Accueil > L’actualité vue par le CRAP > Les revues de presse > Revue de presse du lundi 23 janvier 2006


JPEG - 26.3 ko

Revue de presse du lundi 23 janvier 2006

Le Monde consacre plusieurs articles au thème du « déclassement ». On y trouve notamment un article très intéressant de François Dubet et Marie Duru Bellat. Elle reprend d’ailleurs un certain nombre d’éléments développés dans son livre récent « L’inflation scolaire. Les désillusions de la méritocratie qui vient de paraître au Seuil. Que disent-ils ? Nos sociétés démocratiques se sont construites sur l’idéal méritocratique et d’égalité des chances. La croyance forte était que l’augmentation du niveau des études conduisait à une amélioration de la position sociale par rapport à celle de ses parents. Ce qu’on résume souvent par l’image de l’ « ascenseur social ». Mais la massification modifie sensiblement la donne. Le décalage entre la qualification des emplois et la qualification des individus aussi. Certes, il faut le rappeler, le diplôme reste individuellement la meilleure protection contre le chômage. Mais collectivement, l’efficacité du diplôme est plus faible. Comme le rappellent les auteurs «  les emplois qualifiés ayant crû beaucoup moins rapidement que les diplômes, de plus en plus de jeunes scolairement qualifiés n’accèdent pas aux emplois auxquels ils pensaient pouvoir prétendre. ». On retrouve là des questions soulevées depuis longtemps par les sociologues de la mobilité sociale. Bourdieu, il y a longtemps parlait de « l’illusion méritocratique » et, lui aussi, d’inflation scolaire. L’intérêt des auteurs est, dans cet article, de montrer en quoi ce déclassement remet en question la légitimité de l’école. A quoi cela sert-il de faire des études, si cela ne permet plus d’améliorer sa condition ? Si le doute s’installe sur l’utilité des études, cela interpelle tout le système éducatif et particulièrement les enseignants. D’autant plus, nous disent-ils quand l’amertume laisse la place à la violence...
Abordons maintenant un sujet plus léger. Libération de samedi dernier consacrait un long article au « Look des keums que kiffent les meufs ». Pour le vérifier tous les jours, je sais combien ces préoccupations prennent de la place dans la vie des adolescents. Sous l’apparence d’une certaine diversité, on voit à l’œuvre des codes vestimentaires assez rigides et des normes sociales qui conduisent à un véritable conformisme. C’est ce que Dominique Pasquier, sociologue, qualifie dans un livre qui porte ce titre, de « Tyrannie de la majorité » (ed. Autrement). Alors Kainry, fashion, gothique ou skatteurs, tous ces looks nous disent des choses pas si futiles que ça sur nos élèves.
Bonne Lecture et achetez des journaux ...


Libération du 23/01/06

Contrôle biométrique : tentative d’élever le débat au procès
Vendredi soir, au tribunal d’Evry (Essonne), le magistrat comparaissait pour la défense de trois jeunes militants, accusés d’avoir détruit les appareils biométriques de la cantine d’un lycée à Gif-sur-Yvette
Lire la suite de l’article

Le look des keums que kiffent les meufs (samedi 21/01)
Mode. Basketteur, survet ou fashion, le style des garçons dans les banlieues est un enjeu de séduction.
Lire la suite de l’article


Le Figaro du 23/01/06

Etampes : marche de soutien à l’enseignante agressée (samedi 21/01)
Deux cents personnes environ ont participé, samedi matin, à Etampes, à une marche silencieuse après l’agression dont a été victime Karen Montet-Toutain, professeure au lycée professionnel Louis Blériot, le 16 décembre dernier.
Lire la suite de l’article

Le délicat problème des sanctions pour les moins de 18 ans
L’ordonnance de 1945, selon laquelle l’éducation est la règle et la prison l’exception pour les mineurs délinquants, doit être modifiée. Si Nicolas Sarkozy le répète, c’est aussi pour en convaincre le garde des Sceaux, Pascal Clément, qui sera porteur des éventuelles retouches soumises au Parlement.
Lire la suite de l’article


L’Humanité du 21/01/06 (un jour de retard)

Bondy : jeunes et citoyens
Constitué deux semaines avant les violences urbaines, ce groupe de réflexion sur la jeunesse formule des propositions à Marie-George Buffet.
Lire la suite de l’article


Le Parisien du 23/01/06 ( payant)

VIOLENCES SCOLAIRES. : les parents, aussi, doivent se mobiliser
Des collèges sont aujourd’hui en grève pour dénoncer des agressions d’enseignants. Face à ces incidents qui ne cessent de se multiplier, des établissements réagissent en impliquant davantage les familles. Premier volet de notre série.
Lire la suite de l’article

« Ne rien tenter, c’est prendre un risque » DONATELLE POINTEREAU, 57 ans, proviseure
CHARGÉE du dossier des relations « école-famille » sous le ministère de Jack Lang pendant quelques mois, Donatelle Pointereau a aussi une longue expérience de terrain. Nommée en 1996 principale dans un collège difficile dans le Val-de-Marne, elle crée « ...
Lire la suite de l’article

CES IDEES QUI MARCHENT
1 Un local pour les familles à Saint-Denis. Au collège de Geyter de Saint-Denis, l’ancienne salle vidéo sert depuis la rentrée de « refuge » aux parents. Des chaises, quelques tables... Rien de faramineux, juste un endroit où ils peuvent se rendre sur...
Lire la suite de l’article

L’initiative au crible
Où : le collège André-Malraux (ZEP) à Asnières (Hauts-de-Seine), c’est 850 élèves, environ 60 nationalités, deux tiers de parents issus de milieux défavorisés, 50 % d’échec aux évaluations de 6e. Taux de réussite au brevet : 50 %.
Lire la suite de l’article

« Ces dîners nous aident à briser la glace » EMILIE, prof, participe à des repas avec les familles dans son collège à Asnières (92)
VENDREDI, 19 HEURES, à l’ombre des tours d’Asnières-Nord. La nuit a enveloppé les rues désertes et luisantes de pluie. Seules traces de vie : les rires de quatre enseignantes du collège André-Malraux qui détaillent leurs emplettes.
Lire la suite de l’article

Gilles de Robien chahuté
Hier soir, « On ne peut pas plaire à tout le monde. » L’intervention de Gilles de Robien, ministre de l’Education, l ors de l’émission de France 3, a été quelque peu perturbée par des professeurs d’éducation physique venus réclamer, banderole à...
Lire la suite de l’article


La Croix du 23/01/06

Rien vu...


20 minutes du 23/01/06

Entretien avec Claude Hagège
« Il faut sauvegarder la diversité des langues et des cultures »

Ce contre quoi je m’insurge, c’est le monolithisme, l’unilinguisme, l’uniculturalisme. Il faut promouvoir la diversité des langues et des cultures, lutter contre cette absorption de tous les particularismes par un seul et même écran culturel.
Lire la suite de l’article


Ouest-France du 23/01/06

Rien vu...


Le Monde daté du 23/01/06

"Décision mieux proportionnée" pour le proviseur de Mende
Le ministre de l’éducation nationale, Gilles de Robien, a annoncé, vendredi 20 janvier en début de soirée dans un bref communiqué, qu’il "arrêtera prochainement une décision mieux proportionnée" à l’encontre d’un proviseur de Mende (Lozère), révoqué le 9 janvier.
Michel Collet, 48 ans, proviseur du lycée Peytavin à Mende, avait été limogé pour avoir animé sous le pseudonyme de Garfieldd un blog, dans lequel il évoquait notamment son homosexualité ainsi que des épisodes de sa vie professionnelle . L’éducation nationale lui avait reproché d’"avoir manqué à ses obligations déontologiques en publiant sur son blog des propos portant atteinte à la dignité des fonctions qu’il exerce et plus généralement aux pouvoirs publics".
Lire la suite de l’article

Déclassement : quand l’ascenseur social descend
par François Dubet et Marie Duru-Bellat

Alors que nous avons longtemps vécu sur la confiance dans l’avenir, dans l’idée que demain serait meilleur qu’aujourd’hui, la tendance se renverse et nombre de Français pensent que demain sera pire qu’aujourd’hui et que nos enfants vivront plus mal que nous. En 2004, 60 % des Français se déclarent optimistes pour leur propre avenir alors qu’ils ne sont que 34 % à l’être pour ce qui est de l’avenir de leurs enfants (note 395 de la DRESS, avril 2004). [...]
Enfin, si le déclassement touche toutes les catégories sociales, il le fait de manière très inégalitaire. D’une part, les petites différences entre les diplômes deviennent de grandes différences lors de l’entrée dans l’emploi. D’autre part, quand le lien entre le diplôme et l’emploi se distend, le capital social, les relations et l’entregent jouent un rôle grandissant dans l’accès aux contrats d’apprentissage, aux stages, aux entretiens d’embauches... Et au bas de l’échelle, il arrive que certains jeunes découvrent que les diplômes ne préservent pas du plafond de verre de la ségrégation et de la mauvaise réputation des quartiers difficiles.
Perte de confiance. Bien que les jeunes fassent contre mauvaise fortune bon coeur, comme le montrent les taux, toujours inférieurs, de déclassement subjectif (c’est-à-dire de sentiment de déclassement), cette expérience reste douloureuse. Pourquoi avoir fait tant d’études, pourquoi avoir imposé tant de sacrifices à sa famille, si c’est pour occuper des emplois très inférieurs aux ambitions et aux espérances forgées durant les années de formation ? Bien souvent, les jeunes ont le sentiment d’avoir été trompés par le système scolaire et cette déception n’est pas sans effets sur l’école elle-même. On sait que dans les quartiers les plus sensibles, l’amertume peut laisser place à la violence.
Lire la suite de l’article


Le Nouvel Obs Permanent du 23/01/06

Marche silencieuse pour la prof agressée
Une marche silencieuse était organisée en solidarité avec Karen Montet-Toutain, professeure poignardée au lycée Louis Blériot.
Lire la suite de l’article


L’Express Quotidien du 23/01/06

Grosse grève en vue le 2 février
Rejetant la nouvelle proposition de Christian Jacob, la CGT, la FSU, FO, la CFDT et l’Unsa confirment leur "appel massif" à la mobilisation jeudi 2 février
Lire la suite de l’article


Une sélection dans les dépêches du 23/01/06

Professeurs non remplacés : des parents d’élèves se mobilisent dans le 93
Plusieurs centaines de parents d’élèves du primaire se sont mobilisés samedi en Seine-Saint-Denis pour réclamer le remplacement des professeurs absents, a-t-on appris auprès de représentants de la Fédération des conseils de parents d’élèves (FCPE) du département.
Lire la suite de l’article

Violences dans un établissement parisien : "droit de retrait" des enseignants
Les enseignants d’un établissement parisien accueillant des jeunes en difficulté ont annoncé, lundi dans un communiqué, leur décision d’exercer leur "droit de retrait" pour protester contre la violence et le manque de moyens.
Le personnel de l’EREA (établissement régional d’enseignement adapté) Jean Jaurès, rue Clavel dans le XIXe, qui accueille 221 adolescents, indiquent avoir adressé une lettre vendredi à l’inspecteur d’académie
Lire la suite de l’article

Syndicats et étudiants réunis mardi pour lancer l’offensive contre le CPE
Les confédérations syndicales et les mouvements étudiants se réunissent mardi pour préparer l’offensive contre le contrat première embauche (CPE) et arrêter la date d’une "initiative commune", qui pourrait intervenir dès la semaine prochaine.
Lire la suite de l’article


Pour en savoir plus

L’indispensable café pédagogique

Le site de VousNousIls (Rubrique dépêches de l’éducation AFP)

La maison des enseignants

Les dépêches AFP-Éducation sur le site Voila.fr

Le site Yahoo Actualités, rubrique éducation