Accueil > L’actualité vue par le CRAP > Les revues de presse > Revue de presse du mardi 13 septembre 2011


JPEG - 26.3 ko

Revue de presse du mardi 13 septembre 2011

Champions de l’inéquité - Statut, services, salaires…- Un débat et des clivages - Encadrement militaire -

Champions de l’inéquité
Une semaine après la rentrée des classes, l’actualité éducative reste toujours très riche. Aujourd’hui, c’est la publication du dernier rapport annuel Regards sur l’Éducation 2011, publié par l’OCDE qui mérite la Une de cette chronique.
Qu’y trouve t-on ? Le meilleur résumé est dans un titre du Figaro : “la France, pays champion de l’inéquité”. Car, dans ce rapport, l’OCDE n’est pas tendre pour la France. « Le déterminisme social est très important en France », insiste Eric Charbonnier, l’un des experts économiques de l’OCDE, interviewé aussi par ÉducPros A l’inverse, les quatre pays en tête du classement, Canada, Corée, Finlande et Shanghai parviennent à assurer une plus grande équité. À lire l’analyse de l’organisation internationale, la politique éducative de notre pays n’est guère efficace, surtout depuis 1995. Depuis cette date, les taux de scolarisation des 15-19 ans stagnent en France, voire diminuent légèrement à 84% quand ce taux a progressé de manière constante dans la quasi-totalité des pays de l’OCDE, augmentant de 9,3% en pourcentage entre 1995 et 2009. En résumé, le bilan dressé par l’OCDE est très sombre mais il ne fait que confirmer les travaux des chercheurs. Celui d’une France où l’École est injuste et où le mythe républicain de l’ascenseur social et de la méritocratie s’effondre. L’ascenseur est bloqué et même recule… Un constat qui devrait peser, espérons le, dans la campagne électorale.
Le rapport de l’OCDE est aussi une claque à la manipulation des chiffres opérée par Luc Chatel qui ne cesse de répéter que l’investissement de la France est à la hauteur de ses ambitions. La version de l’OCDE est tout autre. Certes, la France investit davantage dans son enseignement supérieur depuis 2000 mais pour le reste son investissement financier dans l’éducation faiblit. C’est une conséquence logique des suppressions de postes d’enseignants, ces dernières années : entre 2000 et 2008, les dépenses éducatives ont augmenté à un rythme « plus faible que le PIB », selon l’OCDE en Allemagne, Autriche, France, Israël, Japon. Alors que la part de l’éducation dans les budgets publics est passée de 11,8% en 1995 à 12,9% en 2009, en moyenne dans l’OCDE, en France, la part dans l’éducation dans ces mêmes budgets a diminué, passant de 11,5% en 1995 à 10,6% en 2008.
Dans son interview à ÉducPros , Éric Charbonnier insiste “Il faut que l’État investisse. Un étudiant rapporte deux fois plus à l’État français qu’il ne lui coûte. Mais c’est trois fois plus en moyenne dans l’OCDE.. (Pour dire les choses autrement, chaque fois que la France produit un étudiant de plus, elle génère un rendement public supplémentaire de 47 000 euros supplémentaires sur la carrière de ce diplômé…) Ce n’est pas un dangereux gauchiste irresponsable qui dit cela et qui contredit Luc Chatel, mais un expert de l’OCDE !
A la question de savoir qu’est-ce qui serait le plus efficace, de l’augmentation des enseignants ou de la réduction des effectifs en classe, cet expert répond “Selon les études de l’OCDE, les politiques qui visent à améliorer la qualité du personnel enseignant – cela passe par une augmentation des salaires pour attirer davantage et augmenter le niveau, mais aussi par la formation, les méthodes pédagogiques, etc. – sont plus efficaces que celles qui touchent à la taille des classes. Ce qui ne veut pas dire que les politiques sur la taille des classes sont vouées à l’échec… Si une réforme va dans ce sens en France, il faut surtout l’envisager dans les établissements difficiles.

Statut, services, salaires…
Si une majorité d’enseignants peut s’accorder sur ce premier constat, le deuxième est plus polémique. Toujours dans Le Figaro, Bernard Hugonnier, l’un des experts économiques de l’OCDE affirme : “La situation des enseignants français est régie par des décrets qui n’ont pas bougé depuis 1950 : 15 heures de cours pour les agrégés et 18 heures pour les titulaires d’un Capes est obsolète ”. Et il ajoute “En France, les enseignants sont uniquement focalisés sur leur temps de service, c’est à dire leurs heures de cours. Du coup, ils ont l’impression que ce qu’on leur demande en plus devrait être payé en heures supplémentaires. Si on incluait dans leurs contrats toutes ces tâches qu’ils font déjà pour partie, quitte à les payer davantage, leur investissement serait meilleur ”. Il faut “négocier avec les syndicats d’enseignants”, insiste-t-il, et instituer un “système contractuel qui peut varier selon leur statut. C’est cela la modernité”, précise-t-il.
Et une bonne partie du rapport annuel de l’OCDE porte justement sur le salaire des enseignants. Comme le fait Le Monde, on peut dégager trois leçons de cette étude. 1er constat : l’enseignant français gagne moins que ses voisins. Le salaire statutaire – c’est-à-dire le salaire sans les primes et les heures supplémentaires - des enseignants ayant 15 ans d’ancienneté s’établit, en moyenne en 2009, à 24 422 euros dans l’enseignement primaire, contre 28 507 dans la moyenne des pays de l’OCDE. Deuxième constat, le salaire des enseignants a diminué entre 2000 et 2009. Même si les données de l’OCDE ne prennent pas en compte la dernière “revalorisation” accordée aux entrants dans le métier suite à la masterisation (nous sommes plusieurs à parler plutôt de “hamsterisation” pour qualifier cette situation qui place les stagiaires en situation de cobayes…). Troisième leçon relevée par le Monde : la France consacre une part moindre de sa richesse à payer ses profs et celle ci a donc régressé au cours des dernières années.
L’Expansion nous rappelle utilement les données sur les salaires. Selon l’Insee, le salaire moyen mensuel net d’un enseignant du primaire était de 2367 euros en 2008, de 2423 euros pour les professeurs agrégés, certifiés et enseignants du supérieur. C’est légèrement supérieur à la moyenne du salaire d’un agent des services civils de l’Etat (2328 euros nets par mois). Mais c’est près de deux fois moins qu’un cadre dans le secteur privé (statut équivalent à celui des professeurs certifiés et agrégés), qui gagne en moyenne 4081 euros par mois. Selon la grille de rémunération du ministère de l’Education nationale, un professeur des écoles gagne 1666 euros en début de carrière puis 3026 euros en fin de carrière. Même grille de salaire pour le professeur certifié. Les agrégés gagnent plus : 2032 euros en début de carrière, 3722 euros après 30 ans de carrière. Pour les enseignants du secondaire (collèges et lycées), s’ajoutent à ces rémunérations des primes, indemnités diverses et heures supplémentaires. Le tout pouvant atteindre 200 à 250 euros par mois selon la SNES-FSU. Des niveaux bien en-deçà des autres grandes économies mondiales. En Allemagne, le salaire mensuel moyen d’un enseignant certifié de plus de 15 ans de carrière s’élève à 5400 euros, selon les données de l’OCDE. Aux Etats-Unis, le même professeur gagne 4150 euros par mois. En France, il ne touche que 1913 euros, puis 2540 euros (après 20 ans de carrière) pour finir à 3000 euros.

Un débat et des clivages
Toutes ces statistiques ne vont pas manquer d’alimenter le débat électoral pour 2012, alors que la droite envisage d’augmenter le temps de présence de cours des enseignants, moyennant rémunération. Il faut noter qu’un institut libéral l’IFRAP sert un peu d’éclaireur au gouvernement. Dans un rapport, dont rend compte Le Figaro, ce think tank libéral demande l’augmentation du nombre d’heures de cours assurés par les professeurs. Pour les rédacteurs de ce rapport, « si l’on fixait l’obligation de service non plus à un nombre d’heures hebdomadaires mais à 709 heures par an (dont deux heures de plus par semaine), cela permettrait de faire travailler deux heures de plus par semaine les 483.979 professeurs du second degré public et privé ». Pour la fondation, « cette simple mesure permettrait de faire l’économie de 44.783 postes en équivalent de postes à temps plein ». Cette question « mérite d’être posée. Même en payant un peu plus les professeurs, une telle réforme permettrait de faire des économies non négligeables sur les traitements et sur les retraites de professeurs », conclut Agnès Verdier-Molinié, la vice-présidente de l’Ifrap. On pourrait résumer ce rapport (qui au passage retombe dans le piège du calcul sur les seules heures de cours dénoncé par B. Hugonnier dans Le Figaro) par un slogan détourné : “travailler beaucoup plus pour gagner à peine plus…”.
A gauche, les propositions de Martine Aubry insistent sur la nécessité de renégocier avec les organisations syndicales un nouveau contrat et de sortir du statut de 50 par le haut en reconnaissant officiellement que les enseignants assument aujourd’hui des missions diverses telles que les heures passées dans les réunions d’équipe et les rendez-vous avec les parents, la préparation des cours, etc. Tout cela se trouve exprimé dans le projet socialiste adopté à une très large majorité alors que François Hollande, pour sa part, se déclare prêt à recréer les 70.000 postes supprimés depuis cinq ans et insiste surtout sur l’aspect quantitatif..
Le café pédagogique qui a fait un gros travail d’analyse à l’occasion de la publication de ce rapport, recense l’ensemble des réactions syndicales à l’ensemble de ce rapport . Tous reconnaissent que le constat est inquiétant et en profitent aussi pour dire que cette étude de l’OCDE constitue un vrai “pavé dans la mare” pour la communication bien huilée de Luc Chatel. Mais les divergences apparaissent sur les voies de réforme face à ce tableau noir de l’École française.
Suffirait-il de revaloriser le salaire des enseignants pour résoudre les problèmes de l’École ? Ce serait bien trop simpliste face à la complexité des difficultés actuelle de l’École. L’engagement des enseignants est certes important dans la réforme de l’École mais il faut aussi qu’on puisse leur proposer un projet clairement défini pour l’École avec un pilotage fort tout en favorisant leur capacité d’innovation. Pour une École juste et efficace…

Encadrement militaire
En visitant une prison aujourd’hui, Nicolas Sarkozy a fait plusieurs déclarations sécuritaires. Parmi celles ci, il a annoncé que le gouvernement allait reprendre dans son projet de loi sur l’exécution des peines discuté à l’automne , la proposition du député UMP Eric Ciotti qui suggérait un encadrement militaire des jeunes délinquants.
Cette proposition de loi doit « permettre que les auteurs de délits puissent accomplir, pendant quelques mois, un service citoyen dans le cadre d’un établissement d’insertion de la défense », a expliqué le chef de l’Etat lors de son discours devant le centre pénitentiaire. Rappelons que sa rivale malheureuse à la dernière élection présidentielle avait fait jaser dans son propre camp en proposant la même idée. Mais elle s’était fait aussi critiquer par l’actuel président. Alors en pleine campagne, il avait dit à l’intention de sa concurrente : « Je suis parfois un peu étonné des propositions qu’elle fait. Si l’avenir des jeunes c’est d’être pris en mains par l’armée, pourquoi pas. Mais je ne le pense pas ». Qualifiant même de « propos incompétents », l’idée de Ségolène Royal. Elle réagit vivement aujourd’hui parlant de « récupération » de la part de Nicolas Sarkozy et d’« effet d’annonce »
Au delà de la guéguerre politicienne, essayons d’éclairer le débat sur l’efficacité d’une telle mesure. En allant fouiller dans mes archives, on peut retrouver la revue de presse du 23 mai 2011 où on évoquait un incident survenu quelques jours auparavant. Dix collégiens venus de l’établissement de réinsertion scolaire (ERS) de Nanterre avaient été aux ordres de l’armée pendant une semaine. L’expérimentation s’était révélée un fiasco sur lequel l’armée s’est bien gardée bien de communiquer. Cependant un article de Rue89 donnait plus de détails sur cette affaire. Le principe était celui de l’immersion avec l’idée implicite que l’armée allait permettre de “mater” ces jeunes et de les faire marcher au pas cadencé… Au programme : réveil à 5h30 du matin, garde-à-vous, hymne national, travaux d’intérêt général, apprentissage du code du soldat, parcours d’obstacles, marche à pied… En fait, ce fut une semaine émaillée d’incidents, d’altercations entre les élèves eux-mêmes, entre les élèves et les gradés. Insultes, coups, menaces. « C’était très difficilement gérable »,reconnaissait même un gradé dans Le Parisien..
Des militaires alarmés, c’est le comble…

Bonne Lecture...



Libération.fr du 13/09/11(certains articles payants)

Toulouse : La bataille des écoles commence...
Fermetures de classes : même motif, même réaction des parents d’élèves. Ceux des écoles Anatole-France du Pont des Demoiselles et Marengo-Périole à Toulouse contestent ce lundi matin les effectifs retenus par l’Inspection académique pour supprimer les classes en question.
Lire la suite de l’article

Education : qui propose quoi à la primaire socialiste
Quel est le programme du parti socialiste sur l’éducation ? Les candidats à la primaire se démarquent-ils sur ces questions ? Fiche pratique pour y voir plus clair.
Lire la suite de l’article


Le Figaro du 13/09/11

Éducation : la France, pays champion de l’inéquité
Dans la version 2011 de son dernier rapport, « Regards sur l’éducation », l’OCDE n’est pas tendre pour la France.
Lire la suite de l’article

Haro sur le statut des enseignants qui date de 1950
Pour l’OCDE, l’idée, évoquée par le gouvernement, d’engager une réforme sur le statut des enseignants français après la présidentielle est intéressante.
Lire la suite de l’article

R Comment économiser plus de 44.000 postes d’enseignants
La fondation libérale IFRAP demande l’augmentation du nombre d’heures de cours assurés par les professeurs.
Lire la suite de l’article


Le Monde.fr (certains articles payants) du 13/09/11

Les profs et leur salaire : un siècle d’histoire
Luc Rouban est directeur de recherche au CNRS et chercheur au Cevipof (Centre de recherches politiques de Sciences Po). Il s’est beaucoup intéressé aux transformations du secteur public en Europe et plus particulièrement aux mutations de la fonction publique. Ses travaux actuels portent sur une étude comparative des cadres de la fonction publique et du secteur privé. Elles veulent expliquer les nouvelles relations entre les institutions et leur histoire.
Lire la suite de l’article

Trois leçons de l’OCDE sur le salaire des enseignants
Dans son analyse annuelle, "Regard sur l’éducation", dévoilée mardi 13 septembre, l’OCDE a scruté le salaire des enseignants. Un sujet qui fait débat à l’heure où l’école s’installe comme thème central dans la pré-campagne électorale de 2012. A droite comme à gauche, il est déjà question de revalorisation. Quelques données pour alimenter la polémique.
Lire la suite de l’article

1995, l’année où l’école bascule
Le grand virage de 1995 a donné un coup d’arrêt à la progression de la France en matière éducative. C’est un des points que souligne la version 2011 de "Regard sur l’éducation". L’hexagone a longtemps compté peu de diplômés dans sa population active. Seuls 55 % des 55- 64 ans ont au moins un diplôme de l’enseignement secondaire. C’est 16 points de moins que la moyenne de l’OCDE. Avec une bonne progression de la scolarisation dans le supérieur avant 1995, le taux de diplôme des 25-34 est monté à 84 %. Mais maintenant, il stagne et la France peine à amener la moitié d’une génération à un bac +3. Elle en est à 43 %, et cela piétine. Le point de blocage réside en amont dans le système.
Lire la suite de l’article

Ces villes qui restreignent l’accès à la cantine pour les enfants de chômeur
"La cantine scolaire est réservée en priorité aux enfants de la commune dont les deux parents travaillent." La phrase se retrouve dans nombre de réglements d’établissements d’enseignement. Seulement, restreindre l’accès des enfants à ce service en fonction de l’activité professionnelle de leurs parents ou de leur commune de résidence constitue une discrimination aux yeux de la loi. Et ces décisions municipales sont régulièrement retoquées par les tribunaux administratifs en vertu du principe d’égalité devant le service public.
Lire la suite de l’article

La FCPE lance un appel contre les refus d’accès aux cantines scolaires
La Fédération des conseils de parents d’élèves (FCPE) a lancé lundi 12 septembre un appel national pour que cessent les refus d’accès de nombreux élèves aux cantines scolaires, en demandant aux parlementaires de voter une "loi sur le droit à la restauration scolaire". Certaines communes refusent en effet l’accès aux cantines scolaires du primaire, dont elles ont la gestion, aux enfants dont un parent ne travaille pas.
Lire la suite de l’article

Scolarisation des élèves handicapés : encore loin du compte
En se déplaçant, lundi 12 septembre, dans une école et un collège de l’Yonne sur le thème de la scolarisation des enfants handicapés, Luc Chatel, le ministre de l’éducation nationale, a voulu communiquer sur l’une de ses grandes fiertés de la rentrée : 214 600 élèves handicapés sont scolarisés en "milieu ordinaire" à la rentrée 2011, soit 13 212 élèves de plus qu’à la rentrée 2010 et 60,3 % de plus par rapport à 2005
Lire la suite de l’article

Deux grandes écoles de commerce parisiennes fusionnent pour créer Novancia
Elles s’appellent Advancia et Negocia et appartiennent toutes deux à la Chambre de commerce et d’industrie de Paris. Elles fusionnent cette année pour prendre le nom de Novancia et s’installent dans de nouveaux locaux. A terme, elles comprendront près de 2 000 étudiants. La directrice du nouvel ensemble, Anne Stéfanini, revient sur ce que peuvent attendre aujourd’hui les étudiants d’une école de commerce comme celle qu’elle dirige.
Lire la suite de l’article


L’Humanité du 13/09/11

Prison : Nicolas Sarkozy promet la schlag pour tous après 2012
Trente mille places de prison en plus, des militaires sur le dos des jeunes délinquants... Nicolas Sarkozy a revêtu ce mardi son plus beau treillis pour annoncer son nouveau plan consacré aux prisons. Soit un énième effet d’annonce qui se veut toujours plus musclé en vue des présidentielles de 2012, qui peine à masquer l’échec de la politique carcérale mise en oeuvre depuis 2007. Des prisons qui, à l’époque, étaient déjà bien parmi les priorités du candidat Sarkozy.
Lire la suite de l’article

Avant tout, il faut privilégier la maternelle et l’école élémentaire par Claude Lelièvre, historien de l’éducation, membre de l’équipe de campagne de Martine Aubry
Comment refonder l’école pour lutter contre les inégalités ?
Lire la suite de l’article

Henriette Zoughebi « À Versailles ou à La Courneuve, tous les élèves veulent réussir »
Vice-présidente (PCF) de la région Île-de-France chargée des lycées, Henriette Zoughebi analyse les résultats de ces consultations.
Lire la suite de l’article


Le Parisien (certains articles payants) du 13/09/11

Ben Ali expurgé des manuels scolaires en Tunisie
Les manuels scolaires tunisiens ont été expurgés des passages laudateurs consacrés au président déchu Zine El Abidine Ben Ali, a annoncé le ministère de l’Education alors que près de deux millions d’élèves reprennent le chemin de l’école jeudi.
Lire la suite de l’article

Education : l’OCDE met la France en garde
Peut mieux faire. La France ne sort décidément pas grandie des études successives de l’OCDE, qui sonde régulièrement les performances scolaires des élèves de 15 ans (par les fameux tests Pisa) et compare à travers une panoplie d’indicateurs l’état des systèmes éducatifs de ses pays membres. Le constat que dresse la dernière livraison annuelle de l’Etat de l’éducation, en 500 pages d’indicateurs comparatifs (niveau de formation des adultes, taux d’obtention d’un diplôme du secondaire, taux de scolarisation, montant des dépenses publiques d’éducation), dévoilé ce mardi matin dans le monde entier à 11 heures est loin d’être excellent.
Lire la suite de l’article

Privés de manuels scolaires pour une dette de cantine
Pour un impayé de cantine d’une vingtaine d’euros, deux collégiens de Loire-Atlantique n’ont pas pu récupérer leurs manuels scolaires à la rentrée. Une « maladresse » que regrette l’inspection académique.

Lire la suite de l’article


France Soir du 13/09/11

Encadrement militaire des délinquants : Royal dit qu’elle s’est fait piquer l’idée
L’ancienne rivale socialiste n’a pas oublié ce mois de juin 2006, où Nicolas Sarkozy avait attaqué « d’incompétence » l’une de ses propositions : encadrer militairement les jeunes délinquants. Le chef de l’Etat a annoncé mardi une mesure similaire en vue du projet de loi de programmation relatif à l’exécution des peines.
Lire la suite de l’article

Mineurs délinquants : Sarkozy approuve l’encadrement militaire
Nicolas Sarkozy réinvestit le terrain sécuritaire. En visite dans le nouveau centre de détention de Réau (77), le président a présenté deux mesures phares tirées du rapport que lui a remis le député UMP Eric Ciotti début juin. Deux mesures qu’il souhaite voir intégrées au projet de loi de programmation relatif à l’exécution des peines qui sera soumis au débat à l’automne : porter à 80.000 le nombre de places de détention à l’horizon 2017 et encadrer militairement les jeunes délinquants.

Lire la suite de l’article

Éducation : Les enseignants français payés au rabais ?
Être professeur en France ne semble pas être le bon filon pour gagner beaucoup d’argent : leur salaire est inférieur à celui de leurs homologues de l’OCDE.
Lire la suite de l’article


La Croix du 13/09/11

Le bizutage, une dérive qui perdure
Interdit depuis 1998, le bizutage n’a pas disparu, loin s’en faut. Sous couvert de « tradition », il n’est pas rare que les nouveaux venus soient humiliés lors de soirées ou de week-end « d’intégration » .
Lire la suite de l’article

Des élèves de plus en plus connectés
Ils surfent sur le Net pour les loisirs, mais aussi pour les devoirs. Des pratiques qui ne sont pas sans conséquences sur le travail scolaire.
Lire la suite de l’article

La France stagne en matière d’éducation
Selon une étude de l’OCDE, le taux de scolarisation marque le pas dans l’Hexagone. Pour trouver du travail, les jeunes français sont davantage dépendants de leur diplôme que ceux des autres pays membres.
Lire la suite de l’article

La mobilisation parlementaire contre la théorie du genre se renforce à droite
Cent treize sénateurs de droite et du centre (sur 189) ont envoyé lundi 12 septembre une lettre à Luc Chatel pour protester contre l’enseignement de la théorie du genre en cours de sciences de la vie et de la terre en classe de première, réclamant plus globalement de « faire participer des parlementaires à la validation des manuels ».
Lire la suite de l’article


Les échos (certains articles payants) du 13/09/11

Rapport de l’OCDE sur l’école : le syndicat du primaire demande un plan de rattrapage
Le SNUipp-FSU, principal syndicat du primaire, estime que le rapport de l’OCDE "livre un miroir cruel des spécificités" du système éducatif français, et juge "indispensable un plan de rattrapage" pour l’école, dans un communiqué publié mardi.
Lire la suite de l’article

L’OCDE dresse un tableau sévère sur l’état de l’école en France
Taux de scolarisation, salaires des enseignants, inégalités sociales... le rapport annuel de l’OCDE sur l’éducation est sévère avec le système français
Lire la suite de l’article

L’Unef dénonce la hausse des exigences financières pour les étudiants étrangers
L’Unef a dénoncé mardi le "durcissement" des conditions financières à remplir pour pouvoir étudier en France, dans un communiqué commun avec l’Union des étudiants algériens de France (UEAF) et l’Union des étudiants vietnamiens en France (UEVF).
Lire la suite de l’article


20 minutes du 13/09/11

Un Italien tire les cheveux de son fils à Stockholm : condamné pour agression
Un Italien a été condamné pour agression mardi par la justice suédoise pour avoir tiré les cheveux de son fils de 12 ans dans un restaurant de Stockholm où ils étaient en vacances, a indiqué le tribunal de Stockholm.
Lire la suite de l’article

Présidentielle : l’école, la famille et l’Europe, spécificités du vote catholique
L’école, la famille et l’Europe sont les trois enjeux spécifiques du vote catholique pour l’élection présidentielle, selon un sondage sur les priorités politiques des catholiques à paraître mardi dans le quotidien La Croix.
Lire la suite de l’article

Encadrement militaire des délinquants : Ségolène Royal dénonce une « récupération » de Nicolas Sarkozy
La socialiste estime qu’elle s’est fait piquer son idée...
Lire la suite de l’article


Rue89 du 13/09/11

Rased : j’enseigne aux élèves en difficulté et veux continuer
Il y a, dans notre système scolaire, une catégorie d’enseignants communément appelés « enseignants spécialisés » qui travaillent au sein des Rased (réseaux d’aides spécialisées aux élèves en difficulté). Ceux‑ci sont composés d’un psychologue, d’un rééducateur et d’un maître d’adaptation. J’en fais partie.
Lire la suite de l’article


Ouest-France du 13/09/11

Un élève privé de manuels pour une dette de cantine
La méthode surprend. Dans un collège de Saint-Herblain (Loire-Atlantique), un élève n’a pas reçu ses livres de classe parce que ses parents n’avaient pas payé tous ses repas.
Lire la suite de l’article


Le Journal du Dimanche du 13/09/11

Sarkozy reprend à son compte l’encadrement militaire
Lors d’une visite dans un nouveau centre pénitentiaire de Seine-et-Marne, Nicolas Sarkozy a annoncé le dépôt à l’automne d’un projet de loi dotant la France de 30.000 nouvelles places de prison et a proposé un encadrement militaire pour les jeunes délinquants. Ségolène Royal, qui avait déjà formulé cette idée en 2007, a dénoncé "une récupération".
Lire la suite de l’article

A l’école du tweet
Une cinquantaine de classes de primaire utilisent déjà Twitter comme outil d’apprentissage de la lecture et de l’écriture.
Lire la suite de l’article

Education : Hollande, seul contre tous
Le favori des sondages aurait-il été trop ambitieux ? En proposant de recréer les postes supprimés dans l’Education nationale depuis 2007, François Hollande s’est attiré une salve de critiques. Jusque dans son propre camp.
Lire la suite de l’article


Le Nouvel Obs Permanent du 13/09/11

Encadrement militaire : quand Sarkozy moquait "l’incompétence" de Royal
Le chef de l’Etat reprend aujourd’hui l’idée d’un encadrement militaire pour les jeunes délinquants, défendue il y a cinq ans par l’ex-candidate socialiste à la présidentielle.
Lire la suite de l’article

Les indicateurs de l’OCDE épinglent le système scolaire français
Parmi les 34 pays membres de l’OCDE, la France s’illustre par son école injuste, au fort taux de quasi-illettrisme.
Lire la suite de l’article

Sarkozy pour l’encadrement militaire pour les jeunes délinquants
En annonçant un projet de loi sur l’exécution des peines, le chef de l’Etat réinvestit le terrain de la sécurité à quelques mois de la présidentielle.
Lire la suite de l’article


L’Express.fr du 13/09/11

Encadrement militaire : la revanche de Royal
En 2006, Nicolas Sarkozy qualifiait de "propos incompétents" la proposition d’encadrement militaire des mineurs délinquants. Il a changé d’avis... Ségolène Royal prend cet "hommage positivement".
Lire la suite de l’article

En France, les profs sont moins payés que les autres
Contrairement à une idée reçue, les enseignants ne roulent pas sur l’or en France. Ils gagnent moins que leurs homologues des pays riches. Et surtout, leur salaire recule depuis 1995, selon l’OCDE.
Lire la suite de l’article

Privés de manuels scolaires pour des impayés de cantine
Des collégiens de Saint-Herblain, près de Nantes, n’ont pas reçu leurs manuels scolaires à la rentrée car leurs parents n’avaient pas payé la cantine l’année dernière.
Lire la suite de l’article

Education : la France sur le déclin ?
Le dernier rapport de l’OCDE sur l’éducation souligne que la France est l’un des rares pays à voir son taux de scolarisation des 15-19 ans diminuer. L’organisation note également que les inégalités à l’école sont de plus en plus importantes.
Lire la suite de l’article

Les étudiants font leur rentrée
Le ministre de l’Enseignement supérieur, Laurent Wauquiez, a fait de l’aide au logement sa priorité pour la rentrée universitaire 2011.
Lire la suite de l’article

Peut-on choisir qui a droit ou non à la cantine à l’école ?
Selon le journal L’Humanité, au moins 70 communes pratiquent une sélection à l’entrée des cantines scolaires, basée notamment sur des critères socio-professionnels.
Lire la suite de l’article


Le Café Pédagogique du 13/09/11

OCDE : L’école française s’est nettement dégradée en 10 ans
A quelques mois des présidentielles, l’OCDE dresse un portrait terriblement accusateur pour la politique éducative des gouvernements des dix dernières années : inégalités sociales et ethniques dans l’accès à l’éducation, baisse du taux de scolarisation, désinvestissement dans l’éducation y compris dans les salaires des enseignants, l’école française a rompu avec sa tradition républicaine. La publication le 13 septembre des "Regards sur l’éducation" va probablement orienter le débat sur l’Ecole durant les prochaines semaines. Car l’OCDE a aussi des suggestions sur ce qui pourrait améliorer la situation.
Lire la suite de l’article

A quoi sert l’OCDE ?
Organisation internationale prestigieuse, l’OCDE a-t-elle une influence sur les Etats ? Pire, y a-t-il un complot de l’OCDE qui piloterait de façon occulte les systèmes éducatifs nationaux ? La question se pose alors que paraît Regards sur l’éducation, le point de repère annuel de l ’OCDE.
Lire la suite de l’article

Rapport OCDE : Choukri Ben Ayed : "On fait fausse route"
Spécialiste du système éducatif français, coordinateur de " École ségrégative, école reproductive" Choukri Ben Ayed connaît bien les inégalités sociales dans le système éducatif français. Il voit dans la publication par l’OCDE des Regards sur l’éducation, la confirmation des travaux des chercheurs. Mais comment les prendre en compte ?
Lire la suite de l’article

Rapport OCDE : De fortes réactions syndicales
Les syndicats réagissent à la publication des Regards sur l’éducation de l’OCDE en demandant non seulement des moyens mais aussi une transformation de l’Ecole.
Lire la suite de l’article

Pierre-Yves Bernard : " On assiste à une désaffection pour le modèle scolaire classique"
La déscolarisation, Pierre-Yves Bernard la suit de près. Maître de conférences à l’Université de Nantes, auteur du "Décrochage scolaire" (PUF) il met en perspective les données de l’OCDE et ouvre des pistes pour lutter contre le décrochage. Car c’est le modèle scolaire français qui arrive à son terme.
Lire la suite de l’article

Le collectif "L’éducation est notre avenir" écrit aux parlementaires
" Les acteurs de l’éducation n’en peuvent plus et alertent les élus de la Nation". Les syndicats, le Fcpe, les organisations lycéennes, les mouvements pédagogiques membres de "L’éducation est notre avenir" interpellent les parlementaires.
Lire la suite de l’article


Touteduc (accès payant) du 13/09/11

OCDE : la France a progressé, ses résultats stagnent, Shanghai invente un nouveau modèle
En France, 84 % des 25-34 ans ont au moins un CAP, contre 55 % des 55-64 ans. L’OCDE, qui publie aujourd’hui 13 septembre et simultanément dans tous les pays, ses "Regards sur l’éducation" estime que notre pays rattrape son retard, "même si certains pays (Canada, République slovaque, République tchèque, Pologne, Slovénie, Canada, Suède et Fédération de Russie) atteignent plus de 90 %)".
Lire la suite de l’article


Médiapart (accès payant) du 13/09/11

Programmes scolaires : Une réforme... et des économies ?
La rentrée des classes vient d’avoir lieu et les syndicats ont d’ores et déjà annoncé un préavis de grève pour le 27 septembre 2011. Principaux motifs de la grogne des enseignants : les 16.000 suppressions de postes et le manque de moyens. Cependant, les représentants des syndicats enseignants sont aussi critiques vis-à-vis des programmes scolaires, notamment ceux en lien avec la réforme du lycée sans parler du retour annoncé de la morale à l’école... Mais au juste, à quoi ressemblent les programmes scolaires en 2011 ?
Lire la suite de l’article


Slate.fr du 13/09/11

Rien vu...


ÉducPros du 13/09/11

Éric Charbonnier (expert à l’OCDE) : « Améliorer la qualité du personnel enseignant est plus efficace que toucher à la taille des classes »
L’OCDE (Organisation de coopération et de développement économiques) publie, mardi 13 septembre 2011, la nouvelle édition de son rapport « Regards sur l’éducation ». Le document montre que le budget éducation de la France progresse moins en moyenne que celui des autres pays développés, que le taux de scolarisation stagne, que le diplôme reste un rempart contre le chômage, que l’Hexagone attire toujours les étudiants étrangers ou encore que le salaire des professeurs a baissé entre 2005 et 2009. Interview d’Éric Charbonnier, analyste des politiques éducatives à l’OCDE.
Lire la suite de l’article

Axel Kahn (président de Paris Descartes) : « Pourquoi je ne serai pas candidat à ma succession »
L’emblématique président de l’université Paris Descartes a décidé de ne pas briguer un second mandat. Pour autant, il compte bien rester impliqué dans le pilotage de son université jusqu’au 31 décembre 2011. Axel Kahn en explique les raisons à EducPros et évoque les dossiers qui conditionneront l’avenir de son université : PRES, Idex, chantiers immobiliers…
Lire la suite de l’article


VousNousIls du 13/09/11

Rapport de l’OCDE : le SNUipp-FSU demande un plan de rattrapage pour l’école
Le SNUipp-FSU, principal syndicat du primaire, estime que le rapport de l’OCDE "livre un miroir cruel des spécificités" du système éducatif français, et juge "indispensable un plan de rattrapage" pour l’école, dans un communiqué publié mardi.
Lire la suite de l’article

François Rabaté : "Les profs de collège travaillent beaucoup plus qu’avant"
Le réalisateur de documentaire François Rabaté, ancien professeur agrégé de Lettres et ex-rédacteur en chef du magazine télévisé « Cas d’école », a posé sa caméra pendant plusieurs mois au collège Pilâtre-de-Rozier, un établissement « moyen » du 11e arrondissement de Paris. Au travers de son film « Salle des profs », diffusé mardi 13 septembre à 20h35 sur France 5, il donne à voir la réalité du métier d’enseignant, en faisant tomber les idées reçues. Entretien.
Lire la suite de l’article


La démocratie a besoin de la presse.
La presse a besoin de lecteurs pour vivre…
Lisez et achetez des journaux !