Accueil > L’actualité vue par le CRAP > Les revues de presse > Revue de presse du mardi 14 novembre 2017


JPEG - 26.3 ko

Revue de presse du mardi 14 novembre 2017

Pédago ou pas ? — Supérieur — Apprentissage —


Pédago ou pas ?

Colloque Antibi : JM Blanquer chez les pédagogues. “Jean-Michel Blanquer s’est longuement invité au colloque organisé par le Mouvement contre la constante macabre (MCLCM), créé par André Antibi. Une présence qui n’est pas une surprise pour le Mouvement, car JM Blanquer participe à son colloque tous les ans. Mais qui pourrait l’être pour certains partisans du ministre. Jean-Michel Blanquer a notamment annoncé la création d’un conseil scientifique sur l’évaluation en lien avec une plus forte présence des évaluations internationales au ministère. Il a laissé entendre que "de grands principes nationaux" sur l’évaluation pourraient être énoncés.”

Au collège Brassens, à Paris, un enseignement « humanité » pour prévenir racisme et antisémitisme. “Une salle Gabriel et Arié Sandler, assassinés par Mohamed Merah, sera inaugurée mercredi. Cette initiative s’inscrit dans un travail à long terme engagé auprès des élèves de l’établissement pour prévenir les tensions culturelles et religieuses.” réservé aux abonnés.

Réussite scolaire : La mixité est indispensable aux garçons. “Pour tous ceux qui se demandent pourquoi les garçons réussissent aussi mal leur scolarité, la nouvelle étude de M Van Hek, G Kraaykamp et B Pelzer apporte un éclairage intéressant. Basés sur près de 300 000 élèves de 33 pays elle montre que la mixité est un facteur de réussite scolaire pour les garçons. Une découverte qui devrait entraîner les chefs d’établissement à tenir compte de ce paramètre dans la constitution des classes. Et surtout à se soucier des filières genrées comme celles de l’enseignement professionnel.”

Prime en ZEP : « Les délais posent question aux enseignants ». “Marc Douaire, président de l’Observatoire des zones prioritaires, réagit aux annonces du ministre de l’éducation nationale, Jean-Michel Blanquer, sur l’éducation prioritaire, lundi.” Propos recueillis par Mattea Battaglia

Réforme du bac : avant Blanquer, Fillon et Darcos avaient tenté d’imposer le contrôle continu. “Avant Jean-Michel Blanquer, deux autres ministres de l’Education avaient tenté, en vain, de réformer le bac avec une logique de matières majeures et de contrôle continu.” “Mais en 2005, cette proposition provoque un tollé et envoie des lycéens dans la rue, soucieux de conserver l’anonymat de leurs examens. Le ministre de Jean-Pierre Raffarin doit alors abandonner cette partie pour pouvoir faire passer sa loi globale, avant d’être remercié.” Mémoire un peu tronquée…

Tout et n’importe quoi sur l’orientation. Par Denis FRANCK sur son blog. “Qui sait précisément ce que le terme d’orientation recouvre ? Les réalités du système d’orientation scolaire qui n’a que rarement les moyens de pratiquer l’orientation, celles de l’orientation professionnelle où se côtoient le meilleur et le pire, n’aident pas à se faire une représentation claire et cela aide encore moins à ce que l’on parle tous de la même chose !

Mais heureusement, on trouvera sur Eduscol : L’orientation du lycée à l’enseignement supérieur. “L’orientation au lycée est renforcée et s’intègre dans le Plan Étudiants composé de 20 mesures pour aider l’élève à construire son projet d’études.” Avec le vademecum des PP de terminale.

Et puis après certaines déclarations de notre ministre ça réagit.
Ecole primaire : y a-t-il de faux dyslexiques ? par CHRISTEL BRIGAUDEAU. “Dans un entretien au « Parisien », le ministre de l’Education Jean-Michel Blanquer a évoqué une « surmédicalisation » de la difficulté scolaire. Le débat est lancé.”

L’appel des anti-écriture inclusive à Jean- Michel Blanquer. “Une pétition lancée vendredi par une enseignante s’insurge « contre ces combats féministes qui abîment la langue ». Un collectif de professeurs adresse une lettre ouverte à Jean-Michel Blanquer.”


Supérieur

L’enseignement supérieur peut-il accueillir les enfants du « baby-boom » de 2000 ?Face au choc démographique que subira l’enseignement supérieur jusqu’en 2025, le think tank Terra Nova appelle à ne pas faire de l’université la seule variable d’ajustement.”

Comment doivent évoluer les écoles d’ingénieurs ? par Olivier Rollot. “L’ancien directeur des Arts et Métiers ParisTech, Laurent Carraro, a été missionné cette année par le ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation pour s’interroger sur l’avenir des formations en ingénierie. Il vient de remettre son rapport et revient avec nous sur ses principales conclusions

Comment améliorer l’enseignement de l’économie ?


Apprentissage

Muriel Pénicaud lance la concertation sur la transformation de l’apprentissage. “Entourée de Jean-Michel Blanquer, ministre de l’Éducation nationale et de Frédérique Vidal, ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, Muriel Pénicaud a annoncé vendredi 10 novembre 2017, au ministère du Travail, l’ouverture de la concertation sur la « transformation de l’apprentissage » en insistant sur le caractère systémique de la réforme qui « doit placer au centre de l’apprentissage les jeunes et les entreprises ».”

L’apprentissage, une clef de la réussite depuis des siècles par Jean-Marc Vittori. “L’apprentissage est un formidable levier de progrès. Pour développer l’activité en Europe au Moyen Age, pour lutter aujourd’hui contre le chômage des jeunes, pour préparer le monde de demain.” Des éléments d’histoire un peu édulcorés...

Bernard Desclaux


JPEG - 23.5 ko

Dans la librairie des Cahiers Pédagogiques

N° 539 - Pouvoir d’agir et autonomie de l’école au lycée

Dossier coordonné par Michèle Amiel et Gwenaël Le Guével
septembre-octobre 2017

Prendre des initiatives, engager un processus de décision, animer une équipe, mettre en place une innovation, etc. Est-ce le domaine réservé du directeur d’école, de l’IEN, du chef d’établissement ? Au bout du compte, l’augmentation du pouvoir dans un établissement autonome, c’est celle du chef ou celle des personnels.

N° 536 - Éduquer aux médias et à l’information

Dossier coordonné par Émilie Kochert
mars 2017

Nous sommes inondés d’informations. L’actualité a remplacé l’information dans une culture du buzz où souvent on ne prend pas le temps de vérifier. Est-il simple de déceler le vrai du faux ou de sélectionner l’information dans le divertissement ? Éduquer aux médias et à l’information relève des missions des enseignants.