Accueil > L’actualité vue par le CRAP > Les revues de presse > Revue de presse du lundi 30 avril 2007


JPEG - 26.3 ko

Revue de presse du lundi 30 avril 2007

On le sait, la période est propice à la circulation d’argumentaires, et de messages de toutes sortes à propos des deux candidats à l’élection présidentielle. Une interview de Nicolas Sarkozy à 20 minutes (et qui m’avait échappé) est abondamment commentée dans les listes de discussion. En particulier ce passage où le candidat conditionne le financement des études au débouché professionnel.
Vous avez le droit de faire littérature ancienne, mais le contribuable n’a pas forcément à payer vos études de littérature ancienne si au bout il y a 1000 étudiants pour deux places. Les universités auront davantage d’argent pour créer des filières dans l’informatique, dans les mathématiques, dans les sciences économiques. Le plaisir de la connaissance est formidable mais l’Etat doit se préoccuper d’abord de la réussite professionnelle des jeunes.
La déclaration suivante faite dimanche à Bercy par le même Nicolas Sarkozy risque elle aussi de susciter de nombreux commentaires "Mai-68 a imposé le relativisme intellectuel et moral, a liquidé l’école de Jules Ferry, a introduit le cynisme dans la société, a abaissé le niveau moral et politique". Depuis, poursuit-il, ses héritiers "trouvent des excuses aux voyous, ont renoncé au mérite et à l’effort, ont affaibli l’autorité de l’Etat et l’idée de citoyenneté, cultivent la repentance, font l’apologie du communautarisme, dénigrent l’identité nationale". "Je veux tourner la page de Mai-68, a t-il lancé.
Nous y reviendrons certainement après demain. (pas de revue de presse le 1er mai !)

Aucun rapport avec ce qui précède...
Q.I. : la grande illusion, cet article du journal Le Monde remet les choses à leur place. Si aujourd’hui de plus en plus de parents se précipitent chez le psychologue afin de faire tester l’intelligence de leur enfant, généralement en échec scolaire, c’est qu’ils sont convaincus - par de nombreuses émissions de télévision et des pseudo-spécialistes - qu’il s’agit en fait d’un enfant surdoué et que son "surdon" explique l’ennui profond qu’il éprouve à l’école. Mais, comme le dit la psychologue interviewée, les choses ne sont pas si simples et les trois quarts des enfants testés n’appartiennent pas à la catégorie espérée. L’article dénonce également le charlatanisme et le mercantilisme à l’œuvre dans ce domaine.

C’est un article de Ouest France (entre autres) qui nous l’apprend, le lundi 30 avril était la Journée internationale contre la fessée, qui existe depuis 2002 en France.
No spank day” ?
Pourtant, il y en a qui se perdent...

Bonne Lecture...


Libération du 30/04/07

Des banderoles bannies par le rectorat
A Paris, les écoles servant de bureaux de vote devront être « neutres » le 6 mai.
Lire la suite de l’article

Sarkozy dégaine sa haine de Mai 68
Pour Sarkozy, Mai 68 est responsable de tout : du dénigrement de l’identité, du communautarisme, de la faillite de l’école, du cynisme des capitalistes et même des parachutes dorés !
Lire la suite de l’article


Le Figaro du 30/04/07

Un troisième trimestre scolaire en pointillé
Entre les ponts du mois de mai et les examens de fin d’année, les élèves ont bien du mal à rester concentrés sur leur programme.
Lire la suite de l’article

Pour la Peep, "il est urgent d’harmoniser les rythmes au niveau national"
Présidente de la Peep, fédération de parents d’élèves apolitique, Anne Kerkhove estime que les ponts de mai déstabilisent les élèves.
Lire la suite de l’article

À Paris, les écoles priées d’ôter toute banderole pour le scrutin
Une cinquantaine d’écoles servant de bureaux de vote a affiché des slogans de soutien aux clandestins. Une atteinte à la neutralité, selon le rectorat.
Lire la suite de l’article


L’Humanité du 30/04/07 (un jour de retard)

Parlons-en 1. Mésusage des gènes
L’utilisation du terme « génétique » dans le cas de comportements « violents » ou « asociaux » prêtés à certains enfants, ou catégories de la population, notamment par le candidat de l’UMP, oblige à des mises au point
Lire la suite de l’article


Le Parisien du 30/04/07 ( payant)

L’alphabet... en chantant « Carmen » !
LES MEILLEURES IDEES sont presque toujours les plus simples. Prenez « Carmen », l’opéra le plus joué dans le monde. Plaquez sur l’air archicélèbre de la « Habanera » (l’amour est enfant de bohème...) les vingt-six lettres de l’alphabet....
Lire la suite de l’article

Une journée... sans fessée !
DES ASSOCIATIONS se mobilisent aujourd’hui pour s’opposer aux gifles et aux fessées dans l’éducation des enfants. C’est aux Etats-Unis qu’a été lancée en 2001 cette journée contre la violence éducative ordinaire (« No Spank Day »).
Lire la suite de l’article


La Croix du 30/04/07

Rien vu...


20 minutes du 30/04/07

Des Parisiens partagent un repas multiculturel près du QG de Sarkozy
Environ 150 personnes ont partagé dimanche un "repas multiculturel" à l’appel de l’association Réseau éducation sans frontières (RESF), tout près du QG parisien de campagne de Nicolas Sarkozy, chacun étant invité à apporter un plat de son choix.
Lire la suite de l’article

« Le Pen ne m’intéresse pas, son électorat, si »
Vous vous fixez comme objectif de ne laisser aucun enfant sortir du système scolaire sans qualifications. Comment comptez-vous parvenir à cet objectif ?
Par exemple dans les universités, chacun choisira sa filière, mais l’Etat n’est pas obligé de financer les filières qui conduisent au chômage. L’Etat financera davantage de places dans les filières qui proposent des emplois, que dans des filières où on a 5000 étudiants pour 250 places.

Si je veux faire littérature ancienne, je devrais financer mes études ?
Vous avez le droit de faire littérature ancienne, mais le contribuable n’a pas forcément à payer vos études de littérature ancienne si au bout il y a 1000 étudiants pour deux places. Les universités auront davantage d’argent pour créer des filières dans l’informatique, dans les mathématiques, dans les sciences économiques. Le plaisir de la connaissance est formidable mais l’Etat doit se préoccuper d’abord de la réussite professionnelle des jeunes.
Lire la suite de l’article


Métro (Paris) du 30/04/07

"Journée sans fessée" : des associations disent non à la violence éducative
Des associations de parents se mobilisent pour s’opposer aux gifles et aux fessées dans l’éducation des enfants, à l’instar d’Olivier Maurel, spécialiste du sujet, de passage en Bretagne à l’occasion de la "Journée de la non-violence éducative" du 30 avril.
C’est aux Etats-Unis qu’a été lancée en 2001 cette journée contre la violence éducative ordinaire ("No Spank Day"). L’idée a été reprise en France en 2004 par l’association La Maison de l’Enfant, qui a décrété le 30 avril "Journée sans fessée", devenue cette année "Journée de la non-violence éducative".
Lire la suite de l’article


Ouest-France du 30/04/07

On peut éduquer un enfant sans fessée
Des parents estiment qu’une fessée n’a jamais fait de mal. Ceux qui pensent le contraire participent à la journée internationale contre la fessée.
Lire la suite de l’article


Le Monde daté du 30/04/07

Q.I. : la grande illusion
Des parents se précipitent chez le psychologue afin de faire tester l’intelligence de leur enfant, généralement en échec scolaire, convaincus - et c’est la nouveauté - qu’il s’agit en fait d’un enfant surdoué, que son "surdon" explique l’ennui profond qu’il éprouve à l’école ou peut-être son insubordination, et qu’un certificat doté d’un chiffre élevé en guise de Q.I. - "la preuve qu’il appartient à une race supérieure", ironise Claire Meljac - permettra de mieux le comprendre, l’apprécier à sa juste valeur et l’orienter. Sans compter, ajoute la psychologue, la restauration narcissique des parents qui, de géniteurs d’un cancre, deviendraient, par la grâce d’un chiffre, parents d’un petit génie.
Lire la suite de l’article

M. Sarkozy transforme son meeting parisien en démonstration de force et de popularité
Alors que Mme Royal avait paru, au début de sa campagne, prendre ses distances avec cet héritage, M. Sarkozy enfonce le clou quand elle reçoit le soutien de l’extrême gauche. La charge est lourde : "Mai-68 a imposé le relativisme intellectuel et moral, a liquidé l’école de Jules Ferry, a introduit le cynisme dans la société, a abaissé le niveau moral et politique". Depuis, poursuit-il, ses héritiers "trouvent des excuses aux voyous, ont renoncé au mérite et à l’effort, ont affaibli l’autorité de l’Etat et l’idée de citoyenneté, cultivent la repentance, font l’apologie du communautarisme, dénigrent l’identité nationale". "Je veux tourner la page de Mai-68, lance-t-il. Mais il ne faut pas faire semblant. Il ne faut pas se contenter de mettre des drapeaux aux fenêtres le 14 juillet et chanter La Marseillaise à la place de L’Internationale dans les réunions du Parti socialiste." "Je ne sors pas de cette campagne comme j’y suis entré", avait pourtant pris soin de prévenir M. Sarkozy au début de son discours.
Lire la suite de l’article

Sauvons la recherche s’engage en faveur de la candidate PS
Sauvons la recherche (SLR), fer de lance du mouvement des chercheurs depuis 2004, s’était refusé à donner une consigne de vote, même si sa préférence pour la gauche était manifeste. L’association a franchi le pas, estimant, explique son président, le mathématicien Bertrand Monthubert, qu’"il n’est pas possible de faire comme si les deux projets en lice étaient équivalents". Lundi 30 avril, au cours d’une conférence de presse, SLR devait appeler les chercheurs à "utiliser leur bulletin de vote pour sauver la recherche et l’université". En se prononçant sans ambiguïté en faveur de Ségolène Royal.
Lire la suite de l’article

L’"orientation active" pour l’entrée à l’université ne rencontre pas le succès espéré
Présentée comme une solution contre l’échec à l’université, l’"orientation active" des lycéens de terminale, expérimentée dans 67 universités volontaires sur 85, n’a pas suscité un grand intérêt de la part des étudiants. Ce dispositif avait été annoncé, le 22 septembre 2006, par François Goulard, ministre délégué à l’enseignement supérieur et à la recherche. Objectif : inviter tout élève de terminale souhaitant poursuivre des études à l’université à adresser un formulaire déclinant ses projets de formation et à le soumettre à l’avis de l’université. Mais il n’a séduit, selon notre enquête, en moyenne que 10 à 15 % des futurs étudiants.
Lire la suite de l’article


Le Nouvel Obs Permanent du 30/04/07

Nicolas Sarkozy provoque un tollé ?en voulant "liquider" Mai 68
François Hollande : "Ce n’est pas la société de demain" que prépare Sarkozy, mais "la société d’hier ou d’avant hier". Cohn-Bendit dénonce le "terme stalinien, bolchevique, de ’liquidation’". Gérard Aschieri (FSU) : "C’est de l’idéologie à l’état brut avec un côté ’âge d’or’ qui n’a jamais existé".
Lire la suite de l’article


L’Express.fr du 30/04/07

Rien vu...


Une sélection dans les dépêches du 30/04/07

Propos de Sarkozy sur mai 68 : retour à "l’autoritarisme" de Pétain (Meirieu)
Le pédagogue Philippe Meirieu a estimé lundi que les propos de Nicolas Sarkozy sur mai 68 dimanche à Bercy relevaient d’un retour à "l’autoritarisme" prôné par Pétain, critiquant la vision "infantilisante" de l’école par le candidat UMP.
Lire la suite de l’article

Unsa-Education : les propos Sarkozy sur Mai 68 "font froid dans le dos"
Le secrétaire général de l’Unsa-Education Patrick Gonthier a qualifié lundi de "discours de la nostalgie qui fait froid dans le dos", les propos de Nicolas Sarkozy dimanche lors de son meeting à Bercy (Paris) sur Mai 68 qui a, selon le candidat, "liquidé l’école de Jules Ferry".
Lire la suite de l’article

"Journée sans fessée" : des associations disent non à la violence éducative
Des associations de parents se mobilisent pour s’opposer aux gifles et aux fessées dans l’éducation des enfants, à l’instar d’Olivier Maurel, spécialiste du sujet, de passage en Bretagne à l’occasion de la "Journée de la non-violence éducative" du 30 avril.
Lire la suite de l’article

Bagarre filmée dans un collège chic de Lyon, un élève a la mâchoire brisée
Un élève du collège Vendôme, dans le très chic sixième arrondissement de Lyon, a eu la mâchoire brisée au cours d’une bagarre avec un autre élève de l’établissement devant plusieurs dizaines de collégiens, dont l’un a filmé la scène, a-t-on appris lundi de source judiciaire.
Lire la suite de l’article

Carte scolaire : Bayrou pour le maintien, Royal prône le "libre choix"
François Bayrou a réaffirmé son attachement à la carte scolaire, alors que Ségolène Royal s’est déclarée favorable à un "libre choix" pour les familles, lors du débat inédit organisé samedi entre les deux responsables avant le second tour de la présidentielle.
Lire la suite de l’article

Aschieri (FSU) dénonce "le discours idéologique" de Sarkozy sur Mai 68
Gérard Aschieri, secrétaire général de la FSU, principale fédération de l’Education, a qualifié lundi les propos de Nicolas Sarkozy dimanche sur Mai 68 et sur l’école de Jules Ferry, de "discours idéologique" qui sous-entend un "retour à un âge d’or qui n’a jamais existé".
Lire la suite de l’article


La démocratie a besoin de la presse.
La presse a besoin de lecteurs pour vivre...
Lisez et achetez des journaux !