prioritaire. Elle devrait être esquissée en septembre.”

L’école voulue par Emmanuel Macron déjà à marche forcée ?Le candidat d’En Marche s’est engagé lors de la campagne à réduire à 12 élèves les classes de CP en éducation prioritaire, dès septembre. Le délai est jugé trop court par les syndicats enseignants.

Macron veut "restaurer" les classes bilangues : "De la poudre aux yeux" ? "Le temps presse pour Emmanuel Macron. Il ne lui reste désormais plus que quelques mois pour mettre en place ses réformes scolaires et espérer ainsi apposer sa marque dès la rentrée 2017. Parmi les mesures promises, le retour, ou plutôt la non-disparition des classes bilangues. Créés en 2005, ces parcours avaient pour but de redynamiser l’apprentissage de l’allemand, de plus en plus boudé par les petits Français. Dès la sixième, les collégiens qui suivent ces sections, apprennent deux langues vivantes. La mesure qui bénéficie à 16% d’élèves avait été accusée de favoriser l’élitisme et de creuser les inégalités au collège."

Éducation : faut-il bousculer le mammouth ?Emmanuel Macron entend mettre en œuvre ses principales mesures dès septembre. Une gageure qui déplaît au milieu éducatif échaudé par les réformes.” Par Louise Cuneo

Education nationale : première année fragile pour le nouveau collège. “Les établissements appliquent inégalement la réforme, dont Emmanuel Macron pourrait gommer plusieurs points.” “ La réforme du collège se met en place depuis seulement huit mois dans les établissements scolaires, mais la fin du quinquennat de François Hollande oblige déjà à un premier bilan, alors que son successeur à l’Elysée, Emmanuel Macron, projette de revenir sur certains de ses aspects. La communauté éducative s’interroge : va-t-on laisser du temps à cette réforme, décrétée il y a deux ans presque jour pour jour et incessamment chahutée par des polémiques idéologiques, des querelles pédagogiques et des appels syndicaux à l’abrogation ? Ou le détricotage partiel annoncé par le nouveau chef de l’Etat va-t-il conduire au retour de l’ancien collège ? Le dossier est sur la table du prochain ministre de l’éducation nationale.”

Latin, allemand et italien... Ces langues reléguées à un second rôle au collège. “Avec la réforme des collèges, certaines matières sont plus favorisées que d’autres. Ainsi le latin est devenu un enseignement complémentaire. Les langues vivantes 2 comme l’allemand ou l’italien sont également boudées. Ce qui a pour conséquence d’obliger des professeurs à exercer sur plusieurs établissements du Puy-de-Dôme.”

Quelles spécificités au métier de PLP ?Les PLP sont-ils des professeurs comme les autres ? Les enseignants des lycées professionnels ont-ils le même profil et les mêmes conditions de travail que leurs collèges des lycées généraux et technologiques ? Bénéficient-ils du même bien-être que leurs collègues ? Une étude publiée par la Revue Éducation et formations de mai 2017 (n°93) affirme que non. Après un parcours personnel différent, les PLP travaillent dans un environnement moins bon que leurs collègues. Leur insatisfaction est plus grande.”

Numérique : Le ministère ouvre l’Ecole à Google ?Rue de Grenelle le changement est déjà là. Après avoir soutenu durant des années les ENT (espaces numériques de travail) nationaux et prêché la sécurité face aux grands groupes étrangers, la Direction du numérique éducatif du ministère de l’éducation nationale (DNE) semble amorcer un virage. Dans un courrier que le Café pédagogique s’est procuré, Mathieu Jeandron, délégué au numérique éducatif, autorise clairement l’usage des services numériques des "GAFAM" (Google Apple Facebook Amazon Microsoft) par les établissements scolaires. Selon cette lettre, envoyée le 12 mai aux délégués académiques au numérique (DAN) et aux directeurs des services informatiques, "il n’y a pas de réserve générale sur l’usage des outils liés aux environnements professionnels chez les grands fournisseurs de service du web". Pour M. Jeandron, ce courrier prend en compte le fait que de nombreux enseignants utilisent déjà ces services. Au ministère, des voix s’élèvent contre l’usage qui pourrait être fait des données des élèves par les entreprises. Deux conceptions s’opposent sur fond d’alternance politique…

Et le Café pédagogique expique Etats-Unis : Comment Google a envahi les salles de classe.


Divers

« Le potentiel de recherche et d’enseignement de Paris Nanterre est considérable ». Olivier Rollot interviewe le Professeur de philosophie et président de l’Université Paris Nanterre depuis 2012, Jean-François Balaudé (@JFBalaude). Il “revient avec nous sur les réformes en cours (sélection en master, création d’écoles universitaires de recherche) tout en rappelant comment son université travaille à la réussite de tous les étudiants.”

L’anatomie complète du clitoris illustrée pour la première fois dans un manuel scolaire, par Géraldine Houdayer, pour France Bleu. “L’anatomie complète du clitoris illustrée pour la première fois dans un manuel scolaire


JPEG - 20.3 ko

Dans la librairie des Cahiers Pédagogiques

N° 536 - Éduquer aux médias et à l’information

Dossier coordonné par Émilie Kochert
mars 2017

Nous sommes inondés d’informations. L’actualité a remplacé l’information dans une culture du buzz où souvent on ne prend pas le temps de vérifier. Est-il simple de déceler le vrai du faux ou de sélectionner l’information dans le divertissement ? Éduquer aux médias et à l’information relève des missions des enseignants.

N° 535 - Arts et culture : quels parcours ?

Dossier coordonné par Jean-Charles Léon

Février 2017
Pour donner aux jeunes un égal accès à l’art et à la culture, les derniers textes officiels concernant l’Éducation artistique et culturelle mettent l’accent sur la notion de «  parcours  », qui doit permettre à l’élève de se constituer une culture personnelle, développer son habileté artistique et rencontrer des artistes, des œuvres, des lieux.

N° 530 - Former les futurs citoyens

Dossier coordonné par Laurent Fillion et Pascal Thomas
juin 2016

Mise en place du nouveau socle commun, de l’enseignement moral et civique : l’éducation à la citoyenneté, thème souvent abordé par les Cahiers pédagogiques, revient au cœur des préoccupations. De quelle éducation à la citoyenneté parle-t-on ? Comment ne plus la confondre avec une éducation au civisme et à la civilité ?