Accueil > L’actualité vue par le CRAP > Les revues de presse > Revue de presse du lundi 22 novembre 2004


JPEG - 26.3 ko

Revue de presse du lundi 22 novembre 2004

Petite revue de presse aujourd’hui. On peut lire surtout l’article de Libération qui rend compte d’un débat mené à l’issue de ‘L’école des femmes  ». Larbi, 6e : « Pourquoi, dans certains couples, les hommes ont-ils le droit de sortir le soir, et pas les femmes ? » Alyssa, 4e : « Pourquoi la femme est-elle vue par les hommes comme un objet de désir sexuel ? » Sasha, 2de : « Pourquoi y a-t-il un déshonneur à être cocu ? » Juliette, 6e : « Un homme peut-il vivre sans femme ? », Ighina, 1re : « Pourquoi les hommes ont-ils plus de droits que les femmes ? » Méliza, 6e : « Les hommes ne cachent-ils pas leur souffrance, ce qui les pousse à réagir dans l’extrême ? » Ou encore : « Pourquoi la femme est-elle considérée comme un être impur ? » « Qui a inventé le mariage ? »
Bonne Lecture...


Libération du 22/11/04

Filles-garçons : 400 ados débattent de leurs différences
Ce mardi après-midi, le théâtre de l’Athénée, à Paris (XIe), est bondé. A l’occasion de la reprise de l’Ecole des femmes de Molière, par Jacques Lassalle, 400 adolescents sont venus discuter de la mixité. Est-ce un hasard ? Dans le public, filles et garçons se sont assis par groupes étanches. Sur la scène, il n’y a aucun comédien. Ils sont dans la salle, à l’écoute. Et, avec eux, une historienne, Arlette Farge, et une militante de l’association Ni putes ni soumises, Sihem Habchi.
Lire la suite de l’article


Le Figaro du 22/11/04

Les milliards gaspillés de la protection de l’enfance
Claire Brisset, défenseur des enfants, a remis hier soir, à la veille de la journée des droits de l’enfant, son rapport annuel au président de la République. S’il reconnaît que la France n’a pas à rougir des efforts qu’elle consacre à l’enfance maltraitée, le document épingle la gabegie des départements dans la gestion de ces budgets.
Lire la suite de l’article


L’Humanité du 22/11/04

L’instit chez les détenus
Je suis instituteur à la maison d’arrêt de Brest (Finistère) depuis treize ans. Le gros de mon travail concerne l’alphabétisation et ce que l’on appelle la « remédiation  », c’est-à-dire la mise en cohérence des acquis des détenus. Sur les 330 prisonniers que compte le quartier des hommes, un bon tiers est en difficulté. Dans notre « petit lycée  », nous avons formé trois groupes : une classe pour analphabètes, qui sont souvent des personnes marginalisées, comme les gens du voyage ou les étrangers qui n’ont aucune notion du français ; une classe dont les acquis se limitent à l’addition et la soustraction ; enfin, une classe à qui l’on enseigne la division. Les détenus suivent les cours quatre matinées par semaine. Au quartier des mineurs, où l’enseignement est obligatoire, les jeunes étudient douze heures hebdomadaires.
Je me souviens qu’en 1992, à mon arrivée, nous étions obligés de prendre notre bâton de maréchal pour trouver des élèves. Désormais, le système impose de faire passer des tests dès l’arrivée des détenus et la demande est plus importante que l’offre.
Lire la suite de l’article


Le Parisien du 22/11/04

Qui êtes-vous, les jeunes ?
QUE PENSENT les jeunes de la société actuelle, du monde du travail, de leurs études ou de l’exclusion ? Pour le savoir, Jean-Paul Huchon (PS), président du conseil régional d’Ile-de-France, lance aujourd’hui un grand questionnaire baptisé « 15-25 ans : opinions d’utilité publique », qui sera diffusé à un million d’exemplaires dans les lycées, les gares, les associations de quartier... mais aussi par Internet
Lire la suite de l’article


La Croix du 22/11/04

Rien vu...


20 minutes du 22/11/04

Dassault raconte une histoire aux enfants
Serge Dassault explique l’aviation de combat aux enfants. Le sénateur-maire de Corbeil-Essonnes (91) a procédé, la semaine dernière, à la distribution d’un livre intitulé Les Avions de combat français aux six cent trente élèves des classes de CM2 de sa commune. La préface, écrite par l’industriel de l’armement lui-même, reproche au Front populaire de « ne pas avoir su doter la France d’avions de guerre » en 1936, avant l’invasion allemande.
Lire la suite de l’article


Le Monde daté du 23/11/04

Rien vu...