Accueil > L’actualité vue par le CRAP > Les revues de presse > Revue de presse du lundi 20 mai 2019


JPEG - 26.3 ko

Revue de presse du lundi 20 mai 2019

Loi Blanquer - Parcoursup - Education

La loi Blanquer avec son passage au Sénat fait encore la Une, tout comme le bug de Parcoursup. Enfin on parle d’éducation.


Loi Blanquer

Pour l’Humanité, la loi Blanquer ressort aggravée de son passage au Sénat.
« En réponse à la mobilisation des élus locaux et des enseignants, les sénateurs ont obtenu du ministre le recul sur l’« école du socle ». Mais à côté de cette avancée, ils ont donné au texte une orientation plus réactionnaire. » https://www.humanite.fr/education-la-loi-blanquer-ressort-aggravee-du-senat-672425

Une bonne nouvelle cependant pour Sébastien Rome. Loi Blanquer : double victoire et redoubler d’attention
« C’est une double victoire qu’il faut acter. Personnelle, le Directeur académique retire sa lettre de mon dossier administratif. Collective, J.M. Blanquer retire l’amendement des députés LREM regroupant les écoles-collège. Cependant doublons d’attention : l’intention de limiter la liberté d’expression est réelle et la mobilisation contre la loi doit continuer contre de nombreuses dispositions. »


Parcoursup

Parcoursup : le bug est "une catastrophe", reconnaît Frédérique Vidal
« Si la ministre admet que "c’est évidemment une catastrophe pour les jeunes", Frédérique Vidal a mis un bémol au sentiment de déception de ceux-ci. "Il faut bien comprendre que l’on a remis les choses comme elles auraient dû être", a-t-elle précisé. "Même si ces jeunes le vivent comme ’j’ai eu quelque chose et on me l’a enlevé’, en fait la réalité c’est qu’ils n’auraient jamais dû l’avoir", a indiqué la ministre.
Selon elle, tout est désormais rentré dans l’ordre. La plateforme "a été remise en service hier, elle est ’clean’ on a pris le temps de vérifier toutes les formations qui ont repéré un problème", a-t-elle assuré. »

Bug de Parcoursup : « impossible » de connaître le nombre de candidats affectés
“La ministre de l’Enseignement supérieur Frédérique Vidal, a jugé ce samedi « impossible » à ce stade de connaître le nombre de candidats affectés par un bug sur Parcoursup, qui s’est traduit par l’envoi par erreur de réponses favorables à des vœux d’études supérieures.”

Parcoursup : choisir, est-ce renoncer ? Petite philosophie des choix d’orientation
Chronique de Thomas Schauder, professeur de philosophie
“Crainte de faire un mauvais choix, difficulté à renoncer à autre chose : pourquoi est-ce si difficile d’assumer sa liberté ? A l’heure des réponses de Parcoursup, le professeur de philosophie Thomas Schauder livre un conseil : visez ce qui provoquera en vous de la joie, ce qui vous permettra de vous sentir vivant et de vous épanouir.”

Les algorithmes, nouveaux conseillers d’orientation
“Que ce soit avec Parcoursup ou par le biais d’outils d’intelligence artificielle proposés par des start-up, les algorithmes modifient en profondeur les processus d’orientation scolaire.”


Eduquer

Une belle initiative. Avec Mon Cartable connecté, les enfants malades gardent leur classe
« A l’initiative de Marc Lavoine, le dispositif permet, depuis 2014, à des enfants hospitalisés de suivre leurs cours à distance dans leur école. Une manière de démystifier la maladie. »

Un beau portrait. A Bobigny, un CPE de choc et « des mômes au mérite immense »
« Il y a vingt ans, Kamel Belkebla venait à la rescousse du lycée Louise-Michel, alors en pleine crise. Depuis, l’établissement a inversé la tendance. Le conseiller d’éducation décrit sa méthode. »

Des cours de cuisine au collège pour sensibiliser à l’alimentation et au « vivre-ensemble »
« Labellisé projet pédagogique innovant, le programme « Arts de faire culinaires au collège » (AFCC) entend sensibiliser les adolescents à l’alimentation et favoriser le « vivre-ensemble ». Au collège Aliénor d’Aquitaine de Bordeaux, il aide aussi les élèves allophones et ceux des classes Ulis à s’intégrer. Reportage. » Ce n’est pas vraiment une innovation. A mon époque, cela s’appelait l’EMT !

On le dit depuis longtemps. Le sommeil est d’ailleurs en recul dans toutes les catégories de la société, à tous les âges. Enfants : l’éducation au sommeil est nécessaire
« Manque de concentration et d’attention, hyperactivité, troubles de l’humeur… Voilà le lot commun des petits écoliers qui ont des horaires de coucher irréguliers et dorment trop peu. Naturellement, cela va de pair avec des difficultés d’apprentissage. Et ce n’est pas tout. Des spécialistes de santé publique de l’université de Warwick ont récemment passé en revue une quarantaine d’études épidémiologiques portant sur des enfants et des adolescents, de la naissance jusqu’à l’âge de 18 ans : dans l’analyse qu’ils ont publiée, ils mettent en évidence un vrai risque de surpoids, voire d’obésité quand le sommeil vient à manquer de façon chronique, surtout avant l’âge de 10 ans.
Ces risques sont bien connus des spécialistes du sommeil de l’enfant. La pédiatre Marie-Josèphe Challamel y ajoute celui de la fragilité accrue vis-à-vis des infections. Mal dormir, ou pas assez, fragilise le système immunitaire. Il faut donc éduquer l’enfant au sommeil en insistant sur son importance pour sa santé et son bien-être. »


Divers

Une étude inquiétante et qui interroge. « On a besoin de plus de poigne au pouvoir » : les jeunes ne croient plus en la démocratie
« Une étude menée auprès de 36 395 personnes montre que la démocratie est malmenée. La défiance, surtout chez les jeunes générations, gagne jusqu’aux élections elles-mêmes, de plus en plus de citoyens doutant de leur réelle transparence. »

Jamais sans mon AVS
« C’est une profession ô combien importante et pourtant très précaire. Les accompagnants d’élèves en situation de handicap (AESH, ex AVS) sont peu payés, peu formés et jonglent avec des temps partiels. La profession fait peu rêver, l’Education nationale peine à recruter. » A ré-écouter.

Géraldine Duboz


JPEG - 23.5 ko

Dans la librairie des Cahiers Pédagogiques

N° 552 - Les dys dans la classe
Dossier coordonné par Nicole Bouin et Émilie Pradel
mars 2019
L’accueil des élèves présentant des troubles des apprentissages, dont les «  dys  », ne va pas sans difficultés au quotidien pour les enseignants. Notre dossier propose des éclairages de chercheurs sur ces troubles et donne la parole aux praticiens de terrain, aux parents, aux anciens élèves dys, aux médecins, aux associations…

N° 551 - Expliciter en classe
Dossier coordonné par Andreea Capitanescu Benetti et Sylvie Grau
février 2019
L’enseignement explicite, de quoi s’agit-il exactement ? Le projet de ce dossier est de faire le point sur ce que disent les chercheurs, les formateurs, mais surtout d’aller explorer ce qui se passe dans les classes. Qui explicite ? Quoi ? Quand et comment ?