Accueil > L’actualité vue par le CRAP > Les revues de presse > Revue de presse du mardi 13 octobre 2009


JPEG - 26.3 ko

Revue de presse du mardi 13 octobre 2009


Une réforme ? - Ciné club, référent culturel, et plan d’urgence pour les langues. – Aux âmes bien nées -


Une réforme ? Quelle réforme ?
Exceptionnellement dans cette chronique, le commentaire précédera l’exposé des faits.
En regardant sur Public Sénat à 11h le discours de Nicolas Sarkozy présentant la réforme du lycée, la question qui me venait était celle du titre à donner à cette chronique. A quels titres avez vous échappé ? “Tout ça pour ça ? ”, “Réforme light”, “mesurettes”, “la baudruche se dégonfle…”, “des aménagements plutôt qu’une réforme”, “Un ”nouveau lycée” qui ressemble beaucoup à l’ancien…”,…
On pouvait en trouver beaucoup d’autres et les auteurs des communiqués des syndicats et autres mouvements ne se sont pas privés et vont dans le même sens. Le sentiment qui ressort à l’écoute du discours et à la lecture de la brochure disponible sur le site du ministère est en effet celui d’une certaine déception.
Si certaines mesures vont dans le bon sens, d’autres annoncées comme des nouveautés (comme le “soutien” par exemple) ressemblent beaucoup à des dispositifs déjà existants. Ou alors les propositions qui sont faites manquent singulièrement de moyens pour être efficaces. Comme par exemple les propositions en matière d’orientation “réversible” qui aboutiront à du rattrapage pendant les vacances. On se demande donc si les aménagements qui sont proposés et qui ne bousculent pas la structure actuelle suffiront à résoudre les problèmes tels que le redoublement et l’échec scolaire. Même si on annonce un rééquilibrage des séries, cela reste plus au niveau des intentions. A part pour l’épreuve de langues, on ne souhaite pas s’attaquer au baccalauréat et à l’évaluation en général qui pourrait être pourtant un puissant levier d’évolution des pratiques.
Dans son allocution, le président de la République avait semble t-il un seul interlocuteur : les lycéens. Les enseignants n’y sont cités que de manière assez marginale. Les revendications syndicales semblent maîtrisables, celles des lycéens sont beaucoup plus redoutées…

Ciné club, référent culturel, et plan d’urgence pour les langues.
Tous vos journaux donnent de manière assez détaillée les principales orientations du projet gouvernemental sur le lycée. On pourra les lire ici ou .
Les principales mesures annoncées portent sur l’orientation qu’il s’agit de rendre plus souple, un rééquilibrage des filières en rendant la filière L plus attractive (avec du droit, des arts et plus de langues), et aussi la volonté de rendre les lycées plus autonomes et plus propices aux initiatives et à l’autonomie des lycéens.
Une bonne partie du discours a été consacré aux langues vivantes . "Tous nos lycéens doivent devenir au moins bilingues et, pour certains, trilingues. J’annonce aujourd’hui le lancement d’un plan d’urgence pour les langues vivantes étrangères au lycée", a déclaré le président de la République."Une langue vivante est faite pour être parlée [...] il faut enfin se résoudre à mettre davantage l’accent sur la communication et la pratique orale", a-t-il poursuivi. Pour y parvenir, le chef de l’Etat s’est déclaré favorable au fait de "réviser la nature et le contenu des épreuves du baccalauréat", "multiplier les contacts avec des locuteurs natifs, via le développement des visioconférences et l’augmentation du nombre d’assistants de langues" et "fortement encourager les voyages linguistiques" et à nouer un partenariat avec un lycée étranger.
On a aussi beaucoup évoqué l’accès à la culture en annonçant la création d’un enseignement transversal d’histoire des arts et une systématisation des partenariats. Il est proposé la désignation dans chaque lycée d’un “référent culture” (un prof désigné pour développer les partenariats). Le président a aussi insisté sur la création de “ciné-club” dans les lycées avec la mise à disposition d’une vidéothèque libre de droits.
Enfin, tout un volet du discours a été consacré à la “vie lycéenne”. “Le lycée doit être un lieu de vie” a t-il affirmé en reprenant un slogan des organisations lycéennes. L’engagement des élèves sera formellement reconnu par le livret de compétences. Il y aura aussi un abaissement de l’âge légal de la responsabilité associative à 16 ans. Le président propose aussi de éléguer aux lycéens des responsabilités : restauration scolaire, aménagement des espaces, aide sociale,…
La conclusion a servi à justifier le recul de l’an dernier. “C’est pas du temps perdu de s’écouter” et d’annoncer que Luc Chatel va entamer un tour de France des lycées pour recueillir les réactions des lycéens et des parents à ce projet. Rappelons enfin que dès le mardi après midi le ministre rassemblait les syndicats enseignants puis les représentants des lycéens et des parents à une lecture commentée du projet.
Reste à savoir si celui-ci sera accepté. Si certains semblent soulagés, d’autres sont au contraire très déçus par l’absence d’ambition de ce projet qui ressemble plus à un aménagement de l’existant qu’à une réforme en profondeur.

Aux âmes bien nées…
Rions un peu… (mais jaune)
Dans un passage qui prend tout son sel dans l’actualité immédiate , Nicolas Sarkozy au cours de son discours a salué en la naissance des lycées en 1802 "le geste fondateur de notre éducation nationale", qui signifiait "la fin des privilèges de la naissance". "C’est un geste qui signifiait très concrètement la fin des privilèges de la naissance. Cela voulait dire : désormais, en France, c’est de l’école que sortiront les élites", a-t-il insisté.
"Cela voulait dire : désormais, ce qui compte en France pour réussir, ce n’est plus d’être bien né, c’est d’avoir travaillé dur et d’avoir fait la preuve par ses études de sa valeur"rajoute t-il plus loin.
Fidèle à sa technique oratoire habituelle M. Sarkozy a conclu en s’interrogeant lui même d’un "quel meilleur critère que celui du savoir et de la compétence pour désigner ceux qui doivent exercer des responsabilités ?".
Soulignons d’ailleurs une certaine constance dans l’attachement aux valeurs républicaines de la part de Nicolas Sarkozy, puisque durant sa campagne il déclarait  : “Je veux que les nominations soient irréprochables (…) Je souhaite, si vous me faites confiance, être le président d’une démocratie moderne

Bonne Lecture...


Libération.fr du 13/10/09 (certains articles payants)

La réforme du lycée selon Sarkozy
Orientation « réversible », revalorisation des filières délaissées, plan pour les langues... Les annonces du chef de l’Etat, lors de son discours à l’Elysée.
Lire la suite de l’article

« Cagnotte » lycéenne : le droit à l’expérience
Par PIERRE-YVES GEOFFARD, chercheur au CNRS et professeur à l’Ecole d’économie de Paris.

Comme on aimerait partager leurs certitudes d’avoir raison ! Comme on aimerait savoir aussi fermement qu’eux ce qui est bon pour les élèves, ce qui peut les aider et ce qui doit forcément leur nuire ! Et comme on aimerait pouvoir joindre sa voix à celle de tous ceux qui dénoncent de manière si véhémente l’expérience dans trois classes de lycée d’un dispositif de « cagnotte » accumulée par une classe si l’ensemble de ses élèves fait preuve d’assiduité régulière ! Si on pense que l’expérimentation est inutile, c’est que l’on sait déjà, ou bien que ça ne marchera pas, ou bien que ça marchera. Si l’on sait déjà qu’aucune incitation financière ne peut agir sur les comportements, alors oui, ce qu’il faut c’est faire naître le désir des élèves pour les études, en leur faisant comprendre qu’ils travaillent pour leur avenir, et pour le plaisir d’apprendre. Les efforts des enseignants en ce sens sont déjà importants ; mais force est de constater que malgré ces efforts, un niveau élevé d’absentéisme continue à saper les chances des élèves, notamment en lycée professionnel.
[…] Mais au nom de quelle morale devrait-on se priver d’évaluer un outil potentiellement efficace contre l’échec scolaire ? Au nom de quels principes devrait-on préférer l’ignorance bien pensante à la recherche, humble et difficile, de la raison ?
Lire la suite de l’article

« Ce qui compte en France pour réussir, ce n’est plus d’être bien né »
Extraits du discours du président Nicolas Sarkozy sur la réforme des lycées. Rien à voir, évidemment, avec la polémique sur son fils Jean.
Lire la suite de l’article

Lycées : « C’est un projet qu’il a présenté, pas une réforme »
A l’Elysée mardi matin, des lycéens -et leurs profs- étaient conviés pour entendre le discours de Nicolas Sarkozy sur la réforme du lycée. Petits fours, photos sur le perron et avis sur des annonces « pas franchement révolutionnaires ».
Lire la suite de l’article


Le Figaro du 13/10/09

Nicolas Sarkozy engage la réforme du lycée
Le chef de l’Etat présente ce matin la nouvelle version de ce projet controversé. Oubliés la semestrialisation et la refonte du bac : l’accent est mis sur l’encadrement et l’aide à l’orientation.
Lire la suite de l’article

La réforme du lycée a déjà provoqué des remous
Le premier jet de la réforme avait été rejeté avec véhémence par le corps enseignant et les élèves.
Lire la suite de l’article

Sarkozy veut remettre les langues au coeur du lycée
Le chef de l’Etat, qui présentait mardi matin sa réforme du lycée, a également annoncé le bouleversement du système d’orientation et des mesures pour renforcer l’autonomie des élèves.
Lire la suite de l’article


Le Monde.fr du 13/10/09

Des propositions concrètes et pragmatiques en guise de réforme du lycée
C’est à l’Elysée et devant des centaines de personnes – lycéens, professeurs, chefs d’établissement, inspecteurs, recteurs – que Nicolas Sarkozy devait présenter, mardi 13octobre, ses décisions concernant les grandes lignes de la réforme du lycée. Le président, qui a multiplié ces derniers mois les consultations, s’est essentiellement inspiré des préconisations présentées le 2juin par le directeur de Sciences Po Paris, Richard Descoings. Ont été retenues une série de "solutions qui viennent de la base" et "correspondent aux demandes des lycéens", selon l’entourage du chef de l’Etat, qui récuse l’idée d’une "réforme globale", préférant parler de "réponses rapides à des attentes concrètes".
Lire la suite de l’article

Revaloriser les littéraires pour limiter l’attrait du bac S
Au lycée, tout est hiérarchie. Dans un pays où un bachelier général sur deux est en section S (scientifique) sans forcément éprouver un réel intérêt pour les mathématiques ou pour les sciences, le poids de cette "voie royale" pèse sur tout le système d’enseignement secondaire et crée un déséquilibre entre les filières. Les autres séries générales apparaissent comme des seconds choix.
Lire la suite de l’article

Contre l’absentéisme scolaire, expérimentons d’abord
Marc Gurgand, président du conseil scientifique du Fonds d’expérimentation pour la jeunesse.

Expérimenté dans trois lycées professionnels de l’académie de Créteil, le dispositif d’encouragement à la présence en classe fait l’objet d’un débat. Quoi de plus normal ? Les questions qu’il pose sont difficiles, les enjeux, profonds. Mais il ne mérite pas aujourd’hui d’être un sujet de scandale. Le scandale serait d’importer des dispositifs dont les effets potentiels ne sont pas connus, sans les expérimenter et sans les évaluer.
Lire la suite de l’article

Réforme du lycée : les syndicats s’interrogent sur les moyens
Un maintien du principe des voies et des séries hiérarchisées" qui ne fera que perpétuer les inégalités. Joint par Le Monde.fr, le secrétaire général de l’Union nationale des syndicats autonomes (UNSA), Christian Chevalier, regrette l’absence de "refondation" du lycée et dénonce un simple "aménagement de l’existant". Si l’UNSA salue la mise en place d’un accompagnement généralisé à l’ensemble des élèves et "la volonté de faire de l’orientation un processus continu", il craint un manque de moyens suffisants pour que la réforme ne se transforme pas en "gestion de la pénurie".
Lire la suite de l’article

"En France, les maths ont pris trop d’importance dans le système d’éducation"
Dans un chat sur LeMonde.fr, Eric Charbonnier, économiste et expert des questions d’éducation à l’OCDE, rappelle que "les mathématiques représentent en France beaucoup plus d’heures du total d’instruction que la moyenne dans les pays de l’OCDE".
Lire la suite de l’article


L’Humanité du 13/10/09

Le lycée en session de rattrapage
Nicolas Sarkozy présente mardi une nouvelle réforme du lycée, repoussée l’an dernier face aux mobilisations de la jeunesse, et désormais vidée de ses aspects les plus polémiques.
Lire la suite de l’article


Le Parisien (certains articles payants) du 13/10/09

Ce qui change au lycée
Devant un parterre conséquent d’élèves, profs, recteurs et ministres, le président a présenté ce matin depuis l’Elysée « son projet pour améliorer le lycée à partir de la rentrée prochaine.
Lire la suite de l’article

Réforme des lycées : l’UNL craint un manque de moyens
Après l’annonce par Nicolas Sarkozy, mardi matin, des mesures visant à moderniser les lycées, l’UNL, premier syndicat lycéen, a estimé sa crainte que cette réforme, qui doit entrer en vigueur à la rentrée 2010,soit « inefficace » faute de moyens suffisants.
Lire la suite de l’article

Visite surprise de Nicolas Sarkozy au lycée Champlain à Chennevières-sur-Marne
Le chef de l’Etat est arrivé à 15h20 ce mardi après-midi au lycée Champlain à Chennevières-sur-Marne (Val-de-Marne) pour discuter avec des élèves de l’établissement de sa réforme du lycée. Une arrivée discrète : une demi-douzaine de voitures, dont celle du président, répérable à ses petits drapeaux français accrochés sur les rétroviseurs, se sont garées sur le parking des professeurs.
Lire la suite de l’article


La Croix du 13/10/09

Nicolas Sarkozy veut diversifier « les voies de l’excellence »
Le président renonce à une réforme globale du lycée, mais apporte des solutions concrètes aux problèmes des filières, de l’orientation et de l’accompagnement des élèves
Lire la suite de l’article

Réforme du lycée, chronologie d’une refonte difficile
Juin 2008 : Nicolas Sarkozy annonce une réforme du lycée.
Lire la suite de l’article

En finir avec le désamour pour les filières littéraires
Nicolas Sarkozy estime urgent de réhabiliter les filières littéraires afin d’ouvrir les portes des entreprises à leurs étudiants
Lire la suite de l’article

« C’est un leurre de croire qu’on peut se passer de la culture générale »
Entretien avec Viviane Youx, enseignante en lycée à Poitiers et présidente de l’Association française des enseignants de français (Afef)
Lire la suite de l’article

Fernand Girard, délégué général à l’enseignement catholique : "La méthode de Sarkozy pour la réforme des lycées est la bonne"
« Plutôt que d’envisager une réforme globale, le président de la République a choisi de mettre en avant des pratiques nouvelles, qui seront validées au fur et à mesure. C’est la bonne méthode, car une institution aussi importante que l’éducation nationale ne se réforme pas à coups de grandes décisions, mais bien par l’instillation de changements progressifs ».
Lire la suite de l’article

Discours de Nicolas Sarkozy sur la réforme des lycées
Nicolas Sarkozy a présenté mardi 13 octobre la nouvelle mouture amincie de sa réforme du lycée, mise entre parenthèses il y a un an pour cause de contestation, qui rend l’orientation réversible, revalorise les filières technologique et littéraire et généralise le soutien.

Les enfants exclus du temps libre
Entre les enfants suroccupés et ceux qui n’ont accès à aucun loisir, le fossé a tendance à se creuser
Lire la suite de l’article


Les échos (certains articles payants) du 13/10/09

Lycées : langues étrangères et autonomie au menu
Nicolas Sarkozy a prononcé un discours à l’Elysée donnant le cadrage de la réforme du lycée. Le premier syndicat lycéen approuve mais pose la question des moyens.
Lire la suite de l’article

Nicolas Sarkozy annonce un "plan d’urgence" pour les langues étrangères au lycée
Nicolas Sarkozy a annoncé mardi "un plan d’urgence" pour l’apprentissage des langues étrangères au lycée, avec l’objectif que chaque lycéen devienne "au moins bilingue et pour certains trilingues", en présentant la nouvelle version de la réforme du lycée.
Lire la suite de l’article

Un livre relance le débat sur les ratés de l’ascenseur social
L’ascenseur social français est-il en panne ? Pas si sûr, répond dans un bref ouvrage faisant déjà débat l’économiste Eric Maurin qui décrit une société française obsédée, à tort selon lui, par la perte de valeur des diplômes.
Lire la suite de l’article

Cagnotte anti-absentéisme : les expérimentations au service de la réforme de l’éducation
FRANCIS KAMARZ, Les Échonoclastes

L’idéologie est le moteur du raisonnement en France. Le réel est dans le fond totalement subordonné à l’idéologie. A la limite, il ne doit surtout pas être connu, mesuré, évalué. Car il ne peut rien nous apprendre. Ce serait terrible de devoir remettre en cause ses croyances les plus profondes. Et pour justifier cette absence du réel, tout est bon, tout est permis. Un exemple nous est donné actuellement par la polémique qui fait rage autour du « salaire des élèves versé dès lors qu’ils se viennent en classe ». Repartons du commencement et présentons des éléments factuels sur l’expérimentation en cause.
Lire la suite de l’article


20 minutes du 13/10/09

Réforme du lycée : Ce que propose Nicolas Sarkozy
20minutes.fr fait le point sur les principaux changements qui pourraient entrer en vigueur à la rentrée prochaine...
Lire la suite de l’article

La réforme du lycée annoncée en direct sur 20minutes.fr
Nicolas Sarkozy a présenté la nouvelle version ce mardi... Revivez la minute par minute
Lire la suite de l’article

Luc Chatel a répondu à vos questions
VIDEO - Le ministre de l’Education revient sur la réforme du lycée...
Lire la suite de l’article

Réforme du lycée : les syndicats plutôt réservés, une mobilisation déjà prévue
Après les annonces de Nicolas Sarkozy...
Lire la suite de l’article


Rue89 du 13/10/09

Nicolas Sarkozy contre la nomination de son fils à l’Epad !
Rebondissement extraordinaire dans l’affaire de la nomination de Jean Sarkozy à la tête de l’Etablissement public de la Défense : son père, le Président Nicolas Sarkozy, s’est opposé ce mardi matin vigoureusement à cette nomination.
Lire la suite de l’article


Ouest-France du 13/10/09

Réforme du lycée : les mesures de Sarkozy
Nicolas Sarkozy a dévoilé la nouvelle version de la réforme des lycées, promesse majeure de son quinquennat. Une première mouture a dû être abandonnée, fin 2008, dans un contexte général de crise et de mobilisation croissante des lycéens. L’Élysée a retenu plusieurs préconisations de l’ancien directeur de Sciences Po, Richard Descoings : améliorer l’orientation, rééquilibrer les filières menant au bac général, revaloriser la voie technologique, insister dans l’enseignement et les examens des langues sur l’oral, créer un temps d’accompagnement à côté des cours...
Lire la suite de l’article

Les parents d’élèves du public appelés aux urnes
Dans les écoles, collèges et lycées, neuf millions de familles sont appelées à élire leurs représentantsles 16 ou 17 octobre. L’abstention reste record, malgré de nombreuses incitations.
Lire la suite de l’article

Adolescents : ces aliments qui les trahissent
Ce qu’ils absorbent révèle souvent leur origine sociale et peut se retourner contre eux (kilos en trop, teint brouillé...). Les jeunes ne se revendiquent pas « gourmands ». Pourtant, ils « s’éclatent » en mangeant.
Lire la suite de l’article


Le Journal du Dimanche du 13/10/09

Le nouveau lycée de Sarkozy
Nicolas Sarkozy a présenté mardi les grandes lignes de la réforme du lycée, inspirée du rapport déposé en juin par le directeur de Sciences Po, Richard Descoings. En pleine polémique sur la nomination de son fils Jean à la tête de l’Epad, le président de la République a estimé que la création du lycée en 1802 par Napoléon Bonaparte signifiait "la fin des privilèges de la naissance". "Principe de justice mais aussi, en même temps, principe d’efficacité, car quel meilleur critère que celui du savoir et de la compétence pour désigner ceux qui doivent exercer des responsabilités ?", a-t-il ajouté.
Lire la suite de l’article

Lycées : Vers une vidéothèque en ligne
Nicolas Sarkozy a annoncé mardi lors d’un discours de présentation de sa réforme des lycées avoir demandé au groupe France Télévisions de constituer une vidéothèque en ligne de films classiques à destination des lycées.
Lire la suite de l’article


Le Nouvel Obs Permanent du 13/10/09

Lycée : Sarkozy vante "la fin des privilèges"
En pleine polémique sur la candidature de son fils Jean Sarkozy à la tête de l’Etablissement public de la Défense, le chef de l’Etat s’est risqué, en présentant sa réforme du lycée, à cette remarque historique qui ne pouvait pas passer inaperçue.
Lire la suite de l’article

Les principaux points de la réforme allégée du lycée
Voici les principaux points de la nouvelle mouture de la réforme des lycées présentée mardi 13 octobre par Nicolas Sarkozy.
Lire la suite de l’article

Orientation, langues et culture au menu de la réforme du lycée
Nicolas Sarkozy a présenté une version allégée de la réforme du lycée, dont le projet initial avait été fortement contesté dans la rue fin 2008.
Lire la suite de l’article


L’Express.fr du 13/10/09

Nicolas Sarkozy présente une réforme des lycées allégée
Des stages de remise à niveau, une revalorisation des séries littéraire et technologique, et un meilleur apprentissage des langues seront proposés aux 1,4 million de lycéens visés par la réforme du lycée.
Lire la suite de l’article

Sarkozy présente sa réforme du lycée
La réforme très attendue du lycée général et technologique, dont les grandes lignes doivent être rendues publiques ce mardi par le président Nicolas Sarkozy, concerne 1,4 million d’élèves, selon les chiffres du ministère de l’Education nationale.
Lire la suite de l’article


Le Café Pédagogique du 13/10/09

LYCEE : LA RÉFORME SARKOZY : du travail d’amateur
Ceux qui attendaient une véritable réforme du lycée resteront sur leur faim. Ceux-là même qui attendaient des avancées significatives sur au moins un des points noirs des lycées aussi tant il apparaît que les solutions proposées ont une efficacité nulle ou fortement réduite.
Lire la suite de l’article

Lavons notre linge entre amis
L’oscillomètre de la morale ne sait plus où donner du curseur. Tandis que le philosophe Yves Michaud remet à l’avant de la scène intellectuelle le mérite, le fils du Président hérite du fort convoité EPAD de la Défense. Méritocratie ou népotisme, quels chemins doivent emprunter nos chères têtes blondes et brunes pour réussir ?
Lire la suite de l’article


Médiapart (accès payant) du 13/10/09

République et pédagogie
Par Claude Lelièvre

Il existe en France - depuis la troisième République - un lien historique très fort entre République et pédagogie ; et cela en dépit de l’opposition dramatique entre ‘’républicains’’ et ‘’pédagogues’’ qui a été montée avec beaucoup d’artifice en France ces vingt-cinq dernières années.
Lire la suite de l’article

Sciences-Po : bienvenue à la Cour du roi Richard !
A Sciences-Po, il y a une majorité au pouvoir et une opposition. Mais contrairement à ce qui se passe dans la vie politique française dont l’élite se forme rue Saint-Guillaume, la critique des dirigeants s’y chuchote, anonyme, quasi clandestine. Venue manifester avec d’autres devant les portes de l’école contre la réforme des cours de langues, une enseignante se cache derrière des lunettes de soleil par peur d’être reconnue.
Lire la suite de l’article


Une sélection dans les dépêches du 13/10/09

Sarkozy : la création du lycée en 1802, "fin des privilèges de la naissance"
Nicolas Sarkozy a salué mardi en la naissance des lycées en 1802 "le geste fondateur de notre éducation nationale", qui signifiait "la fin des privilèges de la naissance".
Lire la suite de l’article

Nicolas Sarkozy dévoile la nouvelle version de la réforme des lycées
Nicolas Sarkozy dévoile mardi à l’Elysée une version amaigrie de la réforme des lycées, suspendue fin 2008 après plusieurs semaines de contestation, qui assouplit l’orientation, revalorise les filières technologique et littéraire et développe le soutien personnalisé.
Lire la suite de l’article

L’UNL (lycéens) craint une réforme des lycées inefficace par manque de moyens
L’UNL, premier syndicat lycéen, a salué mardi plusieurs mesures de la réforme des lycées, comme l’accompagnement personnalisé ou la réorientation en cours d’année, mais a estimé que cette réforme risquait d’être "inefficace" faute de moyens suffisants.
Lire la suite de l’article

La Fidl constate des "manques majeurs" dans la réforme des lycées
L’organisation lycéenne Fidl a constaté mardi "des manques majeurs" dans la réforme des lycées, qui ne lance selon elle que "des pistes de travail", certes "intéressantes", mais pour l’instant à l’état de "brouillons".
Lire la suite de l’article

Réactions des fédérations de parents d’élèves à la réforme des lycées
Réactions des deux fédérations de parents d’élèves du public à la réforme des lycées annoncée mardi.
Lire la suite de l’article

Nouvelles réactions à la réforme des lycées présentée par Sarkozy mardi
Voici de nouvelles réactions à l’annonce de la réforme des lycées présentée mardi par Nicolas Sarkozy :
Lire la suite de l’article

Morin lance le "chantier de rénovation" de la Journée d’appel à la défense
Le ministre de la Défense Hervé Morin a lancé un "grand chantier de rénovation" de la Journée d’appel de préparation à la défense (JAPD) créée en 1998 après la suppression du service militaire, ont annoncé mardi ses services.
Lire la suite de l’article


La démocratie a besoin de la presse.
La presse a besoin de lecteurs pour vivre…
Lisez et achetez des journaux !