Accueil > L’actualité vue par le CRAP > Les revues de presse > Revue de presse du mardi 06 septembre 2016


JPEG - 26.3 ko

Revue de presse du mardi 06 septembre 2016

Pédagogie - Handicap - Facs - Trucs en stock


Aujourd’hui, au menu de la revue de presse, je vous propose un cocktail à base de pédagogie (non, non, ce n’est pas un gros mot) et de deux ou trois infos concernant le handicap. On y ajoutera un peu d’enseignement supérieur et quelques trucs en stocks.


Pédagogie

Philippe-Jean Catinchi, pour Le Monde, nous invite à regarder une « épopée de craie et de cendres » ce soir sur Arte. Ce reportage intitulé "Révolution école (1918-1939)", de Joanna Grudzinska est, selon lui, une « épopée magnifique et tragiquement brisée (...) que raconte Joanna Grudzinska. Elle s’attache à rendre autant les espoirs et les enjeux du mouvement que les personnalités qui les incarnent. Les documents d’archives, captivants, ont la force du propos, didactique et lumineux. Et si cette page de l’histoire des idées mérite qu’on la relise, les questions qu’elle pose pour faire face à la barbarie sont encore d’une brûlante actualité. Une leçon doublement nécessaire ».

A propos de ce reportage, on peut lire sur le site d’Arte : « Dans une Europe traumatisée par la Première Guerre mondiale, des pédagogues désignent le coupable : l’école, qui a fabriqué de "braves soldats". Il convient désormais de construire la paix et d’élaborer une éducation nouvelle pour une génération d’enfants qui, espère-t-on, ne fera plus jamais la guerre. Comment les éduquer sans surveiller et punir ? Comment les aider à s’émanciper ? Rendre l’enfant heureux, c’est faire de lui un adulte meilleur, estiment ceux qui se lancent dans l’aventure. Ils se nomment Rudolf Steiner, Maria Montessori, Célestin Freinet, Alexander S. Neill, Ovide Decroly, Paul Geheeb ou Janusz Korczak, chacun d’eux inventant des méthodes d’éducation. Un pédagogue suisse, Adolphe Ferrière, les réunit au sein de la Ligue internationale de l’éducation nouvelle ».

Jean-Michel Frodon pour Slate.fr nous recommande aussi le visionnage de ce reportage.

De pédagogie, il est encore question dans cet article du Monde qui recense « dix expériences innovantes pour changer l’école » : « Comment renouveler l’enseignement ? Comment révéler le potentiel de tous les élèves ? Partout en France, de la maternelle au lycée, des professeurs lancent des expériences pédagogiques innovantes et cherchent de nouvelles façons d’enseigner. Avec le soutien de leur hiérarchie, ou parfois à contre-courant, ils bousculent leurs habitudes avec des objectifs multiples : donner envie d’apprendre, développer la curiosité, apprendre à coopérer, partager ses connaissances… Et avec des résultats souvent probants ».


Handicap

Commençons par les infos qui fâchent !

Dans un tribune sur le site de Libération, « l’enseignant-chercheur Olivier Ertzscheid réagit à l’annonce du déblocage de 30 millions d’euros pour renforcer la sécurité dans les universités. Des fonds qui devaient initialement être utilisés en faveur de l’insertion des personnes handicapées dans la fonction publique ».

Camille Stromboni dans la partie "Campus" du Monde enfonce le clou : « Trente millions d’euros pour assurer la sécurité sur les campus des universités. La mesure annoncée par Najat Vallaud-Belkacem aux présidents d’établissement, le 31 août, avait tout pour plaire. Mais son financement, pour le moins étonnant, n’a pas manqué de provoquer un certain malaise ». Elle ajoute : « Le ministère de l’éducation nationale a tenté de dégonfler la polémique, en rappelant que ce fonds d’insertion disposait de plus de 400 millions d’euros de réserve pour poursuivre son action en faveur des handicapés. Ce qui n’empêche pas certaines universités de s’interroger : celles qui ont une action exemplaire concernant l’insertion des personnels handicapés seront-elles pénalisées… en ne recevant aucun denier pour assurer la sécurité de leurs campus ? Quelques rares établissements sont en effet en situation de n’avoir aucune amende à payer à ce titre – Caen et Montpellier III, notamment ».

Delphine Bancaud, pour 20 Minutes, fait état d’une amélioration de le scolarisation d’enfants en situation de handicap. « Plusieurs chiffres témoignent en effet, des avancées dans ce domaine. Le nombre d’élèves en situation de handicap scolarisés en milieu ordinaire a ainsi progressé de 24 % entre 2012 et 2015 ». « Et alors que les élèves handicapés ont tendance à arrêter leur scolarité précocement, depuis 2012, le nombre de ceux qui ont poursuivi leur cursus dans le secondaire a augmenté de 33 %, a souligné Najat Vallaud-Belkacem, lors de sa conférence de presse de rentrée ». Elle nuance son propos car dans de nombreux domaines, notamment la scolarisation des élèves en situation de handicap au lycée ou encore leur orientation encore trop sélective, il reste beaucoup à faire. Delphine Bancaud indique aussi que « la formation des enseignants aux handicaps » est « toujours à la traîne ».

En matière d’aide aux élèves en difficulté, il existe de nombreux outils numériques. Le logiciel GeoGebra en fait partie. Le site Tice-Education a déniché des ressources et des tutoriels adaptés pour la prise en main de ce logiciel par les professeurs de mathématiques au collège.


Facs

Les universités françaises reculent dans le classement mondial de « Quacquarelli Symonds ». C’est ce que nous apprennent Adrien de Tricornot et Marine Miller du Monde. « Encore et toujours, les universités anglo-saxonnes dominent le top 20 du classement 2016 des meilleures universités réalisé par le think tank britannique Quacquarelli Symonds (QS), publié le mardi 6 septembre. Pas de surprises pour le Massachusetts Institute of Technology (MIT) qui conserve son (premier) rang, suivi par Stanford, Harvard, Cambridge, Caltech et Oxford. En revanche, les établissements français perdent du terrain, comme dans le classement de Shanghai 2016, où la France est passée de la 5e à la 6e place en nombre d’établissements distingués ».

Amaelle Guiton pour Libération aborde le sujet de la transformation numérique : « pour engager la "transformation numérique de l’université", le secrétaire d’Etat chargé de l’enseignement supérieur et de la recherche, Thierry Mandon, et le président du Conseil national du numérique, Mounir Mahjoubi, misent sur une dynamique de co-construction ».

De son côté, Daniel Roucous de l’Humanité revenait hier sur le coût en augmentation des transports scolaires pour les familles. « Certes ce service public de l’éducation, assuré et géré par les départements depuis 1982, est à la charge des familles. Mais l’article L-3111-10-code-des-transports dit bien que "le département peut participer au financement des frais de transport individuel vers les établissements scolaires dont ils ont la charge ou avec lesquels ils ont passé une convention". C’est ce qu’ils font tous jusqu’à présent mais de moins en moins voire plus du tout. Pire, tous ont augmenté de façon considérable les tarifs (tous les tarifs qui varient selon le quotient familial, le trajet, le statut de l’élève interne, demi-pension etc.) et donc la participation des familles remettant en cause le principe de la gratuité de l’accès à l’enseignement public ».


Trucs en stock

Pour terminer cette revue de presse, voici trois informations sans lien entre elles mais totalement essentielles.

« Par les temps qui courent, il est de bon ton de mettre en avant les formules "qui marchent". Certains (re)découvrent la pédagogie Montessori, d’autres comptent sur les neurosciences pour rendre les élèves mieux-apprenants, … En Angleterre, les recherches sur l’evidence-based education (éducation basée sur la preuve) ont depuis longtemps le vent en poupe ». Annie Fayfant pour Eduveille nous en dit plus sur ce modèle : « l’Education Endowment Foundation (EEF), organisme basé à Londres, investit dans des projets utilisant des données probantes afin d’aider les écoles à dépenser plus efficacement leur budget, dans leur objectif d’améliorer l’enseignement et l’apprentissage des enfants issus de familles à faible revenu. Ces projets sont évalués par des instituts de recherche indépendants : "La grande majorité des projets que nous finançons est gérée comme des essais contrôlés randomisés, et les autres projets utilisent des modèles quasi-scientifiques" ».

Aurélie Julien nous propose sur Ludovia un compte-rendu d’une table ronde qui portait sur le thème : « Être un citoyen numérique éclairé, les compétences du XXIe siècle : un enjeu majeur »

Enfin, je vous laisse découvrir ce site de rencontres un peu particulier que peut parfois être l’école à travers cet article d’Emmanuelle Lucas de La Croix. N’y cherchez rien de coquin. On parle ici des parents qui se rencontrent tous les jours à la sortie de l’école et qui petit à petit, tissent une relation qui peut même parfois devenir amicale.


Demain, vous retrouverez la pétillante Emilie Kochert (dont c’est l’anniversaire aujourd’hui) aux commandes de la revue de presse.


JPEG - 20.3 ko

Dans la librairie des Cahiers Pédagogiques

Former les futurs citoyens

Revue n°530 - juin 2016
Mise en place du nouveau socle commun, de l’enseignement moral et civique : l’éducation à la citoyenneté, thème souvent abordé par les Cahiers pédagogiques, revient au cœur des préoccupations. De quelle éducation à la citoyenneté parle-t-on ? Comment ne plus la confondre avec une éducation au civisme et à la civilité ?

Mettre en oeuvre les EPI

Revue n°528 - mars 2016
Les enseignements pratiques interdisciplinaires vont se mettre en place à la rentrée 2016. Dans certains collèges, on anticipe déjà. Dans d’autres, les pratiques interdisciplinaires existent depuis un certain temps. On ne part donc pas de rien et les EPI peuvent s’appuyer sur l’existant.