Accueil > L’actualité vue par le CRAP > Les revues de presse > Revue de presse du lundi 2 octobre 2017


JPEG - 26.3 ko

Revue de presse du lundi 2 octobre 2017

Secondaire — Supérieur

Une très courte revue de presse pour ce premier lundi d’octobre. Avec une information primordiale : pas d’interview de M.Blanquer aujourd’hui !


Secondaire

La pédagogie en marche : « Une école républicaine ! » dit Blanquer. Chiche ! Par Claude Lelièvre sur son blog : Histoire et politiques scolaires. “Mais alors, elle ne doit pas être antinomique des recherches et des mises en œuvre d’ordre pédagogique, bien au contraire. C’est ce que montre son moment fondateur, un siècle avant que des philosophes bien piètres historiens n’évoquent dans les années 1980 une opposition inventée de toute pièce entre’’ républicains’’ et ’’pédagogues’’.” A méditer la dernière partie de ce billet : “« La bonne méthode, c’est celle qui dit au maître, il faut vous faire aider dans votre tâche. Par qui ? […]. Par l’élève lui-même. C’est votre collaborateur le plus efficace. Faites en sorte qu’il ne subisse pas l’instruction, mais qu’il y prenne une part active […]. C’est ce qui distingue l’éducation du dressage : l’une développe des dispositions naturelles, l’autre n’obtient que des résultats apparents à l’aide de procédés mécaniques ». (Conférence de Ferdinand Buisson aux instituteurs délégués à l’Exposition universelle de 1878). Et cela d’autant plus, ajoute Ferdinand Buisson, que le but de l’éducation républicaine est « le gouvernement de soi », le « pouvoir de se diriger soi-même ».”

Luc Cedelle : Le débat éducatif menacé par « les luttes qui détruisent ». “Les prémices étaient déjà là, mais en quelques semaines, l’inévitable et nécessaire débat sur les choix éducatifs a tourné à la foire d’empoigne et au malaise. Il est peut-être encore temps de ne pas dresser de manière irrémédiable une école contre l’autre.”

Entretien avec Olivier Noblecourt : « Aucun responsable syndical n’a nié la réalité des moyens supplémentaires pour le collège ». “Olivier Noblecourt a été directeur de cabinet de Najat Vallaud-Belkacem au ministère de l’éducation nationale
Plus d’un an après la mise en place de la réforme des collèges de 2016, de nombreux enseignants affirment sur les réseaux sociaux que celle-ci avait pour but de faire des économies et s’est traduite par des baisses de moyens. Qu’en dites-vous ?

France Stratégie appelle à revoir la carte de l’éducation prioritaire. “"Une réflexion sur l’affectation des élèves et des personnels et sur les conditions d’ouverture et de fermeture de classes semble nécessaire, afin de mieux adapter les moyens des collèges aux évolutions démographiques et sociales rencontrées sur le terrain". Dans une nouvelle étude qui pointe les inégalités de moyens entre les collèges, France Stratégie, un service du premier ministre, appelle à revoir la carte de l’éducation prioritaire. Plus précisément, l’étude invite à supprimer les collèges Rep. Cette approche strictement comptable est publiée quelques jours avant la sortie, le 4 octobre, d’un rapport de la Cour des comptes qui pourrait aller très loin dans la demande de réduction des moyens.”

PsyEN : 9 organisations adressent un courrier au ministre.

PsyEN, mais qui a eu cette idée folle ? sur Educpros par Bernard Desclaux.


Supérieur

APB c’est fini ! Un successeur est annoncé. Après avoir expliqué la situation actuelle et notamment le jugement de la CNIL, Bruno Magliulo conclu ce texte important : “Le gouvernements dispose de peu de temps pour créer cette nouvelle plateforme et la mettre en forme écrite sous forme d’une loi : moins de trois mois. C’est court pour la préparation d’un outil si complexe, capable de s’adapter aux exigences lourdes de la CNIL, et qui devra en outre être connu du grand public à une date permettant aux familles et aux équipes concernées dans les établissements, d’en apprendre les règles nouvelles de fonctionnement, avant que ne s’ouvre la phase un, dite "d’expression des vœux d’orientation classés par ordre de préférence". Jusqu’en 2017, ce moment était fixé au 20 janvier, et courrait jusqu’au 20 mars.”

Regroupement des universités : quel statut ?Le ministère se donne dix ans pour tirer le bilan du rapprochement entre établissements du supérieur, censé améliorer leur visibilité à l’international.” “Parmi les dossiers chauds de la rentrée, celui des regroupements d’universités et d’établissements est passé au second plan derrière la question des « prérequis » et celle du système APB, qui mobilisent les syndicats étudiants. Les acteurs de l’enseignement supérieur sont toujours dans l’expectative : quel cap le gouvernement souhaite-t-il donner à ces rapprochements ? Et à quoi ressembleront les futures politiques de gouvernance des universités ?

Bernard Desclaux


JPEG - 20.3 ko

Dans la librairie des Cahiers Pédagogiques

N° 539 - Classes inversées

Dossier coordonné par Michèle Amiel et Gwenaël Le Guével
septembre-octobre 2017

Prendre des initiatives, engager un processus de décision, animer une équipe, mettre en place une innovation, etc. Est-ce le domaine réservé du directeur d’école, de l’IEN, du chef d’établissement ? Au bout du compte, l’augmentation du pouvoir dans un établissement autonome, c’est celle du chef ou celle des personnels.

N° 536 - Éduquer aux médias et à l’information

Dossier coordonné par Émilie Kochert
mars 2017

Nous sommes inondés d’informations. L’actualité a remplacé l’information dans une culture du buzz où souvent on ne prend pas le temps de vérifier. Est-il simple de déceler le vrai du faux ou de sélectionner l’information dans le divertissement ? Éduquer aux médias et à l’information relève des missions des enseignants.