Accueil > L’actualité vue par le CRAP > Les revues de presse > Revue de presse du lundi 27 mars 2017


JPEG - 26.3 ko

Revue de presse du lundi 27 mars 2017

Présidentielle - Danger - Pédagogie et programmes


Rien d’original en ce début de semaine : la présidentielle encore et toujours. Un nouveau jeu dangereux d’adolescents inquiète certains établissements. On terminera par quelques informations diverses.


Présidentielle

Pour ceux qui voudraient gagner du temps, un résumé des positions des candidats sur l’éducation. “Les candidats à l’élection présidentielle en ont, eux, une idée bien arrêtée. Certains abrogent, d’autres aménagent, ou encore conservent la réforme des rythmes scolaires. À moins qu’ils n’en gardent qu’une partie, sans que l’on sache véritablement ce qu’ils conservent. Si tous sont d’accord sur le constat (« il faut révolutionner l’école »), l’unanimité ne se fait pas sur la méthode.”

Le programme de Mélenchon pour l’école est analysé par Philippe Watrelot :
"On y trouve énoncé un constat partagé à gauche, et des intentions qui sont aussi communes. On veut combattre les inégalités à l’école et permettre l’émancipation. Mais le paradoxe est qu’on veut promouvoir la lutte contre les inégalités en rétablissant les recettes qui ont échoué à les combattre.
Les propositions sont donc, en fait, essentiellement conservatrices et proposent un retour à la situation d’avant 2012. Il s’agit de séduire des enseignants perturbés par les réformes et qui expriment leur malaise, en leur proposant le retour à une organisation pédagogique plus traditionnelle."

20 Minutes va à la rencontre des Français pour leur demander leurs souhaits pour la présidentielle. Aujourd’hui Frédéric Bertet, 49 ans, directeur d’une école classée Rep + (anciennement Zep), à Marseille.
“dans le domaine de l’éducation, je vais faire dans le classique… Donner plus de moyens ! Il faut mettre les moyens pour aider les élèves en grande difficulté, il faut embaucher pour réduire le nombre d’élèves dans les classes… Mais il faut aussi avoir des infrastructures pour les accueillir ! Et comme les moyens viennent des mairies, il y a des écarts monumentaux d’une commune à l’autre.”

La Croix s’intéresse au devenir de la réforme des rythmes scolaires dans le primaire au-delà de l’élection.
"Les candidats à la présidentielle François Fillon, Emmanuel Macron et Marine Le Pen entendent revenir au moins en partie sur la semaine de quatre jours et demi en primaire, rythme qui avait été imposé, non sans mal, par la réforme Peillon de 2013."

Dans le Nouvel Obs, on interroge l’ex-recteur Bernard Toutlemonde sur le sujet de l’autonomie des établissements : "ce qui est déjà engagé, ce qui bloque L’autonomie des établissements scolaires est une promesse de campagne à la fois de Benoît Hamon, d’Emmanuel Macron et de François Fillon. Dans quelle mesure est-elle envisageable ? "

Claude Lelièvre quant à lui interroge les programmes des candidats à propos des apparences vestimentaires. "Le Pen et Fillon : le jeu des apparences
Parmi les cinq candidats les mieux placés, ces deux-là jouent à fond le jeu pervers des apparences vestimentaires : voiles, burkini et uniformes. On aurait tort de n’y voir qu’un épiphénomène sans importance et sans signification."


Danger

Après avoir fait des ravages en Russie, le Blue Whale Challenge semble gagner du terrain en France. "Le "jeu", qui pousse de jeunes internautes à relever des défis jusqu’à se donner la mort, a déjà entraîné plusieurs adolescents dans son engrenage. Les établissement scolaires, le gouvernement et la police appellent à la vigilance."
« Pour aller jusqu’au passage à l’acte, jusqu’au cinquantième défi, il faut être en détresse au départ », confirme Nicolas Decker, de l’association Génération numérique, qui fait de la prévention contre ces défis. Et qui rappelle que le « Blue Whale Challenge » a déjà fait 130 victimes en Russie. « Ça commence à monter en puissance en France… Nous sommes de plus en plus souvent sollicités ! »


Pédagogie et programmes

Les enfants apprennent mieux s’ils ne restent pas assis.
"en fait, les enfants devraient être en mouvement constamment (dans la classe, mais également entre les cours), encore plus lorsqu’ils apprenent, insiste le quotidien américain. Et pas seulement pour des raisons de santé puisque l’activité physique rend aussi les élèves plus performants."

Les femmes dans les programmes de lettres ? Il y a encore beaucoup à faire !
"Malgré la consigne ministérielle, l’agrégation de lettres ignore les auteures. La littérature telle qu’on l’enseigne nous condamnerait-elle aux stéréotypes discriminants : des hommes qui écrivent et des femmes qui lisent ? Il y a une semaine, on se félicitait que suite à l’appel lancé par l’enseignante Françoise Cahen, une écrivaine soit enfin proposée au programme de littérature en terminale L. Décision saluée dans un communiqué par Najat Vallaud-Belkacem elle-même : elle y rappelle qu’elle a « donné des consignes pour que toutes les commissions en charge de l’élaboration de sujets, de sources pédagogiques ou d’énoncés d’examen soient sensibilisées à l’égalité femmes-hommes ». Elle y souligne que « le cas du bac L n’est pas isolé » et évoque en particulier l’agrégation de lettres. Patatras ! Le programme 2017-2018 de l’agrégation de lettres vient de paraitre : zéro femme sur les 12 auteurs à étudier ! Les femmes qui écrivent seraient-elles dangereuses ?"

Rencontres GFEN : Comment mettre les valeurs républicaines en pratique à l’Ecole ?
"Les valeurs n’existent que dans les pratiques qui les fondent". Pour Jacques Bernardin, président du GFEN, il ne s’agit pas tant de proclamer les valeurs républicaines que de les faire vivre concrètement dans des pratiques pédagogiques qui permettent la réussite de tous. Le 25 mars, pour les 10èmes Rencontres du GFEN, le mouvement pédagogique a convié Jean-Paul Delahaye pour un échange sur la difficulté de faire vivre les valeurs républicaines à l’Ecole."

Géraldine Duboz


JPEG - 20.3 ko

Dans la librairie des Cahiers Pédagogiques

Enseigner les langues aujourd’hui
N° 534 - Enseigner les langues aujourd’hui
Dossier coordonné par Soizic Guérin-Cauet et Hélène Eveleigh
janvier 2017
Apprendre une langue étrangère, c’est à la fois une évidence pour tous et une difficulté pour chacun. Et les études internationales ne font que confirmer que les Français seraient mauvais en langues. Quelles sont les pratiques qui permettent à l’apprentissage des langues vivantes d’être bénéfique pour nos élèves ?

N° 533 - Créer et expérimenter en sciences et technologie

Dossier coordonné par Évelyne Chevigny et Roseline Ndiaye
décembre 2016
L’enseignement des sciences expérimentales s’est considérablement renouvelé. Ces changements ont visé à mettre l’élève au centre, en prenant en compte les travaux de la didactique ainsi que les réflexions sur le bagage intellectuel de base pour tout citoyen du XXIe siècle, au cœur d’une société basée sur les sciences et les technologies.