Accueil > L’actualité vue par le CRAP > Les revues de presse > Revue de presse du lundi 8 janvier 2007


JPEG - 26.3 ko

Revue de presse du lundi 8 janvier 2007

Drôles d’étrennes....
Gilles de Robien, a rappelé jeudi que 30.000 enseignants, surtout en classe de 1ère et bénéficiant d’une heure de cours en moins chaque semaine, verraient cette décharge horaire supprimée. Concrètement, la suppression de cette heure de décharge entraînera pour ces enseignants avec un même nombre d’heures d’enseignement, s’ils ne recourent pas à l’heure supplémentaire, à une baisse de revenus d’environ 1.000 à 1.500 euros par an.
Le Snes-FSU, estime, quant à lui que la suppression des décharges d’heures d’enseignement touchera environ 80.000 enseignants et non pas 30.000 professeurs comme le ministre l’annonce. Bernard Boisseau, un des co-secrétaires rappelle également dans L’Express, qu’ “il n’y a eu aucune négociation”.
Une manifestation nationale est organisée le 20 janvier, non seulement pour faire pression sur les pouvoirs publics, mais aussi pour interpeler les candidats à l’élection présidentielle sur leurs programmes en matière d’éducation.
Il faut rappeler aussi que ce n’est pas le seul point qui fait problème dans le monde enseignant en cette rentrée. Le Monde rappelle que la bivalence est un autre sujet de discorde. Avec toutefois des avis différents selon les syndicats.
Cette bivalence est inscrite dans quatre mesures, dont une seule, à ce jour, est adoptée : le nouveau cahier des charges des instituts universitaires de formation des maîtres (IUFM), qui a fait l’objet d’un arrêté fin décembre 2006, prévoit d’"inciter" les futurs enseignants à passer des "mentions complémentaires" lors du concours du Capes (certificat d’aptitude professionnelle à l’enseignement secondaire) en vue d’enseigner une deuxième matière. Le Monde rappelle également que la polyvalence est la règle dans les autres pays européens .
Les raisons qui poussent à la bivalence sont essentiellement liée à une logique gestionnaire donnant plus de flexiilité aux affectations des professeurs, mais on peut aussi y trouver des raisons pédagogiques (réduire le nombre d’enseignants au collège dans une logique de transition avec le primaire et d’approche plus globale de l’élève).
Mais cela se heurte à un élément essentiel qui est celui de la construction de l’identité professionnelle. En France, on devient prof et on se définit surtout par rapport à la matière que l’on enseigne. On entend même des collègues en salle des profs se qualifier de “philosophe” ou de “physicien” plutôt que “prof de...”. Beaucoup ressentent alors cette bivalence et toutes les autres mesures allant dans le sens d’une redéfinition des fonctions de l’enseignant comme une “déqualification” et une perte d’identité.
Pour ma part, et sans jouer sur les mots, je livre à la réflexion cette citation de Bernard Charlot « L’enseignant a moins pour fonction d’enseigner que de faire apprendre  », et je rajouterai même “... de faire réussir...

Bonne Lecture et bonne rentrée...


Libération du 08/01/07

Rien vu...


Le Figaro du 08/01/07

Quand le refus de l’école devient une maladie
Pour 2 à 3 % d’enfants atteints de phobie scolaire, prendre le chemin de l’école est un calvaire. À l’hôpital Robert-Debré, des spécialistes tentent de leur redonner l’envie d’apprendre.
Lire la suite de l’article

À Grenoble, une classe-passerelle aide les enfants à reprendre pied
Pour tenter de répondre au malaise des enfants qui ne supportent plus l’école, une classe passerelle est née il y a quatre ans à Grenoble. Des psychiatres et une équipe pédagogique qui dépendent à la fois d’une clinique et d’un lycée prennent en charge les jeunes déscolarisés de la sixième à la terminale.
Lire la suite de l’article

Meaux : première rentrée sans Carl à Albert-Camus
L’établissement a bénéficié de deux postes supplémentaires d’assistants d’éducation.
Lire la suite de l’article


L’Humanité du 06/01/07 (un jour de retard)

AClefeu rappelle ses doléances
Deux mois après avoir déposé ses propositions pour la banlieue, le collectif de Clichy-Montfermeil reproche aux partis politiques de l’avoir oublié.
Lire la suite de l’article


Le Parisien du 08/01/07 ( payant)

Un nouveau logiciel contre les violences
C’est la rentrée ce matin, deux semaines après le drame de Meaux. Gilles de Robien, ministre de l’Education nationale, nous annonce la création d’un nouvel outil pour recenser la violence scolaire et mieux la combattre.
Lire la suite de l’article

Un policier référent pour 32 autres collèges
L’EXPÉRIENCE des « policiers référents », lancée dans douze collèges des Hauts-de-Seine au printemps dernier à l’initiative du conseil général, présidé par Nicolas Sarkozy, sera étendue à 32 nouveaux collèges dès aujourd’hui....
Lire la suite de l’article

Le ministère pointe les anomalies du collège de Meaux
L’EMOTION est toujours aussi vive au collège Albert-Camus. Plus de deux semaines après la mort de Carl, 12 ans, à la suite d’une bagarre, la rentrée a été aménagée. Les 610 élèves de cet établissement sensible ne reprendront, en effet, les cours que...
Lire la suite de l’article


La Croix du 08/01/07

Rien vu...


20 minutes du 08/01/07

Rien vu...


Métro (Paris) du 08/01/07

La cantine à la maison
Ecole, cantine, devoirs : pas toujours facile le rythme de vie des bambins. Et ça se complique encore quand les parents travaillent. Ce constat a incité la jeune chambre économique de Lyon (JCE) à réfléchir à un service pour soulager les enfants et épauler les parents. C’est ainsi qu’est né le projet original des midis buissonniers. “L’idée est de proposer un accueil des enfants à domicile pour le temps de midi en petits groupes. C’est une demande de beaucoup de parents qui travaillent tous les deux”,
Lire la suite de l’article


Ouest-France du 08/01/07

Ce qui blesse l’ado, c’est l’attaque sur le look
Dictature de l’apparence... Ce que redoutent les jeunes, ce qui les vexe le plus, c’est une plaisanterie cruelle sur leur corps, leurs vêtements.
Lire la suite de l’article


Le Monde daté du 09/01/07

La double qualification des professeurs se heurte à de fortes réticences syndicales
En France, c’est un tabou syndical. Gilles de Robien est en train d’en faire l’expérience. Amalgamé à d’autres sujets de mécontentement - en premier lieu la suppression de certaines décharges horaires -, le projet du ministre de l’éducation nationale de développer parmi les professeurs la bivalence, comme dans d’autres pays européens, a contribué au succès de la grève des enseignants, le 18 décembre 2006, et nourrit la perspective d’une nouvelle mobilisation dans les prochaines semaines.
La bivalence désigne la compétence d’un professeur à enseigner deux matières différentes : un rêve de gestionnaire, mais aussi un moyen, dans les petites classes des collèges, de ménager une transition entre le maître unique de l’école primaire et les onze enseignants différents que découvrent les élèves à l’entrée en sixième.
Cette bivalence est inscrite dans quatre mesures, dont une seule, à ce jour, est adoptée : le nouveau cahier des charges des instituts universitaires de formation des maîtres (IUFM), qui a fait l’objet d’un arrêté fin décembre 2006, prévoit d’"inciter" les futurs enseignants à passer des "mentions complémentaires" lors du concours du Capes (certificat d’aptitude professionnelle à l’enseignement secondaire) en vue d’enseigner une deuxième matière.
Lire la suite de l’article

En Europe, la polyvalence est la règle
Un membre du cabinet du ministre de l’éducation nationale le soulignait, jeudi 4 janvier, devant la presse : "Dans les autres pays européens, la bivalence est la règle" dans le corps professoral de l’enseignement secondaire.
Lire la suite de l’article

La suppression des décharges horaires va faire baisser le salaire de 30 000 professeurs
Le ministère de l’éducation nationale a annoncé jeudi 4 janvier que le salaire d’environ 30 000 professeurs va baisser de 1 000 à 1 500 euros par an : les enseignants concernés enseignent surtout en classe de 1re. L’heure de cours en moins dont ils bénéficiaient chaque semaine leur sera supprimée.
Lire la suite de l’article


Le Nouvel Obs Permanent du 08/01/07

Robien supprime la décharge horaire des profs
30.000 professeurs sont concernés par ce décret. S’ils ne recourent pas à l’heure supplémentaire, leur revenu baissera d’environ 1.250 euros par an.
Lire la suite de l’article

"Il n’y a eu aucune négociation"
par Bernard Boisseau, co-secrétaire général du syndicat national des enseignements de second degré (SNES)
Lire la suite de l’article


L’Express.fr du 08/01/07

Cantine gratuite à Drancy et au Bourget
Les enfants scolarisés dans les écoles élémentaires des communes de Drancy et du Bourget bénéficient gratuitement du repas à la cantine à partir de ce lundi.
Lire la suite de l’article


Une sélection dans les dépêches du 08/01/07

Suppression de décharges horaires : 80.000 enseignants visés, selon le Snes
Le principal syndicat du second degré, le Snes-FSU, estime vendredi que la suppression des décharges d’heures d’enseignement touchera environ 80.000 enseignants alors que le ministère de l’Education a annoncé jeudi qu’environ 30.000 professeurs seraient visés.
Lire la suite de l’article

Réforme de la protection de l’enfance : les principales mesures
Les principales mesures du projet de loi de réforme du dispositif de protection de l’enfance, soumis mardi à l’examen de l’Assemblée nationale.
Lire la suite de l’article

Le rapport administratif sur le décès du collégien de Meaux remis à Robien
Le rapport administratif sur les circonstances du décès, le 21 décembre 2006 à Meaux (Seine-et-Marne) du collégien atteint d’une malformation cardiaque après avoir été frappé à la fin d’un cours de gymnastique, sera remis lundi après-midi au ministre de l’Education, a annoncé son ministère.
Lire la suite de l’article

Mort d’un collégien à Meaux : seuls les professeurs font leur rentrée lundi
Les professeurs ont fait seuls leur rentrée lundi au collège Albert-Camus de Meaux (Seine-et-Marne), où un collégien de 12 ans est mort le 21 décembre 2006 après avoir été frappé par des camarades et alors qu’il souffrait d’une malformation cardiaque, a-t-on appris auprès du Snes.
"Aujourd’hui il n’y a pas d’élèves. Les professeurs qui le voudront pourront être reçus par des psychologues, sinon, ils travailleront en atelier pour comprendre ce qui s’est passé et voir comment s’organiser pour enrayer la violence dans le collège", a affirmé à l’AFP une représentante du syndicat d’enseignants qui a souhaité conserver l’anonymat.
Lire la suite de l’article

A quoi sert l’éducation artistique ? Réponses lors d’un colloque à Beaubourg
Un colloque international destiné à évaluer les effets de l’éducation artistique et culturelle sur les élèves se tiendra du 10 au 12 janvier au Centre Pompidou à Paris, à l’initiative des ministères de la Culture et de l’Education, indique un communiqué lundi.
Lire la suite de l’article

Toulouse : inauguration du nouveau lycée Françoise reconstruit après AZF
Le nouveau lycée polyvalent Françoise a été inauguré lundi avec ses premiers élèves à Tournefeuille (ouest de Toulouse), cinq ans après sa destruction sur son site originel du quartier Gallieni à Toulouse par l’explosion de l’usine AZF, a constaté un journaliste de l’AFP. L’établissement porte le nom de Résistance d’une Toulousaine, Marie-Louise Dissard, également avocate de l’émancipation féminine à travers l’enseignement.
Lire la suite de l’article

Mobilisation dans un lycée de Lyon contre l’expulsion d’un jeune congolais
Une dizaine d’enseignants et près de 70 élèves d’un lycée lyonnais se sont rassemblés lundi devant le tribunal administratif de Lyon afin de protester contre la menace d’expulsion pesant sur un élève congolais arrêté 2 jours après ses 18 ans, a constaté un journaliste de l’AFP.
Lire la suite de l’article


La démocratie a besoin de la presse.
La presse a besoin de lecteurs pour vivre...
Lisez et achetez des journaux !