Accueil > L’actualité vue par le CRAP > Les revues de presse > Revue de presse du lundi 2 septembre 2019


JPEG - 26.3 ko

Revue de presse du lundi 2 septembre 2019

Mesures de rentrée — Erreur ou essai ? — Réformes ? — Aux racines — Ressources

Je suppose que vous le savez, mais vous êtes “rentré.e.s”. Donc il y a des mesures, et une belle polémique, si on peut dire, et bien sûr on poursuit les interrogations sur les réformes. Le livre de Bernard Lahire et de ses collègues est beaucoup discuté. Enfin quelques ressources, ouf !


Mesures de rentrée

Rentrée 2019 : "La très grande majorité" des établissements ne seront pas perturbés
D’après le ministre de l’Éducation nationale, la rentrée 2019 est "normale". Selon lui, il n’y aura pas de blocage d’établissement dans "la très grande majorité" des écoles, collèges et lycées.”

Trois décrets sur les sanctions disciplinaires
Les mesures avaient été annoncées le 27 août par JM Blanquer. Trois décrets publiés au Jo du 31 août, deux concernant l’éducation nationale et un troisième pour les lycées de la mer, modifient sensiblement l’application des sanctions dans les établissements. Un décret réduit d’une journée le temps offert à la défense pour se préparer. Le bilan des décisions disciplinaires est transmis au CA chaque année. Les délais de convocation et de seconde convocation des conseils de disciplines sont réduits. Surtout un élève exclu d’un établissement peut être inscrit d’office en classe relais "dans la limite d’une année scolaire". Sur ce point on a une nette différence avec les annonces ministérielles. Le ministre parlait de poly exclus ce qui n’est plus le cas. Et l’inscription en classe relais était limitée à 6 mois. En fait ce sera une année. Cette mesure permet en fait de déscolariser par simple décision administrative des jeunes que l’on ne veut plus voir. Elle pourra soulager tel ou tel établissement. Mais elle augmentera le sentiment d’injustice chez les élèves . Et cela pèsera sur le climat scolaire.”

Le gouvernement va labelliser 60 "cités éducatives" dans les quartiers populaires AFP
Soixante "cités éducatives", dispositif visant à améliorer la réussite scolaire dans les quartiers défavorisés et mesure-phare du rapport Borloo sur la politique de la Ville, doivent être labellisées jeudi par le gouvernement, a-t-on appris vendredi auprès du ministère de la Cohésion des Territoires.
Les territoires qui obtiendront ce label se partageront 34 millions d’euros de crédits par an, soit plus de 100 millions sur trois ans, afin d’intensifier la prise en charge scolaire et périscolaire des élèves de ces quartiers
.”


Erreur ou essai ?

Blanquer, l’islamisme et la scolarisation en maternelle
Le fondamentalisme islamiste est-il en train de vider les écoles maternelles ? Et la loi Blanquer serait-elle la réponse ? Voilà un nouvel argument exprimé sur France Culture le 31 aout par JM Blanquer. Le ministre aura bien du mal à le justifier..

L’erreur de Jean-Michel Blanquer sur les « petites filles qui ne vont pas à l’école maternelle » Par Adrien Sénécat
Le ministre de l’éducation nationale a laissé entendre que les petites filles sont plus nombreuses à ne pas être scolarisées à 3 ans, dans un entretien à France Culture.”

Fantasmes sur l’école maternelle de banlieue Par Paul DEVIN sur son Blog : Le blog de Paul DEVIN
Les récents propos de Jean-Michel Blanquer revendiquant la pertinence de l’obligation scolaire à trois ans pour lutter contre la déscolarisation des petites filles dans les milieux fondamentalistes musulmans témoignent une fois encore des fantasmes entretenus sur l’école de la banlieue.”


Réformes ?

Réforme du bac : pour Jean-Michel Blanquer, "beaucoup de choses peuvent évoluer"
LE GRAND JURY - À la veille de la rentrée scolaire marquée par la mise en place de la réforme du lycée, le ministre de l’Education nationale Jean-Michel Blanquer était l’invité du Grand Jury. Il a défendu une réforme pour laquelle "beaucoup de choses peuvent évoluer" notamment la fameuse épreuve du Grand oral dont le contenu n’est pas encore arrêté.”

Comment Blanquer signe la fin du bachot par Latifa Madani
Des emplois du temps qui virent au casse-tête, des options en veux-tu, en voilà à proposer... la mise en œuvre de la réforme du bac et du lycée s’avère chaotique. Une révolution qui, sous couvert de liberté, creuse les inégalités, change le parcours d’études des élèves et le métier des enseignants.”

Rentrée scolaire : la fin des séries S, ES et L du lycée général Par Mattea Battaglia et Violaine Morin
Les élèves de première choisissent maintenant eux-mêmes les enseignements de spécialité qu’ils adossent à un tronc commun.”

Education : les cinq chantiers à risques de l’année Par Marlène Thomas
Rémunérations et formation continue des enseignants, plans éducation prioritaire et contre les violences, calendrier scolaire : autant de nouveaux points de crispation potentiels à venir entre les profs et le ministre.”

« Le ministère de l’Education a l’habitude qu’on gère en bons fonctionnaires, mais c’est fini ça » Par Marie Piquemal, envoyée spéciale à Montauban
Au lycée Bourdelle de Montauban, très actif lors de la mobilisation de l’an dernier, les profs restent amers contre Blanquer et redoutent la mise en place du contrôle continu.”

Grand entretien avec Claude Lelièvre, historien : « N’est pas Jules Ferry qui veut »
S’il multiplie les réformes et tient à le faire savoir, le ministre de l’Éducation Jean-Michel Blanquer est-il en train de changer l’école en profondeur ? Professeur reconnu en histoire de l’éducation, Claude Lelièvre nous a accordé un long entretien. En cette rentrée, ce spécialiste nous éclaire sur ce présent mouvant et agité à l’aune du passé.”


Aux racines

Bernard Lahire, sociologue : “Apprendre l’ironie aux enfants s’avère très rentable à l’école” par Olivier Pascal-Moussellard Réservé aux abonnés
Lire une histoire le soir, comprendre les règles de vie, savoir se concentrer et rester calme… Ce que les enfants apprennent, ou pas, à la maison influence leur réussite scolaire. Et creuse les inégalités, constate Bernard Lahire, qui a dirigé une vaste enquête sur des élèves de maternelle, “Enfances de classes” (Seuil). Il sera l’invité de Télérama Dialogue, le 23 septembre, au Théâtre du Rond-Point, à Paris.”

A 5 ans, la lutte des classes Par Sonya Faure et Simon Blin
Education, apprentissage des codes, alimentation, loisirs… Dans « Enfances de classe », une équipe de sociologues dirigée par Bernard Lahire explore en profondeur comment les inégalités s’instaurent dès la maternelle.”

« L’école produit la norme en matière de langage » Par Simon Blin
"La pratique orale de la langue au sein du cercle familial est décisive dans la future réussite scolaire de l’enfant."
Maîtresse de conférences en sociologie à l’université Clermont-Auvergne, Marianne Woollven a contribué à l’ouvrage Enfances de classe (Seuil, 2019). Selon elle, et ses coauteurs Olivier Vanhée, Gaële Henri-Panabière et Fanny Renard, l’inégale préparation des enfants à l’utilisation du langage crée très tôt des situations de domination.

Bernard Lahire : « L’impact des différences sociales est devenu la question qui fâche »
par Camille Bauer pour abonnés


Ressources

L’école revue et corrigée ( ?) par le numérique par FRANÇOISE CROS sur le blog de Le Réseau de Recherche sur l’Innovation (Alternatives economiques)
« Le système éducatif est engagé dans des transformations pédagogiques et organisationnelles profondes, de l’école maternelle au post-baccalauréat, qui nécessitent de mobiliser fortement les potentialités du numérique. Celui-ci représente en effet un levier de transformation puissant pour accompagner la politique ministérielle dans toutes ses dimensions : transformation pédagogique, avec le numérique au service des apprentissages et de leur évaluation, formation aux enjeux et aux métiers de demain, simplification des relations avec les usagers, modernisation du fonctionnement de l’État avec des systèmes d’information repensés » ainsi s’exprime le Ministre de l’éducation dans la loi votée par le gouvernement français début juillet 2019, appelée « Pour une école de la confiance » et plus communément appelée la loi Blanquer.” Occasion pour François Cros de proposer une vision critique d’une innovation : la classe inversée. A lire !

La constitution des équipes en EPS, un moment humiliant pour certains élèves Par Marine Le Breton
Certains élèves se souviennent encore de ces moments où ils attendaient d’être choisis par leurs camarades, en vain.”

Féroce douceur d’une notion en vogue La « bienveillance », cache-misère de la sélection sociale à l’école par Clothilde Dozier & Samuel Dumoulin
Alors que l’éducation nationale connaît un manque croissant de moyens et d’effectifs, un mot d’ordre y fait florès : la « bienveillance » que les enseignants sont invités à témoigner à leurs élèves, et qui pourrait triompher de tous les obstacles. Cette antienne masque l’impuissance de l’institution à réduire le fossé entre les enfants des classes favorisées et ceux des classes populaires.”

L’absentéisme scolaire, l’autre syndrome de Stockholm Par Anne-Françoise Hivert
Depuis une dizaine d’années, de plus en plus de jeunes Suédois décrochent du système scolaire. Un phénomène qui met à mal le modèle d’éducation à la scandinave.”

COMMENCER À SE FORMER POUR ENSEIGNER Par Claire JoubaireChargée d’étude et de recherche au service Veille et Analyses de l’Institut français de l’Éducation (IFÉ)
Après deux Dossiers de veille sur l’appren-tissage du métier enseignant (Feyfant, 2010) l et la formation en établissement (Feyfant, 2013), ce Dossier fait un nou-veau point sur la formation initiale des enseignant.e.s au moment où, en France, une réforme se prépare sur cette question.” Dossier de veille de l’IFE.

Bernard Desclaux


JPEG - 23.5 ko

Sur la librairie des Cahiers Pédagogiques

N° 554 - L’économie à l’école
Dossier coordonné par Florence Rebeschini Aulanier et Monique Royer
juin 2019
L’économie, c’est à la fois un enseignement et un environnement. Comment les faire découvrir aux élèves ? Par quels moyens déconstruire leurs représentations du monde économique et leur faire prendre conscience de leur rôle d’acteurs économiques, de lecteurs critiques de l’information économique et donc de citoyens ?

N° 553 - Pédagogie de l’oral
Dossier coordonné par Peggy Colcanap et Hélène Eveleigh
mai 2019
L’oral a le vent en poupe ! Quels outils utiliser pour aider les élèves à apprendre par ce biais ? Comment provoquer la prise de parole en classe ? Quid du bavardage ? Au-delà de ces pratiques, notre dossier aborde la question de l’évaluation de l’oral, de son rapport à l’écrit et des inégalités qu’il peut mettre en exergue.