Accueil > L’actualité vue par le CRAP > Les revues de presse > Revue de presse du lundi 19 juin 2006


JPEG - 26.3 ko

Revue de presse du lundi 19 juin 2006

C’est une grande première. Le tribunal administratif de Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme) a donné raison, vendredi, à Jérome Charasse ancien élève de Terminale ES , et condamné l’Etat pour manquement à son obligation légale d’enseignement. Le jeune homme se plaignait d’une note de 6 sur 20 en philosophie obtenue en 2003 à l’épreuve du baccalauréat. Il considérait que cette note, qui l’avait empêché, de prétendre à « Sciences Po » était due aux absences non remplacées de son professeur de philosophie. L’ancien lycéen raconte , dans le journal Le Parisien de samedi , être tombé, sur un texte de l’Allemand Arthur Schopenhauer. "C’est à peine si je connaissais son nom". Tout cela peut faire sourire, mais cette affaire est importante. Elle n’est peut-être que la première d’une longue série et est le signe d’un « judiciarisation » des rapports sociaux. Quand on apprend par ailleurs, que les raisons de l’absence du professeur de philosophie étaient dues à des réunions syndicales, on voit l’usage qui peut être fait de cette polémique...

« La France, je l’aime donc je ne la quitte pas »
Toujours beaucoup de réactions et d’initiatives dans le combat pour les élèves sans papiers. La ville de Chavagnes , connue il y a deux ans pour son « pensionnat », s’est mobilisée ce week-end. On a vu aussi de nombreux parlementaires organiser des parrainages républicains pour les enfants scolarisés visés par les expulsions . Un texte de Thierry Pech dans Ouest France montre bien les enjeux politiques de cette affaire.

Après, Marie Duru Bellat, qui dénonçait « l’inflation scolaire , Georges Felouzis, interrogé par Le Monde, dénonce
La grande pagaille des diplômes Au delà de la question attendue sur le bac, le sociologue de l’éducation pose le problème de la finalité de l’évaluation.
« En éducation, dit-il, nous sommes dans un système où l’on définit toujours les objectifs politiques en terme quantitatif : 80 % d’une classe d’âge au niveau du baccalauréat, 50 % dans l’enseignement supérieur. Le problème de ces objectifs est qu’ils évitent de se poser la question du pourquoi et de la qualité des diplômes : qu’est-ce que l’on veut qu’un étudiant sache, quelles doivent être ses compétences lorsqu’il a obtenu sa licence ? On évite soigneusement de se poser cette question. C’est un problème : on ne sait pas aujourd’hui ce que certifient la plupart des diplômes universitaires, notamment les licences. »

Après la commémoration, samedi, par Libération, de l’ « appel du 18 joint »., c’est Le Figaro qui revient aujourd’hui lundi sur le cannabis et les jeunes. Mais avec, et ce n’est pas stupéfiant, un angle bien différent.
Pour le journal, Le cannabis envahit la vie des adolescents. 15% des jeunes de 17 ans fument plusieurs joints par semaine, au péril de leur santé et de leur scolarité. Les effets pouvant aller, selon eux, de la perte de concentration à la schizophrénie .
Tout cela doit être dit. On sait les effets désastreux que cela peut avoir sur la scolarité de certains élèves.
Mais puisqu’on parle de schizophrénie, on ne peut s‘empêcher de mettre cela en parallèle avec une autre information passée inaperçue. Un sujet du bac sur "le vin et ses dangers" a, en effet, provoqué la colère des viticulteurs. Le ministre de l’Agriculture, en visite à Saint Emilion, a déclaré , sans modération : « C’est une erreur grave et j’ai demandé que des sanctions soient prises contre ceux qui sont à l’origine de cette erreur parce qu’on ne peut pas dans cette région, avec les problèmes qui s’y posent, présenter ce type de sujet, de surcroît dans un lycée agricole »,
De quoi se mettre en pétard ?

Bonne Lecture...


Libération du 19/06/06

Des élèves sans papiers, mais pas sans parrains au Sénat
Une vingtaine de parlementaires veulent soustraire à la police et à la justice les enfants scolarisés visés par les expulsions.
Lire la suite de l’article

Un an après le « Kärcher », « c’est la même merde »
A La Courneuve, habitants, élus et acteurs sociaux disent leurs espoirs déçus après le passage de Nicolas Sarkozy et ses promesses oubliées.
Lire la suite de l’article

Wikipédia, encyclopédie libre mais contrôlée
En verrouillant de plus en plus les interventions sur certains sujets sensibles, le site s’attire les critiques.
Lire la suite de l’article

La bannière de la langue
par Dario PAGEL ?,président de la Fédération internationale des professeurs de français (FIPF) et membre du Haut Conseil de la francophonie (HC

L’apprentissage du français à l’étranger progresse, mais de façon faible et contrastée.
Lire la suite de l’article


Le Figaro du 19/06/06

L’administration punie pour l’absence répétée d’un professeur
Saisi par un élève qui avait obtenu un 6 à l’épreuve de philosophie du baccalauréat, en raison, selon lui, des absences de son professeur, le tribunal administratif de Clermont-Ferrand a reconnu la faute de l’administration.
Lire la suite de l’article

Bordeaux : une lycéenne bulgare menacée d’expulsion
Zineb, excellente élève de première S, va devenir sans papiers en atteignant ses 18 ans.
Lire la suite de l’article

Le cannabis envahit la vie des adolescents
15% des jeunes de 17 ans fument plusieurs joints par semaine, au péril de leur santé et de leur scolarité.
Lire la suite de l’article

De la perte de concentration à la schizophrénie
Fumer du cannabis n’est jamais anodin mais les effets nocifs varient selon le niveau de consommation.
Lire la suite de l’article

La réforme de la loi de 1970 en débat
Gauche et droite sont d’accord pour dire qu’il faut réformer ce texte peu appliqué, mais diffèrent sur les alternatives.
Lire la suite de l’article

L’enseignement supérieur s’ouvre timidement aux étudiants handicapés
Trois lycéens sur quatre souffrant d’un handicap renoncent aux études supérieures. Pourtant, les mentalités changent.
Lire la suite de l’article

« Le handicap s’efface derrière les compétences »
Dominique Gilles, tétraplégique, est sorti cette année de l’ENA.
Lire la suite de l’article


L’Humanité du 16 et 17/06/06 (un jour de retard)

Rien vu...


Le Parisien du 19/06/06 ( payant)

Après un 6/20 en philo, un lycéen obtient la condamnation de l’Etat
Hier, le tribunal administratif de Clermont-Ferrand a donné raison à un jeune homme qui s’estimait victime des absences d’un prof. De ce fait, Jérôme, brillant élève, n’avait obtenu que 6 en philo... De quoi donner des idées aux familles ![...]
Doit-on y voir le début d’une judiciarisation ? Depuis quelques années, ils sont de plus en plus nombreux à déposer des requêtes au tribunal pour protester contre les profs fantômes. « La décision de Clermont n’est pas une première, mais c’est une grande ouverture, se félicite Corinne Tapiéro, vice-présidente de la PEEP (parents d’élèves). J’espère qu’elle fera enfin réagir le ministère. Le ras-le-bol est vraiment total. »
Lire la suite de l’article

Le bac pro redore son image
EUX n’auront pas droit aux honneurs de l’actualité, comme leurs cousins des filières générales qui viennent d’en finir avec leurs épreuves écrites. Vingt ans après sa création, le bac professionnel reste un grand méconnu à la réputation parfois...
Lire la suite de l’article

« Je m’éclate et j’aurai un bon boulot »
POUR UNE FOIS, il est bien décidé à ne pas trop s’en faire. Et tant pis si l’épreuve de français, qui ouvre le bal ce matin, n’est pas son fort. Takfarinas entame « sans trop stresser » sa semaine d’examens écrits. « Mon stage à l’hôpital Robert-Debré...
Lire la suite de l’article

Sortie scolaire : quelle est la réglementation ?
Une sortie scolaire ne nécessite pas d’autorisation particulière de la part de l’académie, mais seulement celle du chef d’établissement. Le voyage ne peut excéder cinq jours pris sur le temps scolaire.
Lire la suite de l’article


La Croix du 19/06/06

Rien vu...


20 minutes du 19/06/06

« La France, je l’aime donc je ne la quitte pas »
« Il faut taper du poing sur la table, il y a urgence, la situation devient intenable. » Jack Lang veut « réveiller les consciences ». Hier, le député socialiste a organisé à Paris un parrainage de jeunes sans-papiers sous le coup d’un arrêté préfectoral d’expulsion en cette fin d’année scolaire, avec le concours du Réseau éducation sans frontières (RESF).
Lire la suite de l’article

Des célébrités autour de Jack Lang pour soutenir des enfants sans papiers
Mohamed et Aïssaya, 6 et 3 ans, jouent et courent avec insouciance entre des célébrités comme Josiane Balasko, Stéphane Diagana ou Laurent Baffie, venus soutenir, à l’appel du socialiste Jack Lang, ces enfants sans papiers menacés d’expulsion.
Lire la suite de l’article

En route vers la cyber-correction ?
Le bac corrigé en ligne, ou comment en finir avec les lourds et encombrants paquets de copies à rapporter à la maison, et éliminer du même coup le risque de les égarer en chemin. Le professeur du futur sera résolument connecté, et cyber-corrigera sur son ordinateur. De la science-fiction ? Plus vraiment, et le bac 2006 pourrait même être la dernière session 100% manuscrite.
Lire la suite de l’article

Des syndicats pas encore convaincus
S’il n’est pas opposé à la correction en ligne, le Syndicat national de l’enseignement supérieur (Snes), n’est pas complètement convaincu.
Lire la suite de l’article

Bernard Morvan : « Source d’économie et gain de temps »
Interview de Bernard Morvan, directeur du Cned-lycées de Rennes.
Lire la suite de l’article


Ouest-France du 19/06/06

Scolarisés sans papiers : ce qui est en jeu
par Thierry Pech, Secrétaire général de l’association La République des idées

Les problèmes d’immigration d’aujourd’hui seront les problèmes d’intégration de demain. Si l’on fait l’hypothèse que beaucoup, parmi ces familles, ne seront pas expulsés en réalité, alors il faut être conscient de la responsabilité que nous prenons. Ces familles, en effet, demeureront sur le territoire national, mais dans les pires conditions : celles d’une clandestinité caractérisée souvent par le travail au noir, la pauvreté, la promiscuité, les problèmes sanitaires...[...]
Si vraiment il importe de pouvoir afficher devant les électeurs, en 2007, des chiffres importants en matière d’expulsion, si vraiment c’est là la condition pour réconcilier avec la politique des citoyens fâchés avec leurs représentants, une question reste posée : quelles sont les priorités ? [...] Ce sont ceux qui s’efforcent de s’intégrer qui risquent d’être les premiers visés. Car il est plus difficile, pour des préfectures auxquelles on demande de « faire du chiffre », d’interpeller des personnes isolées, sans domicile ou rompues aux stratégies de la clandestinité, que des familles qui ont des enfants, qui se soucient de leur scolarité et qui, au total, « jouent le jeu ».
Lire la suite de l’article

Parrainages républicains pour enfants immigrés
Pour empêcher l’expulsion d’enfants d’immigrés, des associations, des artistes et des élus se mobilisent. Des parrainages républicains ont eu lieu ce week-end.
Lire la suite de l’article

Scolarisés et soignés dans un collège ordinaire
Une journée en classe avec les ados en fauteuil de la section d’éducation motrice de Laval... Le ministre de l’Éducation nationale, Gilles de Robien, inaugure aujourd’hui cette expérience unique.
Lire la suite de l’article


Le Monde daté du 19/06/06

Entretien avec le sociologue Georges Felouzis
La grande pagaille des diplômes

Le bac reste le vrai dernier diplôme national au sens où il propose aux élèves de terminale le même type d’épreuves, au même moment, avec des notations relativement harmonisées. Pour répondre à cette question, il faut d’abord comprendre qu’il répond à deux fonctions. D’une part, il sert de diplôme de fin d’études secondaires, qui permet de certifier les acquisitions des élèves. D’autre part, il est un diplôme d’entrée dans l’enseignement supérieur, qui permet de s’inscrire à l’université de droit et de pouvoir postuler pour entrer dans les filières sélectives de l’enseignement supérieur.
Pour sa première fonction, une réforme comme avait tenté de le faire François Fillon, alors qu’il était ministre de l’éducation nationale, en tentant d’introduire du contrôle continu, apparaît logique. Le contrôle continu mesure des compétences plus larges que celles qui sont mesurées au moment même du passage de l’examen, comme la capacité de prendre la parole en classe, à travailler en groupe. Dans le deuxième cas, la question de l’introduction du contrôle continu est plus ambiguë, car elle nous oblige à savoir ce que le bac certifie précisément.[...]
En éducation, nous sommes dans un système où l’on définit toujours les objectifs politiques en terme quantitatif : 80 % d’une classe d’âge au niveau du baccalauréat, 50 % dans l’enseignement supérieur. Le problème de ces objectifs est qu’ils évitent de se poser la question du pourquoi et de la qualité des diplômes : qu’est-ce que l’on veut qu’un étudiant sache, quelles doivent être ses compétences lorsqu’il a obtenu sa licence ? On évite soigneusement de se poser cette question. C’est un problème : on ne sait pas aujourd’hui ce que certifient la plupart des diplômes universitaires, notamment les licences.
Lire la suite de l’article

Mobilisation citoyenne contre les expulsions d’enfants
C’est l’"instinct", disent-ils, qui les pousse à agir. Leur "conscience". Ils sont des centaines, à travers la France, à rester mobilisés. Nicolas Sarkozy a promis la régularisation "au cas par cas" de familles d’enfants scolarisés, menacées d’expulsion. Pourtant, la mobilisation continue de s’étendre.
Lire la suite de l’article

Condamnée pour absentéisme, l’Education nationale se défend
Après la condamnation de l’Etat français en raison des absences répétées d’un professeur de philosophie de Clermont-Ferrand, le ministère de l’éducation s’est défendu, samedi 17 juin, en estimant que l’affaire ne se reproduirait plus. "Cette affaire montre un vrai problème que nous ne nions pas. Le cas ne devrait plus se reproduire, car le ministre a fait modifier le règlement (...) pour permettre des remplacements en cas d’absence inférieure à 15 jours", a-t-on expliqué dans l’entourage du ministre de l’éducation, l’UDF Gilles de Robien. Le tribunal administratif de Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme) a donné raison, vendredi, à Jérome Charasse, neveu de Michel Charasse, ex-ministre de François Mitterrand, et condamné l’Etat pour manquement à son obligation légale d’enseignement.
Lire la suite de l’article


Le Nouvel Obs permanent du 19/06/06

"Le vin et ses dangers" : ?un sujet du bac polémique
Le sujet du bac sur "le vin et ses dangers" a provoqué la colère des viticulteurs. Le ministre de l’Agriculture promet des sanctions.
Lire la suite de l’article


L’Express Quotidien du 19/06/06

Une parlementaire UMP dit non aux téléphones portables à l’école
Pour Nathalie Kosciusko-Morizet, les mobiles devraient être interdits pour des raisons de santé et de sécurité publique.
Lire la suite de l’article


Une sélection dans les dépêches du 19/06/06

54.500 élèves scolarisés de plus aux rentrées 2006 et 2007
Les établissements scolaires publics et privés devraient accueillir 54.500 élèves supplémentaires de la maternelle à la terminale aux rentrées 2006 et 2007, selon des chiffres publiés vendredi par le ministère de l’Education nationale.
Lire la suite de l’article

Absences d’un prof de philo : 150 euros de réparation pour un élève
Le tribunal administratif (TA) de Clermont-Ferrand a condamné l’Etat à verser 150 euros à un élève qui avait obtenu un 6 à l’épreuve de philosophie du baccalauréat en raison, selon lui, des absences de son professeur, a-t-on appris lundi auprès du tribunal.
Lire la suite de l’article

François Bayrou plutôt favorable à l’uniforme à l’école
Le président de l’UDF François Bayrou a déclaré dimanche qu’il était plutôt favorable au port de l’uniforme dans les écoles françaises, face à la pression qu’exercent les marques sur les consommateurs.
Lire la suite de l’article

Valérie Pécresse (UMP) dénonce la "prise en otages" des enfants expulsables
Valérie Pécresse, porte-parole de l’UMP, a dénoncé lundi la "prise en otages politique" des enfants expulsables et scolarisés en France.
Lire la suite de l’article

Des pantoufles pour les internes des lycées de Poitou-Charentes
Une paire de pantoufles charentaises sera offerte aux internes des lycées de la région Poitou-Charentes à la rentrée scolaire pour "soutenir la filière", a-t-on appris samedi auprès du service communication de la Région.
Lire la suite de l’article

Nouvelle manifestation pour l’ouverture d’une école publique à Jallais
Près de quarante personnes ont manifesté samedi matin devant la mairie de Jallais (Maine-et-Loire) pour réclamer l’ouverture d’une école publique dans cette commune de 3.300 habitants, a-t-on appris auprès de l’Association laïque des parents de Jallais.
Lire la suite de l’article

Jeunes sans-papiers : la gauche se mobilise, la droite crie à la manipulation
La gauche se mobilise pour parrainer les enfants sans-papiers menacés d’expulsion à l’issue de l’année scolaire, tandis que le gouvernement dénonce "une manipulation" de l’opinion, par une interprétation fallacieuse des textes.
Lire la suite de l’article


Pour en savoir plus

L’indispensable café pédagogique

Le site de VousNousIls (Rubrique dépêches de l’éducation AFP)

La maison des enseignants

Les dépêches AFP-Éducation sur le site Voila.fr

Le site Yahoo Actualités, rubrique éducation