Accueil > L’actualité vue par le CRAP > Les revues de presse > Revue de presse du lundi 25 mars 2019


JPEG - 26.3 ko

Revue de presse du lundi 25 mars 2019

Le suicide d’un enseignant - la réforme du Bac - la grève des enseignants du primaire- la semaine de la presse à l’école - le "vrai" classement des lycées - le changement climatique

Suicide

Val-d’Oise : soupçonné de violence, l’enseignant met fin à ses jours
Visé par la plainte d’une mère de famille qui l’accuse de violence sur son fils, un instituteur de l’école Flammarion d’Eaubonne s’est donné la mort. La communauté scolaire est sous le choc.
Que dire de plus, sinon, s’associer à la peine de sa famille, de ses collègues et de ses élèves ?

Réforme du Bac

Est-il vrai que Marx et Freud vont disparaître du programme de philo au lycée ?
Les notions de « travail » et d’« inconscient » ne figurent pas dans la proposition de projet de programme qui a été présentée aux associations de professeurs de philosophie.
Il sera donc toujours possible de les enseigner aux élèves avec un programme sans notion de « travail » ni d’« inconscient », par exemple en étudiant le « désir » pour Freud, ou « l’histoire » pour Marx. « Mais s’il n’y a plus de travail, il ne sera plus nécessaire d’étudier Marx », estime Frédéric Le Plaine, président de l’Acireph. Il regrette la disparition de cette notion qui est « l’un des chapitres qui intéresse le plus les élèves », selon lui. « C’est une réalité concrète et une valeur centrale dans notre société »

Grève

Éducation : la grève des notes dans un lycée de Tours
Afin de faire entendre leurs revendications, certains professeurs d’un lycée de Tours (Indre-et-Loire) ont décidé de faire la grève des notes. Cette pratique divise.
Certains enseignants auraient reçu un rappel à l’ordre.

Pourquoi la grève a été très suivie par les enseignants de primaire
Un quart des professeurs des écoles et 8 % de ceux du secondaire ont répondu à l’appel des syndicats, mardi.
La forte mobilisation des enseignants du premier degré a de quoi surprendre, alors que les réformes en cours concernent au premier chef les enseignants du lycée, qui verront les filières générales S, L et ES supprimées à la rentrée 2019. Ce sursaut est d’autant plus surprenant qu’il prend pour prétexte une journée de grève interprofessionnelle à laquelle plusieurs syndicats enseignants n’appelaient pas, comme le Snalc, le SGEN-CFDT ou le SE-UNSA.
Le vote à l’Assemblée de la loi « pour une école de la confiance » a « ébranlé » les professeurs des écoles qui, dit-on dans les rangs syndicaux, voient se profiler la possibilité de regroupements entre écoles et collèges
dans des « établissements publics des savoirs fondamentaux ». Une mesure présentée en commission des lois sans faire son chemin dans les instances habituelles de discussion. Lire aussi le contenu du projet de loi Blanquer.

« Les enseignants se sont sentis dépossédés de cette loi, juge Francette Popineau. Ils ont bien vu que leurs représentants n’avaient pas eu leur mot à dire. »

Semaine de la presse à l’école

Comment les médias expliquent l’actualité aux enfants ?
À l’occasion de la semaine de la presse à l’école, les enfants découvrent les métiers de l’information. Il est parfois difficile pour eux de comprendre l’actualité dans les médias traditionnels. Certains journalistes se sont donc spécialisés et expliquent l’actualité aux plus jeunes âgés de 6 à 13 ans.

Les réseaux sociaux sont-ils dangereux ? La réponse filmée de Jean-Michel Blanquer à des collégiens.

Classement des lycées

Même Capital publie ce type de classement qui mesure la "plus-value d’un lycée" !

Classement des lycées 2019 : les établissements généraux et technologiques qui font le plus progresser leurs élèves
Pendant longtemps, pour se démarquer, les lycées comptaient sur le taux de réussite de leurs élèves au baccalauréat. Mais, pour les futurs lycéens et leurs parents, cela ne donnait pas forcément une vision d’ensemble de la qualité de l’établissement visé. En effet, un établissement très sélectif, qui choisit les meilleurs “éléments” dès la classe de seconde, aura évidemment de biens meilleurs résultats qu’un autre qui accepte tout le monde au départ. Un autre critère d’appréciation des lycées peut donc prendre tout son sens : sa capacité à faire progresser les élèves.
Cette donnée, c’est la “valeur ajoutée”, publiée ce mercredi 20 mars par le ministère de l’Éducation nationale, sur laquelle nous nous sommes focalisés pour l’ensemble des lycées généraux et technologiques de France. Celle-ci permet d’évaluer l’écart entre le taux de réussite réel et le taux de réussite qui pouvait être attendu. Dans le jargon du ministère, le “taux de réussite attendu” correspond aux résultats “que le lycée atteindrait si ses élèves réussissaient en moyenne comme les élèves de mêmes caractéristiques (âge, origine sociale, sexe, niveau scolaire à l’entrée au lycée), et à structure des établissements égale (part d’élèves en retard scolaire, part de filles/garçons, niveau scolaire moyen à l’entrée au lycée...)”.

Jean-Michel Blanquer : "Le scandale, c’est l’échec dans l’enseignement supérieur"
Le ministre de l’Éducation nationale a défendu jeudi devant des lycéens, dans une émission spéciale sur Europe 1, la réforme du bac, en assurant qu’elle va permettre de "sortir d’un système où le bac était parfois un petit peu artificiel".

Du Climat scolaire au changement climatique

Du bon usage des toilettes dans les établissements scolaires par l’éducateur équitable (blog)

« Ecrire sur les toilettes n’est pas sans risque tant le sujet peut prêter à des blagues à caractère scatologique. Pourtant cette thématique nous concerne tous comme le montre un article récent du Canard enchainé en date du mercredi 20 février 2019. Celui-ci était titré : « une drôle de réunion de cabinet »…( et traitait des toilettes des sénateurs. Dans son blog, l’éducateur équitable, un CPE rappelle qu’)
Eric Debarbieux explique que lorsqu’il interroge des élèves sur le « climat scolaire », une constante émerge en France : les réclamations quant aux toilettes : « Une grande enquête menée par l’Observatoire national de la sécurité et de l’accessibilité des établissements d’enseignement (2014) a montré que plus d’un tiers des élèves ne fréquentent pas les toilettes »2. Les élèves soulignent, en effet, qu’il s’agit là d’un lieu insécure où les violences sont fréquentent.
Dans l’un de mes collèges, j’ai été amené à interroger les élèves sur le harcèlement en milieu scolaire et l’enquête a confirmé que cette espace était, avec les couloirs ou les abords de l’établissement, redouté des élèves. Il faut dire aussi que cet espace concerne directement le corps dans son intimité. Quoi de pire que de se retrouver le pantalon sur les chevilles devant un groupe d’élèves ?
 »

Enseigner le changement climatique
Le dérèglement climatique est trop peu enseigné, de l’école à l’université
De plus en plus d’enseignants et de chercheurs critiquent la place insuffisante accordée au changement climatique dans les programmes.
« Quand je me dis que 700 000 jeunes ont leur bac chaque année sans les clés pour comprendre le dérèglement climatique et comment y faire face, j’ai un sentiment d’échec très profond », confie l’experte du climat. « Réaliser ces enjeux à 25 ans, c’est bien, mais c’est trop tard », assure celle qui considère qu’un apprentissage « approfondi et régulier » depuis le plus jeune âge est essentiel pour être « armé face aux “fake news” ou au climatoscepticisme ».

Rosalie, lycéenne : « Je n’ai pas le souvenir d’avoir été sensibilisée aux enjeux climatiques »

Des lycéens ont interpellé le ministre de l’éducation Jean-Michel Blanquer et le ministre de l’écologie François de Rugy lors d’une rencontre à Vanves vendredi 22 mars

Mon idée pour la France : « Faire de la lutte contre le changement climatique une priorité de l’éducation nationale »
Par Valérie Masson-Delmotte et Laurence Tubiana
« Le Monde » a demandé à des contributeurs de tous horizons de proposer, chaque jour, une idée pour changer la France. Valérie Masson-Delmotte, membre du GIEC, et Laurence Tubiana, professeur à Sciences-Po, expliquent que les jeunes générations sont celles qui devront s’adapter à un climat qui continuera à changer, tout en portant la transformation vers la neutralité carbone.
Catherine Rossignol


JPEG - 23.5 ko

Dans la librairie des Cahiers Pédagogiques

N° 547 - Des alternatives à l’école ?Dossier coordonné par Richard Étienne et Jean-Pierre Fournier
septembre-octobre 2018
Qu’en est-il de ces expériences de classes et d’écoles alternatives, dans le système public comme à l’extérieur, voire à l’étranger ? Sur quels principes se fondent-elles ? Comment interroger ces principes ? Un dossier pour voir plus clair dans ce qui, au-delà d’une certaine mode, reste flou.

Hors-série numérique n° 50 - Le bac, hier et aujourd’hui

septembre 2018
Dans le contexte de la réforme du baccalauréat et de la mise en place des nouvelles procédures d’accès aux études supérieures, ce hors-série revient sur de nombreuses tentatives de réformes plus ou moins fructueuses. Bac + 3, bac - 3, orientation, bac pro… quels leviers pour offrir une école plus démocratique ?