Accueil > L’actualité vue par le CRAP > Les revues de presse > Revue de presse du mardi 13 mars 2018


JPEG - 26.3 ko

Revue de presse du mardi 13 mars 2018

Parcoursup ! - Bac et supérieur - Education - Divers - Monde et outre-mer

L’actualité est dominée par Parcoursup dans son dernier jour d’ouverture. La réforme du bac et le supérieur sont aussi à l’honneur. On parle également d’éducation, en France et ailleurs.


Parcoursup !

C’est l’actualité brûlante du jour car Les lycéens ont jusqu’à ce mardi 13 mars, 18h, pour entrer leurs vœux dans la plateforme Parcoursup. Pour les lettres de motivation et les CV, la date limite est fixée au 31 mars.”
En effet, à 18h il sera trop tard
“Parcoursup, la nouvelle plateforme d’accès aux études post-bac a été mise en place au mois de janvier dernier. Les élèves en classe de Terminale ont jusqu’à ce mardi 13 mars à 18h pour soumettre leurs vœux. Après il sera trop tard.”
Alors voici 10 conseils de dernière minute pour réussir son orientation.

Mais l’on continue de s’interroger sur cette plateforme. Tout d’abord dans la Lettre de l’éducation avec l’interview de Claire Guéville : « Parcoursup est un système qui fait entrer nos élèves dans la logique du marché éducatif » Claire Guéville est professeure d’histoire- géographie et secrétaire nationale du SNES-FSU, chargée des lycées
C’est aussi l’inspection générale qui alerte sur « les difficultés philosophiques ou techniques » de Parcoursup.
« Dans une note confidentielle, l’IGAENR s’inquiète des écueils liés à l’examen des candidatures dans les universités. Les inscriptions seront closes mardi soir à 18 heures. »


Bac et supérieur

Exclusif. Réforme du bac : les coefficients prévus pour chaque épreuve
« Une réforme du baccalauréat est en cours et, petit à petit, son organisation se précise. L’Etudiant s’est procuré les projets de textes législatifs que le ministère de l’Éducation nationale proposera au CSE (Conseil supérieur de l’éducation) – une instance regroupant des organisations représentant enseignants, élèves et parents notamment – le 21 mars 2018. Si, à l’heure actuelle, ce ne sont que des propositions qui peuvent être modifiées, les choix finaux du ministère devraient être proches de celles-ci. »

Quel avenir pour les BTS ? par Bruno Magliulo
“En France, les brevets de techniciens supérieurs (BTS) sont un ensemble de formations hérité de l’époque où la majeure partie des premiers cycles de l’enseignement supérieur se déroulaient en deux ans. C’était alors le cas de nombre d’écoles professionnelles, des IUT, des premiers cycles universitaires (les anciens DEUG, "diplômes d’études universitaires d’études générales"), des classes préparatoires aux grandes écoles... Rares étaient alors en France les formations de premier cycle en trois ans.”

Les vocations tardives, oubliées de la réforme de l’université
“Si la licence permet d’accéder au master, elle constitue aussi pour nombre d’étudiants un sas de réorientation, voire une propédeutique pour accéder à une filière sélective.”


Education

On parle beaucoup de lutte contre le harcèlement, notamment le cyber-harcèlement.
« Le gouvernement veut un délit de « cyber-harcèlement groupé » Marlène Schiappa, la secrétaire d’État chargée de l’Égalité entre les femmes et les hommes, a annoncé que le gouvernement souhaitait introduire un nouveau délit de « cyber-harcèlement groupé », afin de lutter contre les effets de meute. Actuellement au Conseil d’État, le texte pourrait être présenté dès la semaine prochaine ».

Cela montre l’impérieuse nécessité de l’éducation aux médias. Dans Inaglobal, interview de la journaliste Emmanuelle Daviet qui pilote le projet Interclass’, lancé par France Inter en septembre 2015. « Elle revient sur ce programme créé dans la foulée de l’attentat contre Charlie Hebdo et qui vise à initier des collégiens et lycéens aux médias et à l’information. »

Education prioritaire : l’ampleur du défi pédagogique
« La concentration en éducation prioritaire des difficultés de toutes sortes, notamment un défaut criant de mixité sociale, est confirmée par les données les plus récentes. Mais la volonté de relever collectivement le défi est encore présente dans les équipes éducatives »

Le système éducatif français inquiète une large majorité des parents. L’heure n’est pas à l’optimisme chez les Français, notamment en matière d’éducation.
« D’après un sondage de Varkey Foundation, les parents français sont les plus pessimistes au monde en ce qui concerne l’avenir de leurs enfants. Ils sont aussi une large majorité à estimer que le système éducatif s’est dégradé depuis 10 ans. »

Education : le grand retour des internats
« Le ministère de l’Education prépare un plan national pour développer des internats dans les zones rurales, sur le modèle de l’« internat d’excellence » de Sourdun (Seine-et-Marne). » Le ministère pourrait peut-être commencer par arrêter les fermetures de classes, d’écoles et de collèges dans les zones rurales.


Divers

Depuis le mois de septembre, des lycéens de Saint-Claude n’ont pas de professeur de français
« A quelques semaines de l’épreuve de bac de français, les parents d’élèves de la classe de 1ère ES nt venus perturber le conseil de classe pour témoigner de leur colère. »

Ecrans et autisme : la thèse farfelue et virale d’un médecin. L’Obs revient sur cette polémique lancée il y a peu par un médecin de la PMI.


Monde et outre-mer

Les conclusions du Comité directeur Éducation des Nations Unies
« Le Comité directeur de l’Objectif de développement durable (ODD) - Éducation 2030, dont la quatrième session s’est tenue au siège de l’UNESCO du 28 février au 2 mars 2018, vient de publier ses recommandations en matière d’éducation. Elles portent sur le financement de l’éducation en tant que bien public, sur une plus forte appropriation de l’Agenda 2030 au niveau national et sur une plus large couverture des données. »

La Banque mondiale investit plus dans l’éducation des filles
« La Banque mondiale a consacré 3,2 milliards de dollars au cours des deux dernières années pour des projets éducatifs spécialement dédiés aux adolescentes, a annoncé l’institution à la veille de la journée internationale de la femme. Ce montant dépasse largement l’engagement qu’elle avait pris en avril 2016 d’un investissement de 2,5 milliards de dollars sur cinq ans. »

Mayotte est en crise et cela touche l’éducation. Un blog demande plus de moyens pour une priorité vitale.
« A Mayotte, le mouvement légitime qui mobilise notre territoire fait suite à de nombreuses autres grèves, manifestations, blocages et fermetures d’établissements. Cette crise est donc profonde et elle peut ouvrir sur des exactions ou violences encore plus grandes envers une partie de la population. Les militants, les salariés et les volontaires des Ceméa s’expriment ! »

D’ailleurs, dans un communiqué de presse le ministère a annoncé l’arrivée de renforts pour la sécurité de la rentrée scolaire à Mayotte.
« Des renforts de sécurité sont arrivés à Mayotte en fin de semaine et portent à 987 le nombre de forces de l’ordre déployées sur le territoire. Leur mission sur place répond à la demande exprimée par les parents d’élèves et le corps enseignant de sécuriser les établissements et les transports scolaires. »

Géraldine Duboz


JPEG - 23.5 ko

Dans la librairie des Cahiers Pédagogiques

N° 543 - Enseigner par cycles
Dossier coordonné par Maëliss Rousseau et Céline Walkowiak
février 2018
La réécriture des programmes de l’école obligatoire réaffirme de façon explicite la notion de cycle dans le parcours de l’élève, mise en place dès la loi d’orientation de 1989. Cela change vraiment les objectifs et les conceptions des enseignements et donc interpelle les enseignants au cœur de leur pratique de classe.

N° 542 - Bienveillants et exigeants
Dossier coordonné par Danièle Manesse et Jean-Michel Zakhartchouk
janvier 2018
La notion de bienveillance a fait ces dernières années une entrée en force à l’école. Son articulation avec la mission principale de l’école (transmettre) n’est pas simple, surtout lorsqu’on inscrit cette «  transmission  » dans l’exigence que tous les élèves parviennent à un niveau qui leur donne de l’autonomie.