Accueil > L’actualité vue par le CRAP > Les revues de presse > Revue de presse du mardi 13 juin 2017


JPEG - 26.3 ko

Revue de presse du mardi 13 juin 2017

Baccalauréat- Education

L’actualité éducative clairsemée de ce mardi nous offre les incontournables réflexions saisonnières autour du baccalauréat mais aussi quelques contributions intéressantes sur le système éducatif.

Baccalauréat

Entre le début des épreuves qui approche et les annonces de M. Blanquer, le baccalauréat fait l’objet de toutes les attentions médiatiques. Le Monde se penche, dans un article réservé aux abonnés, sur une possible réforme du bac dès 2018 :« La session 2017 du baccalauréat, dont les épreuves terminales débutent jeudi 15 juin, sera-t-elle la dernière du genre ? Un bac « ancienne manière », avec sa pluie de devoirs sur table, de notes, de coefficients et d’options, dont entendront parler, au passé, les bacheliers des années 2020 ? Le président de la République Emmanuel Macron a en tout cas promis de le « moderniser » ; son ministre de l’éducation, Jean-Michel Blanquer, d’engager un débat « serein ». Ce serait une première sur le sujet. »
Le Café pédagogique estime que la réforme du baccalauréat ne concernera pas la session 2018 : « Le bac fera bien l’objet d’une réforme. Mais JM Blanquer veut prendre le temps nécessaire à la mise au point de la réforme et le bac 2018 devrait être inchangé. C’est ce que nous a dit le 3 juin l’entourage du ministre »
Le Café pédagogique se demande également s’il est bien souhaitable de simplifier le bac : « Le 13 juin, le ministère présente la nouvelle édition du baccalauréat. Nouvelle et probablement dernière. Car 2017 verra probablement la dernière année du bac tel qu’il est établi depuis un demi siècle, avec une accumulation d’épreuves finales. Emmanuel Macron a promis la refonte du bac qui compterait nettement moins d’épreuves. Le 5 juin, Jean-Michel Blanquer parle de "remuscler le bac". N Vallaud-Belkacem évoquait en juillet 21016 la "simplification du bac". L’idée de réduire le nombre d’épreuves semble faire consensus. Pourtant elle pourrait avoir des conséquences néfastes »


Education

Dans les colonnes des Cahiers pédagoqiques, Patrick Rayou revient sur la question épineuse des devoirs à la maison : « Si le serpent de mer des devoirs à la maison resurgit régulièrement, notamment lors des campagnes électorales, jusqu’à devenir une pierre de touche des programmes éducatifs des candidats, c’est sans doute que leur traitement met en jeu des éléments qui ne relèvent pas strictement des questions d’apprentissage des élèves... L’histoire a d’ailleurs montré que même les directives ministérielles destinées à les interdire se heurtaient, bien au-delà de l’école, à de très fortes résistances. Parviendrons-nous un jour à les regarder comme des outils pour l’apprentissage scolaire et pas comme des enjeux entre adultes qui s’en disputent la prescription, l’encadrement, voire les bénéfices, sans se préoccuper outre mesure de leur utilité ? »
Quant à Jean-Paul Delahaye, il signe une tribune sans concessions dans Le Monde sur le projet éducatif du gouvernement : « L’ancien inspecteur général de l’éducation nationale Jean-Paul Delahaye dénonce, dans une tribune au « Monde », un projet qui reste fondé sur « l’objectif de tri et de sélection des meilleurs ». »
Aurélie Gascon


L’équipe de rédaction de la revue de presse souhaite un très bel anniversaire à Laurent Fillion !


JPEG - 20.3 ko

Dans la librairie des Cahiers Pédagogiques

N° 537 - Classes inversées

Dossier coordonné par Françoise Colsaët et Héloïse Dufour
mai 2017

La classe inversée, on en parle beaucoup, des partisans enthousiastes et des opposants décidés s’opposent. Est-ce une mode passagère, un gadget pédagogique, ou l’amorce d’un changement de fond ? Au-delà des définitions (trop) simples, ce dossier s’attache à mieux cerner ce qu’est la classe inversée.

N° 536 - Éduquer aux médias et à l’information

Dossier coordonné par Émilie Kochert
mars 2017

Nous sommes inondés d’informations. L’actualité a remplacé l’information dans une culture du buzz où souvent on ne prend pas le temps de vérifier. Est-il simple de déceler le vrai du faux ou de sélectionner l’information dans le divertissement ? Éduquer aux médias et à l’information relève des missions des enseignants.