Accueil > L’actualité vue par le CRAP > Les revues de presse > Revue de presse du lundi 19 mars 2018


JPEG - 26.3 ko

Revue de presse du lundi 19 mars 2018

Réformes — Ressources

Une revue curieuse, avec des infos sur la multitudes de réformes en cours, et une réserves de ressources.


Réformes

En cours et à venir…
Médias scolaires  : encore un (grand) effort pour les développer  !En janvier 2015, l’objectif était fixé de doter chacun des quelque 11 300 établissements secondaires de son propre média, à des fins d’apprentissage des lois de l’information et de l’esprit critique. Trois ans plus tard, on est loin, très loin, du compte.”

Concernant la Maternelle, la Note de France stratégie inquiète beaucoup. “Alors qu’elle a longtemps fait figure de modèle, pour ses voisins européens notamment, l’école maternelle française est-elle encore à la hauteur de sa réputation ? Avec un nombre d’enfants par classe sensiblement supérieur à la moyenne européenne, la France consacre également moins que ses voisins au préélémentaire. Un constat dont Daniel Agacinski et Catherine Collombet se sont saisis pour interroger le fonctionnement et les limites du modèle français de scolarisation des 3-5 ans et proposer, en regard, « des voies de progrès ».”
Surtout, l’école maternelle française se singularise par sa focalisation sur la préparation du devenir scolaire des enfants et tend à calquer son fonctionnement sur celui de l’école élémentaire. Un mouvement de « primarisation » qui débute dans les années 1980 et fait de la France, notent les auteurs, « le pays le plus tourné vers les buts académiques » (avec la Belgique). Un modèle isolé donc.”
Le plus drôle dans l’affaire, si on peut dire, c’est que suite à la première enquête PISA, L’Allemagne avait supprimé ses kindergartens au profit d’école maternelle "comme en France" !

Réforme Blanquer : la philosophie en vitrine, son enseignement menacé. Simon Perrier. publie le communiqué de l’APPEP, Association des Professeurs de Philosophie de l’Enseignement Public.

La réforme du bac se dessine, entre coefficients et "partiels". “Mercredi, le Conseil supérieur de l’Education examinera des décrets et arrêtés visant à mettre en place le nouvel examen prévu pour 2021. De quoi nourrir encore les débats…” Le détail des projets...

Le Point se demande si pour Parcoursup : les lycéens handicapés grands oubliés de la réforme ? Contrairement à ce qui se faisait pour APB, il n’y aurait plus de procédures spécifiques pour traiter les souhaits des élèves handicapés, révèle Le Parisien.

Et le Figaro répond : Parcoursup : les élèves en situation de handicap « pourront entrer en contact avec le rectorat ». “La nouvelle plateforme Parcoursup porterait-elle préjudice aux candidats en situation de handicap ? Contacté par le Figaro, le ministère de l’Enseignement supérieur annonce que « les élèves en situation de handicap pourront entrer en contact directement avec le rectorat si la proposition qui leur est faite ne leur convient pas ».”

Frédérique Vidal : « Aucun candidat à l’université ne recevra un "non" ». “La ministre de l’Enseignement supérieur répond aux inquiétudes autour de la nouvelle plateforme Parcoursup. Elle garantit l’intégration au système de toutes les formations reconnues par l’Etat avant 2020 et assure la bonne tenue des « parcours personnalisés » dans chaque faculté.”

Le gouvernement débloque 10 millions supplémentaires pour les universités. “La ministre de l’Enseignement supérieur a annoncé le déblocage de 10 millions d’euros supplémentaires pour financer les « parcours personnalisés » créés par la réforme de l’accès à l’université. Ce sont des modules d’accompagnement auxquels devront assister les jeunes acceptés sous conditions dans la filière de leur choix. Ces « parcours personnalisés » ont été introduits par la loi réformant les conditions d’accès à l’université. Ils visent à réduire le taux d’échec en première année.”

Et puisqu’il vous le dit … Jean-Michel Blanquer : « On n’a pas besoin de grève en France ».


Ressources

Mai 68 et l’évolution de l’enseignement. “Peut-on parler de révolution éducative ? Est-ce que les changements n’étaient pas inéluctables et déjà en germe dans les années 60 ? Comment les élèves, les professeurs ont-ils perçu mai 68 et ce qui a changé à l’École ?” Avec des vidéos de l’INA.

La recherche au secours de l’école ? Par Marie Duru-Bellat, Professeure des universités émérite en sociologie, Observatoire sociologique du changement, Sciences Po – USPC. Elle conclue un long entretien ainsi :
Fixer d’abord des objectifs politiques
Ce n’est évidemment pas aux chercheurs mais bien aux politiques de dire s’il est plus important, pour un pays, de voir ses jeunes s’insérer aisément dans la vie active, que de manifester, à 15 ans, des compétences égalisées.
Une chose est sûre : ni les comparaisons internationales ni les recherches quelles qu’elles soient ne dictent les pistes à suivre. Piloter scientifiquement l’école n’est pas pour demain, même si c’était le rêve du ministre… Sa tâche est plus complexe : il lui revient d’expliciter les objectifs éducatifs que la nation entend privilégier et d’en organiser les modalités d’application dans un environnement où les contraintes de toute nature ne manquent pas
.”

En Belgique : La culture du redoublement affecte la réussite à l’université. “La culture du redoublement en Belgique francophone est délétère pour les jeunes. Une étude démontre aujourd’hui combien ses impacts dépassent le secondaire pour s’inviter à l’université.”

Critique de la raison impure. Entretien avec Bernard Stiegler. La question d’ouverture de l’entretien : “Depuis le premier volume de la Technique et le Temps (1994), vous interrogez le rôle de la technique dans le monde contemporain1. Vous insistez sur l’ambivalence de ses effets sur nos existences : comme l’écrivait Paul Virilio, « l’invention du navire est aussi l’invention du naufrage ». On a le sentiment que votre propos est de plus en plus sombre et alarmiste : la technique y apparaît plus comme un péril que comme un secours. Qu’est-ce donc que la « disruption » qui donne son titre à votre dernier ouvrage2 ?

Bernard Desclaux


JPEG - 23.5 ko

Dans la librairie des Cahiers Pédagogiques

N° 543 - Enseigner par cycles
Dossier coordonné par Maëliss Rousseau et Céline Walkowiak
février 2018
La réécriture des programmes de l’école obligatoire réaffirme de façon explicite la notion de cycle dans le parcours de l’élève, mise en place dès la loi d’orientation de 1989. Cela change vraiment les objectifs et les conceptions des enseignements et donc interpelle les enseignants au cœur de leur pratique de classe.

N° 542 - Bienveillants et exigeants
Dossier coordonné par Danièle Manesse et Jean-Michel Zakhartchouk
janvier 2018
La notion de bienveillance a fait ces dernières années une entrée en force à l’école. Son articulation avec la mission principale de l’école (transmettre) n’est pas simple, surtout lorsqu’on inscrit cette «  transmission  » dans l’exigence que tous les élèves parviennent à un niveau qui leur donne de l’autonomie.