Accueil > L’actualité vue par le CRAP > Les revues de presse > Revue de presse du lundi 7 mars 2016


JPEG - 26.3 ko

Revue de presse du lundi 7 mars 2016

Mixité — Numérique — Enseignement supérieur — Ressources


Quelques signes avant-coureurs de la journée de la femme du 8 mars dans l’actualité. Mais celle-ci est surtout occupée par le rapport de l’Institut Montaigne à propos du numérique à l’école primaire. Quelques infos sur le supérieur.


Mixité

Claude Lelièvre, ce 7 mars 2016, sur son blog, Histoire et politiques scolaires, fait un rappel historique : Ecole d’Eglise et condamnation de la mixité. “La mixité scolaire a été très longtemps condamnée par les autorités religieuses de l’Eglise. Il faut attendre 1966, il y a tout juste cinquante ans, pour que cela cesse. Comme l’ont remarqué les historiens François Furet et Jacques Ozouf, « cela a été plus qu’une règle : une obsession. Dans les statuts synodaux, la recommandation est constante, tirée des autorités les plus hautes et des conciles"

JPEG - 135.3 ko
La mixité c’est nul ! par JiMo

Le lycée Montel se bat pour la mixité. “Mardi 8 mars, la Journée internationale des droits des femmes sera particulièrement fêtée au lycée des métiers Eugène Montel de Colomiers. Nicole Girard, proviseure, les équipes du Lycée et les jeunes filles élèves, inaugureront 2 expositions photos... « 12 filles sur 500 élèves, c’est peu ! » poursuit-elle, « c’est un combat de tous les jours pour en recruter, il faut aussi convaincre les parents !


Numérique

Le Ministère avait lancé un Appel à projet "Collèges numériques et innovation pédagogique" : près de 750 projets de collèges numériques déjà validés pour la rentrée 2016 à la fin février 2016 et rappelé ce jour dans la lettre éducation.gouv.fr. “Annoncé en mai 2015 par le président de la République, le plan numérique pour l’éducation vise à préparer l’école et la jeunesse aux enjeux d’un monde en transformation en généralisant les usages du numérique dans les enseignements et les apprentissages."

Et ce matin publication d’un rapport de l’Institut Montaigne sur le numérique à l’école primaire.

Le Café pédagogique en fait l’ouverture de son Expresso du jour. L’offensive de l’Institut Montaigne sur le plan numérique. “Alors que le gouvernement lance un plan numérique doté d’un milliard pour équiper les collèges, l’Institut Montaigne, un thinktank libéral, publie le 7 septembre un rapport en faveur du développement du numérique au primaire et vers des dispositifs proches de l’Institut. Bien argumenté, appuyé sur des études, le rapport défend l’idée que le numérique peut résoudre la crise de l’école. Une torpille à deux temps pour le plan gouvernemental ?” Une analyse critique de ce rapport. Et il donne la parole à André Tricot : "Si l’efficacité d’un système éducatif ne tenait qu’à ses outils, que ce serait simple !"Membre du laboratoire Cognition Langues Langages Ergonomie du CNRS, André Tricot est un des meilleurs spécialistes du numérique éducatif. Impact des exerciseurs, de l’apprentissage de la programmation, utilisation des data pour orienter l’enseignement, appel au numérique pour répondre aux carences du système éducatif, André Tricot revient sur les propositions du rapport de l’Institut Montaigne. Pour lui, c’est un texte militant. Entendez qu’il n’est pas réellement fondé…

Le journal Les Echos interroge : Le numérique pour lutter contre l’échec scolaire ?Ce rapport risque de relancer un fort débat hexagonal entre ceux qui défendent les aspects bénéfiques de l’utilisation des écrans par les élèves, et ceux qui interpellent sur le danger que cela représente. D’autant que le dernier rapport PISA de l’OCDE sur la question, paru en septembre 2015, constatait que les pays où les élèves font un usage modéré de l’ordinateur en classe enregistrent de meilleurs performance scolaire. Ce qui avait alors donné de l’eau au moulin des détracteurs du plan numérique lancé peu après par François Hollande. Le rapport pointait notamment l’inéfficacité de la simple fourniture de matériel, sans qu’il s’intègre à un dispositif pédagogique global.
Raison pour laquelle le rapport de l’Institut Montaigne préconise que "le scénario pédagogique" prime sur l’équipement, mais qu’il doit aussi faire l’objet d’expérimentations et d’évaluations scientifiques, ce qui a manqué jusqu’à présent
.”

A 11h ce matin, Libération ne se fatigue pas et publie la dépêche de l’AFP : Education : le numérique pour lutter contre l’échec scolaire en primaire. “Le numérique fournit « une opportunité historique » dont l’Éducation nationale doit s’emparer pour lutter contre la difficulté scolaire en primaire, à condition d’expérimenter, d’équiper les enseignants et de les former, prône un rapport dévoilé lundi.” Le Parisien fait la même chose
De même que Sud-Ouest Le numérique, un moyen pour lutter contre l’échec scolaire en primaire. Même chose pour France Soir.
Olivier Harmant sur son blog FrenchWeb.fr en fait l’analyse et la présentation du rapport : Education : l’Institut Montaigne veut déployer le numérique pour lutter contre l’échec scolaire. Un grand merci à l’AFP !

Une réponse indirecte à ce rapport : Accompagnement personnalisé au collège : comment faire ? par Anthony Lozac’h.

Jean-Pierre VERAN propose un compte rendu particulièrement détaillé d’un rapport québecois sur son blog : Tableau blanc interactif : quels usages et quels impacts ?Le rapport publié en février sur les usages, les avantages et défis du tableau blanc interactif (TBI) au Québec intéresse vivement le mode éducatif français : à l’heure d’un plan numérique à destination des collèges , comment ne pas s’intéresser aux résultats d’une enquête qui a concerné plus de 11000 élèves et plus de 1100 enseignants du premier et du second degré ?


Enseignement supérieur

La question de la sélection en master est toujours d’actualité. Les universités Paris I et Paris II veulent conserver la sélection des étudiants en master

Arrêtons les frais - contre l’extension du domaine de la marchandisation à l’enseignement supérieur. “Faire payer aux étudiants une part importante de leurs études apparait à certains analystes comme la bonne solution pour financer les universités, devenus autonomes et pour lesquelles l’État pourrait un jour vouloir réduire la part du budget global qu’il leur octroie. Le livre Arrêtons les frais analyse les arguments avancés et propose une autre vision.”


Ressources

Si vous voulez que votre enfant progresse à l’école, ne l’aidez pas à faire ses devoirs. Apparemment adressé aux parents, mais pas si sûr, en particulier si l’on suit la dernière recommandation : "Enfin, ne perdez jamais de vue la règle d’or d’une éducation réussie : votre rôle, en tant que parent, n’est pas avant tout de lui permettre de réussir aujourd’hui, mais de l’aider à acquérir les compétences qui lui permettront plus tard de résoudre ses problèmes sans avoir besoin de votre aide."

Bibliothèques Sans Frontières lance la chaîne Youtube BSF Education. A découvrir sans tarder.
A l’occasion de la célébration du millionième utilisateur de la Khan Academy en français, Bibliothèques Sans Frontières (BSF) lance sa chaîne Youtube « BSF Education », avec les premiers contenus originaux sur la laïcité et la liberté d’expression, qui seront présentés lors d’une conférence de presse le mercredi 16 mars à Paris.”

A quoi sert encore l’agrégation se demande La Croix.
Sur Educpros, interviex de John Hennessy (Stanford) : "Les Mooc ne fonctionnent pas comme prévu initialement". On lira sa réponse en particulier à la question : "À quoi ressembleront les universités en 2030 ?"
Et un autre interveiw John Hennessy par Emmanuel Davidenkoff et Laure Belot pour Le Monde : John Hennessy : « Le défi majeur est d’apprendre à apprendre tout au long de la vie »

Et demain Lionel Jeanjeau vous servira votre revue de presse.
Bernard Desclaux


JPEG - 20.3 ko

Dans la librairie des Cahiers Pédagogiques

Neurosciences et pédagogie


Revue n°527 - fevrier 2016
Les neurosciences provoquent des polémiques. Pour certains, elles représentent une menace pour une vision humaniste de la pédagogie. Pour d’autres, elles produisent des résultats évaluables qui feraient office de preuves. Est-on condamné à cette logique binaire ?

Inclure tous les élèves


Revue n°526 - janvier 2016
Pour les élèves à besoins éducatifs particuliers, l’écart est parfois grand entre ce qui est prescrit et la réalité de leur scolarisation. Ce dossier vise à en pointer les freins et à proposer des leviers à même de faire vivre l’école inclusive refondée.