Accueil > L’actualité vue par le CRAP > Les revues de presse > Revue de presse du mardi 11 février 2014


JPEG - 26.3 ko

Revue de presse du mardi 11 février 2014

CNDP et cour des comptes - réforme administrative et réforme éducative


A l’honneur (si on peut dire) de cette revue de presse le CNDP mis en cause aujourd’hui par la Cour des Comptes et une tribune parue dans Libération

A poil le CNDP !

Décidément, sale temps pour le CNDP. Après Jean-François Copé qui le "mettait en cause" hier à propos du livre "tous à poil" (voir l’excellente revue de presse d’hier), c’est au tour de la cour des comptes dans son rapport annuel. Libération en a retenu que « le Centre national de documentation pédagogique est devenu obsolète ». Pour L’express il est carrément « menacé de disparition ». Que reproche la cour des comptes au CNDP et à son réseau désormais nommé Canopé ?
- « une complexité institutionnelle inutile et onéreuse du CNDP et de son réseau dont le budget s’élevait l’an dernier à 137 millions d’euros avec 1 886 emplois équivalent plein-temps. »
- « sa carence stratégique »
- « une production éditoriale dépassée »
- « une distribution surdimensionnée »,
- « une gestion coûteuse »
- « des activités annexes hétéroclites ».

N’en jetez plus !
La conclusion se fait menaçante : « à défaut d’une réorganisation énergique, la suppression du CNDP et de son réseau "pourrait de nouveau être d’actualité ».

Philippe Watrelot nous signale que Canope (sans é) désigne une urne funéraire dans l’Égypte antique...

Pour éviter cette suppression, Sandrine Chesnel de l’Express rapporte que la Cour des Comptes émet sept recommandations « allant de la nécessité de définir une offre éditoriale adaptée aux besoins des enseignants, jusqu’à la diminution du nombre d’implantations et la suppression du réseau de distribution, en passant par la redéfinition des missions et des activités rattachées au Centre national de documentation pédagogique. »
Au JT de 13h de France 2, une autre solution était avancée : le passage au numérique « un conseil que même un collégien aurait pu prodiguer » selon Jean-Paul Chapel (à 11’50).
Ce même rapport de laCour des comptes pointe la gabegie des internats d’excellence : le coût d’investissement moyen par place programmée (État et collectivités territoriales) autrement dit le cout d’un lit est de 51.400 €...


Changer l’administration pour changer l’école ... ou pas

Si l’organisation du CNDP était comparée dans la presse du jour à « un mille-feuille qui entrave le pilotage national des activités des différentes entités. », c’est à un autre mille feuille bien plus épais que fait référence une tribune parue dans Libération. Celui de l’administration dont la réforme n’est pas dénuée d’enjeux éducatifs.
Elle est signée Maya AKKARI Coordinatrice du pôle éducation à la fondation Terra Nova, Christian CHEVALIER Secrétaire général du SE-Unsa, Laurent ESCURE Secrétaire général de l’Unsa éducation, Jean-Pierre OBIN Inspecteur général honoraire et Frédéric SÈVE Secrétaire général du Sgen-CFDT. Tribune courageuse qui ne fera pas l’unanimité. Les signataires craignent que « la tentation soit grande chez nos technocrates de rapprocher collèges et lycées en en confiant la responsabilité commune aux régions, sans aucune réflexion de fond sur les nécessaires évolutions (en cours et souhaitables) de notre système d’enseignement. » . Ce rapprochement conforterait ainsi la position d’antichambre du lycée du collège dans une vision rétrograde et élitiste pourtant mise à mal par la dernière enquête PISA. Dans une perspective plus égalitaire et démocratique, les auteurs de la tribune réclament au contraire un « projet de rapprochement entre l’école primaire et le collège, souvent présenté par les » experts sous le nom « d’école du socle » qui « vise un objectif profondément républicain : faire réussir les élèves qui échouent dans leur scolarité obligatoire et qui sont presque exclusivement issus des classes sociales défavorisées, tout en assurant le progrès de tous et la promotion d’une élite plus nombreuse car plus large ». Aussi ils concluent en réclamant la poursuite de «  la politique éducative progressiste amorcée, et donc d’associer l’école primaire et le collège dans la même gestion locale ».
Le débat est lancé.

JPEG - 62.2 ko
Le dessin de Fabien Crégut

Des réponses dès demain dans la revue de presse ?

Laurent FILLION


JPEG - 59.9 ko

Dans la librairie des Cahiers Pédagogiques

École, milieux et territoires
Revue n°447 - novembre 2006
La territorialisation éducative est-elle une menace ou une chance pour l’intérêt général ? Voici un dossier qui permet de s’interroger sur les liens qu’entretient l’école avec son « milieu ».

Réussir l’école du socle - En faisant dialoguer et coopérer les disciplines
Ouvrage - 2013
Francis Blanquart, Céline Walkowiak - ESF, 2013

L’entrée en 6e
Revue n°475 - septembre 2009
Des pistes pour que le franchissement d’une césure majeure du système éducatif ne provoque plus une rupture dans le parcours scolaire de trop d’élèves.