Accueil > L’actualité vue par le CRAP > Les revues de presse > Revue de presse du lundi 21 mai 2007


JPEG - 26.3 ko

Revue de presse du lundi 21 mai 2007

Qui est Xavier Darcos  ?
Luc Cédelle, dans Le Monde, revient sur la nomination du ministre de l’éducation nationale avec un angle original. Il propose d’aller visiter son blog, commencé en avril 2005 . On peut y lire des choses qui renseignent bien sur la personnalité et intentions du nouveau ministre . Il faut aussi consulter ses Propositions sur la situation morale et matérielle des professeurs en Franceremis à N.Sarkozy le 10 mars 2007 et qui constitue presque un programme d’action pour son ministère.
On pourra lire aussi avec intérêt , sur plusieurs sites, des extraits du livre d’entretiens Darcos-Meirieu « Deux voix pour une école »
où les deux débatteurs avaient confronté leurs visions de l’école. Mais la meilleure synthèse des positions de Xavier Darcos, se trouve chez nos collègues (et amis) du Café Pédagogique qui publient un “Darcos Verbatim très complet.

Un des premier chantiers si on s’en tient aux déclarations du week-end devrait être la suppression de la carte scolaire.
Il faudrait que nous puissions assouplir dès la rentrée prochaine (...) de l’ordre de 10 ou 20% des affectations qui sont concernés par cette carte pour montrer notre bonne volonté", a expliqué le ministre dimanche 21 mai sur France Info, en notant qu’à moyen terme, il faudrait "supprimer" la carte scolaire . Pour lui, dit-il "la carte scolaire, ce n’est pas en soi, dans son principe, une mauvaise décision, sauf que ça ne marche plus. Ne subissent la carte scolaire que ceux qui n’ont pas les moyens d’y échapper, ceux qui n’ont pas des parents qui connaissent les systèmes ou qui ont beaucoup d’argent. Donc c’est un système très injuste
Mais ne risque t-on pas ainsi de créer ainsi un système encore plus inégal ?

Vouvoyer ses élèves ou les tutoyer ?
Le Figaro lance le débat et pose le vouvoiement comme un élément de “reconquête de l’autorité à l’école”. Le journal constate en même temps qu’aucune consigne, ni circulaire n’existe sur le sujet. Et si c’était la preuve que c’est un faux problème ? Tutoyer ou vouvoyer ne semble pas être un signe particulier de respect ou d’installation de l’autorité. Il y a des “Tu” très respectueux et des “Vous” très méprisants et l’autorité n’a pas à être reconquise (si tant est qu’elle ait été perdue..) ainsi...

Connaissez vous la procrastination ? . Ce terme peu usité correspond pourtant à un comportement humain assez fréquent. Il s’agit de la tendance à remettre à plus tard une action qui pourrait être accomplie à plus brève échéance. Le Figaro nous informe d’une étude qui évalue la proportion de « procrastinateurs » chroniques et problématiques à environ 20 % de la population et à... 50 % chez les étudiants. Les 5èmes rencontres internationales sur ce sujet se tiennent à Lima et étudient en particulier les conséquences sur l’enseignement. Sujet plus important qu’il n’y paraît.
Rendez vous compte, si l’auteur de cette chronique remettait au lendemain la revue de presse du jour ?

Bonne Lecture...


Libération du 21/05/07

Une enquête trop indiscrète dans les cartables parisiens
Des parents s’offusquent d’une étude de la MGEN sur la santé mentale des écoliers.
Lire la suite de l’article

44 questions et des sous-questions
L’« Etude sur la santé des enfants des écoles primaires parisiennes » a été distribuée à 2 800 enfants en dernière année de CP, à raison de 14 choisis de façon aléatoire dans 200 écoles.
Lire la suite de l’article

Darcos redouble à l’Education
En choisissant Xavier Darcos, 59 ans, Nicolas Sarkozy a privilégié la carte du sérail. Plutôt bien vu des syndicats, cet agrégé de lettres a débuté comme enseignant avant d’être nommé inspecteur général de l’Education en 1992. Simultanément, il se lance en politique. Directeur de cabinet d’un François Bayrou alors ministre de l’Education, il devient conseiller du Premier ministre Alain Juppé puis ministre délégué à l’Enseignement scolaire (2002-2004). Lors de la passation des pouvoirs avec Gilles de Robien, Darcos a promis « un geste d’apaisement » envers les enseignants, parlant de « donnant donnant ». Consulté par Sarkozy, il avait recommandé de « suspendre » le décret très contesté sur la réduction des heures de décharge. Il a cité parmi ses priorités la carte scolaire, que le Président veut assouplir.
Lire la suite de l’article

Pécresse, une jeune pousse pour les facs
A 39 ans, Valérie Pécresse est la benjamine du gouvernement. A la tête de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, cette diplômée de l’ENA et de HEC aura la tâche délicate de mener à bien les réformes universitaires prônées par Sarkozy. Il s’agit surtout d’accorder l’autonomie aux universités volontaires, une mesure dénoncée par de nombreux syndicats étudiants et enseignants qui y voient les prémices d’une concurrence entre facs et d’une privatisation. Députée des Yvelines et conseiller régional d’Ile-de-France, Pécresse était porte-parole de l’UMP depuis 2004. Elle a rédigé de nombreux rapports sur la famille
Lire la suite de l’article


Le Figaro du 21/05/07

Une équipe qui porte la marque de la "rupture"
Si les ministères régaliens ont été confiés à des personnalités d’ouverture, les sarkozystes occupent des postes clés, appelés à mettre en oeuvre les réformes.
[...] Mais Sarkozy et Fillon ont veillé à nommer des fidèles aux postes qui correspondent aux engagements forts de la campagne. Bras droit du chef de l’État, Brice Hortefeux hérite du nouveau ministère de l’Immigration, de l’Intégration, de l’Identité nationale et du Codéveloppement qui prend des « morceaux » de l’Intérieur, des Affaires étrangères, de la Cohésion sociale, de la Justice et même de Bercy. L’ex-porte-parole de la campagne Rachida Dati atterrit à la Justice pour mettre en oeuvre les peines plancher et la réforme de l’ordonnance des mineurs, deux des promesses phares du candidat. L’autre porte-parole, Xavier Bertrand, s’installe à la tête des Affaires sociales avec pour mission de mettre en oeuvre le contrat de travail unique, le service minimum et la réforme des régimes spéciaux. Le trésorier de l’UMP et de la campagne, Éric Woerth, prend en charge les Comptes publics. Xavier Darcos, qui a beaucoup travaillé sur le programme éducatif avec François Fillon, retrouve le ministère de l’Éducation mais comme seul maître à bord, contrairement à 2002 où il avait dû partager la vedette avec Luc Ferry. Enfin, Valérie Pécresse, porte-parole de l’UMP, aura la lourde tâche de mettre en oeuvre la réforme de l’Université, un chantier très difficile.
Lire la suite de l’article

50 % des étudiants repoussent leur travail au lendemain
Les étudiants ne sont pas seuls à remettre à plus tard ce qu’ils pourraient faire le jour même. Mais ils sont plus touchés que d’autres catégories de la population
Lire la suite de l’article

La procrastination, un terme rarement usité
Substantif féminin, le terme de « procrastination » est emprunté au latin procrastinatio (ajournement, délai). Il décrit une tendance maladive à remettre à plus tard une action qui pourrait être ac­complie à plus brève échéance. Rarement utilisé en France, en dehors du domaine de la psychologie, il est davantage utilisé dans les pays anglo-saxons. Il a en revanche été apprécié par de grands romanciers comme Colette ou Proust qui le cite dans La Prisonnière : « Cette habitude, vieille de tant d’années, de l’a­jour­nement perpétuel, de ce que M. de Charlus flétrissait sous le nom de procrastination ».
Lire la suite de l’article

Pourquoi je ne lirai pas la lettre de Guy Môquet
Par Michel Ségal, Professeur de collège en ZEP.

Je suis enseignant de collège et je ne lirai pas la lettre de Guy Môquet à mes élèves.
Je ne leur lirai pas parce qu’ils seraient bien incapables d’en comprendre le sens profond, et même d’en comprendre les mots qui la composent ; parce que notre école demande aux enfants de réinventer eux-mêmes les règles d’écriture ou de syntaxe. Je ne la lirai pas parce que depuis une trentaine d’années, l’école leur apprend le mépris du patrimoine et la méfiance du passé. Je ne la lirai pas parce que cette lettre me fait honte, honte de la maturité d’un adolescent il y a plus de soixante ans face à l’infantilisation construite par notre école de ceux du même âge aujourd’hui. Je ne la lirai pas parce que nos enfants ignorent les événements auxquels elle se réfère ; parce que notre école préfère par exemple demander à des enfants d’analyser des « documents » plutôt que de leur enseigner des dates et des événements. Je ne la lirai pas parce qu’il y a longtemps que l’école refuse de transmettre aucun modèle ; parce que notre école n’envisage plus les textes d’auteurs comme des exemples mais comme des thèmes d’entraînement à la critique. Je ne la lirai pas tout simplement parce que notre école a délibérément détruit l’autorité qui pourrait permettre une lecture et une écoute attentives.
Je ne la lirai pas parce que, même âgés de 16 ans, mes élèves ne sont que de petits enfants bien incapables d’appréhender son contenu et resteront sans doute ainsi toute leur vie : ainsi en a décidé notre école.
Lire la suite de l’article

Le retour du "vous", reconquête de l’autorité à l’école ?
Xavier Darcos y est favorable, comme certains experts qui préconisent la fin du tutoiement après la maternelle lorsque commence la période d’apprentissage.
Lire la suite de l’article

Le vouvoiement, un usage menacé d’extinction
L’influence des codes anglo-saxons et une vision égalitariste de la société ont eu raison du traditionnel « vous », aujourd’hui rarement utilisé dans la sphère privée.
Lire la suite de l’article

Le fondateur de Wikipédia veut titiller Google
Jim Wales entend réinventer les moteurs de recherche.
Lire la suite de l’article

Patrick Dils crée une association pour aider les enfants défavorisés
Attaqué par les parents des victimes de Montigny-lès-Metz, le plus célèbre acquitté de France se lance dans l’humanitaire.
Lire la suite de l’article


L’Humanité du 21/05/07 (un jour de retard)

Éducation : le grand balayage
François Fillon ne sera resté qu’un an ministre de l’Éducation. Suffisamment pour imposer une réforme pourtant décriée par la communauté scolaire.
Lire la suite de l’article

Guy Môquet, le courage d’un combat
Le souvenir du jeune résistant communiste sera honoré. Sa dernière lettre à sa famille sera lue à tous les lycéens. Nicolas Sarkozy investit le terrain de la mémoire...
Lire la suite de l’article

« Nous accueillons des jeunes en rupture avec leurs parents »
Homophobie . L’association le Refuge propose le premier appartement d’accueil d’urgence pour des homosexuels à Montpellier.
Lire la suite de l’article

« Le rapport au travail est la racine de la crise des valeurs »
Par Yves Clot, titulaire de la chaire de psychologie du travail du Conservatoire national des arts et métiers

[...] Le rapport au travail est la racine de la crise des valeurs. Le travail est sans doute le lieu où la subordination est la plus forte mais aussi celui où l’on touche le plus facilement du doigt ce qu’on pourrait devenir. Le travail c’est le temps du conflit entre la subordination et le sentiment éprouvé qu’on n’est pas superflu sur terre, qu’on est comptable d’une histoire qui n’est pas que la sienne et qu’on peut transmettre. C’est le centre de gravité de la politique. Quand vous avez une gauche qui dit que le conflit n’est pas là, mais entre le travail et les autres activités humaines, et une droite qui dit qu’il y a de la fierté possible dans cet effort, vous avez les résultats que nous avons. Tout cela s’est joué sur les quinze dernières années. Il y a eu un débat à gauche sur ces questions. Personnellement, je ne pense pas que le travail soit le centre de la vie et je partage l’objectif de réduction du temps de travail car, ainsi, l’existence humaine peut se diversifier. Les travailleurs qui travaillent moins circulent à travers des mondes différents et variés, ils en ramènent des demandes, des valeurs et des idées. Revenus au travail, ils lui demandent des comptes. Le travail est aujourd’hui moins central en temps mais il n’est pas désinvesti. Au contraire, les gens l’investissent de tous les autres appétits de leur vie. Ils se voient autrement que comme un « rouage », veulent « dire leur mot », avoir le « loisir de penser » au travail. Le ressort du temps libre se trouve là.[...]
Lire la suite de l’article


Le Parisien du 21/05/07 ( payant)

Chaque jour, des milliers d’enfants dorment dans la rue
Chaque rapport sur la pauvreté le dénonce : de plus en plus de familles sont SDF en France. 15 000 enfants doivent être hébergés chaque jour dans des structures d’urgence. Enquête sur ces mineurs de la rue, quatre fois plus nombreux...
Lire la suite de l’article

« Le nombre d’ados en errance augmente »
Comment expliquez-vous ce phénomène ? Jean-Guilhem Xerri. Il y a bien sûr la fracture sociale grandissante, les difficultés à garder un logement et un emploi stable. Mais il y a aussi une fragilisation du lien conjugal, de la cellule familiale.
Lire la suite de l’article

« Je ne disais pas que j’étais sous une tente »
STEPHANE, 11 ans seulement mais déjà un sacré sens de la répartie, tient à adresser un message personnel à Nicolas Sarkozy. « Monsieur le président de la République, ça serait bien si vous pouviez nous payer un appartement de 80 m 2 », lance le jeune Franco-Italien. Depuis plus d’un an, ce garçon en polo-survêt-baskets et aux cheveux mi-longs est sans domicile fixe.
Lire la suite de l’article

Un geste politique en faveur des étudiants
APRÈS le fâcheux épisode du CPE et les récentes manifestations anti-Sarko qui ont agité certaines facultés, c’est un geste politique en direction du monde étudiant qui vient d’être confirmé. Hier, aussitôt nommé, Xavier Bertrand, le nouveau ministre du Travail, des Relations sociales et de la Solidarité, a tenu à rappeler que François Fillon s’attaquerait « dès l’été » à sa promesse d’exonérer totalement d’impôt sur le revenu les étudiants qui travaillent.
Lire la suite de l’article


La Croix du 21/05/07

Rien vu...


20 minutes du 21/05/07

Rien vu...


Métro (Paris) du 21/05/07

“Quoi de plus beau que le sourire d’un enfant”
L’ancien détenu Patrick Dils lance à Lyon une association pour aider les enfants défavorisés
Lire la suite de l’article


Rue89 du 21/05/07

Assouplissement de la carte scolaire : tous en ZEP !
Par Zacharia Dosseur (Enseignant en ZEP)

Xavier Darcos a annoncé un premier chantier nous concernant tous : assouplir la carte scolaire.Si les parents d’élèves peuvent choisir l’établissement où envoyer leurs enfants, ne risque-t-on pas la désertion de ces établissements dont les difficultés sans cesse soulignées font peur ? Que faire pour garder dans nos collèges ZEP un public varié s’épanouissant dans une mixité sociale intelligente ?
Ces deux questions sont obsédantes pour quiconque aime travailler dans ces établissements.
Outre l’option chinois, choisie actuellement pour détourner la carte scolaire et inscrire les enfants dans une autre école que celle de leur secteur, voici quelques pistes de réflexion, s’appuyant sur le terrain actuel, pour une autre vision de la ZEP.
Lire la suite de l’article


Ouest-France du 21/05/07

Guy Môquet : « Je souhaite que ma mort serve à quelque chose... »
Il était jeune, il était beau. Guy Môquet est mort à 17 ans, en 1941, fusillé par les nazis. Le nouveau président de la République a choisi d’en faire le symbole d’une France jeune. Sa dernière lettre écrite à sa maman, depuis le camp de Choisel, à Châteaubriant, sera lue aux lycéens à chaque rentrée scolaire.
Lire la suite de l’article


Le Monde daté du 21/05/07

Xavier Darcos propose de hâter la suppression de la carte scolaire
A peine installé, le ministre de l’éducation, Xavier Darcos, manifeste la volonté de forcer l’allure sur l’un des dossiers phares du programme présidentiel de Nicolas Sarkozy : la suppression progressive de la carte scolaire (délimitation géographique des secteurs de recrutement des établissements). Interrogé, dimanche 20 mai, sur France-Info, le ministre a préconisé d’"assouplir" dès la rentrée de septembre de "l’ordre de 10 % à 20 % des affectations qui sont concernées par cette carte, pour montrer notre bonne volonté". "On ne va pas la supprimer en quarante-huit heures", a-t-il toutefois indiqué.
Le ministre n’a pas précisé si ces proportions devaient s’entendre de manière uniforme au niveau national ou bien résulter d’une expérimentation menée dans une dizaine de départements, ce qui était, juste avant la nomination du gouvernement, l’option défendue par l’entourage du président
Lire la suite de l’article

Xavier Bertrand veut défiscaliser le travail des étudiants
Le nouveau ministre du travail s’est engagé, dimanche 20 mai, à examiner au cours de l’été la défiscalisation du travail des étudiants. Cette mesure ne concernerait pas seulement "les jobs d’été".
Lire la suite de l’article

La défiscalisation du travail des étudiants est "loin d’être une priorité" pour l’UNEF
L’UNEF, principal syndicat étudiant, a estimé, pour sa part, que cette mesure était "loin d’être la priorité" puisque "l’immense majorité des étudiants ne payent pas d’impôts". Le syndicat partage, néanmoins, le constat de M. Bertrand à propos des impôts payés par une minorité et qui font "tomber l’allocation logement ou les bourses". L’UNEF a demandé que "les moyens dont dispose le gouvernement" soient "consacrés prioritairement à l’augmentation du nombre et du montant des bourses".
Lire la suite de l’article

Un amalgame inacceptable !
Depuis 2003, nous avons participé au projet de la Cité nationale de l’histoire de l’immigration (CNHI). Cette cité, qui doit ouvrir ses portes en cette année 2007, a été voulue comme un nouveau lieu de l’histoire de France, au lendemain de l’élection présidentielle de 2002, à l’occasion de laquelle les Français avaient signifié leur refus de la tentation xénophobe.[...] nous démissionnons à compter de ce jour de nos fonctions officielles à la Cité nationale de l’histoire de l’immigration. Nous tenons cependant à saluer le remarquable travail effectué depuis plus de trois ans par Jacques Toubon et toute son équipe. Nous avons pu y être associés dans un esprit de liberté intellectuelle et d’indépendance. Nous continuerons de soutenir ce projet tant que son esprit perdurera.
Lire la suite de l’article

Luc Bronner, journaliste du "Monde", a reçu le prix Albert-Londres
Le prix Albert-Londres a été décerné, vendredi 18 mai à Beyrouth, au journaliste du Monde Luc Bronner, âgé de 33 ans, pour une série d’articles sur les jeunes et la banlieue.
Lire la suite de l’article

Lorsque Xavier Darcos se "lâchait" sur son blog
Xavier Darcos va-t-il continuer son blog, commencé en avril 2005 ? On imagine mal un ministre de l’éducation livrer à chaud des réflexions comme celles consignées dans son agenda le 10 janvier 2007, après avoir rencontré l’ambassadeur de France au Canada : "Daniel Jouanneau nous montre comment le Canada a réussi sa réforme budgétaire et réformé sa fonction publique (- 20 % de fonctionnaires) ; il y a donc des pays où c’est possible..."
Lire la suite de l’article


Le Nouvel Obs Permanent du 21/05/07

Xavier Darcos veut assouplir ?la carte scolaire
A terme, le ministre de l’Education entend supprimer le système de découpage géographique qui, selon lui, "ne marche plus". Le PS propose, lui, un réaménagement du dispositif.
Lire la suite de l’article


L’Express.fr du 21/05/07

Rien vu...


Une sélection dans les dépêches du 21/05/07

Xavier Darcos aux parents d’élèves : "vos droits seront reconnus"
Le nouveau ministre de l’Education nationale, Xavier Darcos, a assuré samedi aux parents d’élèves qu’il veillerait à ce que leurs droits soient "reconnus, respectés et même étendus", en clôturant à Aix-les-Bains (Savoie) le congrès de la Peep, deuxième fédération de parents d’élèves.
Lire la suite de l’article

Education : Le Sgen-CFDT en congrès du 21 au 25 mai dans le Nord
La fédération des syndicats généraux de l’éducation nationale (Sgen-CFDT), qui compte 35.000 adhérents, tiendra son congrès triennal du lundi 21 mai au vendredi 25 mai à Mons-en-Baroeul (Nord), a-t-elle annoncé samedi.
Lire la suite de l’article

Journée d’actions du Snes-FSU mercredi pour l’abrogation des décrets Robien
Le Snes-FSU, principal syndicat des collèges et lycées, a confirmé vendredi l’organisation d’une "journée d’actions", sous forme de "forum national des établissements" mercredi pour obtenir du nouveau ministre de l’Education Xavier Darcos l’"abrogation" des décrets Robien .
Lire la suite de l’article

Bertrand : défiscalisation du travail étudiant au programme de l’été
Le ministre du Travail, des Relations sociales et de la Solidarité, Xavier Bertrand, a indiqué dimanche que la défiscalisation du travail étudiant figurait au programme du gouvernement pour l’été.
Lire la suite de l’article

Attendue au tournant, Valérie Pécresse veut rassurer le monde universitaire
La nouvelle ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, Valérie Pécresse, qui doit conduire une réforme ambitieuse des universités, s’est attachée vendredi à rassurer une communauté éducative "inquiète" du programme de Nicolas Sarkozy en la matière.
Lire la suite de l’article

Pécresse : une réforme des universités "le plus rapidement possible"
La ministre de l’Enseignement supérieur Valérie Pécresse a assuré lundi sur France Info que la réforme de l’Enseignement supérieur, qu’elle souhaite "vaste", serait prête "le plus rapidement possible" mais s’est refusée à dire si elle interviendrait dès cet été.
Lire la suite de l’article

Cité de l’immigration : Pécresse demande aux chercheurs de ne pas démissionner
La nouvelle ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, Valérie Pécresse, a souhaité "ardemment" lundi sur France Info que les chercheurs qui ont démissionné de la future Cité nationale de l’histoire de l’immigration (CNHI) "reviennent" sur leur décision.
Lire la suite de l’article

Les lycéens de l’UNL inquiets du projet de suppression de la carte scolaire
La présidente du syndicat lycéen UNL, Floréale Mangin, s’est inquiétée lundi du projet du nouveau ministre de l’Education Xavier Darcos de supprimer la carte scolaire, en redoutant que cette réforme soit une "porte ouverte à la loi du plus fort et du plus riche".
Lire la suite de l’article


La démocratie a besoin de la presse.
La presse a besoin de lecteurs pour vivre...
Lisez et achetez des journaux !