Accueil > L’actualité vue par le CRAP > Les revues de presse > Revue de presse du lundi 3 septembre 2007


JPEG - 26.3 ko

Revue de presse du lundi 3 septembre 2007

Cette fois ci, c’est la (pré)rentrée... !
Même si plus du quart des élèves ont déjà commencé à travailler dès la semaine précédente, c’est aujourd’hui que 878.947 enseignants (et leur ministre) ont fait leur rentrée

A lire aujourd’hui, un très bon “Rebonds” dans Libération où Patrick Rayou, sociologue s’intéresse à la situation des professeurs débutants et à leur formation. Il rappelle que les conditions d’installation de ces jeunes collègues sont souvent difficiles et qu’il y a une réelle difficulté aujourd’hui à construire le “métier d’élève”. Il ne suffit pas d’“aimer sa discipline d’enseignement” pour pouvoir bien la transmettre et être un bon pédagogue. P.Rayou pense aussi que si le nouveau “cahier des charges” de la formation peut permettre de repenser l’articulation entre les savoirs scolaires (la discipline d’enseignement) et les compétences plus larges, encore faut-il que ces deux dimensions soient prises en compte ensemble par les formateurs. La formation leur propose encore trop souvent des modules sur l’intervention en classe détachés des enjeux de la discipline enseignée.“ Comme si l’on pouvait tenir la classe sans se soucier de la spécificité des apprentissages.
Libération propose en complément un reportage sur les nouveaux enseignants qui ne cède pas à la seule déploration. Sentiment qui était en revanche la règle dans le dossier de samedi dernier où on titrait : “les profs entrent à reculons”. Certes, les réductions de postes sont un contexte difficile et il faut se battre pour renverser cette situation, mais on peut craindre que toute cette déploration n’ait finalement un effet pervers en renforçant l’image des profs toujours en train de se plaindre et n’ayant que le mot “moyens” à la bouche...

Le Figaro s’intéresse lui aussi aux “petits nouveaux” qu’il juge plus “pragmatiques” que les anciens. Il note aussi qu’une proportion non-négligeable d’entre eux a eu une vie professionnelle antérieure. On trouve aussi un portrait, très positif, de jeunes enseignantes en ZEP. “On est supermotivées ! ” disent-elles en se tenant à distance d’un discours désabusé. L’une d’entre elles déclare : “ Je perçois parfois une certaine lassitude chez les enseignants qui ont vingt-cinq ans de carrière, mais je ne suis pas du tout dans ce cas. ”Elle constate aussi une forme d’individualisme plus grande chez ses aînés : “ Ils ne voient pas toujours l’intérêt de travailler en équipe, par exemple.
Jeunes contre vieux ? En fait la réalité du monde enseignant aujourd’hui est complexe. La déploration et l’enthousiasme peuvent cohabiter dans la même salle des profs et aussi dans la même personne !

Xavier Darcos est partout. C’est un peu normal pour le ministre de l’éducation qui se doit de montrer qu’il est présent le jour de la rentrée. D’abord, une interview de Xavier Darcos dans Ouest France, Dimanche où il se présente comme “le ministre des enseignants”, et uneinterview dans Le Parisien aujourd’hui Lundi où il déclare qu’ “on pourrait envisager de supprimer les cours le samedi”.
Philippe Meirieu aussi est dans plusieurs journaux en cette rentrée : une interview dans Sud ouest et une autre dans Metro . (à noter aussi une interview intéressante de Christian Forestier dans Le Monde ). Dans Sud-Ouest ,Philippe Meirieu déclare à propos de la revalorisation : “[elle] est nécessaire, mais il faut en contrepartie redéfinir la mission des professeurs. Il y a aujourd’hui une forme de mépris social par rapport à leurs salaires, qui restent parmi les plus bas d’Europe. Il faut lancer une réflexion collective sur leurs tâches et leur présence dans les établissements. Qu’ils soient considérés comme de vrais cadres, avec un bureau et un téléphone, pour pouvoir joindre les familles. [...] Il ne s’agit pas d’augmenter le nombre d’heures de cours. Parler des 35 heures est une grosse maladresse, puisqu’ils réalisent une partie de leur travail chez eux. Il faudrait même, selon moi, diminuer le nombre d’heures d’enseignement dans les établissements difficiles.”.

Bonne Lecture... et bonne rentrée !


Libération du 03/09/07

Veillée d’armes pour débutants
Par PATRICK RAYOU, PROFESSEUR DES UNIVERSITÉS À PARIS-VIII, LUC RIA, MAÎTRE DE CONFÉRENCES À L’IUFM D’AUVERGNE.

Aujourd’hui, rentrée pour les jeunes enseignants, confrontés à une école en pleine mutation.
Lire la suite de l’article

« Plus on avance, moins on a de moyens »
Cinq enseignants racontent leurs craintes à la veille de la rentrée.
Lire la suite de l’article

« L’école française peine à combler les inégalités »
Philippe Meirieu, professeur et pédagogue, répond aux questions des libénautes .
Lire la suite de l’article

Fillon espère une rentree sans casse
Le Premier ministre a prêché la concertation pour tenter de rassurer, vendredi à Créteil, les enseignants inquiets des suppressions de postes prévues en 2008.
Lire la suite de l’article

Éditorial : Déminage
Quand même... Sur ce dossier-là, le Président a bien voulu laisser la vedette à son Premier ministre. Il faut dire qu’à quelques jours de la rentrée scolaire le blues des profs s’installe et menace de se muer en grogne. Le communiqué commun des quinze organisations d’enseignants, d’élèves et de parents rendu public jeudi, promettant une « initiative » pour contester les 11 200 suppressions d’emplois dans l’Education nationale, sonnait comme un avertissement. François Fillon, qui connaît bien ce dossier, est donc monté au créneau pour annoncer des consultations, discussions et autres négociations. Le Premier ministre, qui avait provoqué un mini séisme avec son ballon d’essai sur le service minimum dans l’Education nationale, s’est montré vendredi tout miel et souriant.
Lire la suite de l’article

Ces jeunes enseignants lâchés dans la cour des grands
25 000 nouveaux profs font leur première rentrée cette année. Témoignages.
Lire la suite de l’article

Les effectifs de la rentrée
878 947 enseignants de l’école au lycée font leur pré- rentrée aujourd’hui. 25 000 sont des nouveaux titulaires.
Lire la suite de l’article


Le Figaro du 03/09/07

A l’école de la civilité
France 3 diffuse un film pudique et optimiste sur une école de ZEP.
Lire la suite de l’article

Les enseignants reprennent le chemin de l’école
Près de 900 000 professeurs font leur rentrée. Parmi eux, de plus en plus de petits nouveaux pragmatiques
Lire la suite de l’article

Deux jeunes professeurs de ZEP ont la passion chevillée au corps
Sophie Jay et Sophie Thouvenin refusent les clichés misérabilistes. Elles disent se sentir utiles.
Lire la suite de l’article


L’Humanité du 03/09/07 (un jour de retard)

Séminaire de l’Institut de l’entreprise contesté
Le collectif LBO de la CGT a contesté, hier, la partialité des quatrièmes rencontres organisées par l’Institut de l’entreprise et le ministère de l’Éducation nationale pour des professeurs de sciences économiques et sociales du lycée Louis-Le-Grand, à Paris. Des militants du collectif, qui dénonce la pratique de rachat d’une entreprise par un fonds recourant à l’endettement, ont distribué des tracts à l’ouverture de ce séminaire, qui se tient jusqu’à aujourd’hui, sur le thème :« Le financement de l’entreprise : intermédiaires et marchés financiers »
Lire la suite de l’article

Un rassemblement d’ampleur pour défendre l’école
Quinze organisations ont signé un appel solennel contre les réductions budgétaires drastiques. Elles envisagent une mobilisation nationale.
Lire la suite de l’article


Le Parisien du 03/09/07 ( payant)

Premières rentrées
Demain, profs et écoliers parisiens retournent à l’école. Et mardi, ce sera la fin des vacances pour tous les autres. Chacun se demande ce qui l’attend, surtout quand rentrée rime avec première fois.
Lire la suite de l’article

« On pourrait envisager de supprimer les cours le samedi »
Calendrier scolaire, redoublement, service minimum à l’école, suppression de 11 200 postes : à la veille de la rentrée des douze millions d’élèves, le ministre de l’Education nationale, Xavier Darcos, répond à tout.
Lire la suite de l’article

« On va avoir des classes à 40 ! »
PHILIPPE TOURNIER, proviseur d’un lycée très demandé après l’assouplissement de la carte scolaire
Lire la suite de l’article


La Croix du 03/09/07

Le fait religieux s’invite timidement à l’école
Cinq ans après la parution du rapport Debray, les enseignants sont invités à évoquer le fait religieux à travers l’enseignement de leurs propres disciplines
Lire la suite de l’article

Une mallette pédagogique à destination des enseignants des écoles et collèges
Soutenus par l’IESR et le rectorat de Toulouse, l’IUFM et des professeurs de l’enseignement supérieur et de l’enseignement scolaire travaillent sur des outils pédagogiques destinés à faciliter l’enseignement du fait religieux, en particulier à l’école élémentaire et au collège.
Lire la suite de l’article

Internet, un relais dans la formation des enseignants au fait religieux
Beaucoup de professeurs, mal à l’aise ou peu formés à l’enseignement du fait religieux se documentent sur Internet
Lire la suite de l’article

Le Québec a fait le choix d’un enseignement des religions
Alors que la France a opté pour une laïcité sans équivoque au sein de son école publique, le Québec a choisi la voie du compromis. Dès septembre 2008, tous les élèves du primaire et du secondaire auront l’obligation de suivre des cours d’éthique et de culture religieuse. Le choix peut certes étonner. Pourtant, la réforme a fait l’objet d’un large consensus dans la Belle Province.
Lire la suite de l’article


20 minutes du 03/09/07

Les profs dépriment sur leurs blogs
La rentrée n’est pas facile pour les profs. Et leurs blogs le disent bien
Lire la suite de l’article

Polémique sur la « rigueur » : « bonne gestion » ou « tour de vis » ?
Nicolas Sarkozy n’avait sans doute pas besoin de cela, alors que la rentrée sociale s’annonce tendue pour le gouvernement. Non, promis, il n’y a pas de « plan de rigueur », pourtant annoncé dimanche par Christine Lagarde. Plutôt un « plan de revalorisation », comme l’a rectifié juste après en jouant sur les mots Claude Guéant, le secrétaire général de l’Elysée.
Lire la suite de l’article


Métro (Paris) du 03/09/07

Du nouveau à l’école
Petit tour d’horizon des mesures qui entrent en vigueur dans les classes cette année
Lire la suite de l’article

“La tâche est chaque année plus lourde”
La parole à Philippe Meirieu, professeur d’université
Lire la suite de l’article


Rue89 du 03/09/07

Et l’école, comment ça va ? Un documentaire relance le débat
Et si, pour une fois, l’espoir venait de la télévision ? Coincidant avec une rentrée des classes lourde d’inquiétudes et de débats, une enquête diffusée lundi soir par Canal+ vient apporter un éclairage passionnant.
Long d’une heure quarante minutes et réalisé par Emmanuel Amara et Jean-Philippe Amar, "Education nationale, un grand corps malade" fait le pari audacieux de désigner tous les problèmes que rencontre le système scolaire, de l’école primaire à l’université.
Le traitement a un parti-pris assumé, aux accents parfois catastrophistes, mais totalement exempt de langue de bois. Un documentaire devant lequel on ne peut rester indifférent et qui provoquera le débat. Et c’est sans doute son but et sa plus grande qualité : encourager professeurs, parents et élèves à prendre position, à témoigner, à se mobiliser pour chercher des solutions.
Lire la suite de l’article

Google signe avec les agences de presse et transforme le web
C’est une information d’apparence banale, mais qui pourrait avoir un profond impact sur la circulation de l’information, ou, comme le dit très justement le blog spécialisé Techcrunch, pourrait "avoir l’effet d’une petite bombe dans l’industrie de la presse".
Google a en effet annoncé vendredi la signature d’un accord avec quatre grandes agences de presse -deux internationales : Agence France-Presse (AFP) et Associated Press (AP) ; deux nationales : Canadian Press (CP) et Press Association (PA, Grande Bretagne)- pour la diffusion de leurs dépêches sur le site Google News. Jusque-là, Google News -Google Actualités en français- se contentait de recenser les sites d’informations qui, eux, reproduisaient bien souvent les dépêches des agences de presse. Ainsi, le premier titre de Google Actualité au moment où j’écris cet article, renvoie au site du Monde, mais une fois sur lemonde.fr, on tombe sur... une dépêche Reuters, pas sur un article du site.
La petite révolution contenue dans cette annonce signifie que l’internaute pourra désormais accéder directement aux dépêches des agences avec lesquelles Google a signé un accord, plutôt que de passer par le "filtre" des sites d’informations qui les relayent.
Lire la suite de l’article


Ouest-France du 03/09/07

Darcos : le métier de professeur va changer
Interview. Le ministre de l’Éducation nationale Xavier Darcos propose aux enseignants une nouvelle conception de leur métier.
Lire la suite de l’article

Une école pour qui ? par qui ?
Pour qui l’école est-elle organisée en France ? Pour les adultes d’abord ; pour les enfants, ensuite, est-on tenté de répondre. En témoignent les discussions incessantes sur les rythmes des vacances et la semaine de quatre jours. Quelles sont les raisons des arbitrages ultimes en ces domaines ? On aimerait croire que la recherche de la meilleure formation des enfants l’emporte sur d’autres considérations. Mais hélas, il est permis d’en douter.
Lire la suite de l’article

Pour le patron de la Sorbonne, le bac est « une imposture » !
« Le baccalauréat ne vaut plus rien ! » Celui qui l’affirme n’est autre que le patron de la Sorbonne, la prestigieuse université parisienne. Jean-Robert Pitte veut un bac utile.
Lire la suite de l’article

Carte scolaire : Darcos vise sa suppression
Les demandes de dérogations ont été moins nombreuses que prévu. Après l’avoir assouplie, le ministre veut néanmoins supprimer totalement la carte scolaire.
Lire la suite de l’article


Sud-Ouest du 03/09/07

Redéfinir la mission des professeurs
Entretien avec Philippe Meirieu :—La revalorisation du métier d’enseignant passe par de meilleures conditions de travail dans les établissements
Lire la suite de l’article

Pas de difficultés majeures
Le point sur la rentrée scolaire 2007-2008 en Aquitaine, avec William Marois, le recteur de l’académie de Bordeaux
Lire la suite de l’article


Le Monde daté du 03/09/07

Tréméloir, 700 habitants, 78 élèves
Planté au milieu de la cour de l’école, Joseph Le Pottier ne boude pas son plaisir. "Des cris d’enfants, ça fait 21 ans qu’on n’avait pas entendu ça ici." Tréméloir, 700 habitants, non loin de Saint-Brieuc, à l’intérieur des terres, a fêté jeudi 30 août, semaine de quatre jours oblige, sa première rentrée des classes depuis des lustres.
Lire la suite de l’article

Plus de sport, du soutien scolaire et des "grilles" pédagogiques : ce qui change à la rentrée
La majorité des douze millions d’élèves scolarisés de la maternelle à la terminale, notamment ceux des lycées et collèges, reprend le chemin des classes mardi 4 septembre, la "prérentrée" des enseignants étant fixée au lundi 3 septembre. Mais les deux millions d’écoliers qui observent la semaine de quatre jours ont déjà repris l’école au cours de la deuxième quinzaine d’août et, à Paris, la rentrée du primaire a lieu le lundi. Depuis la conférence de presse de rentrée du ministre de l’éducation, Xavier Darcos, tenue mercredi 29 août, deux sujets ont occupé le devant de la scène : le prochain lancement de la concertation sur la revalorisation de la condition enseignante, sous l’égide d’un comité auquel Michel Rocard, ancien premier ministre socialiste, a accepté de participer, et la décision des syndicats d’enseignants d’"interpeller" le président de la République au sujet des 11 200 suppressions de postes prévues à la rentrée 2008.
Lire la suite de l’article

Vous et la carte scolaire
"J’ai contourné la carte scolaire pour ne pas perdre la nounou de mes enfants"
Lire la suite de l’article

Christian Forestier, ancien recteur d’académie, membre du Haut Conseil de l’éducation
"On a supprimé le bonnet d’âne mais on est encore loin de l’Europe du Nord"

Et si on changeait complètement d’approche ? En se disant, notamment au niveau de l’école primaire, que l’enfant n’est pas le premier responsable de ses difficultés. C’est bien connu, tout élève qui travaille ne peut que réussir. Donc, s’il échoue, c’est qu’il ne travaille pas, et pour le punir il suffit de le faire recommencer. C’est notre vision de l’échec : nous avons supprimé le bonnet d’âne, mais on est encore loin de l’approche de l’Europe du Nord.
Lire la suite de l’article

Avec le pédibus, le ramassage scolaire se fait à pied
Dans plusieurs villes, pour partir à l’école, les enfants peuvent désormais attraper le pédibus. C’est le nom donné à un mode de ramassage scolaire qui s’effectue à pied.
Lire la suite de l’article


Le Nouvel Obs Permanent du 03/09/07

Christine Lagarde annonce ?"un plan de rigueur"
Ceci "sur l’année 2007" signifiera que "ce sont près de 23.000 fonctionnaires qui ne seront pas remplacés", a annoncé la ministre de l’Economie, Christine Lagarde.
Lire la suite de l’article

Darcos veut revoir les méthodes ?de travail des enseignants
Le ministre de l’éducation juge le système actuel "pas adapté aux besoins de l’école" sans se prononcer plus avant.
Lire la suite de l’article


L’Express.fr du 03/09/07

Rentrée : revoilà la vieille école !
880 00 enseignants font leur rentrée lundi, tandis que penseurs et politiques se déchirent sur l’échec scolaire. Contre les pédagogues, les tenants du retour aux méthodes d’antan donnent de la voix.
Lire la suite de l’article


Une sélection dans les dépêches du 03/09/07

878.947 enseignants et leur ministre sont rentrés ce lundi
Les 878.947 enseignants ont repris le chemin lundi de l’école, du collège ou du lycée, une pré-rentrée marquée par la volonté du ministre Xavier Darcos de lancer la question de la suppression du samedi et de faire respecter le calendrier scolaire jusqu’en juillet.
Lire la suite de l’article

Darcos veut revoir "le temps de travail et de service" des enseignants
Le ministre de l’Education Xavier Darcos a estimé lundi devant la presse, en marge d’un déplacement au collège Anne-Frank de Roubaix (Nord) pour la rentrée des enseignants, que "l’organisation de (leur) temps de travail et de service" devait "être améliorée".
Lire la suite de l’article

Lycées à l’étranger : Kouchner annonce la gratuité pour les terminales
Le ministre des Affaires étrangères, Bernard Kouchner, a annoncé lundi la prise en charge par l’Etat des frais de scolarité pour les élèves français en classe de terminale dans les lycées français de l’étranger, dès cette rentrée.
Lire la suite de l’article

Fillon dans un lycée de Savigny-sur-Orge (Essonne) pour la rentrée mardi
Le Premier ministre François Fillon visitera mardi, à l’occasion de la rentrée scolaire, le lycée polyvalent des métiers de l’automobile de Savigny-sur-Orge (Essonne), a annoncé Matignon lundi.
Lire la suite de l’article

Formation, salaire, temps de travail : la fiche d’identité des enseignants
La rentrée 2007 des 12 millions d’élèves est assurée par 900.000 enseignants du public et du privé. Huit sur dix sont des femmes et l’âge moyen est de 42 ans.
Lire la suite de l’article

Darcos veut "avancer assez vite" sur la réflexion sur le samedi sans école
La suppression des cours le samedi matin à l’école primaire est "un projet au stade de la réflexion" sur lequel le ministre de l’Education "souhaite qu’on avance assez vite", a assuré lundi devant la presse Xavier Darcos en déplacement à Roubaix (Nord).
Lire la suite de l’article