Accueil > L’actualité vue par le CRAP > Les revues de presse > Revue de presse du lundi 26 septembre 2016


JPEG - 26.3 ko

Revue de presse du lundi 26 septembre 2016


Aujourd’hui, dans les média on trouvera des courtes vues comme celles du FN, mais aussi quelques belles réflexions profondes et ouvertes.


Le FN et l’éducation

Une convention sur l’éducation était organisée le 22 septembre à Paris.
BFM y était et remarque : Le Front national attire de plus en plus de professeurs : "On ne rase plus les murs" “Selon un sondage CEVIPOF dévoilé ce vendredi par RMC, les professeurs voteraient de plus en plus Front national. Ainsi, ils seraient plus de 10% à avoir pour intention de voter Marine Le Pen au premier tour de l’élection présidentielle de 2017. Pour autant, si certains s’affichent ouvertement, d’autres ne le clame pas "sur tous les toits".”

Bon il y a tout de même quelques textes “réactifs”. Ainsi, La chronique de Véronique Soulé : Uniformes et vieilles chaussettes à l’école du Front National. “Un Front National rénové, plus moderne et plus tolérant, débarrassé de ses oripeaux réacs, vous y croyez vous ? Un petit tour à la Convention sur l’éducation organisée le 22 septembre à Paris en présence de Marine Le Pen et vous mesurez l’imposture. On se focalisera sur un exemple : l’uniforme à l’école.”

Et le texte de Claude Lelièvre sur son blog : Front national : vade retro ? “Une curiosité : la mise en avant du latin (et non pas des ’’Gaulois’’...) dans les propositions faites en présence de Marine Le Pen par les collectifs ’’Racine’’ et ’’Marianne’’ lors de la ’’convention présidentielle’’ du 22 septembre.


De belles réflexions

Le facteur humain compte énormément, un entretien avec Thomas Legrand. “Thomas Legrand est éditorialiste politique sur France Inter. Régulièrement, il parle des enjeux des politiques éducatives dans ses éditoriaux, avec nuance et sans occulter la complexité des problématiques, chose plutôt rare dans les médias. Cela nous a donné envie de lui poser quelques questions.”

Education : ce petit tour du monde qui révèle que les parents pèsent finalement moins lourd qu’ils ne le pensent dans le développement de leurs enfants. “De nombreux parents à travers le monde estiment que leur modèle d’éducation est le meilleur, ou du moins, qu’il permet à leur progéniture de grandir sous les meilleurs auspices. Cependant, l’étude du couple d’anthropologues Robert A.et Sarah LeVine remet en question l’importance des parents dans l’éducation et le processus qui feront de leurs enfants des adultes normaux et épanouis.”

De la soft éducation à l’économie collaborative, par jymas sur le Blog : De la soft éducation à l’économie collaborative
Qu’est ce que la soft éducation ?
Dans une récente interview au journal Libération Andréas Schleicher, directeur du département Education de l’OCDE, nous propose une illustration exemplaire de ce que nous appellerons désormais « la soft éducation
 ».
La « soft éducation » est un projet éducatif qui, par son discours humaniste et altruiste, séduit les milieux pédagogiques et progressistes et sont la réthorique repose sur trois arguments :
Le premier porte sur la disqualification des systèmes de formation existants dont on nous assure qu’ils ne sont plus adaptés aux exigences des entreprises actuelles.
Le deuxième argument porte sur le rôle désormais primordial des compétences comportementales appelées à devenir le déterminant majeur de l’employabilité des futurs actifs.”
Lisez la suite.

A la suite de la déclaration de notre ministre, Didier Cozin, Ingénieur de formation professionnelle pose la question : L’école publique obligatoire jusqu’à 18 ans, peut-on forcer à apprendre ? “Si tous les classements internationaux (PISA, PIAAC) viennent nous rappeler que le niveau d’éducation des Français est en forte baisse (avec un pays qui perd logiquement ses compétences et sa compétitivité), la solution simpliste d’ajouter des années d’école serait à la fois couteuse et parfaitement inadaptée à la société de la connaissance et de l’information.”
http://www.lesechos.fr/idees-debats/cercle/cercle-160744-lecole-publique-obligatoire-jusqua-18-ans-peut-on-forcer-a-apprendre-2029918.php
Et pendant ce temps, Scolarité obligatoire de 3 à 18 ans. Sarkozy dit non. La vidéo de son intervention sur Europe1.
http://www.letelegramme.fr/bretagne/education/scolarite-obligatoire-de-3-a-18-ans-sarkozy-dit-non-26-09-2016-11231957.php


Numérique

Education, quelles fractures numériques ? C’était la question de Louise Touret dans son émmission Rue des écoles. Les outils numériques peuvent-il aider à combattre les inégalités scolaires ou, au contraire, les favorisent-ils ?
http://www.franceculture.fr/emissions/rue-des-ecoles/education-quelles-fractures-numeriques
Banques de Ressources Numériques : français, encore un effort … “Dans le cadre du plan numérique pour l’École et de la réforme des programmes, des banques de ressources numériques éducatives (BRNE) sont gratuitement mises à disposition des enseignants et des élèves en cette rentrée 2016. Un premier parcours des plateformes dédiées au français pour les cycles 3 et 4 laisse l’enseignant sur sa faim. Dans l’expectative : si certaines propositions sont intéressantes, si certains documents peuvent s’avérer utiles, peut-être faut-il attendre encore un peu pour que les « banques » en question s’enrichissent pédagogiquement ? Voire circonspect : la culture du manuel continuerait-elle à l’emporter sur la culture du digital ?”
http://www.cafepedagogique.net/lexpresso/Pages/2016/09/26092016Article636104698836348943.aspx


La Région adopte une carte unique des bassins d’emploi en Ile-de-France. “La multiplicité des territoires d’intervention établis au fil des ans par les différentes institutions et services publics (Etat, Région, Départements, intercommunalités, Pôle emploi, etc.) nuit à la bonne efficacité et à la cohérence des politiques publiques en matière d’emploi, de formation professionnelle initiale et continue, d’orientation tout au long de la vie et de développement économique, estime la Région. Cette démarche s’inscrit dans l’objectif de rationalisation de l’intervention publique et de renforcement de la cohérence et de l’efficacité des politiques publiques traduit dans le cadre de la feuille de route commune signée le 14 avril 2016 par Valérie Pécresse et Jean-François Carenco.”
https://www.lejournaldugrandparis.fr/region-adopte-carte-unique-bassins-demplois-ile-de-france/

Bernard Desclaux (et un peu Géraldine Duboz)


JPEG - 20.3 ko

Dans la librairie des Cahiers Pédagogiques

N° 525 - Pédagogie : des utopies à la réalité

Coordonné par Cécile Blanchard et Yannick Mével
décembre 2015
Qu’est-ce qui fait qu’un enseignant, un éducateur, sort des sentiers battus et s’avance sur les chemins de l’expérimentation et de l’innovation ? Qu’est-ce qui le met, l’a mis en mouvement ? Quels sont les utopies, les projets, les rêves, les modèles peut-être qui font entrer dans un collectif, un mouvement pédagogique ?

N° 524 - Le pari du collectif

Coordonné par Nicole Priou
novembre 2015
C’est une évidence, nous travaillons tous en équipe : dans l’établissement, autour d’une classe, pour un projet, sur un cas particulier d’élève… Hors du collectif, point de salut ! Est-ce si sûr ?