Accueil > L’actualité vue par le CRAP > Les revues de presse > Revue de presse du lundi 28 septembre 2015


JPEG - 26.3 ko

Revue de presse du lundi 28 septembre 2015

Evaluation - Morale - Sensibilité FN - Enseignement supérieur - Nouvelles du monde


La question de l’évaluation des élèves sera bientôt tranchée. La morale est questionnée au travers de l’EMC mais également des réfugiés. Il sera question également de la « sensibilité » FN. Enseignement supérieur et quelques nouvelles du monde clôtureront cette revue de presse.


Evaluation

Deux articles du Café pédagogique pour commencer :
Evaluation : Ce que prépare le ministère
« "Evaluation : le ministère est-il fou ?", demande le Snalc. A vous de vous faire votre idée grâce aux textes officiels que le Café pédagogique s’est procuré. Il ne s’agit que de projets. C’est mercredi que le ministère fera connaitre son texte définitif qui devra encore passer devant le CSE probablement le 15 octobre. Mais à 48 heures de la publication, les principaux arbitrages semblent faits. Au bout d’une année de communication sur un sujet particulièrement sensible pour les enseignants, après une "conférence nationale", la remise du rapport du jury présidé par Etienne Klein, le ministère cherche le bon équilibre entre évaluation par compétences et évaluation traditionnelle. Pas sûr d’échapper à l’usine à gaz. Pas sûr non plus de contenter tout le monde… »

Comment changer l’évaluation ? « Les politiques doivent-ils avoir leur mot à a dire dans les procédés pédagogiques comme l’évaluation ? A coup sur, la tentative, après 2005, d’imposer l’évaluation par compétences au collège grâce au livret personnel de compétences (LPC) n’a pas laissé un bon souvenir. Ce pensum administratif a détourné les enseignants d’une approche par compétences. Elle a conduit à des pratiques de validation très éloignées des objectifs affichés. Cette tentation d’imposer une nouvelle évaluation bureaucratiquement est-elle écartée par la nouvelle évaluation ? Comment peut-on changer des pratiques profondément ancrées dans le métier ? »

Et pour les abonnés à Toutéduc : Evaluation, livret et brevet : les projets du ministère (exclusif) « ToutEduc a pu se procurer les projets de textes, un décret et deux arrêtés, relatifs "à l’évaluation des acquis scolaires des élèves et au livret scolaire, à l’école et au collège". »


Morale

Du CP à la terminale, le défi de la morale et de l’apaisement« 
Alors que le nouvel enseignement “EMC” se met en place dans le sillage des attentats de janvier, de nombreux enseignants haut-viennois sont perplexes. »

Donner la parole aux petits Européens pour les protéger des extrêmes. « Éducation et tentation du djihad...Comment décourager l’embrigadement ? 5.000 à 6.000 volontaires européens seraient partis pour la Syrie depuis 2011. Près de 500 Français se trouveraient actuellement en Irak ou en Syrie, dans les rangs de Daech,et 600 Britanniques. Pour le Conseil de l’Europe, la lutte contre la radicalisation passe par l’éducation.
Le Conseil de l’Europe accueillait les 24 et 25 septembre à Strasbourg une centaine d’experts, des professionnels de l’éducation et des représentants de la société civile, pour une conférence sur "l’éducation comme moyen de lutte contre l’extrémisme et la radicalisation"
. »

L’enseignement catholique s’engage pour l’accueil des réfugiés. « Le Secrétariat général de l’enseignement catholique a adressé début septembre une lettre aux chefs d’établissement pour qu’ils se préparent à accueillir des enfants des familles de réfugiés “sans distinction de quelque nature que ce soit”. »


Sensibilité FN

Robert Ménard insulte un enseignant qui refuse de lui serrer la main. « Caricaturé en Hilter dans l’émission On n’est pas couché, Robert Ménard s’était fendu d’un tweet dans lequel il expliquait son "combat inconditionnel pour la liberté d’expression"... A condition, semble-t-il, que ladite liberté n’empiète pas sur son autorité. En visite dans une école jeudi dernier, le maire de Béziers s’en est pris à un enseignant qui refusait de lui serrer la main. D’après le Midi Libre, l’édile aurait traité le professeur de "petit con", avant de menacer de le gifler et de le faire déplacer de sa ville. »

JPEG - 144.6 ko
Ménard et l’enseignant vu par JiMo

Béziers : mobilisation enseignante après "le petit con" de Ménard
« Dans un communiqué envoyé à notre rédaction à la mi-journée, le maire de Béziers se défend : "Se voir refuser devant témoins une main tendue est quelque chose de particulièrement violent pour celui qui en est victime. Celui qui refuse de vous saluer en public, d’un air narquois, vous inflige sciemment une forme d’humiliation. Je me suis senti agressé, et d’une certaine manière, c’est une forme d’agression gratuite. Aurais-je du m’abstenir de conclure l’échange par ces mots de "petit con" ? Oui, je le concède volontiers. Il est à noter que celui-ci s’était déjà signalé l’an dernier, lors de la réforme des rythmes scolaires, par une attitude très hostile aux propositions de la ville. Ce qui était son droit le plus strict. En revanche, ce qui ne l’était pas du tout, et qui relevait de l’agitation, si ce n’est de la manipulation, avait été sa tentative de mobiliser les parents d’élèves en usant d’arguments spécieux, pour ne pas dire, parfois, mensongers. Pour conclure, j’infirme totalement l’information selon laquelle j’aurais "menacé de mutation" cet enseignant". »


Enseignement supérieur

Le marronnier de la rentrée universitaire : Une rentrée dans des amphis bondés. « Des étudiants qui prennent des notes en amphi, assis sur le sol. D’autres qui écoutent studieusement un enseignant… depuis le couloir. Le site de microblogging Tumblr « Ma salle de cours va craquer », lancé lundi par les syndicats Unef (Union des étudiants de France) et UNL (Union nationale lycéenne) recense, avec environ 150 clichés, ce quotidien des étudiants français. » Et le Dauphiné s’en fait l’écho. De même que le Républicain lorrain Une rentrée 2015 dans des amphis bondés. Thème relayé également par le Bien public.

Heureusement il y a d’autres thématiques. Ouest France
Vu d’Europe. Enseignement supérieur : qui doit financer les facs ?, un tour d’horizon des pratiques en Europe est proposé dans cet article réservé aux abonnés…

Mais parmi les sources de financement il y a aussi l’État et justement, Valls annonce 100 millions d’euros pour l’Enseignement supérieur. Mais ça ressemble fort à un tour de passe-passe pour rester poli : « Le chef du gouvernement, lors d’une visite d’une université à Avignon, s’est engagé à ce qu’il n’y ait pas de ponction du fonds de roulement des universités, comme cela avait été le cas pour 100 millions d’euros en 2015. C’est cette absence de ponction qui permettra de dégager 100 millions supplémentaires l’an prochain. »

Le développement des compétences e-leadership dans les établissements du supérieur. Il s’agit des résultats d’une enquête conduite par l’Association Pasc@line. « Le e-leadership recouvre les capacités techniques, méthodologiques et humaines nécessaires pour exploiter les opportunités liées à Internet et aux Technologies de l’Information, dans un contexte de pilotage d’équipes multiculturelles et mondialisées, pour optimiser l’efficacité des organisations et des processus, explorer les nouvelles possibilités de chaîne de valeur et identifier de nouveaux business. L’analyse a identifié une trentaine de compétences élémentaires, regroupées en quatre grands domaines. »


Nouvelles du monde

Investir dans l’éducation en Afrique est un pari gagnant
« L’Afrique est désormais proche du point de basculement qu’ont franchi les autres régions du monde et le continent pourrait bientôt profiter pleinement des bénéfices de ses efforts d’éducation. Le niveau moyen de scolarisation est en progression continue et rapide depuis vingt ans et pour les quinze ans à venir. Les pays investissent déjà massivement dans ce domaine, qui représente près de 20 % de leurs dépenses publiques mais leurs marges de manœuvre demeurent limitées en raison d’un potentiel fiscal très réduit et des améliorations pour un meilleur usage des fonds publics qui doivent être trouvées. »

Dans un entretien pour La Croix, Nicole Bella déclare : « Il n’y a jamais eu autant de filles à l’école dans le monde ». « L’objectif de la parité à l’école primaire et secondaire est loin d’être atteint, déplore l’analyste principale des politiques d’éducation à l’Unesco Nicole Bella. »

Bernard Desclaux


Dans la librairie des Cahiers Pédagogiques

N° 523 - Le climat scolaire
Coordonné par Michèle Amiel et Thomas Dequin
septembre 2015
Qu’est-ce qu’un bon climat scolaire ? Est-ce lorsque les élèves répondent à notre fantasme du «  bon élève  » ? On ne peut nier l’impact qu’il a sur les personnels et les élèves. Se sentir bien ou mal à l’école détermine en profondeur le parcours que l’on y mènera.

N° 513 Quelle éducation laïque à la morale ?"
Coordonné par Élisabeth Bussienne et Michel Tozzi
mai 2014
Que s’agit-il d’enseigner, pour ce qui ne peut se réduire à une discipline scolaire ? Dans quel objectif, entre pacification des relations et formation du jugement moral ? Qui pour le faire, dans quel cadre ? Bien des questions, et ce dossier ose dès maintenant des réponses, dans la conviction que nous touchons là à un rôle fondamental de l’école.