Accueil > L’actualité vue par le CRAP > Les revues de presse > Revue de presse du lundi 8 mai 2006


JPEG - 26.3 ko

Revue de presse du lundi 8 mai 2006

Six mois après la crise des banlieues, où en est-on ?
C’est la question que posait le Monde dans son édition de samedi. . En faisant le point sur chacune des grandes déclarations ministérielles et leur réalité sur le terrain, la réponse est malheureusement plutôt négative.
Le journal se focalise sur la situation de la Seine Saint-Denis qui a concentré beaucoup de moyens qui restent cependant insuffisants pour résoudre les difficultés.

Après le 8 mai, le 9 sera la journée de l’Europe et à partir de cette année, le 10 mai, commémoration de l’esclavage.
Vos journaux, et surtout les dépêches, commencent à évoquer ce thème qui devrait mobiliser les écoles. On apprend même que le ministre de l’intérieur devrait se rendre mercredi 10 mai, dans le cadre de cette journée des mémoires de l’esclavage, dans une classe de 3e d’un collège de Courbevoie.

Dans Ouest France, on trouvera un article s’intéressant aux enfants hyperactifs. Ces enfants qui souffrent d’un déficit d’attention, rencontrent bien souvent des difficultés scolaires. Mais si l’on peut y lire une tentative de définition simple de ce trouble, le texte n’aborde pas la question de l’attitude à avoir face à ses enfants et les pistes de solution à l’école.

Finissons avec un tout autre sujet mais toujours dans le même journal.
« Les enfants devraient apprendre à l’école, plutôt que l’anatomie des grenouilles, celle de leur appareil urinaire, des reins aux uretères qui acheminent l’urine vers la vessie et son sphincter, un coupe-circuit empêchant, idéalement, les fuites  », estime un spécialiste de cette question dans Ouest France.Les enfants doivent savoir que la miction est un acte naturel, un réflexe parfaitement contrôlé par le cerveau. A ne pas contrarier, donc. Il faut faire pipi quand on en a envie. Ne pas se retenir des heures. Même à l’école...
Pour résumer, il ne faut pas que ce soit « Miction impossible »... !

Bonne Lecture...


Libération du 08/05/06

Une école derrière Kambo, sans-papiers
Des ballons qui s’envolent. Des parents, des enfants, des instituteurs, rassemblés jeudi devant l’école maternelle du 111, avenue Parmentier, à Paris (XIe), qui réclament la régularisation des parents de Kambo, 5 ans et demi... Une image désormais presque habituelle. Quelle école, quel lycée n’a pas son sans-papiers à défendre ? Avec des parents, des enfants, des enseignants mobilisés après avoir découvert, effrayés, les exigences brutales du ministère de l’Intérieur. « Cela semble invraisemblable ! Des gens qui sont là depuis vingt ans ! » s’exaspère un père. Ici, un petit autocollant dit tout, ou presque : « Maman, il faut que Kambo reste à la France ». Là, le slogan clamé le long de l’avenue : « Des papiers pour les Diabaté ! »
Lire la suite de l’article


Le Figaro du 08/05/06

Mineurs : le rapport Klarsfeld veut impliquer les maires
L’exemple des Pays-Bas a inspiré Me Arno Klarsfeld qui a remis hier à Nicolas Sarkozy un rapport sur la délinquance des mineurs. L’avocat propose la création d’une commission rassemblant, autour du maire de la ville où le délit a été commis, des représentants locaux de la Protection judiciaire de la jeunesse, de la police et d’associations de parents d’élèves.
Lire la suite de l’article

Montfermeil : l’arrêté anti-bandes est suspendu
Le tribunal administratif de Cergy a estimé que le texte, interdisant aux mineurs de circuler à plus de trois dans le centre ville, portait atteinte aux libertés fondamentales.
Lire la suite de l’article


L’Humanité du 06/05/06 (un jour de retard)

Les Éclaireurs de france contre la loi Sarkozy
Peu habituée à réagir à des textes politiques, l’association laïque d’éducation populaire les Éclaireuses Éclaireurs de France a pourtant tenu à rendre publique sa position sur la loi Sarkozy. « Les Éclaireurs n’ont certes pas la compétence pour se prononcer sur tous les problèmes posés par l’immigration. Mais ils ont le devoir impérieux de condamner des mesures qui fragiliseront les enfants et les adolescents, ce qui est le cas du projet de loi de M. Sarkozy. Notre association n’est pas seule dans ce combat, la Ligue des droits de l’homme, la FCPE, entre autres, certains professionnels le sont également, sans parler de diverses organisations confessionnelles.  »
Lire la suite de l’article


Le Parisien du 08/05/06 ( payant)

Rien vu...


La Croix du 08/05/06

Rien vu...


20 minutes du 08/05/06

Rien vu...


Ouest-France du 08/05/06

« Dans chaque classe, un enfant hyperactif »
Interview de Jean-Charles Nayebi, psychologue clinicien et psychothérapeute, sur ce trouble souvent mal diagnostiqué.
[...] Les enfants hyperactifs souffrent d’un trouble neuropsychologique bien réel avec des incidences sur la scolarité et sur le comportement social. Ce trouble est souvent associé à un déficit d’attention. Ces enfants ont du mal à se concentrer, ils n’intègrent pas les consignes du premier coup et ont du mal à rester en place. Autre signe : les prémisses d’un comportement de fuite dans la drôlerie en classe et une baisse d’estime de soi. Les hyperactifs ne sont que très rarement agressifs, mais leur différence, le fait qu’ils soient hors normes, est perçue comme une agressivité par l’entourage.
Lire la suite de l’article

Conseil d’urologue : faire pipi, ça s’apprend !
«  Les enfants devraient apprendre à l’école, plutôt que l’anatomie des grenouilles, celle de leur appareil urinaire, des reins aux uretères qui acheminent l’urine vers la vessie et son sphincter, un coupe-circuit empêchant, idéalement, les fuites  », estime le président de l’AFU, le Pr Christian Coulange, de Marseille. Ils doivent savoir que la miction est un acte naturel, un réflexe parfaitement contrôlé par le cerveau. A ne pas contrarier, donc. Il faut faire pipi quand on en a envie. Ne pas se retenir des heures. S’installer confortablement. Laisser couler et ne pas pousser pour aller plus vite. Ne pas interrompre la miction. Boire de façon raisonnable et régulièrement (un petit verre d’eau toutes les deux heures, par exemple) pour un lavage continu de l’appareil urinaire. Des conseils utiles pour beaucoup d’adultes, contraints par leur environnement professionnel à oublier cette fonction naturelle. « On devrait pouvoir dire sans complexe « Excusez-moi, je voudrais aller aux toilettes »  », assure le Pr Emmanuel Chartier-Kastler.
Lire la suite de l’article


Le Monde daté du 09/05/06

L’après-crise des banlieues, six mois après les promesses de M. de Villepin
Notre responsabilité collective (...), c’est de faire de ces quartiers sensibles des territoires comme les autres de la République : avec les mêmes services publics, les mêmes chances, les mêmes perspectives d’avenir." Ainsi s’exprimait devant l’Assemblée nationale le premier ministre, Dominique de Villepin, l’après-midi du 8 novembre 2005, en pleine crise des banlieues. Après avoir détaillé les mesures policières, dont l’instauration temporaire de l’état d’urgence, le chef du gouvernement s’engage alors à prendre des initiatives "concrètes, rapides et courageuses". Où en est-on six mois plus tard ?
Lire la suite de l’article

La Seine-Saint-Denis, chouchoutée, reste sous tension...
Voitures-béliers contre des écoles, feux de poubelles, actes de violence de plus en plus brutaux... Le climat s’est détérioré dans certains quartiers sensibles de la Seine-Saint-Denis depuis les émeutes de novembre 2005. Certains maires sont tentés par la surenchère sécuritaire.
Pourtant, les mesures de l’Etat et de la région se sont multipliées depuis six mois. Le "9-3" était déjà "prioritaire" pour le gouvernement : 35 % des ménages les plus démunis d’Ile-de-France, 40 % de logements sociaux, un taux de chômage de 14 % - quatre points au-dessus de la moyenne régionale et 36 % de demandeurs d’emplois d’origine étrangère.[...]
Lire la suite de l’article

Traites négrières, esclavage : les faits historiques
C’est une histoire très ancienne, mais qui n’a jamais été si actuelle. Un phénomène né pendant l’Antiquité, et dont on ne prit réellement conscience qu’au XVIIIe siècle.[...] A l’heure où prospère la "concurrence des mémoires", et tandis que l’historien Olivier Pétré-Grenouilleau, auteur du remarquable Les Traites négrières, est assigné en justice, stigmatisé d’une infamante accusation de révisionnisme, le sujet est de plus en plus explosif : aussi apparaît-il essentiel de faire le point sur l’état des connaissances historiques.
Lire la suite de l’article


Le Nouvel Obs permanent du 08/05/06

Rien vu...


L’Express Quotidien du 08/05/06

Comme un avion en salle
Le lancer d’avions en papier a désormais son championnat du monde : le Red Bull Paper Wings. La finale de cette première édition réunit 49 pays les 5 et 6 mai en Autriche, dans l’impressionnant hangar 7 de l’aéroport de Salzbourg. Un hall d’expo fait d’acier et de verre dont la forme évoque... une aile d’avion, bien sûr ! Tous les pilotes concourent dans les trois épreuves au programme : le lancer le plus long en distance, celui qui dure le plus longtemps, et enfin le vol acrobatique.
Lire la suite de l’article


Une sélection dans les dépêches du 08/05/06

La mémoire de l’esclavage, après celle de la Shoah, mobilise l’école
La mémoire de l’esclavage, après celle de la Shoah, mobilise de plus en plus l’école, notamment dans les banlieues où le thème des origines est devenu l’une des principales préoccupations des élèves.
"Nous avons eu un colloque en décembre organisé par la direction de l’enseignement scolaire (Desco) où le thème de l’esclavage était traité. Il a montré que l’enseignement de la mémoire de la Shoah est +réglé+ mais que la traite négrière pose toujours problème", analyse Dominique Comelli, professeure d’histoire à Saint-Nazaire et membre du "groupe histoire" au Snes.
Aujourd’hui, constate l’enseignante, "on prend de plus en plus en compte une revendication pour cette mémoire là". Elle a aussi remarqué qu’"il y a une différence d’intérêt entre l’Ile-de-France et le reste du pays" pour le sujet.
Lire la suite de l’article

Esclavage : Sarkozy dans une classe de 3e à Courbevoie
Le ministre de l’Intérieur Nicolas Sarkozy se rendra mercredi 10 mai, dans le cadre de la journée des mémoires de l’esclavage, dans une classe de 3e d’un collège de Courbevoie (Hauts-de-Seine), a annoncé l’Intérieur vendredi.
Lire la suite de l’article

Premier pas vers une nouvelle carrière, le bilan de compétences a 20 ans
Faire le point sur ses aptitudes, prendre conscience de ses points forts et de ses points faibles... le bilan de compétences est depuis 20 ans la première étape indispensable, mais encore peu utilisée, de tout changement de carrière.
Créé au printemps 1986 sous forme d’expérimentation par le ministre du Travail de l’époque, Michel Delebarre, le bilan de compétences est devenu un droit ouvert à chaque salarié en 1991.
Comme son nom l’indique, il a pour but de permettre au salarié de faire le point sur ses compétences, ses aptitudes et ses motivations afin de définir un projet professionnel.
Lire la suite de l’article

Le souvenir de l’esclavage bien présent en Martinique
Cent-cinquante huit ans après son abolition, le souvenir de l’esclavage reste très présent en Martinique, où est institué un jour férié, le 22 mai. Aucune manifestation particulière n’est prévue pour le 10 mai, choisi dès cette année pour commémorer, sur un plan national, la mémoire de la traite négrière.
Lire la suite de l’article

Un guide pédagogique de l’apprentissage junior
Le ministère de l’Education nationale a annoncé vendredi le lancement d’un "guide pédagogique de l’apprentissage junior", qu’il vient de mettre en ligne (eduscol.education.fr) à l’intention des collèges.
Lire la suite de l’article


Pour en savoir plus

L’indispensable café pédagogique

Le site de VousNousIls (Rubrique dépêches de l’éducation AFP)

La maison des enseignants

Les dépêches AFP-Éducation sur le site Voila.fr

Le site Yahoo Actualités, rubrique éducation