Accueil > L’actualité vue par le CRAP > Les revues de presse > Revue de presse du lundi 5 mars 2012


JPEG - 26.3 ko

Revue de presse du lundi 5 mars 2012

L’éducation dans la campagne – Le Bac du petit Nicolas – 26 heures - lolitas – uniformes -

L’Éducation dans la campagne
Les sondages se succèdent et nous confirment que l’éducation est bien un des enjeux importants de cette campagne électorale.
Un sondage CSA pour les Échos montre que les propositions de N. Sarkozy sur l’École ne convainquent pas les français interrogés. Dans cette enquête (réalisée auprès de 998 personnes selon la méthode des quotas) , ils sont seulement 26% à approuver l’idée “des enseignants moins nombreux mais mieux payés” alors qu’ils sont 70% à préférer la proposition de F. Hollande “davantage d’enseignants quel que soit leur niveau de salaire”. Même les sympathisants de droite lui donnent majoritairement tort (51%, contre 46%). Un résultat sans appel.
Un autre sondage OpinionWay/Apel (parents d’élèves du privé) réalisé sur un échantillon de 639 parents d’enfants scolarisés issu d’un échantillon global de 1.503 personnes et publié ce lundi montre, quant à lui, que près de 90% des parents d’élèves sont pour un changement du système éducatif. Si on rentre dans le détail , on note qu’environ 50% de l’ensemble des personnes interrogées estiment qu’il faut réaménager l’école «  en profondeur » et 42% sur « quelques points seulement ». Ces chiffres sont respectivement de 46% et 45% chez les parents d’enfants scolarisés, selon le sondage. Mais les Français ne font pas seulement des revendications, ils proposent des pistes de réformes. Parmi celles-ci, « la création d’un vrai métier pour l’accompagnement des enfants en situation de handicap  » et « des parcours adaptés aux élèves qui rencontrent des difficultés » sont les requêtes qui reviennent le plus souvent (93%) chez l’ensemble des Français. Des chiffres quasi identiques chez les parents d’enfants scolarisés.
Bien sûr, on sait tous que les sondés répondent aux questions qu’on leur pose et que celles ci peuvent être biaisées ou induire certaines conclusions. Il faut donc prendre cela avec précaution tout comme l’ampleur de l’échantillon. Tout cela étant dit, on notera que les parents sont favorables à une “amélioration de la formation initiale des enseignants par le recours systématique à l’alternance ” (84%). Ils suggèrent aussi le développement de “l’utilisation pédagogique d’outils numériques par les enseignants ” (environ 83%). Les Français souhaitent par ailleurs que l’on puisse “renforcer, dans les résultats du baccalauréat, la part du contrôle continu ” (78%) et que l’Éducation “propose de nouveaux rythmes scolaires au primaire, mieux adaptés aux rythmes des enfants ” (environ 75%). Les Français jugent enfin qu’il “faut alléger et recentrer les programmes scolaires ” (environ 63%) et “permettre aux chefs d’établissements de choisir leurs enseignants pour constituer des équipes soudées autour d’un chef d’établissement ” (environ 62%).
Christian Chevalier, secrétaire général du SE-Unsa réagit sur France Soir à cette enquête. “ Si l’on prend les chiffres les plus récents, près de 150.000 jeunes sortent du système et ce depuis plus d’une dizaine d’années. Ce n’est pas normal. Il faut se reprendre. Ces sorties de systèmes débutent dès l’école primaire et maternelle. De ce point de vue là, la France, comparée aux autres pays européens, est à la traîne. Notre système éducatif ne s’est pas mis en capacité de venir en aide aux élèves en grande difficulté scolaire. Et les parents ne sont donc pas dupes. C’est ce que montre ce sondage. Il y a une crise de confiance entre la société et son école. Les Français ne font plus confiance à leur système éducatif. Dès lors, il est normal de constater que l’école devienne un des sujets majeurs de la campagne de l’élection présidentielle.
Signalons enfin que maintenant que les candidatures sont à peu près stabilisées et les programmes connus, Le Monde propose un comparatif assez bien fait des programmes éducation des candidats. Chacun pourra ainsi s’y reporter pour comparer les programmes et les valeurs qui les sous-tendent.

Le bac du petit Nicolas
Le Blog de la rédaction du Monde éducation revient sur un aspect passé un peu inaperçu dans le discours de Nicolas Sarkozy, mardi 28/02 dernier. Il s’agit de la réforme du baccalauréat. “Moins d’options, moins d’épreuves facultatives, des notes sans doute éliminatoires dans les disciplines fondamentales, plus de place accordée au contrôle continu, un tronc commun encore plus important pourrait constituer les axes d’une réforme utile. Le temps est venu d’en débattre” déclarait le candidat président. Le contrôle en cours de formation souvent confondu avec le contrôle continu est un sujet récurrent dans le sempiternel débat sur le bac. Mais la nouveauté porte sur la proposition d’introduire des notes éliminatoires dans les matières dominantes.
Pour Claude Lelièvre, sur Éducproset sur Médiapart, cet ensemble de propositions ignore ( voire méprise ) superbement l’existence de trois types de baccalauréats ( ‘’généraux’’, ‘’technologiques’’, professionnels’’ ) au profit d’un seul ‘’le’’ baccalauréat général. Et même vis-à-vis du bac général " l’orientation envisagée par Nicolas Sarkozy est en rupture avec les tentatives anciennes ( privilégiant les ‘’spécialisations’’ ) de mettre de l’ordre dans la tension grandissante entre les baccalauréats (‘’généraux’’ ) en tant qu’examens ( de fait ) de l’enseignement secondaire d’une part, et en tant qu’examens ( de droit ) d’entrée dans le supérieur d’autre part".
En d’autres termes, dans sa tentative de reocnquête d’un électorat conservateur, Nicolas Sarkzoy semble entonner la vieille rengaine de la “baisse du niveau” en tentant de restaurer un “bac à l’ancienne” (à l’époque où se situe “Le petit Nicolas” qu’alliez vous pensez d’autre ?) et en même temps prépare un examen de sélection à l’entrée à l’université qui ne dit pas son nom.

26 heures
"Je propose que désormais tout enseignant qui voudra travailler davantage puisse le faire avec 26h de présence dans l’établissement au lieu de 18h de cours ". Cette déclaration de Nicolas Sarkozy continue de déclencher de nombreuses réactions.
"On ne peut traiter les questions de l’enseignement avec des slogans, ce n’est pas sérieux", a estimé Vincent Peillon, chargé de l’éducation dans l’équipe de François Hollande. "Les 26 heures de présence, les professeurs les assurent déjà ! Aucun ne travaille que 15 ou 18 heures. Ils effectuent déjà, selon le ministère, 39 heures par semaine.". Même son de cloche sur le site Le Monde.fr qui rassemble des témoignages d’enseignants. Dans Rue89, un enseignant (professeur de sc.physiques en lycée) détaille son emploi du temps lors d’une semaine normale. Même procédé dans 20minutes où Michel, prof de philo estime qu’il fournit 56 heures de travail par semaine. Dans L’Express, le blogueur et professeur des écoles Lucien Marboeuf constate qu’en oubliant que les enseignants du primaire font déjà 26 heures et en proposant aux profs de collège la même obligation de service que les instits pour 25% de salaire en plus, Nicolas Sarkozy considère que “l’école primaire et ses enseignants constituent la 5ème roue du carrosse.

Lolitas
Chantal Jouanno vient de rendre son rapport sur le phénomène peu connu en France de l’ “hypersexualisation” des petites filles„ dont l’ampleur devient selon elle inquiétante. Le point de départ de la réflexion est lié à la publication dans Vogue en 2010 de photographies présentant des fillettes de 10 ans dans des poses très féminines et suggestives. Et au développement des concours de “mini-miss”. Si la sénatrice UMP reconnaît que le phénomène “n’a pas encore massivement touché nos enfants”. Mais l’ancienne ministre des Sports considère cependant que c’est un “phénomène de plus en plus présent”, qui “participe au développement des pratiques à risques”, notamment l’anorexie prépubère, et qui “véhicule le stéréotype de la femme/fille passive”. Pour elle, “ l’intrusion précoce de la sexualité entraîne des dégâts psychologiques irréversibles dans 80% des cas”. Et elle fait un certain nombre de recommandations comme par exemple l’interdiction des concours de beauté pour les moins de 16 ans et de représenter une marque de vêtement. Elle fait aussi une recommandation concernant les écoles en évoquant une “ harmonisation des règlements intérieurs quant aux tenues vestimentaires afin de définir un socle de principes sur le caractère "respectable" des tenues”...
Le terme d’ “hypersexualisation” fait débat. Dans le rapport elle est définie comme « la sexualisation des expressions, postures ou codes vestimentaires des enfants de moins de 12 ans, jugées trop précoces. En clair, un processus “qui s’appuie sur le retour des stéréotypes dès le plus jeune âge”, en raison notamment de la force de la publicité. Le sociologue Michel Fize, dans une interview à Libération.fr, récuse ce choix sémantique et préfère parler « d’hyperféminisation » chez les petites filles tout en reconnaissant la nécessité de favoriser l’information des parents et des jeunes sur les mécanismes médiatico-publicitaires. Mais, pour lui, “plutôt que de faire des filles des boucs émissaires, il faut bien se rendre compte que c’est la société qui est hypersexualisée. Si on va au bout de la logique, il va falloir interdire l’hypersexualisation des animatrices télé ou des chanteuses. ”. Stéphane Clerget, pédopsychiatre et auteur de Réussir à l’école, une question d’amour, revient, lui aussi, sur ce phénomène danbs L’Express. Il dénonce la relation fusionnelle qu’ont certaines mères avec leurs filles et l’aspect totalement négatif des concours “parce que le rapport bénéfice-risque est très défavorable. Contrairement aux récompenses scolaires, où l’on essaie de féliciter le maximum d’élèves, lors de ces concours, il n’y a qu’une seule élue. Cela créé une déception énorme chez les perdantes, qui peuvent développer des complexes sur leur apparence. […] On ne peut pas juger des fillettes uniquement sur leur physique, au risque d’engendrer des problèmes comportementaux importants lors de l’adolescence. D’autant que le regard des adultes qui jugent des fillettes n’est pas sain.

Uniforme
Les élèves de l’internat d’excellence de Sourdun (Seine-et-Marne)
porteront dès lundi 5 mars l’uniforme. En décembre, le proviseur de cet établissement public, Bernard Lociciro, expliquait que le code vestimentaire qui imposait “un haut sans inscription n’était pas respecté” , conduisant à “une vraie discrimination dans les couloirs”. Les filles devront désormais porter une jupe ou un pantalon noirs, un chemisier blanc, blazer, cardigan ou pull en V. Les garçons recevront deux pantalons noirs, quatre chemises blanches, deux pulls, un blazer et une cravate, avait détaillé le proviseur.
L’annonce dans de nombreux journaux de cette initiative ressemble fort à une opération de com’ un peu téléguidée. On notera que Chantal Jouano, fait cette proposition de la généralisation de l’uniforme dans le rapport cité plus haut. Tout comme cela figure dans les propositions de l’UMP. Et l’information sera complète lorsqu’on aura rappelé que Bernard Lociciro est adjoint au maire UMP de Meaux, Jean-François Copé…

Bonne Lecture...


Libération.fr du 05/03/12(certains articles payants)

Neuf Français sur dix souhaitent que l’école soit réformée
Neuf Français sur dix souhaitent que l’école soit réformée et qu’une attention particulière soit portée aux enfants handicapés et à ceux qui rencontrent des difficultés d’apprentissage, selon un sondage OpinionWay/Apel publié lundi.
Lire la suite de l’article

L’Université sur le qui-vive face au PS
Enseignants et chercheurs se sont heurtés rudement à la politique de Sarkozy. Ils se manifestent à nouveau, alors que Hollande doit préciser son programme et tenter de dissiper des malentendus.
Lire la suite de l’article

« Sarkozy laisse des dettes, non des campus rénovés »
INTERVIEWAnne Fraïsse, présidente de l’université Paul-Valéry (Montpellier-III)
Lire la suite de l’article

« Une incompréhension » entre Hollande et les universitaires ?
Ce soir François Hollande va tenter de résoudre un « problème de compréhension », avance Vincent Peillon, le responsable du pôle éducation, enseignement supérieur et recherche du candidat socialiste.
Lire la suite de l’article

« L’hypersexualisation touche la société entière, pas uniquement les petites filles »
Michel Fize (photo DR) est sociologue au CNRS et auteur de l’ouvrage les Nouvelles Adolescentes, 25 questions décisives (Armand Colin, 2010). Il se montre critique sur le rapport consacré à l’hypersexualisation des jeunes enfants, remis ce lundi par Chantal Jouanno.
Lire la suite de l’article

« L’hypersexualisation » des enfants dans le collimateur
Chantal Jouanno vient de rendre son rapport sur ce phénomène peu connu en France, mais dont l’ampleur devient selon elle inquiétante. De quoi justifier l’interdiction des concours de mini-miss ou une action plus vigoureuse contre les acteurs du prêt-à-porter.
Lire la suite de l’article

Faut-il s’inquiéter du recours à l’avortement chez les jeunes ? par NATHALIE BAJOS Sociologue-démographe (Inserm), MICHÈLE FERRAND Sociologue (CNRS), LAURENCE MEYER Médecin épidémiologiste, (université Paris-Sud), CAROLINE MOREAU Médecin épidémiologiste, (Inserm), JOSIANE WARSZAWSKI médecin épidémiologiste (université Paris-Sud
Avancer des arguments de santé publique erronés pour s’alarmer du recours à l’IVG chez les jeunes femmes participe d’une médicalisation et d’une psychologisation du champ de la sexualité qui conduit à renforcer le contrôle social sur la sexualité des femmes. Imposer, par un tel discours normalisateur - et faux ! aux jeunes femmes qui choisissent d’interrompre leur grossesse plutôt que de la mener à terme, une vision d’un avenir marqué par des séquelles graves n’est pas admissible. L’IVG concerne plus d’une femme sur trois en France. La question de savoir si ce nombre est trop élevé ou non relève du registre de la morale et non de la santé publique
Lire la suite de l’article


Le Figaro du 05/03/12 (certains articles payants)

La mode des lolitas dénoncée par un rapport parlementaire
Remis lundi, il s’inquiète du phénomène d’hypersexualisation des petites filles.
Lire la suite de l’article

« On déguise les petites filles en friandises sexuelles »
-Chantal Jouanno, sénatrice, auteur du rapport « Contre l’hypersexualisation, un nouveau combat pour l’égalité », s’inquiète du phénomène de la banalisation de la pornographie.
Lire la suite de l’article

Une arme contre l’érotisation des images d’enfants
Une charte, qui s’oppose à la diffusion d’une image hypersexualisée des mineurs dans les médias, est présentée mardi.
Lire la suite de l’article

Bras de fer autour d’un concours de « mini-miss »
En plein débat sur l’hypersexualisation des petites filles, l’annulation d’un un concours de mini-lolitas est jugée lundi à Auch.
Lire la suite de l’article

Ça gazouille en primaire
Si en 2009, la première twittclasse voyait le jour en France, aujourd’hui 142 professeurs francophones utilisent l’outil de microblogging. Mais comment font-ils ? Nous avons followé une classe de CM1 pendant une matinée.
Lire la suite de l’article


Le Monde.fr (certains articles payants) du 05/03/12

Le candidat Sarkozy imagine des notes éliminatoires au baccalauréat
Voilà le sacro-saint baccalauréat promis à un chamboulement. Si le locataire actuel du Château reprend un bail pour l’après 6 mai.
Lire la suite de l’article

L’hypersexualisation des jeunes filles, « résultat de l’influence du porno"
Alors que la sénatrice UMP Chantal Jouanno remettait ce lundi 5 mars un rapport sur l’hypersexualisation des jeunes filles, deux sociologues livrent au Monde.fr leurs analyses sur la question. Richard Poulin revient sur l’influence de la pornographie, la cause du phénomène selon lui. Frédéric Monneyron analyse, lui, les conséquences de l’hypersexualisation dans l’univers de la mode. Ils donnent également leur avis sur les préconisations avancées par le rapport Jouanno : l’adoption d’une charte de l’enfant, l’interdiction de la promotion d’images sexualisées d’enfants et la suppression des concours de mini-miss, noté uniquement sur le physique.
Lire la suite de l’article

Un rapport s’inquiète de l’hypersexualisation des enfants
L’"hypersexualisation" des enfants est un phénomène encore marginal en France mais qui inquiète les parents. Voilà les conclusions d’un rapport de la sénatrice UMP Chantal Jouanno, qui propose une série de mesures, comme l’interdiction de la promotion d’images sexualisées des enfants.
Lire la suite de l’article

Réforme des universités : "Les financements n’ont pas suivi"
"La politique menée depuis cinq ans a replacé les universités au centre de l’enseignement supérieur et de la recherche, mais les méthodes ont été traumatisantes", analyse Jean-Marc Broto, professeur de physique à l’université Toulouse-III, membre du Snesup, syndicat majoritaire.
Lire la suite de l’article

Education : les programmes des candidats
Nicolas Sarkozy a présenté cette semaine ses propositions sur la politique de l’éducation, axée sur un renforcement de la présence des enseignants pour mieux accompagner les élèves. Mais la politique de l’éducation s’articule aussi autour d’autres thématiques comme l’apprentissage, les rythmes scolaires ou l’université ; quels sont les propositions des candidats sur l’éducation ?
Lire la suite de l’article

François Hollande détaille ses propositions sur l’université
François Hollande a promis, lundi 5 mars, de revoir les premiers cycles universitaires, d’améliorer la condition étudiante, de faire des efforts pour les doctorants et jeunes docteurs ou encore d’avoir un financement des universités permettant de corriger les déséquilibres.
Lire la suite de l’article

"Rester 26 heures dans le collège ? C’est déjà le cas"
Après la proposition du candidat Nicolas Sarkozy d’augmenter le temps de travail des enseignants qui le souhaitent pour renforcer l’encadrement et l’accompagnement des élèves, nous avons sollicité l’avis de membres du corps enseignant via un appel à témoignages publié sur Le Monde.fr.
Lire la suite de l’article

Education nationale : contractuel attend titularisation
Depuis 2007, la situation n’a fait qu’"empirer" : la part de non-titulaires dans l’éducation nationale, essentiellement dans les collèges et lycées, a en effet augmenté de 25 %, selon les syndicats. Les agents de ce ministère seraient ainsi les premiers concernés, en nombre, par le projet de loi définitivement adopté par le Parlement jeudi 1er mars sur la tituralisation des précaires dans la fonction publique.
Lire la suite de l’article


L’Humanité du 05/03/12

Gérard Aschieri « Le prof bon à tout faire n’a pas de sens »
Gérard Aschieri, responsable du collectif éducation au conseil de campagne du Front de gauche, dénonce une mesure de diversion pour éviter la question du nombre de personnels.
Lire la suite de l’article

Zéro pointé pour Sarkozy
Pendant que certains se battent pour empêcher les suppressions de postes prévues à la rentrée prochaine, comme le font en ce moment même les élèves du lycée professionnel de Coutances, d’autres, comme Nicolas Sarkozy, se targuent d’un bilan positif sur l’école et l’université. Mais son discours prononcé à Montpellier le 28 février dernier à l’adresse du monde enseignant continue à sonner faux.
Lire la suite de l’article


Le Parisien (certains articles payants) du 05/03/12

Seine-et-Marne : l’internat de Sourdun inaugure l’uniforme
Les élèves de l’internat d’excellence de Sourdun (Seine-et-Marne) ont revêtu pour la première fois l’uniforme lundi, un changement de tenue destiné à combattre « la tyrannie des marques » en instaurant une « égalité entre les élèves », selon le proviseur.
Lire la suite de l’article

Une rentrée en uniforme, ça fait tout drôle.
Reportage photo
Lire la suite de l’article

Un rapport parlementaire s’attaque à la mode des « lolitas »
L’« hypersexualisation » des enfants - notamment des petites filles qui se déguisent en femmes adultes - est encore peu répandue en France mais le phénomène inquiète légitimement les parents, souligne lundi un rapport de la sénatrice UMP Chantal Jouanno.
Lire la suite de l’article

Attention au phénomène des lolitas
Des gamines de 8 ans habillées comme des femmes dans les pubs et dans les cours de récré. Face à cette dérive qui inquiète, la sénatrice Chantal Jouanno vient d’être chargée d’une mission.
Lire la suite de l’article

Les souhaits des parents pour l’école
Un sondage que nous publions en exclusivité dévoile les priorités des parents d’élèves pour réformer l’école.
Lire la suite de l’article

Les scientifiques de Saclay vont étudier le cerveau des élèves de CP
Les scientifiques de Saclay préparent une étude inédite. Objectif : comprendre comment évolue le cerveau d’un enfant apprenant à lire et combattre certains troubles comme la dyslexie.
Lire la suite de l’article


France Soir du 05/03/12

Réforme de l’école : "Il y a une crise de confiance"
Un sondage OpinionWay/Apel publié ce lundi montre que près de 90% des parents d’élèves sont pour un changement en profondeur de l’éducation en France. Ils souhaitent principalement qu’une attention particulière soit portée aux enfants handicapés et ceux en grand difficulté d’apprentissage. Christian Chevalier, secrétaire général du syndicat enseignant Unsa réagit pour France Soir à cette enquête.
Lire la suite de l’article

École : Une très grande majorité de Français pour une réforme
Un sondage OpinionWay/Apel publié ce lundi montre que les parents sont pour un changement en profondeur de l’éducation en France. Près de neuf Français sur dix veulent que l’école soit réformée. Ils souhaitent principalement qu’une attention particulière soit portée aux enfants handicapés et ceux en grand difficulté d’apprentissage.
Lire la suite de l’article


La Croix du 05/03/12

Les propositions clés de François Hollande pour l’enseignement supérieur et la recherche
Le candidat socialiste à la présidentielle a dévoilé son projet pour l’université lundi 5 mars à Nancy.
Lire la suite de l’article

L’uniforme fait son entrée à l’internat d’excellence de Sourdun
Les élèves de l’internat d’excellence de Sourdun (Seine-et-Marne) porteront dès lundi 5 mars l’uniforme. Une décision qui relance le débat sur ses vertus à l’école, où il est censé gommer les inégalités, lutter contre la surenchère des marques et favoriser l’intégration.
Lire la suite de l’article

L’enseignement agricole poursuit sa mue avec succès
Avec un peu plus de 200 000 élèves – étudiants et apprentis –, l’enseignement agricole reste attractif.
Lire la suite de l’article


Les échos (certains articles payants) du 05/03/12

L’uniforme arrive à l’internat de Sourdun
Les élèves de l’internat d’excellence de Sourdun en Seine-et-Marne porteront dès lundi l’uniforme, relançant le débat sur ses vertus à l’école où il est censé gommer les inégalités, lutter contre la surenchère des marques et favoriser l’intégration.
Lire la suite de l’article

Fusillade dans un lycée américain : le tireur de 17 ans inculpé de meurtres
L’adolescent soupçonné d’avoir tué trois de ses camarades lors d’une fusillade dans un lycée américain de l’Ohio (nord) a été inculpé jeudi de trois chefs d’accusation pour meurtre avec circonstances aggravantes et deux pour tentative de meurtre avec circonctances aggravantes, a indiqué son avocat.
Lire la suite de l’article

Nicolas Sarkozy fait un flop sur l’école auprès des Français
La création de 60.000 postes d’enseignants défendue par François Hollande est très largement préférée au « moins de profs mieux payés » proposé par le président-candidat, montre le baromètre mensuel CSA pour « Les Echos ».
Lire la suite de l’article


20 minutes du 05/03/12

En Inde, un institut apprend aux femmes analphabètes à devenir ingénieurs
On en sort sans qualification et les enseignants ne parlent souvent pas la même langue que leurs élèves mais qu’importe : l’institut Barefoot, en Inde, transforme depuis quarante ans la vie de femmes en leur apprenant des rudiments d’ingénierie solaire ou de médecine.
Lire la suite de l’article

Michel, prof de philo, 56 heures de travail par semaine
Michel, professeur de philosophie, est bien loin des 18 heures de travail hebdomadaires, évoquées par le candidat Sarkozy...
Lire la suite de l’article

Chantal Jouanno : « Je veux interdire les concours de beauté aux moins de 16 ans »
La sénatrice UMP, qui rend ce lundi au gouvernement son rapport sur l’hypersexualisation des petites filles, dénonce « un retour des stéréotypes »…
Lire la suite de l’article

Premier jour en uniforme à l’internat d’excellence de Sourdun
Les élèves de l’internat d’excellence de Sourdun portent depuis lundi matin un uniforme, une harmonisation vestimentaire instaurée pour combattre "la tyrannie des marques", selon le proviseur, mais qui ne fait pas l’unanimité chez les élèves.
Lire la suite de l’article


Rue89 du 05/03/12

26 heures au lycée ? Je les fais déjà, monsieur le Président !
Monsieur le Président, vous voulez augmenter le temps de présence des enseignants dans les établissements, de dix-huit heures à vingt-six heures. On arrive, on ouvre la porte, les élèves entrent, la sonnerie retentit, les élèves sortent, on ferme la porte et on rentre chez nous ? C’est ça ?
Lire la suite de l’article


Ouest-France du 05/03/12

Les concours de mini-miss dénoncées dans un rapport
L’ex-ministre des Sports Chantal Jouanno a remis lundi au gouvernement un rapport sur « l’hypersexualisaton » des enfants, qui pourrait mener à l’interdiction des concours de mini-miss en France.
Lire la suite de l’article

À Sourdun, on ressort l’uniforme pour combattre la tyrannie des marques
Les élèves de l’internat d’excellence de Sourdun (Seine-et-Marne) portaient tous ce lundi matin l’uniforme. Un changement de tenue destiné à combattre « la tyrannie des marques » en instaurant une « égalité entre les élèves », selon le proviseur.
Lire la suite de l’article


Le Journal du Dimanche du 05/03/12

Présidentielle : les jeunes ne croient pas en la France
Les quatre leçons de l’enquête exclusive menée par l’Ifop pour Paris Match auprès des personnes âgées de 16 à 30 ans. Une constante : les jeunes ont le moral en berne.
Lire la suite de l’article

La réplique de Vincent Peillon à Luc Chatel
Vincent Peillon, chargé de l’éducation dans l’équipe de François Hollande, répond à la déclaration de Nicolas Sarkozy mardi qui proposait d’augmenter le salaire des professeurs qui acceptaient de passer de 18 heures d’enseignement à 26 ?heures de présence dans l’établissement. Pour le socialiste, les enseignants assurent déjà ces 26 heures de présence.
Lire la suite de l’article


Le Nouvel Obs Permanent du 05/03/12

"Hypersexualisation" des fillettes : l’enquête de l’Obs
Vidéo - A 10 ans, elles portent déjà des sacs à main, s’habillent, se maquillent, s’épilent comme des femmes.
Lire la suite de l’article

L’’"Hypersexualisation" des fillettes dénoncée dans un rapport
Chantal Jouanno a remis un rapport au ministère des Solidarités dans lequel elle conseille d’endiguer le phénomène "en amont".
Lire la suite de l’article

Les Français attendent une réforme de l’école
A l’approche de l’élection présidentielle, une association de parents d’élèves a fait réaliser un sondage sur l’enseignement.
Lire la suite de l’article


L’Express.fr du 05/03/12

Mini-miss : "Le regard des adultes qui jugent des fillettes n’est pas sain"
Un rapport sur l’hypersexualisation des petites filles a été rendu ce lundi à Chantal Jouanno. Stéphane Clerget, pédopsychiatre et auteur de Réussir à l’école, une question d’amour, revient sur ce phénomène.
Lire la suite de l’article

Hypersexualisation : "Certaines mères instrumentalisent leur fillette innocente"
Un rapport rendu ce lundi sur l’hypersexualisation des enfants propose une série de recommandations pour lutter contre ce phénomène. Retour sur la médiatisation de ces lolitas.
Lire la suite de l’article

Hypersexualisation des fillettes : quelles solutions ?
Un rapport du Centre d’analyse stratégique met en garde contre la mode des mini-lolitas. Pour lutter contre ce phénomène, il propose plusieurs pistes inspirées de ce qui se fait à l’étranger.
Lire la suite de l’article

L’école doit-elle être réformée ?
Selon un sondage publié ce lundi, neuf Français sur dix souhaitent une réforme de l’école. Avec un accent mis sur l’accompagnement des enfants handicapés, la formation des professeurs et l’allègement du rythme scolaire. Selon vous, quel aspect de l’école faut-il réformer en priorité ?
Lire la suite de l’article

Sarkozy : il est normal qu’un instit touche moins qu’un prof
On avait été frappé lors de son discours sur l’éducation le 28 février du peu de cas fait par Nicolas Sarkozy de l’école primaire. Rien ou presque sur le sujet, alors que tout le monde s’accorde à dire que c’est là qu’il faut porter ses efforts, ce qui paraît relever de la plus élémentaire logique : si on veut que la plante pousse, on arrose les racines, il ne suffit pas de lustrer ses feuilles.
Lire la suite de l’article

Travailler plus pour gagner plus, qu’en pensent les profs ?
Nicolas Sarkozy veut permettre aux enseignants du secondaire qui le souhaitent de travailler huit heures de plus par semaine pour un salaire relevé de 25%. Une proposition jugée méprisante par les principaux concernés.
Lire la suite de l’article


Le Café Pédagogique du 05/03/12

Primaire : Chatel face aux chiffres
Dans un communiqué, Luc Chatel pourfend le Se-Unsa qui affirme que près de 1500 classes fermeront à la rentrée dans les écoles primaires du fait des 5700 suppressions de postes décidées dans le primaire. Que nous disent réellement les remontées du terrain ?
Lire la suite de l’article

Manoeuvres autour du bac
Contre la fraude, Luc Chatel propose une commission disciplinaire alors que N Sarkozy rêve transformer le bac.
Lire la suite de l’article


Touteduc (accès payant) du 05/03/12

Formation des enseignants : on sait ce qu’il faut faire... en Belgique
"Au sortir de la formation initiale, est-on un enseignant prêt à l’emploi ou un enseignant prêt à se construire ?" Cette question est au coeur de la réforme de la formation des enseignants que s’apprête à lancer la Belgique (Wallonie-Bruxelles). Et une universitaire, Véronique Degraef, s’est vu confier le soin de dresser un état des lieux et des problèmes. Le magazine Prof lui a demandé de résumer son rapport. En voici des éléments.
Lire la suite de l’article


Médiapart (accès payant) du 05/03/12

’’Le’’ baccalauréat du petit Nicolas par Claude Lelièvre
Rares sont ceux qui ont prêté attention aux propos que Nicolas Sarkozy a tenus sur ‘’le’’ baccalauréat à la fin de son discours de Montpellier, alors qu’ils sont pourtant sans précédent historique.

Lire la suite de l’article


Slate.fr du 05/03/12

Les enfants qui ronflent sont plus susceptibles d’être hyperactifs
Une étude publiée dans la revue Pediatrics montre que les jeunes enfants qui ronflent ou qui ont des troubles respiratoires durant leur sommeil sont plus susceptibles d’avoir des troubles du comportement plus tard dans leur enfance, selon le site de la BBC.
Lire la suite de l’article


ÉducPros du 05/03/12

Laurent Bigorgne : "Après la LRU, l’heure n’est plus aux grandes réformes mais à l’expérimentation"
Alors que l’Institut Montaigne est en train d’élaborer des propositions sur les suites à donner à la LRU ou sur le financement de l’enseignement supérieur, Laurent Bigorgne, son directeur, tire, dans un entretien avec EducPros, un bilan positif de la mise en œuvre de la LRU et des Initiatives d’avenir.
Lire la suite de l’article

”Le” baccalauréat de Nicolas Sarkozy par Claude Lelièvre
Est-ce parce que nous ne sommes pas encore au moment fort du marronnier de la fin juin ? En tout cas, la grande presse ne s’est guère jusqu’alors intéressée à ce qu’a dit Nicolas Sarkozy sur le baccalauréat à la fin de son discours de Montpellier sur l’éducation. Bien à tort, si l’on pense que ce n’est pas une simple ‘’posture’’, et que l’on doit faire attention aux propos précis qu’il a tenus.
Lire la suite de l’article


VousNousIls du 05/03/12

François Bayrou : ceux qui critiquent les enseignants, je leur dis "chiche, venez passer quelques jours dans une classe !"
Dans le cadre de la cam­pagne pré­si­den­tielle, VousNousIls.fr sol­li­cite les prin­ci­paux can­di­dats sur leur pro­jet pour l’éducation. Cette semaine, c’est un ancien ministre de l’Education natio­nale, de 1993 à 1997, qui répond à nos ques­tions : François Bayrou, pré­sident du MoDem et député de la 2e cir­cons­crip­tion des Pyrénées-Atlantiques.
Lire la suite de l’article

Roger-François Gauthier : en éducation, le "choc comparatiste" est bénéfique
Roger-François Gauthier, IGAENR, vice-président de l’AFAE (asso­cia­tion fran­çaise des admi­nis­tra­teurs de l’éducation), et pro­fes­seur de poli­tique éduca­tive à Paris-Descartes, est co-organisateur du col­loque annuel de l’association, qui aura lieu à Strasbourg du 16 au 18 mars pro­chains. Le thème de 2012 est « Enjeux inter­na­tio­naux pour les pro­fes­sion­nels de l’éducation : mieux connaître pour mieux agir ». Roger-François Gauthier nous pré­sente les enjeux et pers­pec­tives de ce colloque.
Lire la suite de l’article


La démocratie a besoin de la presse.
La presse a besoin de lecteurs pour vivre…
Lisez et achetez des journaux !