Accueil > L’actualité vue par le CRAP > Les revues de presse > Revue de presse du lundi 7 mai 2012


JPEG - 26.3 ko

Revue de presse du lundi 7 mai 2012

.

"Je suis le président de la jeunesse de France !" - Agenda- “la partie sera serrée”-

"Je suis le président de la jeunesse de France !"
Aujourd’hui même, les Français m’ont investi Président de la République. Je demande à être jugé sur deux engagements majeurs : la justice et la jeunesse. Chacun de mes choix, chacune de mes décisions, se fondra sur ces deux critères.
J’ai confiance en la France. Je la connais bien. J’ai pu autour de cette France là, que j’ai visitée, que j’ai rencontrée, mesurer à la fois les souffrances, les difficultés de bien trop nombreux de nos concitoyens. J’ai pu relever tous les atouts de notre pays, je nous sais capable, nous, peuple de France, de surmonter toutes les épreuves. Nous l’avons toujours fait dans l’histoire, nous réussirons encore dans les cinq ans qui viennent.(...)
J’ai évoqué le rêve français : il est notre histoire, notre avenir, il s’appelle le progrès, la longue marche pour qu’à chaque génération nous vivions mieux. Nous le partagerons tous pour donner à nos enfants une vie meilleure que la nôtre. C’est ce rêve français que je vais m’efforcer d’accomplir pour le mandat qui m’est donné.

C’est un extrait du discours de François Hollande à Tulle, une heure après l’annonce des résultats du second tour de l’élection présidentielle. Et, on le voit, dès cette première déclaration en tant que président, il place la jeunesse et l’éducation au cœur de son mandat.
Plus tard (très tard..) à la Bastille , il a repris ce même thème en déclarant "Je suis le président de la jeunesse de France !" , devant les dizaines de milliers de personnes présentes. "Je suis le président de toutes les fiertés de France, le président de la justice en France", a-t-il ajouté.
Agenda
En matière d’éducation François Hollande a déjà tracé sa feuille de route, exposée dès le 4 avril dernier dans un "agenda du changement". Un article de Marie caroline Missir dans l’Express détaille le calendrier des principales mesures.
La première mesure prise par son gouvernement sera l’augmentation de 25% de l’allocation de rentrée scolaire, par décret "entre le 6 mai et le 29 juin". Et la journaliste de L’Express poursuit l’agenda en rappelant qu’ après les législatives (si celles ci donnent une majorité présidentielle) , le mois de juillet sera consacré à la mise sur pied d’un "plan d’urgence" pour la rentrée scolaire, en trois volets : affectation de 1000 postes en plus dans l’enseignement primaire, le rétablissement des Rased et le recrutement de personnels éducatifs supplémentaires, enfin des "mesures d’urgence pour compléter la formation pratique des professeurs néo-titulaires". Un volant de trois à quatre heures de formation pour les nouveaux professeurs est aujourd’hui à l’étude.
Voilà pour les mesures d’urgence. Mais à moyen terme, il est prévu une "grande loi d’orientation et de programmation" prévue pour l’automne. La réforme des rythmes scolaires avec le retour au mercredi matin travaillé et le raccourcissement des vacances scolaires, celle de la formation des enseignants avec la création de l’école supérieure du professorat et de l’éducation feront partie de ce texte. Et la programmation du recrutement des 60 000 postes devrait être également détaillée.
Dans les projets, on évoque aussi l’abrogation de la RGPP qui ne touche pas que l’éducation mais qui a particulièrement affecté ce secteur. Devraient être supprimés aussi les évaluations nationales en CE1-CM2 et les décrets sur l’évaluation des enseignants. On parle même d’annuler la circulaire de rentrée.
Ces mesures, réformes, cette “refondation” (rayer les mentions inutiles) ne pourront se faire qu’avec le soutien, la neutralité, la vigilance (rayer, là aussi, les mentions inutiles…) des syndicats. Ceux-ci n’ont pas tardé à s’exprimer. Il faut maintenant une réelle rupture avec les politiques menées ces dernières années et les mesures d’austérité, qui ne sont pas les réponses pour relancer notamment l’emploi et le pouvoir d’achat ”, écrit dans un communiqué la FSU.
 Le Snes-FSU a aussi demandé dans un communiqué distinct une “rupture” avec la “politique économique, sociale et éducative [...] mortifère et brutale” de Nicolas Sarkozy, et réclame un “ plan d’urgence” pour la rentrée.
 Les personnels et les élèves “attendent des mesures immédiates qui rendront possibles une rentrée scolaire apaisée. Un plan d’urgence pour la rentrée 2012 doit être le premier pas d’un renouveau pour l’éducation”. Quant à l’UNSA-Éducation elle réclame “le respect des personnels, la reprise du dialogue et de la marche vers la justice sociale, des mesures d’urgence pour la rentrée prochaine et l’engagement pour une refondation de l’Ecole”. Depuis novembre, Vincent Peillon (probable ministre ?) et son équipe avec notamment Bruno Julliard à la manœuvre discutent avec les organisations syndicales de tous ces sujets. Le dialogue social devrait s’accélérer maintenant et dans les mois qui viennent. Les syndicalistes de l’éducation sont prévenus : pas de vacances scolaires pour eux !
la partie sera serrée
Car, comme nous l’évoquions plus haut, le programme est chargé à la mesure de la promesse faite par le nouveau président et de l’importance du chantier. Mais sans être exagérément pessimiste, on peut s’interroger sur l’ampleur des réformes ou de la refondation (rayez…). Car les obstacles et les résistances sont nombreux. Un des acteurs de ce changement, Bruno Julliard, interrogé par l’Express le reconnaît lui même : “Je pense que la fête va être de courte durée. ” car en matière d’éducation (comme dans bien d’autres domaines) "les ennuis commencent". Et il ajoute "Notre obligation de réussite va être immédiate sur les grands chantiers du quinquennat, dont l’école, et beaucoup va se jouer dans les trois mois qui viennent".
On retrouve cette interrogation sur la marge de manœuvre dans un billet de Pierre Frackowiak sur Éducavox . Pour lui, "L’idée de refondation du système éducatif s’est donc imposée dans les urnes, mais tout reste à faire.". Mais d’abord libérer les enseignants, leur faire confiance, leur redonner de l’enthousiasme... Suspendre rapidement toutes les mesures qui ont accéléré la destruction de l’école : les programmes, l’évaluationnite, le pilotage par les résultats, l’escroquerie de l’aide individualisée, etc. Et il poursuit “Evidemment, il ne suffira pas de décréter qu’une page est tournée. On se heurtera à l’opposition morale des enseignants à la « réformite ». Le « y’en a marre des réformes qui se superposent » est un obstacle considérable au changement. Même si l’on sait qu’il traduit à la fois une amertume évidente du corps enseignant et qu’il est souvent un alibi et une arme pour les conservateurs, il interdit toute réforme à la hussarde. Dans le même temps, si la seule perspective est de continuer à faire comme avant avec un peu plus de moyens, un grand rendez-vous aura été, une fois de plus, raté. ”.
Dans une tribune donnée au Café Pédagogique, le chercheur Bruno Suchaut pense, quant à lui, qu’il faut allier rapidité et recherche du consensus. “Il s’agit en premier lieu d’amorcer un changement radical dans la manière de traiter les questions éducatives dans notre pays en faisant en sorte que celles-ci puissent faire l’objet d’un large consensus plutôt qu’elles soient systématiquement au centre de querelles idéologiques et partisanes. ” écrit-il tout d’abord pour dir quelques lignes plus loin que “le temps n’est plus à multiplier les expertises sur l’école et son état, de nombreux rapports récents ont pu dégager les problèmes essentiels et des pistes pour améliorer la situation. Il s’agit donc davantage à présent de mettre en œuvre les réformes suggérées par les analyses plutôt que de commenter encore les maux bien connus de notre système. C’est évidemment un travail de longue haleine mais l’impulsion à donner pour atteindre cet objectif doit être immédiate,”. Et il identifie les leviers sur lesquels doit appuyer une politique qui veut vraiment faire bouger l’école : les rythmes scolaires et la formation des maitres.
On retrouve aussi cette volonté de changement et un optimisme mesuré dans l’analyse du bureau du CRAP-Cahiers Pédagogiques qui met l’accent sur l’action des enseigants sur le terrain. “Il n’est pas de sauveur suprême, à l’Éducation nationale comme ailleurs. Pour qu’une politique ministérielle ait quelques chances d’avoir des effets sur la seule chose qui compte au final, les apprentissages effectifs des élèves, il faut certes des textes législatifs ou réglementaires soigneusement réfléchis et préparés, mais il faut aussi l’engagement de tous les acteurs, à toutes les échelles, pour le mettre en œuvre, pour s’appuyer sur les dispositifs proposés pour mieux faire apprendre, pour mieux éduquer. ”.
Pour Lucien Marboeuf, instituteur et blogueur à L’Express dans le domaine de l’éducation, pour le nouveau président de la République, “la partie sera serrée”. 
Car s’ "il devra montrer une véritable vision à long terme de l’école et de l’éducation" il devra aussi (et surtout !) prendre le risque de "déplaire à l’école, et c’est peut-être là qu’on verra son étoffe. Qu’il en soit certain, il se heurtera lui aussi aux résistances endémiques, à la peur de changer, d’évoluer, qui court dans les veines de tout un chacun comme un poison. Les enseignants ne sont ni meilleurs ni pire que les autres français : eux aussi ont peur de l’avenir, se battent pour leur paroisse, pour protéger leurs acquis, comme n’importe qui.". Même si, écrit-il “l’école, dans sa grande majorité, sait qu’elle doit changer.
Laissons la conclusion de cette chronique à l’excellent Lucien Marboeuf qui résume bien l’état d’esprit de bon nombre d’enseignants : “Hollande peut s’appuyer aussi sur cette conscience-là : l’impératif du changement. Il peut s’appuyer sur une relative clémence, au moins pour quelques temps, une clémence offerte malgré lui par son prédécesseur : Hollande ne pourra pas faire pire en matière d’éducation. Mais il doit aussi faire mieux, bien mieux. Parce qu’il l’a annoncé. Parce qu’il le faut. François Hollande, hier dimanche 6 mai 2012, n’a pas reçu un blanc-seing, loin de là. Il n’y pas d’illusion dans ce vote, comme il a pu y en avoir le 10 mai 1981. Il ne connaîtra pas non plus l’habituel état de grâce des présidents fraichement élus. La partie sera serrée.
Bonne Lecture...

----------------------------------------------

Libération.fr du 07/05/12(certains articles payants)

Enfin
François Hollande est élu président de la République avec 52% des suffrages
Lire la suite de l’article

---------------------------------------------

Le Figaro du 07/05/12 (certains articles payants)

Education : les syndicats pour la rupture
Les principaux syndicats du monde éducatif ont réclamé au président élu François Hollande une "rupture" en matière d’éducation par rapport à la politique menée par Nicolas Sarkozy, rupture qui soit en particulier perceptible dès la rentrée scolaire 2012. "Il faut maintenant une réelle rupture avec les politiques menées ces dernières années et les mesures d’austérité, qui ne sont pas les réponses pour relancer notamment l’emploi et le pouvoir d’achat", écrit dans un communiqué la FSU, première fédération syndicale du monde éducatif.

Lire la suite de l’article

-------------------------------------------------

Le Monde.fr (certains articles payants) du 07/05/12

Le porno change-t-il les ados ?
Depuis qu’avec Internet le porno est entré dans la vie des mineurs, il ne se passe pas un jour sans qu’un colloque de psychologie, une convention scolaire, un service gouvernemental, des féministes ou des politiques en débattent. Inquiets. Parfois indignés. Souvent dépassés. Dans une enquête sur la contraception des adolescentes, le professeur Israël Nisand s’en prend violemment à l’impact de la pornographie sur les mineurs.
Lire la suite de l’article

D’un François l’autre : un volontarisme démocratique pour l’université Par Guillaume Tronchet, agrégé d’histoire, doctorant à l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne
[…] Puissent les Français, le 6 mai, donner mandat à François Hollande et à son équipe pour renouer avec ce volontarisme démocratique qui, ces dernières années, a fait si souvent défaut à la puissance publique. Gageons que pourra s’écrire alors une page nouvelle de l’histoire universitaire française, marquée par le sens du service public, l’ambition économique mais aussi intellectuelle, le respect des savoirs et des personnels, et le souci de celle sans qui tout cela n’aurait aucun sens : la jeunesse.
Lire la suite de l’article

Universités et démocratie : pour une révision urgente de la LRU Par Joël Andriantsimbazovina, professeur des universités et doyen honoraire de la Faculté de Droit, de Science politique et de gestion de La Rochelle
[…] Il est urgent de réviser la loi en apportant trois modifications importantes. La première est de rééquilibrer les pouvoirs en renforçant les prérogatives du conseil scientifique et du conseil des études et de la vie universitaire. La deuxième est de permettre, pour l’élection des membres universitaires et chercheurs du conseil d’administration, la constitution de listes qui représentent deux grands secteurs disciplinaires au moins à l’image de ce qui est permis dans le collège des étudiants. La troisième est de supprimer la prime injuste accordée à la liste arrivée en tête pour l’élection des membres élus du conseil d’administration.
Lire la suite de l’article

Hollande conforte le camp laïque, qui conforte Hollande
Lors du débat de mercredi 2 mai, le candidat socialiste à l’élection présidentielle, François Hollande a donné de nouveaux gages au camp laïque.
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------

L’Humanité du 07/05/12

Les classes d’adaptation, à effectif réduit, sont fermées les unes après les autres Par Nathanaëlle l’hote, enseignante en CLAsse d’adaptation, dans le val-de-Marne
La classe d’adaptation (Clad) est une classe à effectif réduit (huit à dix élèves) mise en place pour aider individuellement les élèves en difficulté de cycle 3 (CE2, CM1 et CM2). Les postes Rased (réseaux d’aides spécialisées aux élèves en difficulté) disparaissent chaque année, et aujourd’hui ce sont les Clad qui sont directement menacées de fermeture dès la rentrée de septembre 2012. Dans le Val-de-Marne, l’inspecteur d’académie annonce la fermeture de 16 Clad sur 22, c’est une hécatombe. Parents, enseignants, élus et représentants syndicaux du Val-de-Marne, nous refusons que nos enfants, nos élèves, soient privés de l’aide individualisée, adaptée à leurs difficultés, à laquelle ils ont droit !
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------------

Le Parisien (certains articles payants) du 07/05/12

Ponts : comment bien recaler les enfants ?
D’ici à la fin du mois il y a fort à parier que des cernes noirs apparaissent sous les yeux de vos bouts de choux. Pourtant, après les deux semaines de vacances de printemps, suivies de nombreux jours fériés et autres ponts de mai, vous auriez plutôt pensé que ces journées loin de l’école les auraient requinqués ? Eh bien, selon les spécialistes, rien de plus nocif pour la forme de nos bambins que les rythmes saccadés imposés en ce moment par le calendrier.
Lire la suite de l’article

Education : une école française devient allemande
Pour la première fois, un établissement français va s’installer outre-Rhin. Une solution proposée par un maire allemand.
Lire la suite de l’article

Les cours de morale font leur entrée à l’école
« L’honnêteté n’est pas un habit des dimanches, mais un vêtement de tous les jours.  » La citation de Tristan Bernard, écrite à la craie, ressort sur le tableau noir de la classe. D’emblée, on pense au hussard de la République avec sa blouse et sa barbe. A la place, on trouve Nathalie Dronne, jeune femme en jupe, souriante au milieu d’une salle aux murs recouverts de dessins d’élèves.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------------

France Soir du 07/05/12

Facebook : 45% des parents espionnent leurs enfants
Une étude publiée lundi montre que 49% des mères et 39% des pères français se connectent sur les comptes Facebook de leurs enfants. Il faut dire dire qu’ils sont 72% à connaître le mot de passe du compte de leur progéniture.
Lire la suite de l’article

Les syndicats de l’éducation réclament une "rupture" à Hollande
Alors que le président François Hollande fait de l’éducation l’une de ses principales priorités, les syndicats du monde éducatif lui ont réclamé ce lundi une "rupture" dans ce domaine par rapport à la politique menée par Nicolas Sarkozy.
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------

La Croix du 07/05/12

François Hollande, nouveau chanoine honoraire du Latran
Le nouveau président de la République bénéficiera de plusieurs titres religieux honorifiques, héritage des rois de France aux actuels chefs d’État français
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------

Les échos (certains articles payants) du 07/05/12

Les douze défis économiques du nouveau président
10 Éducation : le casse tête des recrutements

Lire la suite de l’article

François Hollande : « Le changement commence maintenant »
A Tulle, François Hollande a tenu son premier discours de président élu.
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------

20 minutes du 07/05/12

Québec : accord de principe pour mettre fin à un grave conflit étudiant
Le gouvernement québécois et les associations étudiantes sont parvenus samedi à un accord de principe qui pourrait mettre fin à la plus longue grève des cours de l’histoire du pays marquée par une mobilisation record et des dérives violentes.
Lire la suite de l’article

Les fraudeurs au bac désormais passibles de sanctions devant des commissions académiques
Les lycéens surpris en train de frauder au baccalauréat seront désormais sanctionnés par une « commission de discipline » académique, composée de sept personnes nommées par le recteur, selon un décret publié samedi au Journal officiel. Auparavant, les fraudes étaient examinées par la section disciplinaire des universités. La nouvelle procédure, adoptée à la veille de l’élection présidentielle, s’appliquera dès le 1er juin.
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------

Rue89 du 07/05/12

Chez Montebourg, à Frangy, dans l’espoir « d’un rose plus rouge »
(De Frangy-en-Bresse, Saône-et-Loire) Un goût doux-amer. Jacky Soulage, instituteur à la retraite, organise chaque année la fête de la rose, la traditionnelle rentrée du Parti socialiste à Frangy-en-Bresse. Il n’a qu’un léger soupir de soulagement à l’annonce des résultats. Hollande autour de 51%. Devant la télé de sa ferme bressane, il peine à esquisser un sourire.
Lire la suite de l’article

Le maire refuse des enfants étrangers, les parents d’élèves sont rassurés
A Rubelles (Seine-et-Marne), 18 enfants, dont les parents demandent l’asile, sont privés d’école depuis un an. Ici, on craint qu’« ils baissent le niveau de la classe ».
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------

Ouest-France du 07/05/12

Hollande : « Je suis le Président de la jeunesse de France »
François Hollande a remercié devant des dizaines de milliers de personnes rassemblées sur la place de la Bastille à Paris « le peuple de France ici rassemblé ».
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------

Le Journal du Dimanche du 07/05/12

Un parent sur deux espionne son ado
Inquiets et curieux de l’usage que font leurs enfants d’Internet, les adultes consultent leur compte en catimini.
Lire la suite de l’article

"L’anorexie est un cri silencieux"
Dans son dernier livre, la philosophe Michela Marzano raconte sa maladie et analyse les ressorts de ce qu’elle considère comme le symptôme d’une souffrance souterraine.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------

Le Nouvel Obs Permanent du 07/05/12

Les fautes d’orthographe : une triple peine pour les enfants en difficulté
L’éternel exercice de la dictée peut parfois se transformer en un véritable calvaire. Françoise Rouillon, orthophoniste en banlieue parisienne, revient sur les modalités, parfois absurdes, de l’apprentissage de la langue française.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------

L’Express.fr du 07/05/12

Education : la feuille de route de François Hollande
François Hollande a beaucoup parlé d’école pendant sa campagne. Et beaucoup promis. Les premiers mois de son quinquennat seront dédiés à la préparation d’une réforme d’ampleur de l’Education nationale.
Lire la suite de l’article

Education : pour Bruno Julliard "la fête va être de courte durée"’
L’éducation est la priorité de François Hollande. Mais comment vont se dérouler les semaines à venir ? Les explications de Bruno Julliard, secrétaire national à l’éducation du PS, recueillis dimanche soir au siège du parti, rue de Solférino à Paris.
Lire la suite de l’article

La page blanche de l’éducation par Lucien Marboeuf
Une lourde page, cornée et maculée, s’est tournée hier pour l’éducation. Une page blanche, donc, pour François Hollande, qui doit être sûr au moment de prendre sa plume qu’il aura à écrire pour un lectorat particulièrement attentif et vigilant. Les enseignants auront voté majoritairement pour lui, après avoir délaissé le PS en 2007, et l’attente est importante, considérable. J’ai bien dit attente, pas espoir. D’espoir je crois qu’il ne faut plus parler avant longtemps. Mais l’attente, elle, succède à l’amertume et au sentiment de gâchis incroyable devant le bilan éducatif de Sarkozy.
Lire la suite de l’article

Bac 2012 : les fraudeurs au bac seront punis plus sévèrement
Les lycéens surpris en train de frauder seront désormais sanctionnéspar une "commission de discipline" académique. L’an dernier, les sujets de l’épreuve de maths dans les sections scientifiques avaient fuité sur Internet.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------

Le Café Pédagogique du 07/05/12

Au revoir Luc Chatel...
La victoire de François Hollande à l’élection présidentielle ouvre une nouvelle période pour l’Ecole. Le nouveau ministre devra affronter de sérieuses difficultés.
Lire la suite de l’article

Education : Il faut donner des impulsions immédiates
Bruno Suchaut inaugure une série d’analyses sur ce que devraient être les 6 premiers mois du quinquennat Hollande en matière d’éducation. Un autre article demain
Lire la suite de l’article

A Issy-les-Moulineaux, une enquête éclaire les non-dits et les ambiguïtés d’une réforme des rythmes scolaires
L’enquête sur les rythmes scolaires réalisée par Georges Fotinos auprès des parents, des enseignants, des médecins et d’un panel citoyen d’Issy-les-Moulineaux (92) éclaire les difficultés de leur réforme. Si une large majorité se fait sur le principe du bien être des enfants, sa déclinaison concrète est nettement plus délicate. Membre de la Conférence nationale sur les rythmes scolaires, Georges Fotinos est l’auteur de plusieurs rapports sur la qualité de vie dans le système éducatif.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------

Touteduc (accès payant) du 07/05/12

Présidentielle : Une synthèse des promesses de François Hollande
François Hollande a annoncé qu’il voulait faire de l’éducation "une grande cause nationale" qui engage "les professeurs bien entendu, les grands mouvements d’éducation populaire, les parents et les familles, les collectivités locales, les forces vives de la Nation.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------

Médiapart (accès payant) du 07/05/12

Rien vu...

----------------------------------------------

Slate.fr du 07/05/12

Rien vu...

----------------------------------------------

Huffington Post du 07/05/12

Rien vu...

----------------------------------------------

ÉducPros du 07/05/12

Lycée, enseignement supérieur, alternance... Le bilan du quinquennat Sarkozy
Autonomie des universités, grand emprunt, mastérisation, réforme du lycée... Les années 2007-2012 ont été marquées par plusieurs grandes réformes de l’éducation et de l’enseignement supérieur. Qu’est-ce qui a été accompli ? Qu’en retiendra-t-on ? Au lendemain de la victoire de François Hollande à l’élection présidentielle 2012, EducPros met en avant les articles publiés sur le bilan du quinquennat de Nicolas Sarkozy. Rétrospective.
Lire la suite de l’article

Le programme de François Hollande pour l’éducation, l’enseignement supérieur et la recherche
François Hollande a été élu le 6 mai 2012 président de la République. Retour sur son programme pour l’éducation, l’enseignement supérieur et la recherche.
Lire la suite de l’article

-----------------------------------------------------------

VousNousIls du 07/05/12

François Jourde : avec les TICE, "j’improvise beaucoup, je n’ai pas peur des crash-tests"
Cartes heuristiques, Facebook, Twitter, smartphones... Pour François Jourde, professeur de phi­lo­so­phie, tous les outils numériques sont bons pour faire cours. Il nous explique pourquoi les TICE lui tiennent tant à coeur.
Lire la suite de l’article

François Hollande réaffirme sa "priorité éducative"
Lors de son premier discours de président hier à Tulle, François Hollande a rappelé que l’école de la République serait l’un de ses principaux engagements.
Lire la suite de l’article

-----------------------------------------------------------------------

La démocratie a besoin de la presse.
La presse a besoin de lecteurs pour vivre…
Lisez et achetez des journaux !