Accueil > L’actualité vue par le CRAP > Les revues de presse > Revue de presse du lundi 1er juillet 2019


JPEG - 26.3 ko

Revue de presse du lundi 1er juillet 2019

Le brevet : son report, son utilité discutée et des grèves de surveillance comme au Bac. La disparition du socle commun. La disparition d’écoles rurales et la mise en place des internats du XXie siècle.

Brevet

Brevet des collèges : Reportées à cause de la canicule, les épreuves débutent ce lundi
“ Initialement prévu les 27 et 28 juin, le brevet des collèges a été reporté, en raison de la chaleur, à lundi 1er et mardi 2 juillet en France métropolitaine, à Mayotte et à La Réunion”
Après le report, jour J pour le brevet des collèges
Reportées en raison de la canicule, les épreuves du brevet des collèges commencent ce lundi 1er juillet et s’achèvent, demain soir, le 2 juillet” par France Lebreton pour La Croix.

Lyon : des enseignants mobilisés contre la loi Blanquer ne surveillent pas le brevet des collèges
“Des enseignants qui refusent de surveiller les épreuves du brevet des collèges ce lundi 1er juillet dans la Métropole de Lyon ... un mouvement de grogne contre la réforme Blanquer.”

Val-de-Marne : passage du brevet et mobilisations devant des collèges
“Plusieurs collèges ont vu ce lundi 1er juillet des rassemblements de parents, enseignants et élus à l’occasion du début du passage des épreuves de brevet.”

Brevet : à Poitiers, les enseignants de collège font, eux aussi, la grève de la surveillance des épreuves
“Comme les enseignants de lycée, le 17 juin à l’occasion des épreuves du bac, les professeurs de collège sont appelés ce lundi à faire la grève de la surveillance du brevet des collèges.”

Strasbourg : concert de casseroles devant le rectorat le jour du brevet
“Alors que 22 247 candidats passent, ce lundi matin dans l’académie de Strasbourg, les épreuves finales du brevet des collèges - un examen initialement prévu la semaine dernière mais reporté en raison de la canicule -, plusieurs syndicats enseignants, FSU, FO, CGT, Solidaires… ont choisi cette journée pour exprimer leur colère.”

Pourquoi les vrais chiffres du brevet des collèges sont inquiétants
“Tout le monde ou presque obtient son brevet ? Oui… mais grâce au contrôle continu ! Les 87,1 % de collégiens lauréats de la session 2018, (dont 64,5 % avec mention) cachent une réalité un peu plus inquiétante. Soit un taux de réussite aux épreuves finales du brevet de tout juste 47 % ! signale le NouvelObs. C’est ce que révélait en octobre 2018 une étude du Conseil national d’évaluation du système scolaire (Cnesco), cette instance poil à gratter que le ministre Jean-Michel Blanquer a décidé – hélas – de supprimer.”

A quoi sert le diplôme national du brevet ?
Diplôme sans incidence sur la poursuite d’études, régulièrement rénové et qui ne satisfait personne… des questions se posent sur l’intérêt de cet examen, qui commence aujourd’hui.
Par Violaine Morin pour Le Monde

Faut-il supprimer le brevet des collèges ?
Par Héloïse de Neuville pour Challenges.
“Mais à quoi sert encore le brevet des collèges ? Il ne conditionne ni le passage au lycée, ni l’orientation des élèves et les études montrent que les chiffres de réussite à l’examen dissimulent le niveau réel des collégiens. Jean-Michel Blanquer a annoncé vouloir le réformer pour 2021. Parviendra-t-il enfin à lui trouver une identité ?”

Quand le socle disparait au profit des fondamentaux : JM Blanquer réorganise le ministère
“Un décret et son arrêté d’application publiés au JO du 30 juin réorganisent le ministère de l’éducation nationale. De ce jeu de tiroirs administratifs résulte la mise en sommeil du socle commun au bénéfice des savoirs fondamentaux et une modification en profondeur de la Direction du numérique pour l’éducation.”


Fermeture de classes

Deux articles du Parisien s’inquiètent de la fermetures de nombreuses écoles rurales.
Rentrée 2019 : vers la fin des petites écoles de campagne
Pour 400 établissements ruraux, c’est la dernière semaine de classe avant fermeture définitive. Elèves et enseignants seront regroupés dans des mégastructures.

« Plus personne ne se connaît » : bienvenue dans la France des écoles « drive »
« Dans la Somme, une trentaine d’écoles fermeront à la rentrée. Enfants et enseignants seront regroupés dans de plus grosses structures. Avec quelles conséquences ?
Le regroupement pédagogique concentré (RPC) de Oisemont est l’un des plus gros du département de la Somme : à la rentrée, quand les travaux d’agrandissement seront achevés et que les petits de la vallée de la Bresle viendront grossir les rangs sous le préau, le site passera de 12 à 17 classes, totalisant 360 élèves de la petite section au CM2.
C’est comparable au plus gros groupe scolaire de Paris. Surtout, c’est plus que le collège du secteur, où étudient moins de 200 ados. Le fameux choc de l’entrée en Sixième, ici, se fait en sens inverse.
 »


L’internat du XXIe siècle

[Education : Blanquer dévoile son plan pour " l’internat du XXIe siècle"
Le ministre de l’Education a présenté ce lundi son plan pour relancer les internats. Il promet d’y accueillir 13.000 élèves supplémentaires d’ici à 2022. La Banque des territoires proposera un instrument financier doté de 1 milliard d’euros pour aider les collectivités à investir dans le bâti scolaire. Les aides sociales pour les élèves internes seront « revalorisées ». selon Marie-Christine CORBIER pour Les Echos.

“Levier de justice sociale et de dynamisme des territoires, l’internat du XXIe siècle, tel qu’il se dessine, sera bien plus qu’une solution d’hébergement. C’est un projet pédagogique avec un mode de fonctionnement adapté aux besoins des élèves et de leurs familles, qui offre aux collégiens et lycéens une mobilité pour suivre des formations spécifiques, dans un cadre d’études favorable, permettant de bénéficier d’activités culturelles et sportives. Jean-Michel Blanquer a présenté le plan pour "l’internat du XXIe siècle", le lundi 1er juillet 2019.”

Plan internats : « Cohabiter avec d’autres élèves, ça apprend à vivre en société »
REPORTAGE “Alors que le ministre de l’Education annonce ce lundi son plan pour « L’internat du XXIe siècle », Delphine Bancaud pour « 20 Minutes » a été à la rencontre des internes du lycée André-Malraux à Montereau-Fault-Yonne, en Seine-et-Marne.


En vrac

Bobigny : préavis de guerre au collège République
Violence envers les élèves, harcèlement de certains professeurs… Depuis des années, cet établissement défavorisé de Seine-Saint-Denis subit l’autoritarisme d’une partie des personnels, dont certains sont membres du syndicat SUD.

Affaire du lycée de Bobigny : « Il y a une très forte présomption de répression syndicale » selon Libération.
Brendan Chabannes, de SUD éducation, estime que les faits reprochés aux enseignants de son syndicat au lycée République de Bobigny, où règne une guerre des tranchées en salle des profs, ont été déformés en leur défaveur et juge les sanctions disproportionnées.

Bac : des profs envisagent de retenir les copies et les notes
Par Charles Delouche pour Libération.

Tribunes

Le rapport Charvet veut enlever au CIDJ la possibilité de produire des informations sur les métiers et les formations
“Nous revenons sur les propositions du rapport Charvet, après avoir regretté que celui-ci s’appuie sur des données trop anciennes (voir Pour proposer une nouvelle organisation de l’orientation, le rapport Charvet s’appuie sur des données de 2010 !)”

Education : « Il faut ouvrir, sous peine d’asphyxie, notre manière de choisir nos professeurs »
“L’agrégation de philosophie contribuant à stériliser l’audace intellectuelle et donner à cette discipline un caractère poussiéreux, le concours ne doit pas rester la voie unique d’accès au professorat, plaide, dans une tribune au « Monde » Nil Hours, docteur en philosophie.”

Littérature : s’approprier les classiques, un défi pour les lycéens
« Selon la dernière étude du Centre national du livre, les jeunes de plus de 15 ans lisent plus que la moyenne des adultes, et le taux de lecteurs dans cette tranche d’âge (91 %) a progressé de 9 points entre 2015 et 2019. 4 % des jeunes déclarent détester lire alors que 80 % lisent 3h par semaine, surtout des lectures scolaires mais aussi pour leurs loisirs. »

Bientôt les vacances
Les cahiers de vacances ont toujours la cote auprès des Français

Les cahiers de vacances, qui existent en France depuis 1933, séduisent toujours autant les parents et leurs enfants. Les éditeurs misent avant tout sur le divertissement selon Émeline Paillasseur pour La Croix.
Année après année, le succès des cahiers de vacances ne faiblit pas. Alors que les applications sur tablettes destinées aux enfants se multiplient, ils ont toujours la cote. Ce fleuron de l’édition parascolaire est un marché stable, se maintenant entre 4,3 et 4,5 millions d’exemplaires vendus.

Catherine Rossignol


JPEG - 23.5 ko

Sur la librairie des Cahiers Pédagogiques

N° 554 - L’économie à l’école
Dossier coordonné par Florence Rebeschini Aulanier et Monique Royer
juin 2019
L’économie, c’est à la fois un enseignement et un environnement. Comment les faire découvrir aux élèves ? Par quels moyens déconstruire leurs représentations du monde économique et leur faire prendre conscience de leur rôle d’acteurs économiques, de lecteurs critiques de l’information économique et donc de citoyens ?

N° 553 - Pédagogie de l’oral
Dossier coordonné par Peggy Colcanap et Hélène Eveleigh
mai 2019
L’oral a le vent en poupe ! Quels outils utiliser pour aider les élèves à apprendre par ce biais ? Comment provoquer la prise de parole en classe ? Quid du bavardage ? Au-delà de ces pratiques, notre dossier aborde la question de l’évaluation de l’oral, de son rapport à l’écrit et des inégalités qu’il peut mettre en exergue.

Hors-série numérique n° 50 - Le bac, hier et aujourd’hui

septembre 2018
Dans le contexte de la réforme du baccalauréat et de la mise en place des nouvelles procédures d’accès aux études supérieures, ce hors-série revient sur de nombreuses tentatives de réformes plus ou moins fructueuses. Bac + 3, bac - 3, orientation, bac pro… quels leviers pour offrir une école plus démocratique ?