Accueil > L’actualité vue par le CRAP > Les revues de presse > Revue de presse du lundi 9 octobre 2006


JPEG - 26.3 ko

Revue de presse du lundi 9 octobre 2006

Apprentissage de la lecture : le bras de fer
C’est le titre de Ouest France ce lundi. Samedi, Libération titrait “Gilles de Robien ne plaisante pas avec le B.A-BA
Et, il est vrai que les choses s’enveniment et que le ton monte. Gilles de Robien a révélé, jeudi, au Sénat, qu’un inspecteur de l’Éducation nationale « fait l’objet d’une procédure disciplinaire », liée à l’application des nouvelles directives sur la lecture.
Dans une interview publiée par Femina, l’inspecteur en question, Pierre Frackowiak, en poste dans le Nord, avait émis des doutes sérieux à l’égard des positions ministérielles. Sommé de s’expliquer par sa hiérarchie, il a souligné qu’il s’exprimait en tant que représentant de son syndicat, l’Unsa.
«  L’autoritarisme accompagne désormais les dérives conservatrices », dénonce le syndicat, estimant que le ministre « doit immédiatement lever toutes les menaces de sanctions  ».Faute de quoi, « le gouvernement s’expose, à bref délai, à un conflit majeur avec les personnels de l’éducation  ».

Autre risque de bras de fer ?
Le Figaro évoque le projet de Robien de modifier le statut de 1950 concernant le service des enseignants. Il s’agit de remettre en question les “décharges horaires”.
En avril dernier, un audit de modernisation entrepris à la demande du ministère du Budget avait été la première alerte. Cet audit avait « identifié un volume d’heures de décharge correspondant à plus de 28 000 emplois équivalents temps plein » en collèges et lycées, soit l’équivalent de « 6% des enseignants ». Dans le projet de budget 2007, le ministère a décidé de supprimer 3 700 postes au titre des décharges.
Comme on l’a déjà signalé ici-même, la plupart de ses heures sont faites en complément du service. Cela se traduira donc d’abord par une réduction du revenu des enseignants qui assuraient ces heures. Cela risque de provoquer des remous en salle des profs...

Y at-il trop d’étudiants à l’université ?, c’est la question posée par l’Humanité à plusieurs spécialistes qui évoquent la question des moyens mais aussi celle de la sélection..
Derrière cette question de la sélection à l’entrée il y en a une autre : celle du coût des études.
Le temps où les pays européens pouvaient s’enorgueillir de proposer un accès quasi libre à l’enseignement supérieur est révolu. La tradition de gratuité ou de faible coût des universités du Vieux Continent est fortement remise en question.
Le journal communiste consacre donc aussi plusieurs articles à cette question du coût des études supérieures et propose une mise en perspective internationale. Une chose est sûre en tout cas : la sélection par l’argent serait la pire des solutions. Malheureusement, c’est celle qui se met déjà en place, insidieusement.

Bonne Lecture...


Libération du 09/10/06

Gilles de Robien ne plaisante pas avec le b.a.ba
La croisade du ministre de l’Education nationale pour la méthode syllabique vient de faire une victime : un inspecteur de l’Education nationale en butte à une « procédure disciplinaire ».
Lire la suite de l’article

Portrait : Môme pas peur
Grégoire Solotareff, 53 ans, auteur de livres pour enfants qui n’ennuient pas les adultes. Grandi dans une famille cosmopolite, il a abandonné la médecine pour devenir conteur.
Lire la suite de l’article


Le Figaro du 09/10/06

Temps de travail des profs : le chantier s’ouvre
Un décret est en préparation pour s’attaquer au sujet tabou des milliers d’heures payées pendant lesquelles les enseignants ne s’occupent pas des élèves.
Lire la suite de l’article

Trop d’alcool dans les grandes écoles
Ils dirigeront demain les plus grandes entreprises du pays. Mais pour l’instant, les étudiants aiment faire la fête... et boire.
Lire la suite de l’article

« Une décharge après la pression de la prépa »
Epidémiologiste, directrice à l’Inserm, Marie Choquet a beaucoup travaillé sur l’alcool chez les jeunes. Elle analyse l’alcoolisme dans les grandes écoles.
Lire la suite de l’article

Stéphane, étudiant dans une ESC : « Les soirées sup’ de co sont des beuveries innommables »
Cet étudiant a vu un de ses camarades de promotion, totalement ivre, se jeter par la fenêtre.
Lire la suite de l’article


L’Humanité du 07/10/06 (un jour de retard)

Modèle américain pour les facs
Sarkozy a décliné son projet pour la recherche et l’enseignement supérieur, mercredi. Les universités se géreraient comme des entreprises.
Lire la suite de l’article

En Europe, désormais, étudier a un coût
Le temps où les pays européens pouvaient s’enorgueillir de proposer un accès quasi libre à l’enseignement supérieur est révolu. La tradition de gratuité ou de faible coût des universités du Vieux Continent est singulièrement menacée depuis deux ans. Premier à sonner la charge, Tony Blair a fait voter en 2004 une dérégulation des frais d’inscription, jusque-là bloqués à 1 125 livres (soit déjà 1 700 euros). Depuis cette rentrée 2006, les universités peuvent faire payer jusqu’à 3 000 livres (4 500 euros), un plafond que les trois quarts des facultés devraient adopter. La réforme prévoit certes des aides pour les ménages les plus modestes, mais insuffisantes pour compenser le surcoût.
Lire la suite de l’article

« Il faut que les bacheliers jouent le jeu »
Par Yannick Vallée, président de l’université Grenoble-I Joseph-Fourier, premier vice-président de la conférence des présidents d’université.

Il n’y a pas trop d’étudiants dans l’enseignement supérieur français suivant les normes internationales : 36 % d’une classe d’âge obtient aujourd’hui, en France, un diplôme du supérieur. C’est peu comparé à certains de nos voisins. L’objectif récemment fixé de 50 % d’une classe d’âge diplômé du supérieur nous mettrait dans la moyenne des pays de l’OCDE. 50 % d’une classe d’âge c’est environ 400 000 personnes. Exactement le nombre de jeunes qui rentrent chaque année dans le supérieur, dont la moitié à l’université. Et si nous ne sommes pourtant pas à 50 % de diplômés, c’est que certains de ces jeunes échouent. Parti-culièrement, mais pas exclusivement, ceux qui passent par l’université. Donc : non, dans l’absolu, il n’y a pas trop d’étudiants. Mais il n’en reste pas moins qu’on peut légitimement se poser la question : ceux qui ont échoué, auraient-ils dû y venir ?
Lire la suite de l’article

« Un problème d’ordre idéologique »
par Charles Soulié, sociologue.

À question simple, réponse complexe et nuancée... Et de fait l’enseigne-ment supérieur et l’université répondent à des missions très différentes. Car en plus de préparer les étudiants à un emploi, l’université leur offre une formation générale, les initie à la recherche, contribue à l’élévation générale du niveau des connaissances et par là à la formation de citoyens plus éclairés. [...]
En fait, on peut se demander si ici le problème n’est pas davantage d’ordre idéologique ou politique. En effet, on sait qu’à la faveur de la seconde massification, l’université française s’est un peu plus ouverte aux enfants d’origine populaire. Lesquels sont plus nombreux en lettres qu’en médecine, par exemple.[...] De même, on note qu’elles ont été particulièrement en pointe lors de la mobilisation contre le CPE. Ce qui conduit alors à s’interroger sur les fondements politiques des critiques qui leur sont rituellement adressées. Et si l’on rappelle que pour leurs débouchés, ces disciplines sont principalement orientées vers le secteur public, on comprend mieux pourquoi elles sont régulièrement la cible des commentateurs d’inspiration libérale, qui généralement ne les ont pas fréquentées et ne les connaissent que par ouï-dire.
Lire la suite de l’article

L’équité s’étiole à Sciences-Po
L’établissement fut le premier à créer des frais d’inscription différenciés. Mais le principe connaît des dérives.
Lire la suite de l’article


Le Parisien du 09/10/06 ( payant)

Le prof de philo se dit abandonné
ROBERT REDEKER, l’enseignant menacé de mort après la publication, le 19 septembre, d’une violente tribune contre l’islam dans « le Figaro », dénonce « le lâchage et la lâcheté » du ministère de l’Education . Dans un entretien paru hier dans « Sud-Ouest...
Lire la suite de l’article


La Croix du 09/10/06

Changer son regard sur les enfants autistes
L’association "Léa pour Samy, La Voix de l’Enfant Autiste" a présenté vendredi 6 octobre une campagne d’action "Autis-act" qui débute samedi 7 et vise à "faire connaître et reconnaître l’autisme" et à "défendre les droits des enfants autistes".
Lire la suite de l’article


20 minutes du 09/10/06

Normal Sup’ classée 18ème meilleure école universitaire au monde
L’Ecole Normale Supérieure est, en 18e position, la première école française dans un classement des 100 meilleures universités dans le monde, publié jeudi dans un supplément du quotidien britannique Times consécration à l’éducation.
Lire la suite de l’article


Ouest-France du 09/10/06

La grande évaluation des élèves de CE1 a débuté
Les 721 488 écoliers concernés ont jusqu’à la Toussaint pour passer une batterie de tests.Tous ceux repérés en difficulté recevront un soutien spécial, a promis le gouvernement.
Lire la suite de l’article

Apprentissage de la lecture : le bras de fer
Le ministère de l’Éducation a engagé une procédure disciplinaire contre un inspecteur qui avait exprimé ses doutes.
Lire la suite de l’article


Le Monde daté du 10/10/06

Le jeu faussé de la carte scolaire
Marco Oberti Sociologue, chercheur au CNRS, auteur de "L’Ecole dans la ville", à paraître prochainement aux Presses de Sciences Po La fréquentation des collèges dépend des enseignements offerts. En concentrant dans certains établissements le soutien aux élèves en difficulté et dans d’autres les filières d’excellence, l’éducation nationale favorise la ségrégation recherchée par les classes supérieures.
Lire la suite de l’article


Le Nouvel Obs permanent du 09/10/06

Rien vu...


L’Express Quotidien du 09/10/06

Rien vu...


Une sélection dans les dépêches du 09/10/06

L’Unsa dénonce "l’autoritarisme" de Robien menace d’un "conflit majeur"
L’Unsa Education a dénoncé samedi dans un communiqué "l’autoritarisme" et "les dérives conservatrices" du ministre de l’Education, Gilles de Robien, menaçant d’un "conflit majeur" si la procédure disciplinaire engagée contre un inspecteur n’est pas retirée.
"Le ministre de l’Education nationale n’en finit plus avec la lecture", souligne le syndicat. "Après avoir fait le choix d’un discours simplificateur et démagogique sur les méthodes, après avoir évincé un universitaire reconnu de la formation des futurs inspecteurs, il appelle aujourd’hui à des sanctions disciplinaires contre un inspecteur de l’Education nationale", poursuit-il.
Lire la suite de l’article

La procédure à l’encontre d’un inspecteur est conforme au statut (ministère)
Le ministère de l’Education nationale a souligné samedi que la procédure disciplinaire ouverte à l’encontre d’un inspecteur opposé à de nouvelles directives sur la lecture s’inscrivait "strictement dans le respect des dispositions statutaires de la fonction publique".
Lire la suite de l’article

Robert Redeker "n’est pas abandonné", selon Claude Lanzmann
Robert Redeker, professeur de philosophie menacé de mort après une tribune sur l’islam dans laquelle il qualifiait notamment Mahommet de "pillard", "n’est pas abandonné" contrairement à ce qu’il affirme, a assuré dimanche Claude Lanzmann dans un communiqué transmis à l’AFP.
Lire la suite de l’article

Un lycée menace de faire grève si un élève est expulsé de France
Le personnel du lycée professionnel Jean Monnet situé à Montrouge (Hauts-de-Seine) a décidé de déposer un préavis de grève si l’un des élèves menacé d’expulsion était arrêté, a indiqué samedi à l’AFP Alain Vrignaud, responsable de la CGT Education dans l’académie de Versailles.
Lire la suite de l’article

Mise en examen du lycéen soupçonné d’avoir poignardé un autre lycéen à Drancy
Le lycéen de 17 ans, soupçonné d’avoir porté un coup de couteau à un autre lycéen mercredi au lycée public Eugène-Delacroix à Drancy (Seine-Saint-Denis) a été mis en examen samedi pour coups et blessures avec arme et placé sous contrôle judiciaire, a-t-on appris lundi de source judiciaire.
Lire la suite de l’article

Le Cned crée un nouvel outil pour les élèves du primaire en difficulté
Le Centre national d’enseignement à distance (Cned) va lancer plusieurs initiatives pour favoriser l’égalité des chances dans l’éducation, notamment en créant MaxiCned, un service pédagogique en ligne pour les élèves du primaire en difficulté, a annoncé lundi son directeur. Pour créer MaxiCned le Cned a lancé un partenariat avec Maxicours, un éditeur de produit numérique spécialisé dans le soutien scolaire.
Lire la suite de l’article

Ris-Orangis : des enseignants cessent les cours après l’agression d’un prof
Les enseignants du LEP Pierre-Mendès-France à Ris-Orangis ont cessé les cours vendredi matin après l’agression jeudi de l’un de leurs collègues, qui a eu quatre côtes cassées, a-t-on appris auprès de l’inspection académique de l’Essonne.
Lire la suite de l’article


La démocratie a besoin de la presse.
La presse a besoin de lecteurs pour vivre...
Lisez et achetez des journaux !