Accueil > L’actualité vue par le CRAP > Les revues de presse > Revue de presse du lundi 26 septembre 2011


JPEG - 26.3 ko

Revue de presse du lundi 26 septembre 2011

- Tribunes – S.Royal et l’éducation – Le laboratoire du privé – les associations écrivent à Luc Chatel - Grève et journée d’actions -

Tribunes
A la veille de la journée d’action dans l’Éducation Nationale, c’est la journée des tribunes consacrées à l’École dans Libération.
Avec, d’abord, un appel signé par dix sept collectifs de parents et d’enseignants et qui réclame “que soient au minimum restitués les moyens dont l’école a été dépouillée. Et ils poursuivent en demandant solennellement à tous les candidats de faire de l’école publique un enjeu essentiel des élections de 2012, un digne objet de débat, et non un prétexte pour précariser encore plus les salariés en charge de cette mission d’éducation.”.
Une tonalité très voisine dans la tribune signée par Bernadette Groison, secrétaire générale de la FSU . Pour elle et son organisation “il est temps de penser l’éducation, la formation et la recherche comme des « investissements » d’avenir. Le système éducatif doit et peut faire réussir tous les jeunes, c’est une responsabilité collective. ” Et la responsable syndicale de dérouler son programme (en annonce d’un colloque qui se tiendra mercredi prochain) “ il faut refonder l’éducation prioritaire, assurer une scolarité complète obligatoire jusqu’à 18 ans et une qualification pour tous les jeunes. Il faut redonner un sens à l’école dans notre société, retisser les liens avec les savoirs et la culture, facteurs d’émancipation et de citoyenneté. Voici le sens de la culture commune que nous proposons. ” Détail amusant, comme le signale le journal en parlant d’une “erreur”, dans la version papier de l’édition du 26 septembre c’est le mot “socle commun” qui est utilisé en lieu et place de la “culture commune employée dans l’édition électronique. Pour qui est un peu familier des débats syndicaux, cette précision et cette “erreur” ne manquent pas de sel tant les débats se sont souvent focalisés et même bloqués, à tort ou à raison, sur la notion de “socle commun”… La FSU, par la voix de sa secrétaire générale réclame ensuite un “recrutement à la hauteur de nos besoins ” et notamment un système de prérecrutement pour les étudiants et la mise en œuvre d’un plan pluriannuel d’embauche.
On peut lire aussi une tribune d’Alain Refalo toujours dans Libération. Intitulée d’un titre très explicite : “Ne laissons pas Chatel saper l’école, résistons !”, le célèbre désobéisseur reprend le thème,déjà développé dans plusieurs ouvrages, de la “résistance éthique et responsable”qui, selon lui, permet de ne pas être les “complices de cette politique criminelle qui tue le métier d’enseignant, qui tue le désir d’enseigner et le plaisir d’apprendre, qui tue l’espérance du progrès pour tous ”. Il s’en prend aussi à la hiérarchie intermédiaire qu’il qualifie de “hiérarchie arrogante et incompétente qui n’a que le mot « performance » à la bouche, n’a de cesse d’écraser les enseignants sous de la paperasse et des tableaux illisibles à remplir pour alimenter des statistiques vides de sens. ”. Et il appelle, bien évidemment de ces vœux une alternance qui devrait “remettre l’école au centre d’un projet de société solidaire. En écoutant enfin ceux qui la font vivre chaque jour contre toutes les forces rétrogrades qui rêvent de la voir disparaître.
Une question un peu polémique cependant à Alain Refalo (pour qui j’ai beaucoup d’estime et de sympathie) quelle attitude devra t-on voir alors face aux enseignants qui, dans le cadre d’une alternance allant dans le sens qu’il espère, refuseraient d’appliquer les dispositifs permettant d’aller un sens progressiste et solidaire ? Que faire et que dire s’ils se réclament alors d’une désobéissance “éthique et responsable”… ?

S. Royal et l’éducation
Ségolène Royal, candidate à la primaire PS, avait aussi une tribune dans Libération mais dans l’édition de samedi où elle était l’invitée du journal. Avec une photographie tout aussi surprenante que celle de Martine Aubry, quelques jours auparavant. Dans une longue interview, elle aborde longuement elle aussi la question de l’éducation. Elle déclare notamment  : « Je rétablirai tout de suite l’année de formation des enseignants, ce qui permettra de mettre des professeurs stagiaires en appui des professeurs titulaires dans les collèges les plus sensibles. Il faut qu’ils soient à deux dans les classes pour faire réussir les élèves. Ensuite, je gèlerai les suppressions de postes prévues pour la rentrée 2012, pour remobiliser une profession qui est aujourd’hui au bout du rouleau. ». Interrogée par Libération sur ce que serait à ses yeux "une mesure courageuse" à destination des banlieues, Mme Royal répond : "Ce serait de donner l’opportunité à tous les enfants dans les écoles de pouvoir accéder à des internats scolaires de proximité qui ne disqualifient pas les parents et qui donnent à tous les enfants un encadrement éducatif dès le plus jeune âge".
Début septembre, en déplacement près de Poitiers, Mme Royal avait déjà formulé "quatre solutions concrètes" pour une éducation de meilleure qualité en France. Elle a proposé deux mesures destinées à mieux valoriser et aider les enseignants ainsi qu’un moratoire sur les suppressions de postes prévues à la rentrée 2012 que nous évoquions plus haut, et enfin la mise en place d’un soutien scolaire gratuit donné par des étudiants et structuré par des associations.

le laboratoire du privé.
On a dit déjà dans cette chronique que l’enseignement privé subissait lui aussi les effets de la baisse des moyens. Ce qui amène d’ailleurs les cinq syndicats d’enseignants du privé à participer à la journée d’action de mardi 27 septembre. Mais les dirigeants de l’enseignement privé font aussi des propositions qui peuvent causer de vifs débats dans les salles des profs du privé comme du public…
Eric de Labarre est le secrétaire général de l’enseignement catholique et il s’exprime dans le journal Le Monde (mais accessible uniquement aux abonnés). Pour lui, il “ faut amortir les suppressions d’emplois. Certaines de nos pistes de réflexion, comme l’annualisation du service enseignant, peuvent effrayer. Mais d’autres mesures sont possibles ”. "L’annualisation de la dotation horaire globale et sa gestion doivent être de notre ressort", soutient dans un autre article du même journal, le président du Syndicat des directeurs d’établissements catholiques du second degré (Synadic). Certes l’annualisation est proposée pour l’enseignement privé mais on voit bien que cette mise en place pourrait servir de “laboratoire” à une extension dans le public.
Autre proposition qu’il met en avant pour compenser la réduction des postes. : “Réduire d’une heure le temps d’enseignement dans tous les collèges et lycées permettrait d’économiser jusqu’à 15 000 postes. ”.
Enfin, on évoque aussi le recours à l’enseignement à distance pour “ faire des économies sans réduire l’offre de formation ”. Un article du Monde décrit le dispositif qui est testé dans 22 établissements. Le "tuteur", un enseignant exerçant dans l’un ou l’autre des établissements du réseau mis en place, est chargé de l’enseignement de l’option - latin, grec, chinois, mais aussi italien, espagnol... Il met en ligne ses cours, ses consignes et ses outils pédagogiques auxquels les lycéens ont accès dans leur lycée. Le "référent", souvent un enseignant, parfois un surveillant, encadre le travail des élèves dans chacun des établissements. "Ce n’est pas "que" de l’enseignement à distance : les élèves sont assis en classe, sous la supervision d’un adulte, et travaillent à heures fixes", souligne le proviseur d’un lycée privé de Moselle.

Les associations écrivent à Luc Chatel
Appuyons nous sur une information recueillie sur le site Touteduc pour revenir sur la situation des associations complémentaires de l’école et des mouvements pédagogiques. Ceux ci (dont le CRAP-Cahiers Pédagogiques) rassemblés au sein du CAPE (collectif des associations partenaires de l’école publique) publient une lettre ouverte à Luc Chatel pour lui " faire part de leur plus vive inquiétude ", et attirent son attention " sur la situation extrêmement difficile dans laquelle [elles] se trouvent ", le ministre de l’Education nationale ne leur ayant donné aucune information, " qu’il s’agisse de la notification du deuxième versement de la subvention ministérielle résultant des Conventions pluriannuelles sur objectifs, ou des moyens afférents aux conventions annuelles ". Elles ajoutent : " l’absence de réponse de votre part place nos associations dans une situation financière intenable " alors que de nombreuses actions sont engagées. Elles lui demandent " instamment de respecter [ses] engagements conventionnels ".
Selon les informations de ToutEduc, certains mouvements pourraient perdre tout soutien de la part du ministère. Ce qui mettrait en péril leur existence même.

Grève et journée d’actions
Comme nous l’évoquions en début de cette chronique, le mardi 27 septembre est une journée d’action intersyndicale dans l’éducation. Celle ci s’annonce très suivie. Comme le rappelle le journal Le Monde , les organisations syndicales veulent peser sur le projet de budget 2012 qui passe mercredi en conseil des ministres et prévoit la suppression de 14 000 postes dans l’éducation nationale, portant à 80 000 le nombre de postes supprimés entre 2007 et 2012, alors que les effectifs d’élèves augmentent. En primaire, où les grévistes doivent se déclarer quarante-huit heures à l’avance, entre 20,5 % de professeurs selon le ministère et 54 % selon le SNUIPP devraient faire grève.
Des manifestations sont prévues dans tous les départements français, et l’Humanité par exemple donne toutes les informations pratiques sur les lieux et heures de tous les rassemblements. .
Un peu de marche dans une belle journée de ce début d’automne pour dire que “ça suffit”, ça vous dit ?

Bonne Lecture...



Libération.fr du 26/09/11(certains articles payants)

Hélène, la « grande sœur » qui aide Lilia, la lycéenne
Des tuteurs assurent un soutien scolaire aux familles défavorisées.
Lire la suite de l’article

Ne laissons pas Chatel saper l’école, résistons ! Par ALAIN REFALO Enseignant du primaire
L’école de la République est en train de mourir sous les coups de boutoir d’une institution qui montre chaque jour son mépris pour les enseignants, les parents et les élèves. Le général en chef de la rue de Grenelle, à la suite de son prédécesseur, mène depuis son arrivée au ministère une guerre sans merci pour achever l’école issue des Lumières. Il saigne, il détruit, il appauvrit, et il s’en félicite, fier de pouvoir à son tour saper davantage les fondements de l’école émancipatrice ! Cette guerre, reconnaissons-le, il est en train de la gagner, faute d’enseignants résistants. Le laisserons-nous accomplir impunément cette basse besogne ou lui opposerons-nous enfin toute la force de notre conscience révoltée ?
Lire la suite de l’article

Candidats en 2012, priorité à l’éducation PAR DIX-SEPT COLLECTIFS PARENTS, ENSEIGNANTS
Mesdames et messieurs les candidats à l’élection présidentielle,
Les parents et les enseignants réclament que cesse la politique de destruction de l’école publique et laïque. Nous, parents d’élèves, enseignants et citoyens soucieux de l’avenir du système éducatif, voulons soustraire l’école aux seules considérations budgétaires et rappeler aux candidats à l’élection présidentielle que nous sommes très attentifs à leur projet pour le service public d’éducation.
Lire la suite de l’article

Pour un recrutement à la hauteur de nos besoins Par BERNADETTE GROISON Présidente de la Fédération syndicale unitaire (FSU)
[…] Pour relever ces défis, rattraper la politique de ces dernières années, il faudra recruter à la hauteur des besoins. Nous proposons un système de prérecrutements pour les étudiants et la mise en œuvre d’un plan pluriannuel d’embauche. La société a rendez-vous avec l’école. Le XXIe siècle doit être celui de l’engagement pour la réussite de tous les jeunes. Cela demande de l’imagination et de l’ambition. Et de redonner confiance aux acteurs de l’éducation. Les évolutions ne se feront pas sans eux.
Lire la suite de l’article

Ségolène Royal : « Rétablir l’année de formation des profs »
« Je rétablirai tout de suite l’année de formation des enseignants, ce qui permettra de mettre des professeurs stagiaires en appui des professeurs titulaires dans les collèges les plus sensibles. Il faut qu’ils soient à deux dans les classes pour faire réussir les élèves. Ensuite, je gèlerai les suppressions de postes prévues pour la rentrée 2012, pour remobiliser une profession qui est aujourd’hui au bout du rouleau. »
Lire la suite de l’article

Fiches cancans dans un collège de Montreuil
En Seine-Saint-Denis, appréciations et ragots ont accompagné des élèves entrant en sixième.
Lire la suite de l’article

Les jeunes Occidentaux utilisent de moins en moins la contraception
Le nombre de jeunes ayant eu un rapport sans contraceptif avec un nouveau partenaire augmente notamment de 111% en France par rapport à 2009.
Lire la suite de l’article

Pour les présidents d’université, la LRU limite leurs facultés
La Conférence des présidents d’université (CPU), qui donnait hier sa conférence de presse de rentrée, a renvoyé une image plutôt morose de l’ambiance à la tête des universités, quatre ans après le vote de la LRU (la loi sur l’autonomie), une réforme phare du quinquennat. Les trois raisons de la colère.
Lire la suite de l’article

Un combat d’enfants en cage indigne l’Angleterre
L’organisation d’un combat « en cage » entre deux enfants devant un parterre d’adultes à Preston, dans le nord-ouest de l’Angleterre, a provoqué jeudi des réactions indignées, mais la police a estimé qu’il n’y avait rien d’illégal dans cette manifestation.
Lire la suite de l’article


Le Figaro du 26/09/11

Quand les littéraires se passionnent pour le commerce
Depuis qu’ils peuvent intégrer les écoles de commerce grâce à la création d’un concours particulier, les littéraires découvrent de nouveaux débouchés.
Lire la suite de l’article

Soutien scolaire : les leçons privées envahissent la Toile
En France, championne d’Europe de l’aide aux devoirs, les sites éducatifs se multiplient.
Lire la suite de l’article


Le Monde.fr (certains articles payants) du 26/09/11

"Nous ne contestons pas l’effort à fournir " Eric de Labarre, secrétaire général de l’enseignement catholique
Nous ne contestons pas l’effort à fournir pour assainir les finances publiques, mais nous ne pourrons rendre des postes en 2012 - entre 1 300 et 1 400 - que si cela s’accompagne de mesures compensatoires. Réduire d’une heure le temps d’enseignement dans tous les collèges et lycées permettrait d’économiser jusqu’à 15 000 postes.
Lire la suite de l’article

Mardi, une grève dans l’éducation nationale unit public et privé
Signe d’un profond malaise dans l’éducation nationale, un front uni des syndicats du public et, fait exceptionnel, du privé, appelle à une grève, mardi 27 septembre, pour dénoncer la "dégradation" de l’école.
Lire la suite de l’article

Des innovations pour "faire des économies sans réduire l’offre de formation"
L’ordinateur en guise de professeur 

Lire la suite de l’article

En France comme en Grande-Bretagne les jeunes ne seraient pas assez informés
Près de la moitié des jeunes Britanniques ne se protègent pas. Alors que se tient lundi 26 septembre la journée mondiale de la contraception, une étude outre-manche révèle des chiffres en nette augmentation : 43 % des 16-19 ans ayant une vie sexuelle n’ont pas utilisé de contraception avec leur nouveau partenaire. Ils étaient 36 % en 2009, rapporte le Guardian, relayant un article d’Associated Press.
Lire la suite de l’article

La relation parents-profs
Extrait de L’Art d’enseigner de Nathalie Anton, ce texte regroupe quelques conseils sur la relation parents /enseignant.
Lire la suite de l’article


L’Humanité du 26/09/11

Education : où manifester mardi en France ?
La grève des enseignants de demain mardi s’annonce non seulement très suivie, mais les syndicats entendent bien occuper la rue. Des manifestations sont prévues dans tous les départements français, voici toutes les informations pratiques.
Lire la suite de l’article

Forte mobilisation attendue mardi pour la grève des enseignants
Les syndicats appelant à la grève mardi n’ont pas digéré que le ministre Luc Chatel ait communiqué en cette rentrée sur la nécessité de cours "sur-mesure", alors que se multiplient les suppressions de postes qui rendent impossible le suivi individuel des élèves.
Lire la suite de l’article

A Montreuil, des élèves de 6e font l’objet de fiches scandaleuses
«  Elève fourbe », « papa problème d’alcoolisme », « stéréotype de la fille de cité »… Comme l’a révélé jeudi le site Médiapart, des élèves entrant en 6ème dans un collège de Montreuil (Seine-Saint-Denis) ont fait l’objet de fiches contenant des informations d’ordre privé et des jugements de valeur proprement hallucinants.
Lire la suite de l’article


Le Parisien (certains articles payants) du 26/09/11

Montpellier : un élève se jette du 2e étage de son lycée
Un élève de seconde a tenté lundi de se suicider en se précipitant du 2e étage de lycée Pierre-Mendès-France à Montpellier. L’élève de seconde Pro comptabilité s’est jeté d’une fenêtre de l’établissement à 8H15 et a été hospitalisé. Il souffre de multiples fractures, mais ses jours ne seraient pas en danger, selon l’inspection académique de Montpellier.
Lire la suite de l’article


France Soir du 26/09/11

Education : le privé et le public font grève commune
Pour la première fois, enseignants du privé et du public vont faire grève le même jour.
Lire la suite de l’article


La Croix du 26/09/11

Agence universitaire de la francophonie, 50 ans et de nouveaux défis
À l’occasion d’un colloque organisé les 23 et 24 septembre 2011 à Montréal (Canada), l’Agence universitaire de la francophonie (AUF) célèbre un demi-siècle de solidarité Nord-Sud.
Lire la suite de l’article


Les échos (certains articles payants) du 26/09/11

Education : entre 20 et 54% de grévistes attendus dans le primaire
La quasi-totalité des syndicats d’enseignants du public et du privé appellent à une journée nationale de grève demain. Du jamais-vu depuis les mobilisations de 1984 pour la défense de l’ « école libre ».
Lire la suite de l’article

Contre l’échec scolaire en banlieue, Royal propose des "internats de proximité"
Ségolène Royal, candidate à la primaire PS, a suggéré samedi, pour remédier à l’échec scolaire dans les quartiers sensibles, de créer "des internats scolaires de proximité" qui offriraient un meilleur encadrement éducatif aux élèves dès leur plus jeune âge.
Lire la suite de l’article

Une institutrice observe un jeûne contre les suppressions de postes
Une institutrice de 41 ans observe un jeûne depuis lundi matin au Grand Celland (Manche) pour obtenir l’ouverture d’une cinquième classe dans son école et dénoncer "des suppressions de postes" qui "démolissent l’école publique", selon l’intéressée et son directeur.
Lire la suite de l’article

Rentrée : un millier de classes ont fermé dans le primaire
1.500 fermetures étaient initialement prévues, en raison des 9.000 suppressions de postes budgétées. Les syndicats attendent 54 % de grévistes dans le premier degré mardi.
Lire la suite de l’article


20 minutes du 26/09/11

Une institutrice observe un jeûne contre les suppressions de postes
Une institutrice de 41 ans observe un jeûne depuis lundi matin au Grand Celland (Manche) pour obtenir l’ouverture d’une cinquième classe dans son école et dénoncer "des suppressions de postes" qui "démolissent l’école publique", selon l’intéressée et son directeur.
Lire la suite de l’article


Rue89 du 26/09/11

Ecole : la remarquable évolution de Mélenchon par Nestor Roméro
Après avoir rappelé, dans la précédente chronique, ce que furent les positions du candidat du Front de Gauche quand il était ministre, je me suis penché avec attention sur « Le programme du Front de Gauche et de son candidat commun Jean-Luc Mélenchon » exposé dans le petit livre rouge pâle (d’un rouge qui n’ose dire son nom ? ).
Lire la suite de l’article


Ouest-France du 26/09/11

Ces cours de fac vendus sous le manteau...
Un véritable business s’est développé dans certaines filières universitaires, en médecine notamment. Des étudiants cèdent, pour 150 à 400 €, leurs notes de l’année précédente. Un marché lucratif, mais illégal.

Lire la suite de l’article


Le Journal du Dimanche du 26/09/11

Rien vu...


Le Nouvel Obs Permanent du 26/09/11

Défonce dans les collèges d’excellence : le coup de gueule d’une mère stupéfiée
LE PLUS. Alors que certains socialistes s’interrogent sur la légalisation du cannabis, une mère en colère s’inquiète des conséquences que pourraient avoir une telle décision. Si même au collège le cannabis est en vente quasi-libre, qu’en serait-il s’il était officiellement admis ?
Lire la suite de l’article


L’Express.fr du 26/09/11

Montpellier : un élève tente de se suicider dans son lycée
L’adolescent, scolarisé au lycée Mendès-France, souffre de nombreuses fractures, mais ses jours ne sont pas en danger.
Lire la suite de l’article

Grève ce mardi dans l’éducation nationale
Les syndicats d’enseignants du public et du privé appellent à la grève. D’importantes perturbations sont à prévoir dans les établissements scolaires.
Lire la suite de l’article


Le Café Pédagogique du 26/09/11

Si je coule, tu coules avec moi…
Non, ce n’est pas de l’apostrophe pathétique à son ex-femme d’un dirigeant politique englué dans les affaires qu’il s’agit ici, malgré l’actualité. Plus prosaïquement, ce pourrait être la pensée secrète d’un responsable syndical à la veille d’une grève : que les défilés de mardi soient clairsemés, ou qu’ils soient les prolégomènes d’un mouvement de fond autour d’une exigence sociale d’égalité, et c’est le débat politique sur l’Ecole qui pourrait en être changé…
Lire la suite de l’article

27 Septembre : Combien de grévistes ?
Combien de grévistes le 27 ? Selon le ministère il y en aurait un peu moins qu’en septembre 2010, 20% précisément au primaire. Le Snuipp lui compte 54% de grévistes dans les écoles. Avec des taux allant de 30 à 35% dans l’ouest et l’est à plus de 75% dans le midi et certains départements du centre. Une centaine de manifestations seront organisées à l’appel des grandes fédérations de l’enseignement (Fsu, Unsa, Sgen, Cgt, des parents de la Fcpe et des jeunes de l’Unl et de l’Unef. La Peep dénonce le manque de places et d’enseignants mais invite les parents à veiller à l’application du service minimum d’accueil.
Lire la suite de l’article


Touteduc (accès payant) du 26/09/11

Soutien aux associations : le silence ministériel inquiète les mouvements pédagogiques
Les associations et mouvements pédagogiques rassemblés au sein du CAPE (collectif des associations partenaires de l’école publique) publient une lettre ouverte à Luc Chatel pour lui " faire part de leur plus vive inquiétude ", et attirent son attention " sur la situation extrêmement difficile dans laquelle [elles] se trouvent ", le ministre de l’Education nationale ne leur ayant donné aucune information, " qu’il s’agisse de la notification du deuxième versement de la subvention ministérielle résultant des Conventions pluriannuelles sur objectifs, ou des moyens afférents aux conventions annuelles ". Elles ajoutent : " l’absence de réponse de votre part place nos associations dans une situation financière intenable " alors que de nombreuses actions sont engagées. Elles lui demandent " instamment de respecter [ses] engagements conventionnels ".
Lire la suite de l’article


Médiapart (accès payant) du 26/09/11

Rien vu...


Slate.fr du 26/09/11

Rien vu...


ÉducPros du 26/09/11

Rien vu...


VousNousIls du 26/09/11

Sarkozy pour "un système universitaire qui se réformerait en continu"
Le président Nicolas Sarkozy s’est déclaré en faveur d’"un système universitaire qui se réformerait en continu", lundi lors d’un colloque sur la réforme des universités à Paris. "Je ne crois pas, je ne crois plus aux grandes réformes bloquées", a affirmé M. Sarkozy, invité à ouvrir un colloque "15 ans de réforme des universités : quels acquis, quels défis ?", organisé par l’Institut Montaigne à l’Université Panthéon-Assas.
Lire la suite de l’article

Grève dans le primaire : le chiffre du ministère "pas sérieux" (SNUipp-FSU)
Les prévisions de grévistes pour la mobilisation dans le primaire mardi, communiquées par le ministère de l’Education nationale, "ne s’appuient sur aucun travail sérieux" et "ressemblent plus à de l’intox", a dit lundi à l’AFP Sébastien Sihr, du principal syndicat du primaire SNUipp-FSU.
Lire la suite de l’article


La démocratie a besoin de la presse.
La presse a besoin de lecteurs pour vivre…
Lisez et achetez des journaux !